31 juillet 2011 at 10:41 (Uncategorized)

Alors alors…… mes congés se terminent, j’ai bougé durant toute la semaine et j’ai adoré. Et aujourd’hui, méga marché aux puces dans mon village. Tout comme hier de bonnes affaires en vue, resto encore le soir en bonne compagnie, et encore mieux qu’hier tout ça sera avec le beau temps ! Des bises les gens !

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

Après francos, jour 6

27 juillet 2011 at 22:59 (Uncategorized)

Une dernière nuit à la villa, un dernier petit déjeuner gargantuesque, à manger et parler, manger, faire des pauses et encore manger 🙂

Rester un long moment à discuter aussi avec les adorables propriétaires, quand les autres locataires s’en furent allés. Je pense que c’est décidé, l’an prochain c’est là que je reviendrai loger. Un dernier tour dans Spa, un dernier banc, une dernière fois discuter avec des gens. Mais le coeur un peu moins léger, là tout était déjà entrain d’être démonté, les rues nettoyées, et comme chaque fois, cette ambiance là je n’ai pas aimé. Retour ensuite en train, avec juste un petit sac à dos, bonheur puisque ma valise était rentrée avant moi 😉

J’ai aimé ces francos,et  je me réjouis d’être l’an prochain pour y retourner. J’ai retrouvé avec plaisir et étonnement ma petite maison (ça vous arrive aussi de trouver tout plus beau en rentrant après même une absence de quelques jours, ou c’est moi qui devient gaga?) 🙂 Et depuis lundi je profite à fond du reste de mes congés ! Je vous raconterai ça demain, là je me rends compte que j’ai carrément passé ma soirée, avec la télé en bruit de fond, à essayer de tout raconter. Et encore, j’avais plein d’anecdotes de plus, mais j’y reviendrai !

Permalien Commentaires fermés sur Après francos, jour 6

Francos, jour 5

27 juillet 2011 at 22:50 (Uncategorized)

Et voilà, le dernier jour est arrivé 😦 Heureusement ça sera une bien belle journée. Que du beau monde, héhé.

Dès midi je m’embarque au centre ville. Petite balade, cette fois je résiste à l’aimant que mon compte en banque déteste tant 🙂  Et je m’en vais m’asseoir sur un banc. Douces petites habitudes. Je suis sous le stand de la Rtbf, et j’écoute la radio. Hier, le bruit courait qu’Amy Winehouse était morte. Mais était-ce vrai? Je m’étais fait harponner par un mec qui m’avait entendu répondre à celui qui me l’apprenait qu’elle était là où elle avait voulu être, et que c’était devenu un déchet. L’homme, visiblement fan déplorait que je zappe l’artiste qu’elle était, et me le disait avec des mots pas vraiment mesurés… Vrai, j’avais vu une fois en télé un concert où elle était sobre, et franchement elle m’avait bluffé. Mais qu’a-t-elle fait de tout ça, à part tout gâcher? Bah vous me connaissez et vous connaissez mon histoire, ces gens-là ne m’inspirent aucune pitié..

Par contre j’ai seulement appris au petit déjeuner l’effroyable tuerie et l’attentat en Norvège du jour précédent. Et encore à cette heure j’ai ce (dé)goût amer quand j’y pense…

Bon la radio ne parle que de ça, je m’en vais plus loin histoire de me changer les idées plombées. Coucou aux potes dans leur bar, petit apéro, toujours aux fleurs, et premier concert, le gagnant du franc’off. Mouais, des fois on se demande ce qui guide le jury de pros….

