Bon… :-)

28 septembre 2010 at 21:18 (Uncategorized)

L’autre jour je déclarais officiellement ouvertes les hostilités,  à savoir commencer à remplir les caisses de déménagement. Wai, bon… une seule caisse, voilà tout ce que j’ai fait 🙂

En fait j’attendais que soit officielle la date du déménagement. Puis que cette maison çi soit enfin relouée. Et tant qu’à faire, le plus tôt possible, pour au moins m’éviter de devoir payer encore le loyer ici, alors qu’il faut déjà payer pour l’autre maison le 1er octobre. Et voilà les gens, tadaaaam ! On a décidé que le déménagement aurait lieu le week-end du 9 octobre, je voulais partir d’ici le plus tôt possible, et ce, que j’aie trouvé des locataires pour me remplaçer ou pas.
Et puis finalement tout s’arrange, les 3 visites d’hier étaient fructueuses, tous voulaient louer la maison ! Donc le premier qui l’a voulu, l’a eu. Et les gens veulent emménager pour le 15, ça tombe pile poil ! De plus je récupèrerai un demi loyer, bonne affaire héhé. Donc voilà, cette fois on y est, oooolé ! Début de la paperasserie et des nombreux appels téléphoniques cette après-midi pour les changements d’adresse, et demain là je m’y mets vraiment, à remplir ces fameuses caisses !

Enfin tout devient vraiment concret. Enfin, là dans moins de 2 semaines on y est !

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur Bon… :-)

Potirons, pas tout ronds

26 septembre 2010 at 20:08 (Uncategorized)

Une chouette après-midi et la fête du potiron, non loin d’ici. Outre des potirons partout, de toutes les formes et de toutes les tailles, dans des montages floraux magnifiques ou en sculptures étranges, il y avait 130 échoppes d’artisans disséminées dans le parc communal. Sans une goutte de pluie, malgré les prévisions de la grenouille. Balade, rencontres amies et discussions sympas, et bien sûr achats gourmands 😉   Miel d’aubépine, saucissons à la fèta et aux olives, et j’en passe. Plus des fleurs séchées, pour mon bouquet traditionnel. Et un magnifique cadeau aussi, pour la nouvelle maison. Pour tout dire, que je me suis fait souffler, dans un premier temps. Par une bonne dame juste devant moi, je râlais j’vous dis pas !  Pas grave j’ai passé commande à l’artisan, seulement 3 petites semaines d’attente avant la livraison et dans la nouvelle maison le magnifique objet trônera 🙂

Ah là là que du bonheur tout ça !

Permalien Commentaires fermés sur Potirons, pas tout ronds

Automne

22 septembre 2010 at 19:58 (Uncategorized)

Il fait un temps superbe, je regarde les caisses vides empilées en souriant..demain…

Il paraît que l’automne est là. Sinon que dire, j’ai égrèné 4 kgs de baies de sureau, c’est bien long. Mais sur la terrasse, en prenant le soleil pendant la sieste des petits y’a pire comme corvée, avouez 🙂 J’ai fait des confitures, et du sirop. J’ai aussi fait visiter la maison aux candidats locataires, et vivement que ça soit réglé.

En attendant,  l’été indien est magnifique…. qué bonheur de profiter du jardin !

   

  

  

Permalien Commentaires fermés sur Automne

22 septembre 2010 at 01:34 (Uncategorized)

Une chouette soirée. Un ami. Et parler, parler enfin. Tout se dire, un ami quoi.

Et cette phrase, qu’il ma dite en parlant de mon blog. En parlant de l’article d’aujourd’hui, surtout. « Jeter la clef du tiroir relégué au loin dans la mémoire »   « Reprendre le cours, rattraper le chemin de cette vie, que j’ai drôlement détourné ». Pour une fois, il fut critique -mais c’est ça un véritable ami hein- et me trouve injuste. Surtout par rapport à cet amour, durant ces 5 années.

Alors je viens de venir me relire, depuis le départ de l’ex.

Ok, tout certainement est guidé par ma rancoeur, et le mépris total de lui face à ce qu’il a fait depuis son départ. Pas utile de s’étendre là dessus, des menaces, la cruauté, la manipulation, des méchancetés à la pelle, bref je le méprise et c’est vrai que j’ai pu donner l’impression que. Pourtant tout le monde -et même les habitués du blog-, sait l’amour qu’il y avait. ça je ne le remets pas en cause, même si il s’est arrêté net, je me répète, remplacé par la haine et le mépris. Mais pour tout le reste, j’ai toujours été constante, j’ai toujours décrit ces 5 années comme un tourbillon, une vie artificielle où je ne me suis jamais sentie à ma place. Ni dans son monde, ni avec le groupe, ni avec les fans, ni avec personne en fait. C’est drôle de repenser là à ma phrase préférée, qui faisait rire les fans « je ne suis pas fan de, je suis femme de ». Oui, ben même « femme de », c’était une façade. Je voulais trop y croire, justement parce que j’aimais, mais tout a foiré, parce que c’était tout simplement impossible.

