19 novembre 2018 at 13:09 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens 🙂

C’est misère, je n’ai ni la motivation, ni le courage, ni même aucune idée de comment émerger de mon dimanche enrhumé-cocooning-chocolat chaud et petits gâteaux…

Heureusement je n’ai que 2 petits potes en garde aujourd’hui (qui font une looongue sieste d’après midi, youppie ) et demain c’est journée de formation (sur la méditation et la sérénité, quelque chose me dit que je vais aimer, héhé  )

Parce que là, je suis plutôt en mode escargot, hohoho.. Tiens, ça me fait penser au père Noël, aux décos, au sapin, aux cadeaux… est-ce que l’on peut, tout installer dès le 19 novembre ? 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

13 novembre 2018 at 13:44 (Uncategorized)

Sur un blog ami, les petits questionnaires du dimanche soir. Chaque semaine l’auteure pose des questions et il faut y répondre dans les commentaires. Pour celui de ce dimanche, certaines réponses lues m’interpellent.

-Avez vous un resto, un café habituel ? Et quelqu’un y répond « non, seule je n’en vois pas l’intérêt »

Un habituel oui, chaque vendredi dans mon ancien village et avec la même petite bande. Puis en ville, au moins 1 fois/semaine, accompagnée ou pas. Quand tu as le moral, tu te dis que héhé, oui seule c’est cool, et j’adore ça. Puis quand tu as un coup de mou, didiou pourquoi le petit monstre sur ton épaule te souffle que c’est vrai ça, c’est sans intérêt, voire ridicule.. P*tin de coup de mou d’automne…

 

-Pour qui, pour quoi vous faites vous souvent du souci ?

Ah là là, pour tout mon capitaine 🙂 Pour mes enfants évidemment, puis le petit loulou, puis mon frangin, puis mon papa adoré, et cette impossibilité (actuelle, et future) pour moi d’être près de lui géographiquement, de pouvoir être là physiquement si besoin pour lui et ma douce belle maman…les années futures me font très, très, vraiment peur. Et puis pour la situation actuelle et le monde qui ne tourne plus rond, les cinglés au pouvoir qui pourraient le faire péter (si ce n’est pas le nucléaire), l’extrême droite, la malbouffe… J’ai beau essayer d’éviter les infos à tout prix, tout le négatif qui arrive à filtrer me mine. Examen de passage de ceinture noire d’inquiétude : le retour. P*tin de coup de mou d’automne…

-Êtes vous différent/un peu/le même que lorsque vous étiez adolescent ?

Je lis plusieurs réponses du genre : plus cynique, plus désabusé(e), plus fatigué(e)… Ben pour moi les 3 mon général, et aussi plus inquiète, (beaucoup) plus sensible à la méchanceté et/ou l’indifférence. Mais toujours aussi rêveuse, utopiste et folledingue et puis oui, plus soupe au lait et plus têtue… Et ça ce n’est pas dû à l’automne, c’est à l’année mon commandant 😉

Permalien Commentaires fermés sur

24 octobre 2018 at 13:37 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! J’espère que tout va pour vous -cela dit en passant, merci aux irréductibles fidèles zamisblog qui gardent le contact par mail 😉

Pour moi la routine, rien de bien nouveau là haut sur mon nuage.

Sauf que, dur dur au boulot parce que je supporte de moins en moins la maman du petit que l’on m’a imposé en dépannage. Un revers de la médaille du statut ; tu as une place vacante pendant 2 mois, on la comble fissa. C’est logique j’en conviens, mais là, pas le choix tu prends ce qu’on te donne et tu te tais. Même quand ça se passe mal. Au moins quand je n’avais pas le statut j’avais le droit de sélectionner les parents, ici c’est devenu pareil que pour les puéricultrices en crèche, liste d’attente fournie par la garderie et pas d’autre choix. Sauf qu’on n’est PAS une crèche mais un milieu d’accueil familial et que les parents, on les a chez nous pendant presque 2 ans et demi. Là heureusement ça ne fera que 2 mois au total, le gamin est aussi infernal que sa mère. Purée ça fait des années que je n’avais pas saturé à ce point je décompte les jours, et les heures de chaque journée !  Aujourd’hui je savais qu’il ne viendrait exceptionnellement pas, et ce matin la bonne humeur que ça a engendré m’a carrément surpris..

