31 janvier 2013 at 10:33 (Uncategorized)

Bientôt 50 ans ! Demain, en fait. Et comme chaque année, ça ne me fait ni chaud ni froid hein vous me conaissez si il y a bien une chose qui m’importe peu c’est mon âge. Pour tout dire, si cette année je suis bien ennuyée, c’est parce que je suis invitée. Pour un repas, ok. mais allez savoir pourquoi, ça sent le piège et je n’aime pas, mais pas du tout ça. Pourquoi tout mon entourage insiste-t-il tant à dire que 50 ans, ça se fête ?  Ca m’énerve, oui !  🙂

Bon, on verra bien, je croise les doigts et les orteils en espérant m’être trompée, et passer juste une soirée avec mes enfants et leurs compagnes…..

Et donc, quoi de neuf  à part ça?

Et bien j’ai retrouvé via fesse-bouc une cousine perdue de vue depuis le divorce de mes parents, c’est à dire 37 ans !  Depuis tout un temps on se promettait de se voir, et rien ne se faisait. Cette fois ça y est ! De plus elle a proposé à sa jumelle de se joindre à elle et venir ensemble chez moi, ça promet une chouette rencontre didiou je me réjouis ! Et voilà qu’il y a quelques jours, leur frangin me contacte lui aussi via fb, et propose de se joindre à nous !  Donc je me répète (comment ça je deviens vieille, grrr), mais je me réjouis, je me réjouis, je me réjouis !

Vivement samedi prochain !

 

 

 

 

 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

25 janvier 2013 at 10:51 (Uncategorized)

Ohlàlà je viens de relire mon post précédent, c’est quoi ce truc ! Merci pour les mails des habitués (j’ai re-bloqué les commentaires -même soumis à modération-, ce n’est décidément pas mon truc venant de gens que je ne connais pas..), et bon comme je l’ai répondu aux courriers privés ce n’était même pas un coup de déprime, vous me connaissez hein à force, quand plus rien ne va ben je reste moi, c-à-d je râle 🙂

Alors qu’en fait ça roule. Que des bonnes nouvelles, dont celle pour mon Thomas : c’est maintenant officiel ils ont signé la promesse d’achat pour une maison ! Héhé bientôt peintures et tapisserie j’adore ça moi 🙂 bientôt aussi aide aux caisses et rangement mais bon j’aime ça aussi, puis 3 déménagements en 3 ans je suis presque devenue spécialiste 😉

Ici tout va, mes petits potes sont super sympa, et le nouveau bébé a enfin pris ses marques et à fini de criser pleurer comme durant les 2 premières semaines de garde. J’avais dit à mon papa « je vais penser à toi tous les jours, le nouveau petit gars a le même prénom que toi »  ben je peux vous dire, ça pour sûr j’ai pensé à lui à chaque heure 🙂 

Mes soirées d’hiver-bernation c’est plutot loupé, un ciné, une soirée-démo bien rigolote chez une copine, un repas hier avec mon gamin, une looongue soirée-télé ensuite avec Dexter vive les coffrets dvd :-), ce soir le resto habituel, demain shopping en ville avec une autre copine. Dimanche on verra, à mon avis ça sera atelier patisserie. En plus j’ai une bonne excuse héhé il faut que je cuisine super sympa, mon voisin du 2ème est venu râler hier que les odeurs de cuisine des 2 étages montent chez lui par la cage d’escalier. Qu’est-ce que j’en peux moi, si les hottes ne fonctionnent pratiquement pas et si le proprio ne fait que se gratter la tête en répétant qu’il ne comprends pas pourquoi. Bon j’admets que l’odeur de choux de Bruxelles ça c’était vraiment un mauvais plan, et mon méa-culpa n’a pas eu l’air de suffire au voisin râleur 🙂 Bah l’a qu’à être plus sympa, et je lui aurais donné des sablés ou des gateaux dimanche.

Bon allez mes petits potes vont s’éveiller de la sieste, préparation des repas ! (va être content le râleur, vendredi c’est poisson ! )

Les gens, passez une chouette journée !