Vers 14 heures, ma belle-fille s’en revenait à Spa pour voir les concerts du jour, dont celui de son cousin, bassiste du groupe Eté 67. Mon Thomas lui, travaillait. Elle débarquait donc avec sa maman, et la petite bande habituelle, dont le papa du cousin en question. Et tant qu’à faire, il allait reprendre ma valise d’une tonne et demi dans sa voiture, histoire que demain je ne doive pas la trimballer dans le(s) train(s) du retour. Après avoir donc été jusque la villa, nous voilà revenus à Spa pour un des concerts gratuits dans la ville que je voulais absolument voir, monsieur Cédric Gervy. Génial, comme d’habitude. Petit tour de la ville encore, distributions de gadgets, casquettes, chapeaux, bouchons d’oreilles, ponchos en plastique pour la pluie qui ne venait toujours pas (2 averses d’une bonne heure seulement sur les 5 jours! et quelques minuscules autres qui ne mouillaient même pas complètement le sol…suffisait de s’abriter dans un bar héhé), moi depuis le premier jour j’avais redistribué tout à des enfants que je croisais, à part un poncho, que j’ai ramené bien emballé pour l’an prochain. Découverte du village francofou pour la petite bande, avant qu’ils ne s’en aillent se faire un petit resto dans Spa. Moi pas question, juste un casse-croute au stand mexicain en guise de diner, en écoutant les concerts de loin, et juste avant de filer au tout devant de la scène 1 pour le concert des Cowboys Fringants. Qui ont mis les quelques 6000 personnes présentes dans leur poche en moins de temps qu’il n’a fallu au soleil pour pointer enfin le bout de son nez ! Rigolo, même le caméraman hallucinait en découvrant que tout le parterre devant la scène connaissait toutes les paroles, on le voyait carrément étonné, tout comme le reste du public alentours, se disant qu’on devait être des extra-terrestres pour connaître ce groupe de québécois déjanté 🙂  J’avais aussi retrouvé une copine « d’avant », qui découvrait, et qui adorait. Ensuite, course pour retrouver la petite bande qui s’était déjà installée au devant de la scène 2 pour voir les petits gars d’Eté 67. Le papa un peu sur la gauche, pour bien voir son fils. Tiens ça me rappelle quelque chose 😀 Le concert était génial, comme d’habitude, même si il était aussi constitué de nombreuses reprises, avec des invités que, je dois bien l’avouer, je ne connaissais pas trop. Chanteurs ou musiciens flamands, wai, l’union fait la force hein c’est ce qu’on dit 🙂  Après le concert, la petite bande s’en va, et je m’encours voir les Brigitte au dôme. Malheureusment j’arrive trop tard, et je les vois de bien loin. Mais c’était vraiment bien, didiou j’aime leur univers 🙂 Souper ensuite vers 22h , pendant le concert de Martin Solveig, tudieu on est loin loin, et même de là les basses font que nos estomacs dansent la java  🙂

Retour au bar des potes ensuite, jusque tard, bien tard, profiter à fond d’eux et de cette dernière journée…..

Permalien Commentaires fermés sur Francos, jour 5

Francos, jour 4

27 juillet 2011 at 22:09 (Uncategorized)

Alors alors, comme les autres jours, douce nuit dans la chaleur de ma chambre. Le couple personnes agées qui nous accueillent sont adorables, chaque nuit quand je rentre ils sont venus refermer la fenêtre et mettre un peu de chauffage. Chaque matin aussi, lorsque je quitte ils me disent de m’habiller chaudement « Vous allez avoir froid, prenez au moins un pull ! » Mais non, je garde ma veste en réserve pour le soir, pas de soucis ! Et ils repartent en protestant, « vous venez aux francofolies et vous repartirez enrhumée » . Le matin au petit déjeuner ils viennent nous demander des échos des concerts passés, et chaque matin quand on leur a raconté, ils nous assènent la même réponse « de toute façon on n’y connait rien, à part madame Zazie » 🙂 Jeudi ils avaient acheté le cd de Zaz, pour découvrir, et nous le passer pendant le petit déjeuner. Mais malgré nos protestations nous ont vite remis du Vivaldi, « c’est trop bruyant pour déjeuner en paix » 🙂

Jour 4, nous voilà donc à samedi. Tiens ce soir sur la grande scène il y aura ‘madame’ Zazie. Et Raphael, avec sa voix de canard enrhumé.  Je reste au village, vous l’avez compris 🙂

Comme chaque jour, balade dans Spa, m’asseoir sur un banc 5 minutes avec moi, puis immanquablement parlotes avec les passants. J’aime décidément de plus en plus mes francos en solitaire. Faire uniquement ce que je veux, et quand je le veux. Choisir les concerts à voir, avec les copines, ou seule, ou avec d’autres amis. Franc’off, pour débuter. Si la gamine qui chante « c’est une belle journée j’ai vomi chez les voisins » en refrain pense qu’elle gagnera avec ça…. toutes les chansons étaient du même accabit. Bah c’était rigolo de voir la tête des gens lorsqu’ils réalisaient ce qu’ils entendaient, on a bien ri 🙂 Ensuite je zappe le village, je rentre à nouveau dans la boutique-aimant, cette fois j’achète un foulard, ce soir il fera plus frais que les autres jours. Une copine me rejoins, achète des bottes en caoutchouc à fleurs roses et noires. Toujours pas de pluie, mais c’est l’occasion ou jamais qu’elle me dit, en temps normal son mari ne voudrait jamais qu’elle les ait. Je souris doucement, liberta, liberta….. 🙂

Mais je résiste tiens et je n’achète pas de bottes, quand les remettrais-je  je n’ai même pas de jardin !