Pas mon genre de me plaindre ainsi didiou mais vivement jeudi prochain, je serai libérée délivrée. Et en week-end prolongé tiens, quelque chose me dit que je vais en profiter 🙂

Sinon, quoi d’autre depuis la dernière fois ?  La nocturne des coteaux de la citadelle, encore plus chouette que les années précédentes, c’est vous dire 🙂 La méga fête foraine ensuite, les fous rires en fin de nuit à la maison, et un méga petit déj pour retrouver la forme et puis juste zoner le reste de la journée. Héhé.

Ah oui, je suis allée aussi au concert de la miss Giedré , purée que ça fait du bien de se lâcher ainsi le temps d’une soirée (je suis sûre que vous ne connaissez pas, cherchez sur you*tube, par ex ‘les poupées’ en live -pour rester soft, olé- )

Le lendemain, changement de style, monsieur Cabrel dans la merveilleuse salle du forum. Etonnamment je ne l’avais jamais vu en concert. Ben, juste 2h15 de bonheur.

Puis toujours, la foire d’octobre. Cette méga fête foraine que j’aime tant, surtout l’ambiance en soirée. Après le concert de Giedré, chaque week-end depuis le début, et le plus souvent possible jusque la fermeture le 11 novembre. Après on commencera à parler du marché de Noël, des cadeaux et de vin chaud 🙂

En parlant de cadeau, je me suis aussi mise à celui prévu pour l’annif de copine/autre mamy de petit loulou, à savoir un bracelet en perles miyuki. Merci le salon Créativa…. Je n’en ferais pas pour moi hein pas mon style, mais elle, aimera c’est le principal. Purée ces perles sont minuscules (et le chas de l’aiguille, je ne vous raconte même pas c’est l’enfer à enfiler ce truc)

Mais puisque je suis maso faut croire, et surtout que je ne savais pas me décider sur les couleurs, (turquoise/bleu canard pour le 1er ) je suis entrain de terminer un second bracelet. Noir et argenté celui-çi, aargh comme je n’aime pas ce genre bling bling… mais bon, faut ce qu’il faut hein ma bonne dame. Je vous montrerai ce que ça donne quand ce sera fini. Didiou je dois avoir terminé avant samedi. Youppie… :-/ (et vive la sieste des petits, au moins ça m’apaise et me recentre pendant que le petit monstre roupille)

Le point positif est que j’ai trouvé des tutos sur le net pour faire des tas de bracelets super mignons -par exemple, entre autres, « dentelle » en perles-, et que ceux-là je vais m’y mettre avec plaisir …On n’est pas rendus huhu…

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

5 octobre 2018 at 13:28 (Uncategorized)

Petit en vrac et tout mélangé du vendredi 🙂

Alors…depuis un mois (didiou j’avais dit que je reviendrais vite :-/ )

Bah comme toujours bien occupée,

-D’abord, une info d’importance -si, si-  : j’ai reçu la recette des chouquettes et c’est une tuerie ! En 3 semaines je pense que j’en ai déjà fait 150.. Ben quoi… pas ma faute, j’en distribue à tout le monde, et tout le monde en redemande 😉

-Puis il y a eu les fêtes du patrimoine, début septembre, un samedi en ville dans ce but, puis bah on n’a rien visité, juste mangé, flâné et encore mangé héhé. Les fêtes de Wallonie aussi le w-e suivant, les concerts bof bof mais tout le reste était bien chouette (et le resto, un jour faudra que je vous raconte Ellis … ses hamburger-pavé de saumon (ou vrai filet de poulet sauce estragon -entre autres- )

-Le dimanche des fête du patrimoine, 8km en plein cagnard pour regarder le parcours -et donc les participants- des air-games à Esneux, et puis la montée du vieux thier (158 marches, par 30 degrés, et en portant petit loulou les 2/3 du chemin…aaargh…. pour visiter l’extérieur et le parc du château de près, moi qui ne l’avais jamais vu que depuis le bas du village

 

 

 

 

 

 

 

-Et au boulot, un gamin -imposé, en dépannage- depuis fin août, sa maman avec qui ça ne passe pas, mais pas du tout (vivement fin octobre) et le nouveau bébé (depuis lundi) qui pleure beaucoup-énormément. et très aïgu. Je répète, beaucoup-énormément ET très aïgu.

