Des concerts, encore et encore

26 mars 2007 at 10:44 (Uncategorized)

Et oui, un concert de plus à ajouter à ma longue liste. C’était samedi, c’était au Luxembourg et c’était Indochine. Donc c’était géant  🙂

Presque au tout-devant de la scène, avec juste une personne entre les barrières et moi. Dans la fosse donc, me direz-vous. Oui, si l’on considère que cette salle -le Rockhal- est en fait un hall et donc uniquement une immense fosse. Sans aucun gradin. 6500 personnes debout, sans même une légère dénivellation au sol comme par exemple à Forest National. Bref, soit vous êtes dans les 5 premiers rangs, soit vous mesurez 2,10 mètres, soit vous ne voyez que la cîme des arbres faisant partie du décor sur scène.

Et donc, avec mon mètre 60 raboté j’ai vraiment eu du bol de me retrouver tout devant en arrivant à peine 1/2h avant l’ouverture des portes ! (et viva le sprint final héhé)

Des retrouvailles entre fans et des rencontres sympas, un méga concert et une super ambiance, chanter hurler à en perdre la voix, sauter et danser à en avoir mal partout encore aujourd’hui. Bref, que du bonheur.

Indo, quoi.

🙂

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Festival ‘Mars en chanson’

23 mars 2007 at 10:43 (Uncategorized)

Comme prévu, hier soir nous allions mon Amour et moi au festival « mars en chanson » à Charleroi.

Benoît Dorémus se produisait (enfin) dans notre petit pays, ç’aurait été bien malheureux de rater ça, si si croyez-moi  🙂

Hier donc, nous y étions. Une chouette soirée de 3 concerts. En premier lieu Gérald Genty, joueur de mots rigolo. Se définissant comme le « plus grand chanteur de tout l’étang », et seul à la guitare …avec ses 30 canards. Plein de fraîcheur, original et tout sympa.

Ensuite, Benoît Dorémus arrive. Et mon gros coup de coeur d’il y a un peu plus d’un an se confirme, et signe. J’en avais encore la tête à l’envers ce matin.

(*) allez-y voir vous me comprendrez mieux ! :  http://www.benoitdoremus.com/

En 3ème partie de soirée, Renan Luce. Pour ma part je n’ai vraiment pas accroché. Encore trop « dans » le concert de Dorémus pour pouvoir apprécier. On va dire ça….

Cette après-midi, mon amour reparti au loin et les petits potes à la sieste, je végète.  « Rien à te mettre » me passe en boucle dans la tête.

Et décidément la version de Benito me plaît bien plus que la reprise qu’en a fait Renaud…

Permalien Laisser un commentaire

Ce sera une belle journée

22 mars 2007 at 10:42 (Uncategorized)

Lhomdemavie est auprès de moi (hum..pas encore éveillé, mais il est là)

5 petits potes à venir en garde, ‘va y avoir de l’animation (vite un senséo strong )

Et un concert de Benoit Dorémus ce soir -et en amoureux- !! (Je m’en réjouis comme une môme!)

Superbe journée à vous aussi les gens !

Permalien Laisser un commentaire

Ma bulle

21 mars 2007 at 10:40 (Uncategorized)

Je ne sais quoi dire. Pourtant les mots sont là, milliers de mots prêts à sortir, en flot continu. Tellement envie de parler, d’expliquer. Et tellement certaine que personne ne comprendrait, que je me tais.

Pourtant, dans mon monde à moi, je vais bien.

Le problème, c’est que ce monde n’est pas le vôtre.

Permalien Laisser un commentaire

Comme un rêve

19 mars 2007 at 10:39 (Uncategorized)

Un merveilleux week-end à la mer. Départ de chez Lui samedi matin, là-bas dans le sud et sous la pluie. Et au fur et à mesure, le temps s’éclaircit. Ostende en vue, et grand soleil ! Et des jonquilles, des milliers de jonquilles. Le « Mercator » nous accueille, tangue un peu sous le grand vent. Cette impression d’être hors du temps, ailleurs, si loin. Frissons.

Le même hotel sympa que l’an dernier. Rassurant. On dépose les bagages, et on file voir la mer, agitée, aux reflets dorés sous le soleil. Ballade en ville, cafés et chocolats chauds. Et sa main, qui toujours tient la mienne. Jouer aux amoureux sur les bancs publics, et faire sourire les passants. Rayonner, autant que le soleil. Et larmes, un peu, de bonheur qui déborde. Resto-tendresse, et fin de soirée à la taverne Celtique, concert et ambiance de fous pour la fête de la saint Patrick. Rigolo et improvisé.