Retour au village, au dôme pour voir Stéphanie Crayencourt, une bien belle découverte. Diner ensuite, comme d’hab à 18h , puis on file à la scène 1 pour avoir une bonne place pour le concert suivant, monsieur Grand Corps Malade. Géant. Tout simplement. Je me disais, en plein air, devant 6000 personnes… mais que nenni ! Communion parfaite, presque intimiste. Il arrive lentement, balaye la foule du regard, sourit, de son sourire si bienveillant. Et c’est parti. Vraiment un beau moment. 21 heures 30, c’est de la folie, on dirait que tous les gens ont afflué dans le village pour voir le grand escogrife de Stromaé. En short, chaussettes jusqu’aux genoux et noeud pap’. Ne riez pas. Enfin, si. On était loin, on regardait de temps en temps l’écran géant, mouais j’admets que les jeux de lumières étaient grandioses 🙂  Et son ‘alors on danse’, pffff à toutes les sauces, même en symphonique (on nous poursuit ou quoi), et en rappel, encore et encore. Bon, heureusement qu’on a suivi de (très) loin 🙂  Retour au bar des potes, pour le groupe Vismets. Encore une fois, de loin. Au bar, quoi 🙂 Tiens je n’ai pas parlé de la nouvelle scène, plus loin dans la ville. Logique, puisque je n’y suis pas allée. Uniquement des Dj’s, des pointures, il paraît. Voilà voilà…

Encore une fois, longue soirée et courte nuit, pour attaquer en forme la dernière journée !

 

 

Permalien Commentaires fermés sur Francos, jour 4

Francos, jour 3

27 juillet 2011 at 21:34 (Uncategorized)

Bon, les 3 couples d’amis qui louent les chambres dans la même villa que moi sont de vrais francofous. Le petit déjeuner n’a lieu qu’à 10 heures, le couple qui nous accueille ne va pas acheter les pains et viennoiseries trop tôt 🙂 Et ça arrange bien tout le monde, vu les nuits courtes. Je l’ai déjà dit, le petit déj est carrément gargantuesque. Voyez donc : assiettes de charcuteries, plateau de fromages, 4 pots de choco à tartiner (« Galler » pour les connaisseurs), 6 pots de confiture différentes et maison, thé, café, jus de fruits, oeufs à la coque, plats de fruits, yaourts, et….. par personne : un panier avec croissant, pain au chocolat, 4 tranches de pain gris, 4 de pain blanc, 4 tranches de pains au raisins, et 4 tranches de cake. Qui dit mieux??  Vous me croyez si je vous dis que l’on quittait la table vers 11 heures 15, tant on mangeait, faisait des pauses, et mangeait à nouveau…. Voilà l’explication de mes repas de midi..à 16 heures ! Et donc ce vendredi, idem que les autres jours, je descends ensuite au centre ville, re-visite les boutiques, entre à nouveau dans celle qui m’attire comme un aimant, la dame qui me reconnaissait d’année en année à chaque franco, cette fois me demande si je vais venir chaque jour 🙂  Il semble que ça soit prévu, ce matin j’achète le bracelet assorti au collier d’hier. Et je lui dis que si la pluie annoncée (qui tombe semble-t-il partout sur le pays sauf ici : une seule averse d’1 heure hier ! ) arrive quand même, je viendrai lui acheter une paire de bottes en caoutchouc, encore faut-il que j’arrive à me décider concernant le motif. Celles avec les coquelicots? Chiche…. Comme chaque midi je vais me chercher un café à emporter, je m’assieds sur un banc et je papote avec les gens. Tiens cette fois ils sont français, on parle de bonbons, et je les emmène chez l’artisan confiseur pour leur faire découvrir les cuberdons. Le vieux monsieur qui tient la boutique est ravi, et leur fait goûter un tas de choses. Les français ravis font la razzia dans le magasin, goûtent, puisent dans les bocaux à l’ancienne, achètent, goûtent et achètent encore. Et le patron m’offre carrément le sachet de cuberdons que j’achetais pour moi ! Je file au village francofou, prendre l’apéro et distribuer mes bonbons aux copains. 14 heures, concert de Yel sur la scène 1, j’ai rencontré des amis et j’écoute ça de loin… Il est 15 heures, détour au dôme, 3ème scène dans le village, concert de Mousta Largo. Drôle de mec, j’arrive quand il interpelle le public « je vais vous apprendre la danse du ventre, allez il va falloir bouger »…… et comme le public ne réagissait pas assez vite (logique, sans musique!) : « Bienvenue en gériatrie! » Mouais. Paraît que plus tard il a enfin mis le public dans sa poche, moi j’avais quitté de suite. Retour à la scène 2, groupe québécois, Radio Radio. Sympa, mais je ne sais pas rester, il faut absolument que je sois au tout devant de la scène 1 pour le concert de Moriarty ! Dont acte. Et quel bonheur ! Dès le premier titre le public est conquis, même ceux qui ne connaissaient pas, même ceux qui pensaient que leur univers déjanté et intimiste ne convenait pas pour des concerts en plein air. Magnifique, géantissime. La chanteuse, Betty Boop complètement dans sa bulle, nous emporte loin, loin…. Je fonce ensuite au stand africain, emporte mon « diner » (il est 18heures passées), et je reviens me coller devant la scène en attendant monsieur Louis Bertignac le grizzly. Grizzly, son nouvel album, je ne connais pas encore bien les chansons qui débutent le concert. Mais d’avance conquise, j’apprécie. Ce mec est un guitariste génial. C’est mon second concert de lui, et comme l’autre fois, il est super sympathique, parlant avec le public durant le line-up, durant le concert, son sourire trahit une grande gentillesse. Il m’est arrivé de me tromper grandement en traitant quelqu’un de « vrai gentil », mais là, tout devant le grand Louis, je suis sûre de ce que j’avance. Ma voisine en est carrément amoureuse, elle me dit, puis ça se voit. Et je souris. Reprises de Téléphone, Police, les Who, riff de Bob Marley, didiou je l’adore ! Ca, c’est vraiment lui.