L’ami ne comprend pas non plus pourquoi  je dis de cette maison que je suis heureuse de la quitter, alors que je m’y sens enfin bien. Didiou j’en ai pris pour mon grade aujourd’hui, hihi. Il pense que je ‘crâne’, alors que pas du tout, il ne me croit pas honnête, alors que je vous assure que je le suis 🙂

Comment dire.. bien sûr que l’an dernier à cette époque j’y croyais, je voulais y croire de toutes mes forces, et malgré les nombreux doutes et questions. D’ailleurs je l’ai souvent dit, je n’arrivais pas à me sentir chez moi. Là, depuis avril j’ai tout essayé pour m’y sentir bien et j’y étais enfin parvenue, logique puisque je reconstruisais ma vie selon moi. Mais le loyer est bien trop élevé pour mon seul salaire, inutile de ‘jeter’ cet argent inutilement. Et lentement m’est venue l’idée qu’il fallait partir, au lieu d’essayer de m’accrocher  -justement parce que je commençais à m’y sentir bien- boulot complémentaire et plans sur la comète pour pouvoir rester. L’idée a fait son chemin, je suis tout à fait capable de recommencer ailleurs. Encore une fois. Et depuis que j’ai pris cette décision, je me sens comme libérée. De tout. Et des souvenirs, surtout. Là j’ai supprimé les photos de la maison -celles quand il était encore ici- dans une totale indifférence, et d’ailleurs je m’en étonne moi-même. Tout comme lors de son départ, toutes les photos depuis 5 ans et tous les souvenirs jusqu’au moindre bibelot, à la poubelle. Là j’avais la rage, ça peut expliquer héhé. Mais à aucun moment je ne l’ai regretté.

Quel gâchis, voilà mon sentiment. Comment ai-je pu me leurrer à ce point et depuis le début, ça je n’en saurai jamais rien. Vouloir à tout prix me persuader que c’était une vraie vie de couple quand ça allait bien, vouloir à tout prix que ça continue lors des nombreuses crises. Fusionner, dans cette vie pas faite pour moi. M’accrocher, durant près de 5 ans. L’amour rend aveugle dit-on, purée comme c’est vrai. 

Alors juste repartir. Pas à zéro non, mais juste avant la parenthèse. Je me suis enfin retrouvée. Je suis enfin moi. Et notre maison, ça va juste être le bonheur, le vrai cette fois.

Permalien Commentaires fermés sur

Alors bon,

21 septembre 2010 at 12:54 (Uncategorized)

Oui alors hein, parlons-en 🙂 Du fait qu’il faudrait peut-être s’y mettre. A remplir des caisses, tiens !  Et les empiler dans le garage sera juste un vrai plaisir ça je vous le dis. Quitter bientôt cette maison, le temps ne passe pas assez vite si vous saviez avec quelle impatience  je l’attends cette nouvelle vie !

Nouvelle vie, ou plutôt me retrouver. Remonter le temps d’au moins 5 années.  Enfin enfermer cette longue parenthèse dans le tiroir le plus lointain de la mémoire, et allègrement en jeter la clef. Reprendre le cours, rattraper le chemin de cette vie que j’avais drôlement détourné, je ne pense plus qu’à ça, sourire banane et coeur bien léger.

La tête, ça c’est autre chose les gens, elle va bientôt exploser tant elle déborde d’idées, de décors et de couleurs, de nouveaux meubles à commander, qué bonheur 🙂 De formalités, de rdv bancaires, de longues listes des choses à faire, de changements d’adresses aussi, tout ça c’est moins gai mais on ne peut pas y couper, olé.

Bref, encore une fois je viens vous gonfler avec les mêmes choses, et je n’en suis pas du tout désolée 🙂 

Allez les petits potes sont à la sieste, je déclare solenellement ouverte la période des hostilités et je m’en vais remplir la toute première caisse, ça va voler, les gens bonne journée !