Dimanche toujours aussi ensoleillé et ciel bleu azur. Resto sympa et ballade en ville. Trop secouée, la ballade. Grosses bourrasques de vent, et comme on n’aime décidément pas ça, on finit par capituler. On s’en va revoir la mer une dernière fois avant de partir. Se garer sur la digue, et bien à l’abri dans la voiture, rester un long moment à la contempler. Des vagues énormes, secouée comme jamais on ne l’avait vue. Mais si étrangement belle sous ce grand soleil. Frissons encore, étonnament envie  de rester, prolonger encore et encore ce week-end de rêve.

Au retour, un détour improvisé par la ville de Bruges, que je ne connaissais pas et qu’Il veut absolument me faire découvrir. Le soleil nous accompagne toujours. Au hasard des rues, des ruelles débouchant sur des endroits étonnants, des cours magnifiques, des maisons tellement jolies. Comme dans un autre monde. Des magasins surprenants. On regarde, on touche à tout, du moindre petit jouet en bois au vêtement original, des boites en fer que l’on aime tant aux bibelots rigolos que l’on achètera pas. Une ville presque magique. Des boutiques de chocolat au parfum si attirant. On entre dans chacune, un chocolat par-çi, un mélo cake artisanal par là. On s’émerveille comme des enfants. Et ma main toujours dans la sienne.

On reviendra cet été, promis.

Permalien Laisser un commentaire

Avis

15 mars 2007 at 10:38 (Uncategorized)

…De décès innopiné et néanmoins bien râlant : mon loyal et fidèle gsm a rendu l’âme ce matin des suites d’une attaque en règle d’un bocal à confitures tout mignon, mais drôlement lourd. Le susdit bocal, tombé du haut d’une étagère, a explosé d’un coup et sans scrupules l’écran du gentil téléphone qui se trouvait 1 mètre plus bas, ne lui laissant aucune chance de survie. Paix à son âme.

🙂

Permalien Laisser un commentaire

En équilibre

15 mars 2007 at 10:37 (Uncategorized)

Drôle de journée d’hier. En équilibre. Sur un fil. Entre le ciel rose du matin, et les marécages au sol. S’accrocher pour ne pas s’enliser. Supporter les petits potes, déchaînés puisque voyant que j’étais fragile. Seule, mon Tom aux cours, mon Jimmy occupé ailleurs pour la journée, mon Amour au loin, chez lui. Me sentir débordée, complètement dépassée par la vie. Mais ne montrer que des sourires, tenir bon. Ce soir mes enfants et mon Amour auprès de moi et tout ira. Tenir jusqu’à la fin du boulot, sourire encore à mon Jim qui rentrait, puis m’enfuir m’en aller faire quelques courses, faut que je bouge sinon j’implose. Arriver à l’entrée du supermarché, et piler sur place. Si je rentre là dedans j’étouffe. Demi tour, quelques mètres plus loin, le bord de l’eau et une rue calme. M’arrêter, et crier au canards venus mendier un peu de pain que je les emmerde. M’asseoir sur un muret tiédi par le soleil et faire monter le niveau de la rivière avec mes larmes. Au moins. Soulagée. Je peux entrer au supermarché. Achats futiles et inutiles, et victuailles pour le repas du soir. Il est l’heure de rentrer, timing parfait j’arriverai en même temps que mon Tom et sa schtroumpfette, et mon Amour. Et je me sens mieux, bien mieux. Encore bien (trop) speedée, mais souriante.

Repas composé à 2, mon amour-cuistot me serre dans ses bras. Tellement fort que je trouve à nouveau la vie belle…

Permalien Laisser un commentaire

Petit bonheur du jour

14 mars 2007 at 10:36 (Uncategorized)

Voir tôt ce matin le soleil levant embraser le ciel, en revenant d’avoir conduit mon Thomas à l’arrêt de bus. Et frissonner, même s’il ne faisait pas très froid. S’arrêter pour regarder le ciel rose qui colorait toute la campagne environnante. Se trouver juste au-dessus de la brume qui emplissait la vallée. Sourire en s’immaginant être par-dessus les nuages. Et avoir envie -plus que jamais- de partir. Loin, très loin.

Permalien Laisser un commentaire

Des news

13 mars 2007 at 10:34 (Uncategorized)

En vrac, les news..