-Un truc qui me fait sourire depuis des jours, après une mammo « parfaite », on me dit que mes seins sont totalement transparents. Transparents (sic). et depuis, cette image que je porte 2 ballons d’eau 😀

-Et puis rien à voir mais restons dans les calebasses 🙂 J’ai a-do-ré la fête du potiron la semaine dernière. Avec mon Thomas, sa compagne, petit loulou, des amis. Et les 150 -vrais- artisans (voui j’ai tout aimé. Mais résisté hein, pas envie d’avoir le suicide de mon banquier sur le dos 🙂 )

-3 jours de congés (payés les gens j’en reviens toujours pas, qué bonheur) la semaine dernière. Bon, au total une journée perdue en hôpital-labo-médecin mais le reste rien que du flanâge (ça se dit ça?) et du farniente bien ressourçant, et puis une visite au salon Créativa bien inspirante. Puis des achats hein, yapukà yapukà…. Voui je vais m’y mettre, le matériel trône dans le salon, là j’écume d’abord Pinterest et les tutos youtube 🙂

Donc, comme je disais des examens et des prises de sang, une puis une autre plus approfondie, au final tout est bon et me voilà donc repartie du bon pied

-Et en parlant de pied, je ne vous souhaite pas de blesser une verrue (beurk)  installée pile poil à la plante du dit pied, et les douleurs qui en découlent. Enfin, p’t’être à ceux que je déteste fort 😀

-Par contre, le soulagement quand ça s’arrête, j’vous raconte pas. Enfin si tiens, je vous le dis 🙂

-Et puis petit loulou/petit bonheur va super bien, parle, chante sans cesse et est de plus en plus adorable, je l’aime tellement que j’suis gâteuse, cette fois c’est officiel 🙂

-Sinon quoi d’autre ? Ah ben le week-end à Paris était juste magique, comme d’habitude. Le marais nous a fait tourner en bourrique(s) , les restos, notre Montmartre, et les fous rires à l’hôtel furent tellement bons !

-Une chanson de Renaud, tôt le matin sur cette radio très rock (c’est rare qu’on l’entende là), et me surprendre à attendre l’annonce à la fin pour savoir si ce n’était pas l’annonce. De sa fin. 😦

Puis le même jour, apprendre que c’est Charles Aznavour qui est parti. Et les larmes, inattendues. Le papy..

-Cette angoisse, pour… Les boyaux de la tête qui se nouent et les fils du ventre qui se touchent chez la mère-poule.. Vous me connaissez hein, j’suis ceinture noire d’inquiétude. Mais cette fois j’espère vraiment que je me trompe 😦

-Et puis un bébé en approche, et mon frérot adoré qui va devenir Papy. Bonheur.

-Mon petit papa qui garde de cap, ses gros ennuis de santé sont derrière lui. Je l’aime tellement.

Je vous l’avais dit que c’était du vrac 🙂  Je pense que j’ai fait le tour, plein, plein de petits bonheurs à capturer, des rires et sourires en sus. La vie, quoi.

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

5 septembre 2018 at 13:22 (Uncategorized)

C’est la rentrée ! C’est un peu comme début janvier hein les gens, du coup on (re)prend les bonnes résolutions et on s’y remet 🙂 (et on s’y tient, voui voui) Donc. J’ai eu un été vraiment pas mal occupé. Pas mal caniculaire aussi, mais ça vous le savez.

Mais il y a eu un gros, un énorme changement dans mon travail, car depuis le 1er mai, je fais partie des (très) peu nombreuses accueillantes One bénéficiant du fameux statut ! Et quand je dis très peu, c’est vraiment une chance que je sois dedans, pensez donc, pour les 240 accueillantes faisant partie du service pour lequel je travaille nous ne sommes que 12 à être devenues employées. Voui madame, employée, avec donc un salaire fixe (et plus élevé que quand j’avais tous mes petits présents à temps plein ! ), des congés payés, les journées de formation et les jours fériés idem -ça vous semble logique, mais pour moi c’est une révolution 🙂 voyez donc par exemple, pour le mois de mai passé : 3 jours fériés, les parents qui faisaient le pont de l’ascension et une journée de formation, sans le statut j’aurais perdu plus de 400€ de salaire !- Bref. J’ai droit aussi à 29 jours de congé par an, et 20 pour 2018 puisque le statut débutait en mai. Au lieu de mes 2 semaines en juillet de congés par an depuis plus de 15 ans -justement pour ne pas perdre trop de salaire-, voilà que j’ai dû rajouter 2 semaines 🙂 J’ai donc pris la semaine du 15 aout, et la dernière de décembre.

