Il faut savoir lire entre les lignes…. ou dans les pattes des crustacés :-D

30 juin 2005 at 08:34 (Uncategorized)

6h30 ce matin. Le radio réveil m’arrache des bras de morphée avec une info insolite : Des copains réunis pour un repas ont découvert sur la patte d’une langoustine  …devinez quoi?  La reproduction du visage du Christ   🙂 

Si si, encore à demi dans le coma, mais j’ai bien entendu !

C’aurait tout aussi bien pu être l’image de Che Guevara, mais que nenni, les joyeux convives ont clairement reconnu Jésus…  🙂

Et puis qu’est-ce qu’il faisait en Flandre à prendre une langoustine pour un photomaton celui-là, du tourisme ?

Mouais, l’aurait mieux fait de se promener en Wallonie…au moins il aurait empêché les orages violents et les grêlons de 4 cm de diamètre d’attaquer mon Jimmy qui revenait tranquillement à vélo, de déchiqueter les gouttières de ma maison et massacrer mes fleurs… pfff

Il paraît que les joyeux convives ont décidé de mettre l’image sainte en vente sur E-Bay. Ca leur fera au moins une cagnotte pour un autre repas arrosé 🙂

Avis aux amateurs de préférence privés du sens de l’odorat. Parce que dans 2 jours elle puera tellement l’image sainte, qu’il faudrait être cintré pour l’acheter…

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Des papillons

29 juin 2005 at 08:34 (Uncategorized)

J’hésitais à venir encore vous saouler avec mon sourire béat collé au visage, mes rêves, mes espoirs de tendresse et mes papillons dans l’estomac revenus après un simple coup de fil. Et après tout pourquoi taire tout cela? 

Alors oui, me revoiçi   🙂 

Puisez donc ici tout l’optimisme et la joie de vivre dont vous avez besoin

J’en ai à revendre

Permalien Laisser un commentaire

Envies (2)

29 juin 2005 at 08:33 (Uncategorized)

Envies habituelles d’une vie pleine de couleurs vives, de rouge comme un jardin plein de coquelicots et de coccinelles, de jaune comme un champ de tournesols ou un canari pas en cage, de mauve comme de la confiture de myrtilles ou un champ de lavande en Provence, de bleu comme une nuit de pleine Lune ou turquoise comme la mer des Caraïbes, de vert comme une feuille de nénuphar ou une chenille futur merveilleux papillon..

Et là tout à coup envie d’une vie toute en pastel, du rose et du blanc comme de la tendresse ou des marshmallow, du vert d’eau calme et serein, du mauve tendre d’un lilas, du jaune très pâle d’un sable fin…

Vous allez penser que c’est l’orage de cette nuit qui m’a bien agité le bocal !

…Et bien non….

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Envies

27 juin 2005 at 08:32 (Uncategorized)

De bonheur.

Désormais, pour moi le 21 juin ne sera plus seulement le premier jour de l’été. J’aime moi aussi ces journées de douce folie, de doutes et de peurs, mais d’espoir. J’ai envie de cette confiance, j’ai envie d’y croire, j’ai envie et besoin de cet espoir fou, j’ai envie de donner..

J’ai envie ….de vivre….

Permalien Laisser un commentaire

La vie est belle

26 juin 2005 at 08:30 (Uncategorized)

Voilà, je l’ai dit.. 

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Prends-moi la main

25 juin 2005 at 08:29 (Uncategorized)

Lever du jour. Beaucoup trop tôt pour sortir du lit un samedi, en tout cas. Mais impossible d’y rester aussi, et pas seulement à cause de cette chaleur. Pour une fois, cette nuit j’espérais les orages annoncés. Juste pour que la fraicheur de l’air après la pluie m’aide à dormir. Dormir enfin, et ne plus penser. Mais pas de pluie, et les rares moments de sommeil remplis de rêves trop réels, de ces images que j’essaye de fuir. Alors je viens ici, je regarde l’écran vide et je me dis que je vais venir vous saouler vous pauvres lecteurs, vous raconter. Après tout c’est ça un blog non? Un défouloir, un psy invisible… Et puis non, je savais d’avance que je n’allais pas en parler. Trop envie de vider cette « peur » qui m’étreint depuis hier soir, et pourtant je savais déjà que je n’allais rien vous expliquer. Parce que cette peur ne durera ‘que’ cette journée, que c’est cette sale nuit qui a été mauvaise conseillère, que ce soir tout sera rentré dans l’ordre. Que dès son premier petit sms tout gentil et rassurant, toutes mes angoisses idiotes seront envolées. Il fallait malgré tout que je vienne, que j’extériorise cela d’une façon ou d’une autre, avant que ma tête explose. Mais j’étais certaine que j’allais juste me plaindre sans pour autant rien dévoiler, et garder ce jardin secret juste pour Lui. Je deviens adulte ou quoi? Mais bordel qu’est-ce qu’il m’arrive?