Permalien Commentaires fermés sur

Hiverner, hiberner

20 janvier 2013 at 21:12 (Uncategorized)

Hiverner, comme les oiseaux qui s’en vont passer l’hiver dans des régions plus chaudes.

Hiberner, qui signifie rester à l’état de léthargie durant tout l’hiver.

Moui, moi je pourrais tout-à-fait hiber-verner !  Dormir au soleil durant au moins les 2 mois qui viennent, qué bonheur les gens 🙂

Ne plus penser à rien, ne plus m’inquiéter pour personne, ne plus me laisser démolir par la moindre petite phrase de reproche. Ou la moindre personne qui me râle dessus, surtout quand c’est infondé. Ne pas m’effondrer rien qu’en pesant que je ne sers à rien ni à personne, au vu de la considération que certains ont pour moi. Ni, au contraire être touchée en plein coeur quand on me remercie pour un service rendu ou une petite attention, au point d’en avoir les larmes qui débordent. Oui je sais, faudrait savoir c’est ce que vous pensez. Ben c’est juste logique, quand on se sent méprisée la moindre gentillesse touche de façon démultipliée. Et donc je prends, ce sont des larmes de douceur de toute façon. Ne vivre que pour ses enfants, c’est pas trop facile surtout quand ils volent de leurs propres ailes. Vouloir une mère, c’est juste rêver à l’inaccessible, comme dirait l’autre. S’isoler, même des copines dépressives parce que là oui hein bon, ça suffit j’suis pas psy. M’isoler tiens, le pied. Mouais je n’en suis pas capable. Alors rester là, ne rien changer, être là pour les autres même ceux qui s’en fichent. Et apprécier à fond les petits bonheurs. Comme ce chouette moment imprévu samedi soir chez mon gamin, sa gentillesse, et un délicieux repas en sus, en revenant de mon après midi en ville. Comme passer un dimanche à me cocooner bien au chaud -après la promenade du matin-. Douceurs et chocolat chaud, bougies parfumées et chaleur dans mon nid douillet pendant que sur les routes, les voitures sur le verglas valsaient. Et m’en aller demain, ou après, au ciné, seule parce que j’adore ça.

Soirée moins bonne nouvelle, mon zouave commence sûrement la grippe, mal de gorge, de crâne, tout flagada. Juste espérer qu’il passera une bonne nuit là haut chez lui, je déteste le savoir seul ben quoi on ne se refait pas 🙂

Hiver-berner. Et revenir à la réalité quand il fera beau, quand tout sera calmé. Tiens au moins ça me permettrait d’éviter mon annif à fêter. Si au moins sur ce point on pouvait me fiche la paix ! 🙂

Permalien Laisser un commentaire

18 janvier 2013 at 11:47 (Uncategorized)

Plein de choses à dire, tellement. Que ça se bouscule trop. En fait j’ai carrément la citrouille tête prête à exploser. Manquerait plus que ça tiens 🙂

Que dire.

Que c’est dur, tellement dur d’entendre son gamin au tél, complètement paniqué, des larmes dans la voix, m’annoncer que son papa vient d’être hospitalisé en urgence. Une méchante grippe d’il y a 2 semaines, complications sur les bronches et là carrément en détresse respiratoire. Et mon loulou, coincé au boulot, complètement paumé. Avant tout, le calmer, il est pris en charge ça ne peut qu’aller mieux, calme-toi je vais appeler l’hopital et je te tiens au courant immédiatement. Prévenir mon Thomas, aussi. Qui semble paniquer moins mais est évidemment tout aussi inquiet, lui est en repos aujourd’hui et va aller à l’hopital. Sa compagne travaille, il faudra attendre près de 2h pour avoir un bus il faut donc que je tél au plus vite aux nouvelles. « Vous êtes qui par rapport à lui? on ne donne pas les infos à tout le monde » sans hésiter : je suis sa femme !  Bon tout ce qu’on peut me dire c’est qu’il vient juste d’être admis, mais « qu’il est du bon côté des urgences, pas les graves ». Se contenter de ça, tenter de rassurer mes gamins. Mon Jimmy est toujours en panique. P’tin c’que ça fait mal de les savoir inquiets, tristes et impuissants et de ne pouvoir les réconforter que par téléphone, ni les aider bien sûr, puisque ça fait 10 ans que ça n’est plus ma place..