Et en aout, j’ai bravé (mais pas vaincu, p*tain d’orages au retour..) ma phobie de l’avion ! Et je suis allée à Nice. Vous vous en doutez j’ai adoré ! Pile 10 ans après y être allée avec l’ex, j’ai retrouvé la même beauté, la même ambiance dans la vieille ville, le farniente du sud. Mais sans lui, haha 🙂 Au moins cette fois j’y ai des souvenirs sans qu’il ne vienne gâcher les images de ma mémoire 😀 Puis j’avais viré toutes les photos de 2008 c’était idiot.. je regrettais de n’avoir rien gardé de ces vues magnifiques, hop c’est réparé 🙂 Je suis aussi allée à Villefranche sur mer, joli aussi, mais rien à voir avec l’ambiance de Nissa la bella 🙂 Un chouette hôtel juste au bord de la place Masséna, des longues balades et des soirées qui s’éternisent.. et même le giga feu d’artifice du 15 aout sur la baie des anges, moi qui d’habitude n’aime pas ça. Bref, j’y retournerai. Mais en train, ça c’est sûr 🙂

Les jets d’eau de la place Masséna

 

 

 

 

 

 

Dans la citadelle de  Villefranche-sur-mer

 

 

 

 

 

 

La cascade dans le château de Nice

 

 

 

 

 

 

…Même les chiens avaient chaud….  🙂

 

 

 

 

 

 

Le vieux Nice et la place Masséna, de nuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

25 avril 2018 at 21:07 (Uncategorized)

Hé, bonjour les gens !

Didiou je ne suis jamais restée aussi longtemps sans venir écrire par ici….

C’est que la vie va, et elle va drôlement vite 🙂  Le temps file plus qu’il ne le devrait, et purée je n’arrive pas à le retenir.

Alors quoi de neuf depuis ? Ouh là je ne sais pas par où commencer, plein de choses, de petits bonheurs et de grandes joies, des coups de spleen comme tout le monde en attendant un printemps qui hibernait bien trop à mon goût. Du cocooning-douceur dans ma maison (où les travaux n’avancent pas, merci de demander héhé 🙂  )

Ah si, faut que je vous raconte, j’ai monté seule et fixé au mur une pergola, et j’ai bien eu du mal didiou l’engin fait 2,50 m de haut, mais j’y suis arrivée 🙂 Bah, on est loin du porche en bois avec balancelle dont je rêvais hein, mais bon c’est mieux que rien n’est ce pas ma bonne dame 🙂

Ceux et celles qui me suivent sur fb ont donc lu ce que je pensais du concert d’Indochine à Bercy qui s’appelle maintenant l’accor hôtels arena, pour les autres je résume : je n’ai pas aimé du tout ! Tout comme je n’aime pas le dernier (ni les 2 précédents) albums, mais bon, d’habitude on a droit seulement à 3 ou 4 nouveau titres par concert….là les gens on s’est pratiquement mangé la totale ! Bref, j’ai illico vendu ma place pour le concert au palais 12, et annulé celle que je devais avoir pour celle du mois de novembre, encore à Bruxelles.

Bon, j’avais 1000 choses à raconter en venant ici, et là je bloque, va falloir que je revienne demain 🙂 ( promis !)

En attendant voilà à quoi ressemble la pergola cheap 🙂


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

9 janvier 2018 at 13:24 (Uncategorized)

Aaah, vive Noël et le grand barbu moi je dis ! Samedi j’ai reçu ce tourne-disque au look rétro dont je rêvais depuis un bout de temps 🙂 Je l’ai ramené à la maison comme un trésor, didiou qu’il était lourd 🙂 Trop impatiente d’être à dimanche et de ressortir mes vieux 33 tours, en repos depuis tant d’années qu’ils vont se demander ce qu’il leur arrive 😀

Alors dimanche ce fut grasse mat’, long long bain et cocooning. Puis inspection en règle de mes veilles plaques, elles n’ont pas l’air trop abîmées, purée je me sentais comme un môme devant un nouveau jouet.