Permalien Commentaires fermés sur Alors bon,

Les Wallos

18 septembre 2010 at 20:20 (Uncategorized)

Et bien je n’en dirai rien, des fête de Wallonie 🙂  Ni bien sûr du point de vue politique ou du bordel total dans le pays en ce moment, ni point de vue des festivités, que j’ai allègrement boycotté. Mes zouaves sont allés à Liège l’après-midi, et pour du shopping uniquement. Ils sont rentrés ici pour le repas du soir, rien à faire des concerts 🙂

Et moi, j’ai acheté de la peinture, et puis un nettoyeur vapeur pour les sols -depuis le temps que j’en rêvais!-  et aussi des fleurs, des coloquintes, et des petites plantes toutes mignonnes pour les bacs d’automne. Rigolo de les garnir en pensant où ils iront dans la nouvelle maison, quel bonheur ! Et aussi un énorme eucalyptus, pour mon zouave de jardinier qui en cherchait un depuis longtemps. Tiens, la visite de la maison ce matin, ça faisait tout bizarre je vous le dis. L’accompagner, avec mon frangin aussi pour tout inspecter. Et finalement le voir la refuser, et en être presque soulagée. Pas facile je vous le dis, d’imaginer mon Jimmy habiter seul. Vraiment pas simple. Bah je me dis que ce n’était que la première maison qu’il visitait, et il se passera encore du temps avant qu’il ne trouve ce qu’il cherche, comme il dit « la » petite maison à acheter, même à retaper hein…du moment qu’il y a moyen d’y faire un beau jardin !

En attendant, profiter encore des quelques prochains mois, et juste se réjouir de notre futur déménagement. Et surtout de l’emménagement 🙂

Et comme ce soir, faire du cocooning. Douceur de vivre et bougies parfumées. C’est mieux qu’un concert, même d’un Gatean Roussel au sourire ravageur, héhé.

Permalien Commentaires fermés sur Les Wallos

Vendredi c’est ravioli

17 septembre 2010 at 12:49 (Uncategorized)

Et non, ce soir ça sera poulet tandoori 🙂 

Mais là, didiou vendredi, fin de semaine et les petits potes me font bien payer mes 2 jours de congés, olé. 5 petits diables bien enragés et bien enrhumés tiens tant qu’on y est. Et la puce en sus, et son monito maléfique. Avec elle pas de soucis, elle dort toujours autant…

Mais moi je souris, rien ne m’énerve, je flotte encore et encore sur mon nuage rose. Je ne pense qu’à la maison, qu’à y être enfin. A l’aménagement, au nouveau décor, aux nouveaux meubles, à cette nouvelle vie. Et je souris, sans cesse. Cette fois-çi, j’envisage tout cela sans absolument aucune crainte. Sans aucun « si jamais ceci ou cela ne se passait pas bien…. » Rien de tout ça. R I E N. A tel point que je me demande encore si tout cela n’est pas un rêve. Cette fois au moins, aucun doute sur rien, que du bonheur à venir. Et les ennuis d’argent envolés, ça c’est une jolie cerise sur le gateau, admirez 🙂 Bref si j’étais celle d’avant, j’en serais à me demander quand arrivera le retour de manivelle, pourquoi tout me sourit didiou ahlàlà c’est trop beau pour être vrai.

Mais là, depuis quelques mois j’ai tellement changé que comme dirait mon schtroumpf moralisateur préféré « pour un peu on ne pourrait te reconnaître ». Héhé 🙂   Je suis sereine, bien plus proche des autres, j’aime, j’ai les pieds bien sur terre, pour la première fois depuis bien longtemps je me sens bien dans ma peau, dans mon physique, dans ma vie, dans notre vie.

Et bientôt dans la nouvelle maison ! ..didiou les gens je n’ai pas fini de vous seriner 🙂  Bonne journée !

Permalien Commentaires fermés sur Vendredi c’est ravioli

Echange un Nicola Sirkis contre mister Greg House

16 septembre 2010 at 08:02 (Uncategorized)

Rigolo tiens, ça me rappelle les collections Panini   🙂

Ici point d’échange d’autocollant, que nenni. Comme je le disais hier, simplement d’un échange en dernière minute d’un concert d’Indo à Bercy contre une soirée-télé dr House. Ou aussi et principalement de 24 heures perdues de voyage en car+longue longue attente début d’aprèm jusqu’à 19h et l’ouverture des portes, retour en car et arrivée au petit matin -tout ça pour un concert de 2h-, contre une super journée suivie une soirée cocooning-plateau télé with House blue eyes. Et franchement j’en suis ravie !