Dimanche, finalement pas de crêpe-glace-chantilly-la-totale. Mon Jimmy avait trop la flemme de bouger. Quand on rentre 2 jours de suite à 5h30 du matin, logique de se sentir mou hein gamin  🙂 Bah pour la peine j’ai fait un cake au citron. Drôle d’idée le citron, et ce n’était pas très bon. Hier, journée avec les petits potes, mon Jimmy toujours au chômage forcé, et mon Tom qui avait fini les cours à 12h30. Bien entourée, donc chouette journée. Et aujourd’hui, ben aujourd’hui ça se gâte un peu, du moins en soirée. Mon grand, ses cours à Liège et cette *#*°grrr de fête estudiantine idiote. La « saint Toré » pour ceux qui connaissent. Avec  fiesta  beuverie gigantesque dans le « carré », merci, merci les gens d’avoir pitié de la mère poule que je suis. Cerise sur le gâteau, j’ai une soirée de formation ce soir en ville aussi. Tout va bien donc, positivons la vie est chouette. Grrrr.

Bon c’est pas tout ça mais les petits potes vont arriver, je vous laisse les gens bonne journée !

Permalien Laisser un commentaire

Cool, mais oui !

11 mars 2007 at 10:33 (Uncategorized)

Un beau samedi. Une vie de m****, mais un super samedi. A flemmarder un temps infini au lit après mon réveil (douce couette comme je t’aime), à échapper -pour une fois!- à l’obligation de la corvée-supermarché en scooter. A pouvoir prendre mon temps (et un long bain) puisque rien d’autre à faire à part un peu de ménage avant de m’en aller rejoindre mon grand schtroumpf en ville. Un vrai shopping-flânerie, boutiques, Fnac et autres livres ou dvd (et celui d’Indochine à Hanoï….merci mon S. !!), un chocolat chaud à la taverne Celtique, du soleil et encore du soleil. Et pour finir, un délicieux resto indien, (super bonne) habitude à reprendre au plus vite mon grand schtroumpf, didiou y’avait longtemps !

Retour ensuite en taxi-express avec mon frangin, tit cafés à la liqueur de chocolat et fin de soirée à regarder les victoires de la musique. Une belle journée, finalement.

Et là, dimanche. Un dimanche de farniente super ensoleillé. Mes zouaves qui dorment encore à 13h (ah ces jeunes, m’en parlez pas ma bonne dame!) Seule donc, et vrai farniente. Je fais le tour de mes blogs favoris, je flâne un peu sur msn, je viens vous faire un coucou. Et rien de prévu, à part peut-être une énorme crêpe-glace-chocolat-chantilly chez ce génial glacier. Un dimanche à la con (*Renaud) habituel, mais pour une fois je m’en réjouis. Heureuse d’échapper à un carnaval là-bas dans le sud et dans le fief de mon amour-qui-lui-aime-ça. Ravie d’échapper à ces pseudo-fans leur sourires niais et demandes d’autographes à mon amour-vedette, à tous les coins de rue. Je vous le disais décidément jamais je ne m’habituerais à cette vie. Tout comme je n’aimerai jamais les carnavals, mais c’est mon opinion n’est ce pas les gens ! Jouer à l’enfant que l’on n’est plus en se déguisant, amusements, confettis jusque dans les chaussettes et rires forcés au son des marches au pas, merci bien. Joies surfaites et éphémères telles des feux d’artifices, j’aime encore mieux m’ennuyer dans la vie réelle.

Et manger des glaces énormes  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Mouais…

5 mars 2007 at 10:31 (Uncategorized)

Finalement la semaine ne s’annonçait pas si bien que je le pensais. 11 heures a.m., mon Jimmy débarque. Il a quitté son imbécile de patron. Remarquez, il a super bien fait (et remarquez, je suis restée polie). Remarquez aussi, le voilà sans boulot. Et mal dans sa peau. Of course.

Une tuile de plus. Bientôt j’en aurai de quoi couvrir tout un chateau (en Espagne).

Des bises les gens

Permalien Laisser un commentaire

Plein de sourires

5 mars 2007 at 10:29 (Uncategorized)

Un week-end en amoureux, tranquille. Pas de concert de lhomdemavie (pas de concert d’Indo non plus grumpf. Purée je gonfle tout le monde avec ça, je sais, mais l’avoir loupé me reste en travers de la gorge je vous le dis). Bref, passons. Le voyage en train habituel, Lui qui m’attend pour un souper-tendresse, des bougies parfumées, une éclipse de Lune et une soirée avec les enfoirés c’était bien aussi. Un samedi à flâner main dans la main dans une foire aux antiquaires immense, de nouvelles boites en fer pour ma collection, et puis un resto italien délicieux. Je plonge dans son regard et je me réconcilie avec la vie. Un dimanche après-midi sympa -et tellement rare que je ne pouvais qu’apprécier- chez mon père, des cadeaux, des pralines et même un gâteau d’anniversaire. Et croyez moi, même avec 1 mois de retard ça fait drôlement plaisir.