Réécouter Renaud, pour commencer -et donc pour pratiquement tout le reste de la journée-. Je vais retrouver enfin les 1ers albums -jamais rachetés en cd-, sourire du grésillement instantanément reconnaissable. D’abord pratiquement euphorique, puis je ne sais quelle p*tin de nostalgie s’est pointée insidieusement.. Jusqu’à me faire déborder les yeux sur certains titres. ‘Petite fille des sombres rues’ ‘La teigne’, ‘les charognards’ ‘j’ai la vie qui me pique les yeux’..menfinkeskimarrive ?

Ahlàlà, je me revoyais à 14 ou 15 ans, avec mon frérot, installés sur son lit à écouter et lire consciencieusement les paroles de chaque nouvel album. ‘Hexagone’ ou ‘Société tu m’auras pas’, puis tant d’autres qui nous ont carrément façonnés, et blindé notre manière de penser, à bas les militaires, les flics et les curés 🙂  Jolie plongée dans le passé…Renaud, un des rares bonheurs d’une adolescence pourrie, quand je vivais chez ma mère.

Le temps a filé, entre rires et larmes ou danses dans le salon sur les titres du p’tit bal du samedi soir, mon chien interloqué parti se planquer sous la table. 6 albums, quoi (et de temps en temps une part de galette des rois, faut bien reprendre des forces 😉  ). Purée il était 19h que je n’avais rien vu…Surtout qu’en même temps j’ai défait le sapin, trié puis rangé toutes les décos de Noël dans les boites qui attendront décembre prochain pour redescendre du grenier. Déjà mon 5ème Noël ici. Ah bon ?? Ouais, comme je te le dis.

Oui, j’ai défait le sapin et ses lumières douces, paraît que ça ne se fait pas, de le garder à l’année. Son ambiance, douce et feutrée en soirée, me manque déjà.


 

Permalien Commentaires fermés sur

Joli mois de décembre

29 décembre 2017 at 13:07 (Uncategorized)

Et donc il y a eu, un chouette mois de décembre…

Un souper de st Nicolas le 6 avec la petite tribu, super chouette, plein de cadeaux, et surtout d’amour.

Puis le w-e suivant à Paris, et ce fut comme toujours merveilleux ! Bon ok, un peu comme dans un monde parallèle la journée du samedi à Montmartre, puisqu’en bas 1 million de personnes se pressaient pour les funérailles du Johnny ‘national’, dont on n’avait rien à faire. On a attendu qu’il soit 16h pour aller voir les vitrines de Noël du bd Haussmann (celles des galeries Lafayette étaient bien décevantes, par contre !) Puis un petit (tout petit) saut pour voir les illuminations des champs Elysées, et retour dans notre cher Montmartre pour un repas génial en fin de soirée. Dimanche, pluie annoncée mais il n’en fut rien ! Et tandis que l’on recevait des photos et sms de Belgique pour dire qu’il y avait de la neige, on a passé la journée sous un magnifique ciel bleu 🙂

Le week-end du 16 j’avais mon petit loulou à la maison, et ma cousine venait elle aussi découvrir les joies du marché de Noël à Liège. Elle dormait chez moi elle aussi, du coup on a remis ça le dimanche 🙂

Bon, le week-end dernier, celui de Noël donc, j’ai passé le samedi entier à chercher les cadeaux à mettre sous le sapin. Je n’avais rien encore, mis à part ceux du petit mec ! Et bien contrairement au reste du monde, moi j’ai adoré. Même la foule bien compacte ne m’a pas gêné, c’est dire 🙂 Je me suis ruinée, mais c’est tellement bon de faire plaisir.

Profiter à fond et gâter ceux que l’on aime, tant que la planète continue de tourner sans imploser..

Le 24 au soir je devais logiquement être seule. Mon Thomas faisait la nuit, et mon Jimmy chez son papa. J’avais refusé toutes les invitations 🙂  je déteste ça, les réveillons 🙂 Dernière visite -avec ma belle fille et petit loulou- dans le centre commercial voisin histoire de trouver les tous derniers cadeaux, puis courses au supermarché, histoire de me concocter un délicieux repas…. et à peine rentrée, mon Jimmy me tél pour me dire qu’il annule le réveillon prévu chez son papa, et qu’il viendra le passer avec moi. Walou le supermarché ferme à 17h, il me reste 1h pour y retourner, histoire de doubler les quantités. Comme il viendra vers 20h après être passé prendre l’apéro chez les parents de sa copine, j’ai le temps de nous concocter un super repas. Au final c’était juste génial, on s’est régalés, on a beaucoup parlé, et bien profité d’un rare et certainement dernier repas avant longtemps où je peux l’avoir seul ici. Fin de soirée vers 1h30, ce fut un merveilleux réveillon.