Si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ce noeud idiot dans le ventre coupe les ailes de mes papillons, qu’il me le fasse tout de même savoir  🙂

Et puisque j’ai parlé par énigme et que je sais que personne n’a compris….je stoppe là ce délire matinal et je sors. Demain je suis sûre que je viendrai vous répéter que oui, la vie est belle…

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Julie, Mélissa, Sabine, Laetitia, An, Eefje….

24 juin 2005 at 08:27 (Uncategorized)

Il y a aujourd’hui 10 ans que disparaissaient Julie et Mélissa. Il y a donc aujourd’hui 10 ans que commençait pour elles un calvaire sans nom.

Et le monstre Dutroux lui, n’est pas enfermé dans une cave. On ne le laisse malheureusement pas mourir de faim et de soif. Non. Le monstre, lui, il se plaint de ses conditions de détentions…

Permalien Laisser un commentaire

Tout change

22 juin 2005 at 08:26 (Uncategorized)

Avant j’appelais ça des étoiles dans les yeux. Je disais que j’étais perchée sur un nuage. Maintenant je dis que j’ai (enfin) les pieds sur terre… 

Une journée irréelle. Surréaliste. Inattendue. Mais espérée…

Purée oui ! La vie est belle.

Permalien Laisser un commentaire

Voui, la vie est belle !

22 juin 2005 at 08:25 (Uncategorized)

Plein de soleil (étouffant), des petits potes (adorables), des fraises à la crème fraîche (beaucoup trop), des confidences (qui font mal…), un mail (qui surprend), des questions (plein!), des réservations de thalys (pour Paris, enfin!), une soirée-formation obligatoire (super longue), une nuit (réparatrice) et plein de rêves….(secrets..)

  

Permalien Laisser un commentaire

Mais si, tout va !

20 juin 2005 at 08:22 (Uncategorized)

Je viens de relire mon post précédent. Juste une précision : je ne veux pas que vous pensiez que je me plaignais! Non et non !   🙂

Récapitulons.

Le préposé de l’auberge n’avait pas encore quitté le bâtiment et était super gentil,

Les suédois sont rentrés juste à temps,

Les amoureuses dans ma chambre ne m’ont pas accueilli (ouf!)

Le monsieur de la 106 n’était pas un dingo psychopate,

Puis sa fille au moins ne ronflait pas  🙂

Donc tout va! Bilan de cette journée dingo :

Une salle de bains nickel puisque super bien inondée,  🙂

Une visite adorable chez ma grand mère,

Un voyage en train où je n’ai même pas dormi,    😉

Une nouvelle jupe super jolie étrennée dès hier,

Un concert génial, et le harem de mon grand schtroumpf super sympa,

Une auberge dans un cadre magnifique et finalement un bon lit et des gentils colocataires,

Une ballade dans Liège hier matin sur les superbes coteaux de la citadelle (appelés le « petit Montmartre ») et sous un soleil éclatant,

Une après midi à flâner sur la braderie dans mon village -au lieu d’aller me cuire dans un festival rock noir de monde-,

Et retour en ville pour une soirée sympa avec un copain.

Et toujours le coeur empli d’espoir…(hum. jardin secret…)

Je vous le dis, que demander de plus?  🙂

Et puis l’aventure de samedi soir m’a fait sourire. Et même pas dégoutée! Tout à l’heure je vais réserver mon billet de Thalys et ma place dans une auberge de jeunesse pour un voyage à Paris…

Permalien Laisser un commentaire

Mother’s LOVE

20 juin 2005 at 08:00 (Uncategorized)

Aujourd’hui mon Jimmy a 17 ans. Bon anniversaire mon grand, je t’aime….

Permalien Laisser un commentaire

Over-booking??

19 juin 2005 at 08:16 (Uncategorized)

Il se fait tard, mais je viens vous narrer la suite (et fin) de ma soirée de samedi… J’avais décidé de passer la nuit à l’auberge de jeunesse où avait lieu le concert. Ma placé était réservée depuis 2 semaines. Le préposé à l’accueil tout sympa m’avait remis ma carte magnétique-sésame lors de mon arrivée, et j’aurais dû, -oui j’aurais dû- aller visiter ma chambre. Mais non, fainéante comme je suis, j’accroche mon sac à dos à la chaise roulante de S. et vogue la galère. Il sera bien temps de la découvrir pendant la nuit, après tout une chambre est une chambre.