Retour à la scène 2, concert de Machiavel. Mario Guccio a mal vieilli, je trouve. Puis il en fait trop, cette fois. Même le planant « Rope dancer » n’accroche pas. Détour au bar des potes, puis repas du soir, il est 23 heures, et je déclare forfait, je rentre au bercail retrouver l’édredon en plumes , pendant que sur la grand place s’égosille Cali. Les autres fois j’avais aimé bien qu’il en fasse comme d’hab’ bien trop, mais son dernier album, le Cali qui essaye de faire du Ferré, merci !

Permalien Commentaires fermés sur Francos, jour 3

Francos, jour 2

27 juillet 2011 at 19:51 (Uncategorized)

Et donc, comme prévu, la nuit fut douce dans la maison merveilleuse. Et le petit déjeuner, ah les gens ! Gargantuesque ! Un vrai bonheur, hum vous me connaissez 🙂  Les 3 autres chambres sont louées dès aujourd’hui, et je rencontre les 3 couples d’amis alors que je m’apprêtais à descendre au centre ville. Z’ont l’air sympa, et ils arrivent avec l’apéro avant même de défaire leurs valises… Je décline, il est quand même un peu tôt 🙂

Balade et shopping dans Spa, hop petit détour dans la boutique-aimant et je m’achète un magnifique collier bariolé, qui va à merveille avec ma tenue, emballez c’est pesé 🙂

Je flâne, j’adore Spa avant la déferlante des festivaliers, tous les habitants se connaissent, se saluent, devant une boulangerie, une boucherie ou en achetant leur journal. Un monsieur agé s’assoit sur le même banc que moi, et me dit qu’il adore déjà la journée qui se prépare, tout en mangeant un croissant. Il me dit qu’il était dans un café derrière la scène pour le concert de Zaz, « c’est la nouvelle Piaf ma petite dame, je vous le dis ! ». J’adore tellement parler ainsi avec les gens.Les premiers concerts débutent à 13 heures, j’entre déjà au village francofou. Je fais un tour parmi les échoppes, un petit coucou aux vendeurs connus, je vais dire bonjour à mes potes qui mettent leur bar en route, et la journée commence enfin. Concerts du franc’off, concours dont le vainqueur gagnera sa place pour un concert l’an prochain, parfois il y a de belles découvertes. A 15h, Miam Monster Miam, plus déjanté que jamais. Entouré d’un ninja, un sorcier, un docteur dingo, un robot et un trompettiste à 2 têtes. Sans oublier monsieur Jérome Mardaga (ex Jéronimo) dans la troupe. Le groupe fait le spectacle, même si je n’adhère pas trop à sa musique. Je retrouve enfin mon ami photographe, c’est bon de se revoir et parler…. Détour au stand mexicain pour un délicieux diner, oui je sais il est 16 heures, demain je vous raconterai les petit déjeuners si vous voulez 🙂 Pendant ce temps, Brune s’égosille, et il semble que pas  grand monde n’accroche….. Je retrouve les copines au concert de Camillia Jordana, qui m’étonne vraiment, cette petite promet ! Un copain me donne sa place pour les concerts sur la grande scène, Suarez tout d’abord, tout sympa et qui déménage drôlement, j’ai bien aimé. Ensuite, Calogero.  Mouais j’suis pas fan, et ceux avec qui je suis eux, le sont. En plus le concert sera symphonique, gn. Bon on m’a offert la place….. Mais tudieu c’que c’était pelant ! 52 musiciens classique sur scène, Calo en costard-cravatte mais qu’est-ce que je fous là les gens….. Et on dirait que la toute grande partie des 15000 personnes présentes pensent comme moi, dès la moitié du concert des tas de gens décrochent, et finalement s’en vont. Lassant, il n’y a pas d’autre mot. A mon avis seuls ceux au tout devant de la scène étaient dans le concert, pas du tout fait pour un truc géant en plein air mais plutot pour une petite salle. Toutes les chansons se ressemblent, tout est plat. Les rares fois où les violons attaquent, le public s’éveille, puis hop, de suite ça retombe et ça re-lasse. Même mes potes, fans, sont hyper déçus. Et après une petite heure de concert, on décide de quitter nous aussi. Rejoindre le village francofou, concert de De Palmas qui devait halluciner de voir la marée humaine qui le rejoignait 🙂 Détour au bar des potes ensuite, et de loin, le concert de Yelle qui électrise la foule. Comme chaque soir, je quitterai le village quand la sécurité le videra de son public. Tard, les gens 🙂  Et je rejoins presque au pas de course la villa (parce que j’ai peur la nuit, seule entre les arbres dans les rues aux maisons retirées), pour une douce et courte nuit……