Cette semaine, tous les parents des petits potes ont pris congé, sauf pour une petite qui ne venait que mardi mercredi et aujourd’hui. Didiou je ne comprends pas les parents qui disent ne pas s’en sortir avec un bébé, je n’ai que cette petite puce et j’ai l’impression d’être en vacances 🙂 (ça me change des 3 grands endiablés, aaargh mardi c’est reparti… 😀 ) J’étais donc en congé hier, et j’ai passé l’après midi chez une amie qui se bat courageusement contre un méga crabe. Il faut profiter des journées où elle ne subit pas les affreux effets secondaires de la chimio, et ce fut bien chouette, avec plein de rires, de fous rires. Et d’espoir.

2018 sera belle. C’est obligé.

 

Permalien Commentaires fermés sur Joli mois de décembre

30 novembre 2017 at 13:34 (Uncategorized)

Il y a eu aussi, plein de jolies choses. Comme l’anniversaire de mon petit papa adoré, une chouette après midi toute en douceur dans un restaurant féerique. Et la nouvelle copine de mon Jimmy, adorable. Et mon gamin, heureux enfin. Et les calendriers de l’avent remplis de cadeaux. Et St Nicolas, ma tribu réunie tout bientôt.

Retenir le positif. S’en nourrir, jusqu’à l’indigestion.

 

 

 

 

 

 

 

Pour papa-maman du petit loulou, sa photo agrandie en 50×70 (à la base il y a 12 ficelles dans chaque main, là pas encore toutes garnies 😉  )


 

 

 

 

 

 

Pour petit loulou, genre pêche au canards avec une ficelle à chaque cadeau, et le gros ours pour surveiller le tout


 

 

 

 

 

 

 

Pour mon Jimmy, un bonhomme de neige tout doux et qui n’avait pas encore de bouche, et un panier au final débordant de cadeaux. Il l’a trouvé pas très joli, mais rigolo (la bestiole fait 1m de haut). Bah, il lui fallait une écharpe, départ de l’idée de base….

🙂

Permalien Commentaires fermés sur

30 novembre 2017 at 13:15 (Uncategorized)

Hiberner. Ou hiverner ? J’ai dû faire une recherche pour savoir quelle était la différence.

Hiverner signifie ‘passer l’hiver à l’abri, dans un lieu quelconque’ . Hiberner signifie ‘passer l’hiver en état d’engourdissement ou de profonde léthargie’

Alors être un oiseau me plairait bien, hiverner dans un pays chaud, survoler la vie. Alors je voudrais bien dormir, aussi. Longtemps. Bref, les 2 mon capitaine 🙂

Me protéger. De tous.t.tes . Ah ben c’est chiant l’écriture inclusive, mais bon vous voyez en gros ce que je veux dire.

Et puis mon cousin a perdu sa bataille contre tous ses problèmes de santé. Enfin non, il avait ‘gagné’ parce que petit à petit tout se rétablissait, il allait même sortir des soins intensifs mardi. Mais lundi, vlan, une embolie. Personne ne l’a vu venir, celle-là. Et il est parti. Le jour de son anniversaire.

Mes cousines sont dévastées. Moi, bah vous me connaissez, bien triste évidemment, mais révoltée. Contre cette p*tin d’injustice. Souffrir et se battre durant 4 mois, émerger, et puis ça.

Purée, profiter de la vie puisque tout peut arriver.

Bah, finalement je ne vais pas hibverner.

Et Paris nous fera du bien…

 

Permalien Commentaires fermés sur

10 novembre 2017 at 13:06 (Uncategorized)

Je déclare officiellement ouverte la saison des chocolats chauds, des plats (et desserts hein 😉 ) qui réchauffent le corps et le coeur, des plaids tout doux et puis des pantoufles trop choupi toutes chaudes, des envies de déco de Noël (et des achats déjà faits, youpi)

Et celle des calendriers de l’Avent DIY pour ma tribu. J’ai les idées, si si. Yapuka !

Permalien Commentaires fermés sur

9 novembre 2017 at 14:39 (Uncategorized)

Autour de moi il y la maladie, la tristesse, l’inquiétude.