Et, joie suprême, j’ai enfin eu le mignon grille-pain qui me faisait tant envie. (Merci p’tit frère !)

Un lundi matin ensoleillé, les oiseaux qui chantent au dehors, un café au sirop de noisettes en attendant que mon Amour s’éveille et que les petits potes arrivent. La semaine semble bien s’annoncer.

C’était le flash-infos souriantes du jour, à vous le studio.

Permalien Laisser un commentaire

……….

2 mars 2007 at 10:25 (Uncategorized)

Je voulais vous parler de cette mère dépressive qui a égorgé ses 5 enfants, et de mon jugement, impitoyable, que je voulais venir étaler ici.

Ou encore de ce jeune homme disparu depuis 15 jours à Liège, connaissance de mon Thomas.

Ou du mal être de mon Jimmy face à la mauvaise ambiance à son travail, et du fait que là non plus, je ne sais rien faire pour l’aider.

Ou bien de cette déception et de cette tristesse qui me démontent le moral face au désintêret total des personnes pour qui je pensais compter. 

Ou peut-être, plus légèrement, de mon caractère de cochon et de mes réactions directes et colériques lorsque je me sens blessée (et par voie de conséquence, du concert d’Indochine où je n’irai pas ce soir).

Bref, rien de bien folichon comme vous pouvez le constater.

Je reviendrai quand j’aurai des infos un peu plus souriantes, des bises les gens.

Permalien Laisser un commentaire

Disparition

2 mars 2007 at 10:24 (Uncategorized)

J’ai mal au ventre. Presque la nausée, tiens!  Hier à table je dis à mon Jimmy qui arborait un t-shirt jaune bien voyant avec une large inscription « Africa Freedom », qu’avec tous les drames qui se passent maintenant, pour peu qu’il rencontrerait un groupe de félés racistes il pourrait se prendre un mauvais coup (voire pire).

Evidemment, je me reçois un « maman t’es vraiment dingue tu vois le danger partout » en pleine face.

Mais mais mais ! On se fait poignarder pour avoir refusé de donner son mp3, une cigarette, ou simplement en assistant à un carnaval, de nos jours ! Purée comprenez que moi l’angoissée de service, la mère poule incurable je sois inquiète, con-sta-mment inquiète !

Le soir Jim raconte l’anecdote « maman voit le mal et angoisse pour tout » à Thomas et sa copine. Pour me charrier gentiment, comme d’hab. On parle des dangers, du monde de fous dans lequel on vit. Et puis là il m’apprend que le jeune homme qui a disparu depuis 15 jours à Liège en rentrant à son kot après une soirée est une connaissance de Thomas. Volatilisé, aucune trace. Purée j’avais vu l’appel à témoins à la télé, mais je ne savais pas qu’ils se connaissaient, pourquoi ne pas m’en avoir parlé puisque visiblement mon grand le vit mal !!??!!

Réponse cinglante : Surtout pas t’en parler à toi, tu t’inquiètes déjà bien assez comme ça !

Grrrrrrr. Mon gamin est inquiet et il me tient à l’écart ! Vexant. D’ailleurs je râle sec. Et en même temps je suis tellement triste (Purée, alors à quoi je sers)

Ce matin, seuls au petit déj, Tom et moi. Je reviens sur le sujet. Il me parle, explique que le dossier vient de changer parce que dès qu’il y a plus de 15 jours, on considère enfin une disparition comme « inquiétante, et non-voulue ». Me dit que ça « sent mauvais », qu’où qu’il soit il doit être mal en point, ou pire. Me raconte comment son co-koteur a finalement compris qu’il avait disparu, puis l’a cherché, prévenu la maman…

Je voulais qu’il m’en parle. Et puis ..et puis.. je ne sais rien dire ! Rien. Seulement immaginer égoïstement que si un de mes fils disparaissait, l’inquiétude me rendrait réellement folle. Et que si le pire arrivait, je n’y survivrais pas. Et donc comme une idiote je ne sais quoi lui dire d’autre que oui, ça s’annonce mal..

Mon gamin avait raison de ne pas se confier à moi, je suis vraiment nulle et incapable de l’aider de toute façon.

Et il avait vu juste, je serai dorénavant encore plus inquiète et angoissée.

Permalien Laisser un commentaire