Permalien Commentaires fermés sur Francos, jour 2

Francos, jour 1

27 juillet 2011 at 19:15 (Uncategorized)

Oui, je m’en viens enfin raconter mes francos les gens. Mes vacances, mon séjour à Spa, tant attendu, et bien en ce mercredi 20 juillet, voilà j’y étais !

Départ en train dès midi, et dès que j’arrive je fonce au village francofou. Retrouver les copains, tout d’abord. Prendre l’apéro, ensuite 🙂 et vive le vin de fleurs de Franchimont, je ne vous dis que ça, haha. Les premiers concerts ne sont pas très attirants, je zappe et m’en vais faire un tour dans le centre ville. Ma boutique préférée m’attire comme un aimant, et hop je ne résiste pas, j’achète une superbe tunique (« Palme », pour les connaisseuses). Que je mets de suite, d’ailleurs, elle va très bien avec mon jeans slim et mes Kickers. Bon on n’est pas là pour parler (que) chiffons. Vers 16 heures, je me mets en route pour localiser la villa où je vais loger jusqu’à lundi. Je me rappelle vaguement du plan que j’avais vu avant de partir, didiou j’aurais dû mieux l’étudier, j’aurais évité le long détour pour y arriver. Message de mon Jimmy, qui me demande si il pleut aussi à Spa. Que nenni ! Pas une goutte, je pête de chaud en revenant au centre ville, où mon Thomas et sa compagne vont arriver. Avec ma valise (qui pèse une tonne) ça tombait bien qu’ils viennent en voiture dès le 1er jour ! Ma belle-fille voulait voir le concert de Christophe Maé, hourra je n’ai pas dû me coltiner  mes bagages en train. Ils m’accompagnent à la villa, et je découvre enfin ma chambre. La maison est magnifique, les vieux meubles sentent la cire, tout est fleuri, ma chambre est superbe et les draps sont en dentelle. Et moi j’adore déjà ce havre de paix.

17 heures on redescend dans la ville, et les choses sérieuses peuvent enfin commencer 🙂

Manger, tout d’abord. Avant que mes jeunes ne s’en aillent sur la grande scène pour voir mister Maé. Inutile de vous dire que moi je zappe 🙂  Je me cantonnerai durant tout le séjour dans le village francofou, une bonne centaine de concerts pour sûr j’y trouverai mon bonheur ! Et pour débuter en douceur, Yael Naïm, suivie d’Hindi Zahra. Bof, celle-çi vraiment trop en douceur, je m’en vais faire un tour au bar de la scène Fnac, où travaillent mes potes de la fête médiévale de Franchimont. Oui, Franchimont, comme le vin de fleur…..   avec modération hein, c’est pas prêt d’arriver de me voir un jour bourrée !

Concert suivant, retrouve mes copines et on s’en va voir mademoiselle Zaz, didiou enfin un concert qui déménage. Et à 23h, au lieu d’assister au dernier concert, je rejoins comme prévu la sortie de la grande scène pour y retrouver mon fils et ma belle-fille. Le sieur Maé a prolongé son concert jusqu’à près de minuit ! Fin de concert que j’écoutais dans une ruelle bondée de monde, dans une ambiance chaleureuse et drôlement sympa, comme toujours à Spa. Et toujours pas de pluie !  Nous sommes ensuite allés boire un verre, avant de remonter ensemble tranquillement à la villa, là où ils avaient laissé leur voiture. Une bien belle première journée de festival, une douce nuit, vivement demain que je remette ça…..