Vous voyez où je veux en venir? Et bien vous voyez juste  🙂

2 heures du matin, je me pointe fièrement dans ce qui devait être ma single-bedroom, j’ouvre la porte et surprise, je trouve 2 des 4 lits défaits, des sacs et une montagne de vêtements sur les chaises…

Je redescends les escaliers en courant, espérant que le jeune homme sympa serait toujours à l’accueil. Ouf, je le rattrappe à la sortie.

-Excusez-moi cher monsieur, c’est normal que ma chambre soit occupée par 2 autres personnes?

-??? non madame, vous avez dû faire erreur, votre chambre est vide…

-Et non, suis pas bourrée, j’ai bien la chambre 107, ma carte magnétique ouvre effectivement cette porte…mais j’ai réservé un single, pas un dortoir…

Le pauvre garçon déconfit grimpe à l’étage en courant, essaye ma carte, se gratte le crâne pendant 2 minutes et me déclare fièrement que de toute façon, en magnétisant ma carte-sésame, la carte des occupants « qui n’ont rien à faire là je vous assure ! » sera démagnétisée…et qu’ils resteront dehors.

Je m’immaginais déjà planquée sous les draps, osant à peine respirer en les entendant rentrer et s’énerver de ne pouvoir ouvrir leur porte  🙂

-Et ils vont faire comment ces pauvres gens, pour dormir? puis ils vont être furieux vous ne croyez pas?

*Et là, la réponse qui tue :

-Ah ben moi je m’en fiche, je serai parti et il n’y aura plus personne à l’accueil, puis rassurez vous, ils ne feront pas de bruit puisque la carte magnétique ouvre aussi la porte d’entrée, ils resteront dans la rue!

Gonflé, lui !

Et moi pas du tout rassurée de camper parmi les objets personnels et le souk d’autres personnes, à l’évidence pas du tout averties de ma venue!  N’importe quel moyen de m’empêcher de devoir dormir dans la lingerie -ou le resto, tiens! au moins j’aurais du ravitaillement- était donc le bienvenu. Mais de là à virer les gens…

Je le voyais s’impatienter, -il était paniqué à l’idée de voir arriver les occupants officiels de ma chambre-, mais je n’arrivais pas à accepter cette solution. Et ce qui devait arriver….arriva. Une horde de 7 personnes se pointe, 4 entrent dans la chambre 108, 2 dames entrent dans « ma » chambre 107, et un monsieur dans la 106. Des suédois, parlant un anglais aussi approximatif que le mien et celui de l’hotelier -à cet instant liquéfié-

Discussion pénible. Ils étaient tous là depuis 3 jours, et les 2 dames de la 107 nous ayant vertement fait comprendre que ce n’était pas leur problème, et que bien sûr pas question d’accepter une tierce personne dans leur chambre. Puis un « let me alone with my girlfriend »  bien envoyé et juste avant de nous voir claquer la porte au nez me dissuada pour toujours de vouloir dormir auprès d’elles…   🙂

Nouveau grattage de crâne du préposé -à présent livide-, sortie de 2 des locataires du dortoir 108 qui venaient voir ce qu’il se passait -ouf ,une d’elles parlait un peu le français-, et arrivée ébouriffée du monsieur qui dormait -déjà?- en single dans le dortoir 106. Vous suivez toujours?  Z’avez bien du mérite  🙂

Bref, le quota de longueur d’article autorisé par moi étant de nouveau atteint, je fais vite, je vous promets…

Grattage de crâne -super ébouriffé, donc- du monsieur de la chambre voisine, puis il nous sort un « I have a pleasant solution.. » Oups non, pitié pas ce que je pense….hé bé si. Le brave homme propose que je partage sa chambre. Sourire-banane de l’hotelier , et mine déconfite pour moi….Mine parlante il faut croire, car la jeune fille du dortoir voisin -celle qui parlait un peu le français, vous suivez toujours?-  me dit qu’elle va aller loger avec lui, et me céder son lit…. ouf, pas trop réjouissant, mais de loin la meilleure solution. Ok je fonce droit vers le dortoir…. ou je me fais cueillir par une des logeuses qui me dit -traduction en direct par la jeune fille- que je peux venir bien sûr, puisqu’on lui a forcé la main, mais qu’elle n’apprécie pas du tout, et que vu que les 2 autres dames dorment déjà, il n’est même pas question d’ouvrir la lampe pour faire mon lit et m’installer. Colère de la jeune suédoise sympa, qui me tire par le bras et me dit « vous venir avec nous, elle est my mother, une vieille sorcière-mauvaise humeur »

Me voilà donc installée dans la single-bedroom du suédois sympa transformée en dortoir.. Le monsieur était en fait le papa de la jeune fille. Super gentil, il a même fait mon lit pendant que j’étais dans la salle de bains!  Je me suis fait toute petite, les remerciant 10 fois de m’avoir accueilli, j’ai peu dormi (mes 4 heures habituelles), osant à peine bouger de peur de les déranger. Mais super heureuse. Il y a encore des gens biens en ce bas monde…

Le monsieur et sa fille sont même venus s’installer à la même table que moi pour le petit déjeuner, délaissant le couple d’amoureuses et la sorcière à l’autre bout de la salle..