Et donc, House. Rhaaaa 🙂

1er épisode d’hier, tiens il s’occupait d’une bloggeuse. Et lisait son blog, où elle narrait toujours tout ce qu’il lui arrivait, pour trouver des indices sur sa santé. Franchement, lire mon blog c’est quand il veut héhé (pas que je veuille être malade hein, pas folle!) mais juste histoire qu’il sache à quel point je l’adore 🙂

Ahh le blog tiens, éternel sujet. Parler de tout et de rien. Quoi que non, pas de tout rassurez-vous 🙂  Il y a des indiscrets pots-de-colle que je veux tenir ici écartés de ma vie privée, olé.

Mais bon, là les gens il y a un sujet drôlement important dont je peux enfin parler (didiou si vous saviez ce que j’ai eu du mal de me freiner, vous me connaissez héhé)  ter-mi-née  ma probable superstition idiote du teaser-porte malheur, les gens si ce n’est pas fait, devinez………..

Un nouveau nid, EN-FIN !

Oui donc c’est de cette décision que je parlais hier, à savoir la prendre ou pas, cette jolie maison !

Et donc ben oui c’était juste logique, un déménagement prochain. J’ai enfin trouvé la maison de mes rêves si vous saviez comme je me réjouis de partir d’ici ! Quitter celle-çi, quoi que bien jolie, aménagée pour bien s’y sentir mais pleine d’amers souvenirs, cette maison trop grande, et la chaudière maléfique with pellets-gouffre financier. Et ce bled impersonnel que je n’ai jamais aimé. Enfin, enfin retrouver mon ancienne commune, l’esprit petit-village, les maisons typiques en pierre, les voisins tout tout proches et les petites rues animées.

Et surtout, enfin me sentir libre. Et libérée. Et chez moi, chez MOI. Ma maison.

Quel bonheur encore de décider de profiter de la journée de congé inattendue d’hier pour retourner au supermarché jaune et bleu, les mesures bien en tête et le mètre ruban bien en main pour choisir enfin les nouveaux meubles, les nouvelles tentures, la liste des petites choses utiles à prévoir. Sourire en piquant sans vergogne les idées-rangements judicieux des suédois et se dire, tout ça bientôt chez moi…

Ah làlà les gens maintenant que j’ai commencé à en parler, vous n’avez pas fini de me supporter 🙂

Je file j’ai des tas de choses à faire, au moins un millier ! Passez une merveilleuse journée !

Permalien Commentaires fermés sur Echange un Nicola Sirkis contre mister Greg House

Bella vita

15 septembre 2010 at 07:03 (Uncategorized)

Alors voilà, cette fois c’est la bonne, je vais pouvoir l’encadrer mon ticket pour Bercy 🙂

Ca fait plusieurs fois que j’hésite, à chaque concert je me décide en dernière minute à y aller. Marre de ces conneries, soupé et plus que soupé des concerts merci j’ai assez donné ces dernières années 🙂  Vie artificielle, j’en ai déjà parlé. Comme un feu d’artifice (et je n’aime pas ça vous le savez), poudre aux yeux, petit bonheur futile vite terminé. Et donc cette fois-çi j’ai réellement décidé de zapper. Ca m’a pris la nuit, lors d’une insomnie pendant cette **** d’averse de seaux d’eau sur le vélux de ma chambre. La nuit porte conseil, dit-on et là c’est bien vrai. Et pas seulement pour ce concert que je n’avais aucune envie de voir, mais principalement pour prendre enfin une autre décision, celle qui me bouffait les tuyaux de la tête depuis tout ce temps. Ca y est je sais enfin ! Et malgré les 4 petites heures de sommeil, je me sens enfin bien, calme et sereine. De plus les 2 jours de congé que j’avais pris restent de vigueur, et plus que jamais vu que là j’ai d’un coup des milliers de choses à faire, à prévoir, à organiser. Et croyez-moi c’est juste un vrai bonheur 🙂

Nouvelle vie, une fois de plus. Et pour la première fois j’ai enfin l’impression de prendre vraiment ma vie en main. Seule pour décider, il m’a fallu le temps mais ça y est là je vais me lancer ! De toute façon vous savez ce que l’on dit, les conseilleurs ne sont pas les payeurs 🙂  Une vraie vie, enfin ! et drôlement bien remplie didiou va falloir assurer mais à bloc je suis regonflée !  Je crois bien que pour la toute première fois, j’ai les pieds sur terre. Terminé les situations aléatoires, provisoires, et surtout sans lendemain viable, comme il m’est arrivé d’y croire 😉

Enfin ancrée.

…et encore tout juste un peu trop tôt pour raconter 😉   mais promis je reviendrai en parler !