 

Permalien Commentaires fermés sur Francos, jour 1

26 juillet 2011 at 20:45 (Uncategorized)

Voui je suis rentrée des Francos, voui je sais, depuis hier.. mais j’ai été pas mal occupée 🙂   Demain je vous raconte, promis !

Permalien Commentaires fermés sur

19 juillet 2011 at 19:40 (Uncategorized)

Et donc vendredi ont débuté mes vacances 🙂

Et d’une bien belle façon ! J’ai eu ma tribu à manger le soir, c’était juste un bonheur. Et puis mon Thomas et sa compagne avaient enfin eu leur voiture, ouf. Ca a pris du temps mais pas simple de trouver une occasion valable, et pas trop chère ! Car évidemment et comme prévu l’assurance ne fonctionne pas en cas de vandalisme, et les sales c*** qui avaient incendié leur voiture sont insolvables, donc pas la peine d’espérer un quelconque dédommagement, gn.

Samedi je suis allée en ville avec mon grand schtroumpf. Didiou ça aussi ce fut juste un bonheur de retrouvailles, ça faisait longtemps !

Dimanche je me suis transformée en tornade blanche, et la maison entière y est passée, olé. Ensuite, un resto sympa, pour remplacer celui prévu vendredi 🙂

Hier balade au centre commercial, et j’ai été raisonnable en achats, juste un jeans vous le croyez ça ?  🙂

Et aujourd’hui les gens, grasse matinée et repos total…  En prévision des francos qui débutent demain !! Ah les gens comme je me réjouis, départ demain midi et les grenouilles chanteront sous la pluie 🙂  Logement sur place, chambre d’hôte dans une chouette villa, concerts et retrouvailles entre potes, même les averses prévues n’entameront pas notre bonne humeur ça c’est sûr 🙂

Je reviens lundi et je vous raconterai tout ça c’est promis, les gens soyez heureux vous aussi !

Permalien Commentaires fermés sur

15 juillet 2011 at 13:29 (Uncategorized)

Alors oui, bon , voilà 🙂  Ce soir commencent mes vacances, allez c’est le moment de faire le bilan de l’année scolaire. Voui les gens, scolaire, on va dire parce que les formations continuées (et bien répétitives et pelantes, ben oui depuis 22 ans ça commence à faire long, même si le sujet de la petite enfance est bien vaste) se font de septembre à juin. Et puis surtout, surtout, parce que ma toute nouvelle vie a réellement commencé début septembre, lorsque j’ai enfin trouvé « la » maison, le petit nid où j’ai décidé de m’établir douillettement, et cette fois pour de bon. C’est vraiment l’endroit, duquel j’ai dit à tout le monde en arrivant « cette fois, pour la première fois depuis mon divorce et le déchirement de ma maison perdue, cette fois je sais que c’est ici que je me vois vieillir ».

Et donc voilà, mes (très courtes, gn) vacances arrivent et c’est l’heure d’un petit bilan, bien volontiers hein les gens puisque super positif 🙂

L’idée m’est venue en regardant Dr House, wai ne riez pas je sais j’ai une abeille dans le cerveau 🙂  Dr House, dont j’avais raté la diffusion (sur une chaine belge, bien en avance sur tf1) du dernier épisode de la saison 6, parce que j’étais ici, a tout nettoyer avant d’emménager. Depuis la 7ème saison a suivi, et étrangement je n’avais jamais vu cet épisode, découvert mardi. Et automatiquement j’ai repensé à ma colère, en nettoyant une armoire de salle de bains bien dégueu « p’tain comment peut-on vivre là dedans, si jamais je tombe malade d’avoir cotoyé toute cette crasse, appelez House ! »   Ooops House , merd’ j’ai oublié d’enregistrer le dernier épisode !!!!!   Vous suivez toujours le fil de mes pensées, tendu par la petite abeille ? Ben oui la boucle est bouclée, House en septembre, House début juillet, et voilà une année scolaire écoulée…..