Mais inquiète, toute l’après midi, au rythme des sms de mon grand qui me disait qu’il ne pouvait pas le voir. 3 heures pour l’emmener à la radio, c’est quelque part rassurant qu’ils n’aient pas cru bon d’aller plus vite….  Inquiète, ben oui. 21 ans de vie commune, ça compte moi je vous le dis..

Purée. L’année commence mal nomdedieu, tiens à quoi il sert celui là il n’écoute jamais les prières ou bien?

Bronchopneumonie bi-latérale. Mon Jimmy au tél, qui me dit maman je ne l’ai jamais vu avoir aussi mal, ni être aussi faible. Mon Thomas qui court partout, qui retourne chercher chez son papa ce qu’il faut pour l’hospitalisation de plusieurs jours, qui découvre en repassant chez lui que le congélo a rendu l’âme et qu’il y a de l’eau partout, décidément c’est un mauvais jour.

Bon, les émotions là c’est fini pour le reste de l’année j’espère 🙂

Tiens en parlant d’émotions, des nouvelles de ma mère ! J’avais appelé son toubib pour lui raconter sa fuite de l’hosto, demander son passage, et lui dire qu’elle buvait. Il tombait des nues soi-disant ! Ne pas avoir remarqué les stigmates tellement visibles, le visage mauve et bouffi d’alcool quand on est son médecin, même depuis peu ? j’suis sciée ! Bref ce toubib est un imbécile et ça s’est confirmé : je lui demande explicitement de ne pas lui dire que j’ai téléphoné ni d’avoir révélé qu’elle buvait, je demande de lui faire très peur par rapport à l’absorption d’alcool et du traitement lourd pour le coeur, faire comme si il le découvrait par lui même et non pas par moi pour ne pas qu’elle se braque et refuse de se soigner …et l’andouille débarque hier chez elle et lui dit texto « votre fille m’a appelé, elle m’a dit que vous étiez alcoolique »

Voilà voilà…

Quand j’avais appelé l’hopital pour leur dire qu’elle était rentrée chez elle durant la nuit, on m’avait demandé de gérer la prise d’un rdv urgent avec le cardiologue. J’ai donc osé demander un rdv urgent, vu qu’elle était maintenant sans surveillance et que c’est inquiétant, et je me suis vu répondre « madame un examen approfondi était prévu ce matin, elle s’est sauvée maintenant elle attendra 3 semaines je n’ai rien avant » Et bon, oui je m’inquiétais. Idiote ! On m’a donné la liste des médocs, la posologie exacte. Certains cachets journaliers, d’autres pas. Elle ne gérera jamais tout ça, l’alcool en sus. J’ai proposé de lui acheter un semainier, elle m’a dit qu’elle le jetterait à la poubelle. Sans compter cris et les insultes impardonnables que je me suis pris parce que j’avais parlé à son médecin traitant. Sa voisine m’a tél pour me dire qu’elle l’avait trouvé devant un verre d’alcool, à peine rentrée de sa fuite de l’hopital. Quelques heures plus tard, mon frère, en rage, m’apprend qu’il est passé la voir et qu’elle était « bien beurrée ». Alors merde, comme je le disais, merde à la fin. On a fait ce qu’on pouvait. depuis que j’ai 13 ans, je fais ce que je peux. Là je jette le gant. J’allais encore l’inscrire pour des repas à domicile pour être sûre qu’elle se nourrisse un peu, à une assistance avec appel d’urgence à porter en collier, en cas d’un autre malaise. Elle m’insulte, me dit qu’elle n’a pas besoin de tout ça, et surtout pas de moi. Qu’elle fait ce qu’elle veut, et qu’elle continuera de boire quoi qu’il arrive ! Elle clame même à tout le monde que son toubib dit que l’alcool n’est pas dangereux avec les médocs. Oui elle en est là ! Avant elle se cachait pour boire, niait toujours, même quand on la retrouvait par terre (..je vous passe les détails). Maintenant elle a franchi un autre pas, elle boit et elle en est presque fière. On a même dû décider avec mon frère de ne pas lui dire son rdv chez le cardiologue, car c’est certain qu’elle l’annulerait. Il ira la chercher le jour même et l’y conduira sans l’avoir prévenu avant. On en est là…. L’imbécile, purée ce que je suis déçue d’elle. Je lui téléphonerai, histoire de voir comment elle va. Mais comment elle vit, désormais ça ne me regarde plus. Elle a trop tiré sur l’élastique, celui qui la reliait à mon coeur de fille. Cette fois il a pêté.