Se sentir si triste, avoir si peur. Absorber leur peine, comme une éponge. A s’en rendre malade. Puis enfin commencer à écouter les autres autour de moi, il faut prendre du recul, pour ne pas s’embourber. Que toute cette inquiétude de toute façon ne changera rien aux choses… Me prendre en pleine face et comme une gifle une phrase qui devient tout à coup (ou enfin) une évidence : ‘ce n’est pas parce que tu te ronges les sang qu’il/elle ira mieux’. Et enfin comprendre que c’est vrai, évidemment je ne peux pas faire de miracle.

Et qu’il faut être un peu égoïste (quel horrible mot), penser un peu à moi. Et bien sûr donner encore plus d’importance à tout ce qui va bien, tous ceux qui vont bien, autour de moi. Reprendre grâce à eux la force que j’ai perdue ailleurs. Et m’effondrer, mais de soulagement cette fois, en apprenant mardi que les examens de mon petit papa adoré sont (enfin!) bons, que chez lui le crabe que l’on craignait n’est pas revenu. Puiser des forces dans cette formidable nouvelle, et repartir, gonflée à bloc.

Alors oui, je réponds présente, je passe des heures au tél à essayer de faire rire ou sourire, à essayer de remonter le moral, à parler (trop hein, vous me connaissez), de tout et de rien. Mais j’essaye de ne plus tout prendre jusqu’au fond des tripes, obligé sinon je deviendrai bientôt cinglée.

Les « je suis là » « je ferai tout ce que je peux pour aider/soutenir », sont le mieux que je pourrai de toute façon faire. Il est temps que je comprenne que tout le reste, mes maux de tête mes larmes et même mes insomnies, n’aideront ni ne changeront rien à ce qui doit être, ou arriver.

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

3 novembre 2017 at 13:48 (Uncategorized)

J’avais dit que je ne voulais plus de mauvaises nouvelles. Loupé… Une amie, qui avait pourtant passé un scanner le 1er septembre -pour un tout autre problème, intestinal- et où l’on n’avait absolument rien détecté, devait subir un nouvel examen le 12 octobre. Et ce jour, là, soit 1 mois et 12 jours plus tard, on lui découvre un cancer foudroyant dans tout le système gynéco, et métastasé, en plus. Alors quoi, c’est quoi, c’est qui qui s’amuse là haut avec la vie des gens ? Merdàlafin ! Que lui dire, quand elle pleure au téléphone en me l’annonçant ? Ou en allant la voir à l’hôpital quelques jours après pour l’opération en urgence ? Que lui dire quand elle aura perdu ses cheveux ou vomira ses tripes après chacune des 6 chimios agressives prévues ? Alors cette force en moi, celle où tout le monde vient puiser puisqu’il paraît que je suis un roc… Ben elle est entrain de se faire la malle je vous le dis 😦

Tellement que, comme on dit, parfois c’est le corps qui dit stop (de quoi il se mèle tiens celui là) et au premier petit refroidissement ben j’ai réussi à me choper une grippe -et sans avoir rencontré qui que ce soit qui l’avait, fortiche hein !- de celles qui vous cassent à en avoir mal jusque dans les doigts. Et à se surinfecter en angine hein, on ne fait pas les choses à moitié 🙂

Et quand on vit seule, ben on va chez le toubib en soirée et en bus surchauffé. Puis le lendemain on se traîne à la pharmacie puisqu’il faudra bien les prendre, ces antibios. N’emmerder   ne dépendre de personne. Manquerait plus que ça tiens 🙂

Et maintenant que je vais mieux (quel bonheur de pêter la forme à nouveau, c’est après avoir été bien cassée qu’on s’en rend compte hein !) ben je plains de tout mon cœur et me ronge à nouveau pour celles et ceux de mon entourage qui souffrent. On ne se refait pas..

Ah oui, parce que mon Jimmy s’est aussi blessé au boulot, points de suture et 10 jours off. Rien de vraiment grave hein, mais la mère-poule…et blablabla…

Tout va aller mieux, je vous le dis. (Et cette fois c’est la bonne.)

*et mon cousin va sortir du coma…après cette opération de 10h pour un lipome dans la tête qui lui donnait des convulsions à répétition (il cumule, lui 😦  )  Et après, enfin, il guérira de tout le reste. J’ai dit.