Et quelle année ! 🙂 Un déménagement folklorique, septembre à remplir des caisses pendant la sieste des petits, à camper entre les armoires vides, un emménagement pas moins farfelu, plein de monde, des caisses absolument partout, jusque dans la cour parce qu’il n’y avait plus nulle part où les entreposer. Un déménagement un samedi…….et le lundi débarquement des petits potes dans leur nouvelle garderie. Nuits passées à tout ranger, et lundi plus une seule caisse à vider ! Et depuis, constamment ce sentiment de sérénité et de nouvelle vie uniquement positive. Il y a eu un très long hiver, une vraie hivernation, (pas hibernation hein, je n’ai pas passé mon temps à dormir 🙂 ) , plus d’un mois sans sortir à cause de l’état des routes et étonnament j’ai aimé ça. Tout comme j’aime quand chaque jour je me pose, dès la tornade des petits potes envolée. Un petit café, un petit chocolat, plus aucun jouet dans les pieds, m’asseoir, regarder autour de moi, et croyez-le, tout aimer. Aimer mon décor, tout comme ma vie. J’ai perdu de vue quelques amis, je me suis rapprochée d’autres. J’ai fait de nouvelles rencontres, je me rappelle en souriant doucement de cet ami d’enfance, de nos confidences, de notre journée aux francos l’an dernier, de cette conivence durant des mois. Et puis, comme l’enfance est faite pour rester dans un tiroir secret de la mémoire, s’éloigner…. Puis j’aime trop mon indépendance, et je le sais je ne pourrai plus jamais faire confiance. Bref je n’ai pas trop changé, je suis toujours aussi directe vous savez tout noir ou tout blanc, au moins tout est clair et c’est bien mieux. Je me suis enfin retrouvée, moi d’il y a 6 ans. Ma vie, que je gère absolument comme je l’entends. Juste un bonheur je vous le dis 🙂  Mes enfants, et aussi le départ en mars de mon Jimmy mais tout en douceur, et on est encore plus complices qu’avant donc tout va, mes enfants et toute cette tendresse, tout cet amour à chaque instant et pour toujours. Je n’ai pas trop changé, la « mauvaise expérience » de l’an dernier m’a juste bien appris à tout relativiser. Je ne suis plus « l’angoissée de service » la speedée. Je suis juste sereine, plus rien ne m’inquiète, et j’emmerde profondément les nuisibles et la vraie méchanceté (…si tu me lis….  🙂 )

Bref que du positif, et cette rupture qui a été une tellement bonne chose, sans quoi j’aurais sûrement continué à me perdre dans une vie qui n’était pas la mienne.

Tout ce que j’espère les gens, c’est revenir ici la prochaine année scolaire terminée, et comme une vieille radoteuse et sa Maya l’abeille dans la tête, venir vous faire un copier-coller de cette année 🙂

Allez vivement ce soir, un petit resto et enfin le top départ des vacances aura sonné, des bises les gens !

Permalien Commentaires fermés sur

12 juillet 2011 at 13:22 (Uncategorized)

Voui voui je vis toujours 🙂  Après un week-end super chouette et bien occupé, là on peut carrément dire que je surnage, entre ma dernière semaine avec les petits potes et entre les rhumes, les maladies inconnues au bataillon déclarées hier (syndrome mains-pieds-bouche ça vous parle à vous?), et une varicelle qui a débarqué ce matin chez le plus petit. Bah relativisons, le temps que les autres ne démarrent l’une ou l’autre des contagions, je serai en vacances !

Aaaah mes congés, comme je me réjouis ! Ne penser qu’à moi, me chouchouter (aller chez le coiffeur entre autres), restos ciné et sorties prévues, mais aussi pas mal glander (mouais faire aussi un grand nettoyage du nid, ‘faites bien de m’y faire penser 🙂 ), et puis, et puis surtout les Francos !  Loger sur place dans une chouette chambre d’hôte, faire la fête avec la bande de potes de la foire médiévale de Franchimont, les Indofous, revoir des zamis de la vie d’avant, me balader, vivre au rythme des concerts qui me plaisent et des découvertes, et retrouver mon bonheur d’avant, mes Francos en solo didiou comme j’aime ça.

Et donc cette semaine s’étire et n’en finit pas, tudieu seulement mardi 🙂  Allez courage, je m’en vais sêcher au soleil, des fois que les orages violents annoncés débarquent tout à l’heure ben autant profiter du beau temps, bonne après-midi les gens !

Permalien Commentaires fermés sur

7 juillet 2011 at 18:58 (Uncategorized)

Le formateur avait pondu une note, et, c’était couru d’avance, le bouffeur de gaufres flamingant et bien couillon a dit non. Alors, à moins que le roi de pacotille s’éveille enfin et lui mette une grosse baffe dans la tronche, le pays n’est pas prêt de sortir de la mouise.