Vivement le retour du beau temps, car depuis que le vrai hiver a enfin montré son nez, tout va de travers.

Permalien Laisser un commentaire

GRRRR

16 janvier 2013 at 11:33 (Uncategorized)

C’était vendredi. Elle a eu un malaise dès le matin au lever. Comme d’hab, elle refuse d’appeler le médecin. (J’ai appris depuis qu’elle avait déjà eu 2 ou 3 malaises du genre, avec des chutes, et elle n’avait rien dit, nous faisant juste croire pour l’une d’entre elles qu’elle s’était tordu le pied) Bref, elle préfère déjeuner-diner-souper à la bière, fumer comme un turc et faire l’impasse sur le reste.

Heureusement, son amie passait chez elle vers 13 heures et l’a trouvée tellement mal qu’elle a appelé leur médecin (elles ont le même). Qui l’a évidemment fait aller à l’hopital. Ils ont dû appeler mon frangin car elle refusait, il l’a donc emmenée de force. Donc depuis vendredi soir elle était hospitalisée. Dans une chambre aux urgences, en attendant d’être transférée en cardiologie. Car le malaise de vendredi c’était un coeur qui battait à 178, et 6 de tension, du sérieux quoi. Donc, depuis vendredi elle était sous surveillance cardio et sous oxygène, un traitement tâtonné, mis au point finalement hier et qui semblait avoir cette fois stabilisé le coeur et la tension. Bref moi j’avais demandé aux toubibs -tant qu’ils la tenaient- de lui faire tous les examens possibles, et -surtout- lui faire très peur vis-à-vis de l’alcool. 

Depuis vendredi, on se disait mon frangin et moi que tant mieux, ça allait l’obliger à se prendre en mains, se soigner, enfin manger correctement….. bref devenir enfin normale quoi 🙂

Loupé les gens, c’est loupé !!!!! Madame en a eu soi-disant marre d’être dans une chambre aux urgences depuis vendredi  (il n’y avait pas de chambre de libre en cardiologie) et malgré qu’on lui ait appris hier soir qu’elle serait finalement transférée ce matin, elle s’est barrée pendant la nuit, en taxi.

Moi je pense qu’elle a eu peur d’être enfin vraiment encadrée, par un cardiologue, et non pas par un médecin urgentiste différent chaque jour. Peur, parce qu’on lui fait la morale mon frère et moi et dit que maintenant elle devrait prendre soin d’elle, et plus question de boire avec tous ces médicaments pour le coeur (5 au total). Ce à quoi elle nous avait répondu, « ce n’est quand même pas vous qui allez m’en empêcher » 

GRRRRRRRRRR.

Elle m’a tél ce matin de chez elle pour me dire qu’elle était partie à 2 heures du matin. Me faisant croire qu’elle attendait son médecin traitant, qui va devoir contacter l’hopital pour connaître le traitement à suivre. Mais ça sonnait tellement faux. Elle est donc depuis hier soir sans médocs, je n’arrive pas à joindre son amie qui elle, connait le numéro de tél et le nom de son tout nouveau médecin traitant pour pouvoir le mettre au courant de tout ça et lui demander d’aller la voir.

Et je vais vous dire, là j’en ai juste marre. Elle picole depuis que j’ai 8 ans, j’en ai 49 faites le compte. Marre d’essayer de l’aider, au final pour rien. Marre de m’inquiéter, malgré tout. Juste envie de l’engueuler, aussi fort que je lui râle dessus. D’ailleurs je ne me suis pas privé, non mais ho. Elle dit qu’elle se fout de tout, elle est fière de « s’être barrée de là ». Alors merdalafin.