La vita è bella….

Permalien Commentaires fermés sur Bella vita

Impasse.

14 septembre 2010 at 22:59 (Uncategorized)

Jour sans, y’avait longtemps hein les gens.

Bah ça passera, comme toujours  🙂

Puis demain je m’en vais à Bercy. Là dans l’instant je n’en ai carrément pas envie, mais je sais que lorsque j’y serai je vais drôlement me défouler et ça ne pourra qu’allèger un peu les cailloux rochers que j’ai dans les poches. Et dans l’estomac. Puis tant que j’y étais j’ai aussi pris congé jeudi. Alors haut les coeurs, et à vous les gens, une bonne nuit !

Permalien Commentaires fermés sur Impasse.

14 septembre 2010 at 07:36 (Uncategorized)

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes…

Les gens je vous laisse, je retourne vomir.

Permalien Commentaires fermés sur

News of my world

10 septembre 2010 at 13:02 (Uncategorized)

Vivement le week-end, ça c’est la nouvelle du jour 🙂   Didiou les gens 6 petits potes en garde ça n’est pas de tout repos moi je vous le dis. Dont 5 qui ce matin ont mangé en cachette de la vache enragée, je ne vois que cela pour expliquer, olé. Et la sixième, la petite puce, 4 mois tout juste. Bah je ne devrais pas me plaindre, elle dort presque tout le temps. Oui les gens, ici dans la même pièce que les 5 zouaves hurleurs. Et oui, c’est inquiètant qu’elle dorme aussi profondément, vous commencez à comprendre… Et la nouvelle est tombée ce matin, les résultats des examens sont mauvais, elle est encore plus à risque de mort subite que lors des tests d’il y a 2 mois. 100 apnées occlusives (comprenez mortelles) durant la nuit de test d’avant-hier. « A surveiller constamment, encore plus qu’avant » on m’a dit. Comment pourrais-je la surveiller plus que ce que je fais sans cesse, les voyants lumineux du monitoring constamment à l’oeil, sans compter les dizaines de fois où je viens la regarder dormir dans son petit landau, des fois que… on ne sait jamais le premier appareil était bien défectueux… certains jours ça va, je gère. Et d’autres, c’est carrément la panique. Ca va aller, mais oui. Positiver, ou virer bredine 🙂 

Donc vivement le week-end. Vivement ce soir, et le retour de mon gamin. Sa schtroumpfette sera là pour le repas du soir. Elle gère un peu mieux le décès de son grand-père l’autre week-end. Et c’est tant mieux parce que moi, même le chagrin des autres me casse.

Positiver.

Vivement demain, la course au ravitaillement le matin pour essayer les nouvelles recettes que j’ai sélectionné. L’après-midi en ville, journées du patrimoine et mes envies de visiter. Ou méga-brocante à la montagne de Bueren (+jardins ouverts, vous savez comme j’aime ça), et dans les impasses du quartier. Ou peut-être même un ciné. Dimanche, Hic & Ah ouvert, of course je ne vais pas rater ça, et le gateau au Daim ah làlà 🙂

Mes projets prennent enfin forme, mes soucis sont enfin partis, que demander de plus je vous le dis !

Que ce p’tain de monito ne sonne plus jamais. En ce moment c’est mon plus gros soucis. Elle dort tellement fort, je vous l’ai déjà dit? A ne pas même être éveillée par cette p’tain de sonnerie…..

Permalien Commentaires fermés sur News of my world

Hope

9 septembre 2010 at 13:23 (Uncategorized)

Je ne sais pas vraiment comment ça se fait, comment c’est arrivé, mais c’est là. Et bien là, héhé. Cette légèreté, cette impression de flotter, qui ne me quitte pas.

Malgré les incertitudes qui restent, ça et là. Malgré eux, malgré toi, toujours là… 

Je souris. Ma vie, le petit chemin suivi pas à pas. Le cheminement, aussi. Parce qu’il faut apprendre à avancer, sans se retourner. Le futur, qui ne peut s’annoncer que bien. Les ennuis d’argent, envolés, uniquement grâce à moi et ça c’est une fierté. Et en parlant de fierté, mes enfants. Leur vie, leur ligne de vie. Mon gamin, si proche, qui m’a sauvé.

Bref le bout du tunnel, il faut juste vouloir le trouver. Ne pas se retourner, surtout. Parce que j’ai peur dans le noir.

🙂

Permalien Commentaires fermés sur Hope

My small land maboule

6 septembre 2010 at 20:33 (Uncategorized)

Permalien Commentaires fermés sur My small land maboule