Permalien Laisser un commentaire

Week-end de dingue !

19 juin 2005 at 08:00 (Uncategorized)

Et la dingue : moi, pour vous servir   🙂

Asseyez-vous donc que je vous explique. Si si, installez-vous, ça va être long..

Débutons par le début, comme dirait l’autre. Après être passée en coup de vent poster un article ici hier matin, je file vite me faire couler un bain puis déjeuner. J’ai juste le temps avant d’aller prendre le train. Et là, ben aucune explication valable…nez en l’air et tête dans la Lune, je rêvasse, je téléphone, bref je traîne. Je traîne tant que j’en oublie mon bain. Et je trouve la baignoire qui déborde (et oui, y’a bien un trou d’évacuation en cas d’oubli, mais il est trop petit, et de plus pas raccordé grrrr!) et donc ma salle de bains complètement inondée. Eponger (.. »noyer les draps de bain »), tordre, râler sur ma connerie, essuyer, tout ça les pieds dans l’eau et dans l’urgence du train à prendre, je confirme : ça réveille bien  😉

En bref, le bain est devenu la douche la plus courte de l’histoire, j’ai eu le train de justesse, ma grand-mère a failli tomber à la renverse de me trouver sur le pas de sa porte, et moi finalement j’étais encore plus émue qu’elle de la voir aussi suprise et heureuse. Fleurs, pralines et pâtisseries, discussions futiles et confidences, fous rires en racontant la noyade en règle de ma salle de bains et le temps a filé là aussi beaucoup trop vite.

A chaque fois c’est pareil, les 2 heures de trajet me semblent toujours interminables. Surtout pour le retour… Mais bon, il faisait un temps superbe, et le wagon était climatisé. Vais pas me plaindre.. Et puis il y a toujours des milliers de coquelicots le long des rails de chemin de fer, et l’Ardenne est toujours la plus belle région du pays (hé bé oui, je suis chauvine si je veux)

Retour à Liège peu avant 18h, coup de foudre pour une jupe dans une vitrine, record de sprint battu dans les rayons du magasin pour la trouver,  essayage-éclair et, juste dans les temps passage à la caisse et retrouvaille avec mon grand schtroumpf et E. puis rdv chez lui avec le reste de la troupe, et direction l’auberge de jeunesse Simenon qui accueillait October(playsU2) pour la fête de la musique. Et moi j’avais carrément décidé de loger sur place. Ben si.

Plus de 2 heures de concert évidemment -et comme d’habitude- exceptionnel. Et non je ne vous raconterai pas. Z’aviez qu’à y venir  🙂

Ouh là, j’ai dépassé largement la longueur d’article autorisée (par moi). La suite au prochain épisode! Je vous raconterai ma nuit surréaliste à l’auberge de jeunesse, ou comment avoir de la « chance » à 2 heures du matin quand vous vous rendez compte que l’auberge pratique l’over-booking…

Permalien Laisser un commentaire

Des p’tits beurres, des toooo yoouuuu :-)

18 juin 2005 at 08:11 (Uncategorized)

Anniversaire de ma grand mère chérie.

91 printemps. Une visite-surprise, des fleurs et plein de tendresse.

Je file, suis déjà à la bourre pour le train de 9 heures. Pfff c’est cruel quand on n’a presque pas dormi  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Lemming

18 juin 2005 at 00:12 (Uncategorized)

Minuit 30, je rentre du cinéma. J’aurais mieux fait de rester chez moi à regarder la ferme des non-célébrités, c’est vous dire… Maryline en vadrouille, ou comment rater sa soirée quand on ne sait pas bien choisir un film    🙂

« Lemming » avec Charlotte Gainsbourg et Charlotte Rampling.

Impression bizarre à la sortie. Comme le disait ma voisine de droite à son copain (qui a dormi pendant la moitié du film), impression d’être tombée dans un piège.

Un piège à rongeurs    🙂

Permalien Laisser un commentaire

Next page »