Je suis triste. Je suis déçue. Et je suis en colère. De toute cette vie qu’elle a gâché. De toute notre vie, qu’elle a gâché.

Et j’en ai marre.

 Peut-être juste marre de ne jamais avoir eu une vraie maman.

Permalien Laisser un commentaire

14 janvier 2013 at 13:30 (Uncategorized)

A retenir de ce week-end, samedi soir un repas sympa avec mon frangin adoré, en sortant d’avoir été voir notre mère à l’hopital. Sourire, et être drôlement étonnée, d’apprendre que comme moi il ne supporte pas « d’avoir quelqu’un dans le dos » au resto. Et donc que, tout comme moi, il se met toujours dos contre un mur. On a souri tendrement en se découvrant un énième point commun. « Hé je ne suis pas ton frère pour rien !

Heureusement pour nous on ne tient apparement rien de la mère, hé oué, on s’est construit tout seuls 🙂

Permalien Commentaires fermés sur

11 janvier 2013 at 11:26 (Uncategorized)

Janvier. Bientôt la mi-janvier, didiou que c’que ça passe vite. Janvier, l’an dernier je prenais mes marques dans cet appartement. Je l’aime bien, je m’y plais drôlement bien. Mais ce n’est pas moi ça, un appart. Je continue donc à rêver d’une petite maison, rêver ça ne fait pas de mal n’est-ce pas 🙂 Puis comme dirait l’autre, « continue de suivre tes rêves, ils connaissent le chemin ». J’y crois toujours moi, à ce chemin. Et la maison je la cherche, elle aura des volets bleus. Et une terrasse couverte en façade, et en bois puisque je vous le dis 🙂

Bon en attendant, l’année a filé à une vitesse que je ne réalise pas encore et revoilà janvier, dingue de temps qui passe si vite. Enfin, cette fois l’hiver arrive il paraît, il était temps, marre de ce temps doux et cette grisaille depuis 1 mois et demi. Vivement le gel, la neige, et le soleil dans un grand ciel bleu qu’on nous annonce. Il fera sain. Vivre sainement, ouvrir grand les fenêtres le temps d’aérer, même sans volets bleus. Vivre sainement manger sainement, ça je fais. Même si ce sont des tas de gaufres, madeleines, sablés faits maison ben quoi 🙂 Se dorloter, se laisser vivre les gens je n’ai jamais autant pris soin de moi purée ça doit être la ménopause. Docteur-sympa disait « il te faudra sûrement prendre des hormones, c’est à toi de décider si tu veux soulager les inconvénients ou si tu acceptes de devenir une vieille femme » du coup je ne le trouvais plus sympa du tout. Vieille femme nanmého 🙂 puis d’ailleurs je n’ai aucun des inconvénients que l’on m’avait prédit, tout va la vieille femme se sent mieux que jamais et elle t’emmerde du haut de son mètre 58 et ses bientôt 50 balais.  

50 ans, quand je vous disais que ça filait. Tenez, bientôt l’été ! D’ailleurs je commence déjà à chercher une chambre d’hôte pour les francos. Je pense à un nouveau week-end à Paris, puisque le printemps est tout proche. Je rêve de vacances au soleil, que j’annulerais si la petite maison existait, histoire d’en profiter. Et d’enfin me reposer. Me poser.

Allez fini de rêvasser les petits potes s’éveillent et voudront manger, ah la dure loi de la réalité !  🙂

Permalien Commentaires fermés sur

6 janvier 2013 at 15:46 (Uncategorized)

6 janvier, encore dans les temps pour les bonnes résolutions ?