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

10 octobre 2017 at 07:30 (Uncategorized)

Je lis un article d’un blog que j’aime, et l’auteure parle de sa récente séparation.  « J’’ai traîné le futon derrière moi dans l’escalier, il était si lourd, j’ai pensé que tout ça serait plus dur que prévu ».

Et les souvenirs remontent d’un coup, je les reçois en pleine poire. Ce samedi de déménagement de janvier, de neige et de verglas. Où après que l’ex ait terminé les trajets -en voiture, je n’emmenais tellement pas grand chose comme meubles-, que j’aie fait un bisou à mes gamins qui repartaient chez lui car la garde alternée commençait de suite pour que je puisse tout aménager et ranger avant l’arrivée des petits potes dans le nouvel environnement le lundi, j’avais étouffé les larmes. Tellement violemment qu’1h après de boyaux en vrac je vomissais tout ce qui me restait de forces.

Puis peu à peu le courage, les ‘je vais y arriver’ (ou l’inconscience) avaient pris le dessus, et sans m’arrêter sauf pour dormir quelques heures les 2 nuits, le lundi matin il ne restait plus aucune caisse à vider, les plantes, la déco, tout était en place. J’allais y survivre c’était sûr. J’étais forte, nonmaisho.. Rien ni personne ne me verrait jamais flancher, c’est ce jour là que j’en ai fait le serment. Même ces nombreux kilos perdus et toutes ces nuits blanches n’avaient réussi à me mettre sur les genoux, alors hein !

Oué. 15 ans que ça dure, que personne ne voit jamais rien, que je ‘pête toujours la forme’ 😉

Elle écrit « J’ai fait le lit, tout était joué, ce nouvel endroit à moi, j’allais l’apprivoiser, puis ensuite d’autres. Une page qu’on tourne, une autre, vierge, où tout reste à écrire » et puis encore  : « J’ai fermé la porte de la chambre et jamais je ne m’étais sentie aussi forte malgré les ruines à mes pieds. Cette force en moi, de toujours marcher tout droit, indifférente aux écorchures sur mes jambes, revenait tout doucement. J’ai fait le plan dans ma tête, un pas après l’autre, étape après étape. J’y arriverais, parce qu’après tout je m’étais toujours relevée »

Tellement les mots que j’aurais pu écrire, que j’en ai pleuré.

Toujours relevée. Ou toujours debout, comme dirait l’autre.

Cet article n’est pas triste, justement il ne l’est pas. Parce que cette force en moi, qui m’étonne à chaque coup dur, même si je ne sais ni d’où elle arrive quand j’en ai besoin, ben les gens je l’aime 🙂

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

26 septembre 2017 at 13:14 (Uncategorized)

Ce matin, en ouvrant mon pc je vois apparaître (encore une fois) la tronche de l’agent orange des USA, et du porcinet nord-coréen . Avec en légende : « Trump a déclaré la guerre »

Argh.

Puis j’ai beau essayer d’éviter tous les journaux télés, toutes les infos, faut toujours qu’elles arrivent à m’envahir sournoisement. Même les baumes à lèvres vont nous faire mourir il paraît. Le monde devient est dingue.

Je ne veux plus de mauvaises nouvelles. Aucune ! Je veux rester sur mon petit nuage rose et bien haut perché dans la lune, loin au-dessus tout cela

Tiens les gens, une petite photo d’un coquelicot en poterie que j’ai acheté dimanche à la fête du potiron à Sprimont. Oué, les potirons c’est bien -surtout pour halloween- mais moi j’y allais surtout pour les 150 artisans réunis dans le parc (ça t’étonne ? haha) J’adore ce coquelicot en poterie, acheté pour la copine qui les aime autant que moi. Pour conjurer le sort. Et chasser le crabe.


 

 

 

 

 

 

Et entre -plusieurs- autres petites choses sympas et ruine(s) de portefeuille, je me suis fait un plaisir… 3 ans que je résiste à l’appel de ce stand mais là j’ai (enfin!) craqué pour cette jolie lampe fabriquée avec une calebasse


 

 

 

 

 

 

Ne dirait-on pas que revenir ici m’a (re)donné envie de passer plus souvent vous voir ? 🙂 D’ailleurs, j’en profite pour dire merci aux fidèles qui passent ici inlassablement même quand je déserte, et merci les blogopotes qui m’écrivent de temps en temps !

Des bises les gens !

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

Next page »