J’avais raison, en disant que ce qu’il nous fallait c’était un prestidigitateur 🙂

Permalien Commentaires fermés sur

7 juillet 2011 at 13:08 (Uncategorized)

Vacances j’oublie tout. Oui, comme chaque été la blogosphère est en vacances. Des tas de blogs que je visite régulièrement sont en pause. Ou alors c’est carrément l’inverse, en congé et au calme, beaucoup se posent des question soi-disant existentielles. Ou sont tristes de ne pas partir au soleil, râlent sur leur conjoint, se plaignent de tout et de rien…. Bref se pourrissent pas mal la vie. Et moi me direz-vous? Ben je ne m’en pose pas, de questions. Moi je me laisse vivre. Mes vacances, ça sera des week-ends par çi- par là, et puis les 5 jours à Spa pour les francos, cette année je ne ressens même pas le besoin de m’évader au soleil. Et je peux affirmer en regardant quiconque dans les yeux que pour moi la vie est belle. Moi je me fous d’avoir des rides, ou quelques kilos en trop. Je prends tout de façon positive, je laisse les cons loin derrière moi, je m’inquiète plus de tout et de rien comme auparavant, plus rien ni personne ne me complique la vie ni n’ose essayer de la changer ou de me changer, je suis moi et je pète la forme. Je fais ce que je veux, quand je veux, bref tout va pour le mieux dans mon bien meilleur monde.

Et hop, c’était un article juste histoire de passer ici. Et du haut de mon nuage de barbe à papa rosée, vous saluer 🙂

Permalien Commentaires fermés sur

6 juillet 2011 at 13:16 (Uncategorized)

Hé, bien le bonjour les gens ! J’espère que chez vous aussi tout va, surtout par ce beau temps !  Ici la vie s’écoule lentement, j’ai déjà quelques petits potes en vacances, ça tourne au ralenti et bien calmement. En même temps il valait mieux, après mon week-end super occupé ! Beach Days, concerts, resto, ambiance sympa et courtes nuits, suivies de journées à marcher, marcher, essayer des tas de fringues, vive les soldes même le dimanche, et les achats sympas je ne vous dis que ça 🙂  J’ai été raisonnable, au final j’aurai des chaussures, une veste, une magnifique robe longue, et le sac de mes rêves. Bon, lui pas soldé évidemment, didiou pourquoi je craque toujours pour les articles de la nouvelle collection moi?  Hic et ah, aussi, tiens ça faisait longtemps, leur gateau au chocolat me manquait, héhé. Bref, un week-end bien rempli et comme je les adore, hein vous me connaissez. Dommage de n’avoir pu y insérer comme prévu une après-midi à Bastogne, pour la commémoration du circuit des Ardennes. Il y a 2 ou 3 ans, j’avais adoré. Adoré jouer les photographes d’un jour, moi qui n’avais jamais fait ça, et faire au moins 500 photos de toutes ces magnifiques voitures anciennes. Wai, j’adore les voitures mais j’ai préféré le shopping, olé.

Allez, pendant que mes petits potes sont à la sieste je m’en vais passer l’après-midi au soleil, voui voui ma vie est dure, plaignez-moi haha. Ben tiens j’en profite tant que les averses annoncées font toujours la nique à la grenouille, pas très fiable sur le coup et c’est tant mieux, des bises les gens soyez heureux !

Permalien Commentaires fermés sur

1 juillet 2011 at 13:09 (Uncategorized)

1 er juillet les gens !  Certains sont déjà sur la route des vacances, beaucoup sont en congé. Pas moi, ça sera pour le 15, mais qu’importe. Il fait beau, autant dans le ciel que dans ma vie. Et j’aime cette ambiance où -allez savoir pourquoi- tout le monde semble tout à coup moins stressé. Et surtout demain commence mon week-end de soldes 😉

Tiens, ici à Esneux et depuis jeudi ce sont les beach Days. Pour la première fois depuis bien longtemps, mes enfants n’y participent pas en tant que joueurs. Etonnant, d’ailleurs 🙂  Ils n’ont pas pris de congé, et donc ils ne squattent pas le site non-stop depuis mercredi soir, ben je ne vous dirai qu’une chose : ouf !  🙂  Puisqu’ils ne sont dans aucune équipe de joueurs, ils n’ont pas d’accès au camping-beuverie-et-nuits-blanches. (Oh yeah !)  Et ils n’y ont encore passé aucune soirée. Hier soir mon Jimmy venait manger ici, et mon Thomas, raisonnable ne sortait pas non plus puisqu’il devait s’en aller travailler de nuit.

Bon ok, ce soir et demain, ça sera autre chose 🙂  Big fiestas, concerts, feu d’artifice et le site noir de monde, comme chaque année. D’ailleurs j’y serai aussi, et dès 19h pour le premier concert.

Ouh là… courte nuit et demain, d’attaque pour aller en ville!  Yes we can comme dirait l’autre 🙂

 

Permalien Commentaires fermés sur