Et pourquoi d’abord, des bonnes résolutions hein j’vous le demande ? 🙂

Je suis (et je resterai) une belle tête de mule, une teigneuse avec les gens que je n’aime pas, une mère-poule de plus en plus  gravement atteinte (si vous saviez la journée que j’ai passé à me faire des films plus que noirs vendredi juste parce que mon Jimmy s’en allait tôt le matin pour passer la journée à Amsterdam…. d’où il est rentré tard le soir et sans aucun problème bien sûr !). Bref je suis et resterai l’angoissée de service quand il s’agit de mes enfants ou mes proches, la mère casse-pied qui remercie l’inventeur du gsm, la furie qui démarre au quart de tour face à une injustice ou simplement une phrase qui fait mal, celle qui ne supporte pas la connerie humaine la mauvaise foi et le mensonge. Bon comme vous voyez pas question de la moindre bonne résolution pour changer tout ça 🙂

Mais il n’y a pas que des défauts hein les gens 🙂 Je suis une amoureuse de la vie, la copine toujours là pour booster les autres quand ça ne va pas, celle qui chante et danse à tue-tête devant sa fenêtre..avant de remarquer les passants qui la regardent (ce matin et en pyjama dans le salon tout éclairé, la gêne héhé), ou celle dont les larmes viennent aux yeux rien qu’en entendant les premières notes d’un cd live en souvenir de l’émotion ressentie lors du concert en vrai. Bref, moi quoi. Et une gourmande invétérée (meuuhh oui ça c’est une qualité ).

Tiens d’ailleurs je viens de préparer et cuire une quarantaine de madeleines…youhou je ne vous dis que ça 🙂  Et là j’attends ma tribu pour les déguster, avec aussi la galette des rois. Gourmande, une qualité je vous disais ! 

Et la voilà ma bonne résoultion : Rayonner, sourire, aimer, fabriquer, envoyer, distribuer du bonheur pour ma petite tribu tout au long de l’année !

Permalien Commentaires fermés sur

2 janvier 2013 at 12:25 (Uncategorized)

en retard

 

 

 

 

 

 

 

J’ai pas le temps, j’ai pas le temps, j’ai pas le temps !

Enfin si, mais on va dire que le temps libre que j’ai je le consacre à….. moi 🙂

Comme hier, quand sur un coup de tête j’ai annulé en dernière minute ma réservation dans notre taverne habituelle pour la traditionnelle choucroute du jour de l’an. Vous savez, celle qui, quand on place une pièce de monnaie sous l’assiette est sensée vous apporter de l’argent toute l’année.. Bah à moins de gagner au lotto c’était foutu d’avance de toute façon 🙂 Et puis le 1er de l’an c’est aussi traditionnellement le jour des faux-culs hein les gens, donc pas du tout envie d’y aller. Puisque je ne le suis pas, faux-cul 🙂 J’ai donc décidé de m’inviter au cinéma. Hop direction Liège, j’ai choisi le seul film qui me semblait valable, « Populaire ». Inclassable, mais dans l’ensemble, hormis le sourire carnassier de Romain Duris j’ai bien aimé. Et voir durant le dernier quart d’heure l’action se passer dans la magnifique salle du Forum de Liège que je connais si bien, c’était rigolo. Bref, j’ai passé une chouette soirée. Et comme j’avais loupé le bus et qu’il me restait 3/4h à attendre, je suis allée faire un coucou à mon Thomas, coincé à la réception de l’hotel pour la nuit. Qué boulot… enfin ça s’annonçait plus calme que la nuit du réveillon qu’il a vécu. Qué boulot, je vous dis 😦

Sinon ben je vais, comme je vous disais je vais super bien, et rien ne change dans ma petite vie bien agréable 🙂 J’ai passé un chouette Noël avec mes gamins, j’ai travaillé entre les fêtes parce qu’il faut bien gagner sa croute hein madame, j’ai fait du shopping, j’ai distribué des délicieux sablés-maison, j’ai mangé, mangé et plus qu’il ne le faudrait, et j’ai passé un doux réveillon de nouvel an.

Bref, l’année commence bien et je compte bien la prolonger ainsi, youppie !

 

Permalien Commentaires fermés sur

1 janvier 2013 at 16:22 (Uncategorized)

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2013 !

Et moi, personnellement, je ne souhaite qu’une chose et par dessus tout : que mes enfants soient heureux, et restent en bonne santé.

Bonheur

Permalien Commentaires fermés sur