Les yeux bleus du dr House, et du chocolat contre le blues

25 avril 2007 at 11:07 (Uncategorized)

Pas de chocolat NewTree hier dans mon supermarché. Mais une autre marque, au nougat, au cappuccino, au biscuit et à la stracciatella. Grosse promo en tête de rayon, bien entendu pour attirer les gourmandes comme moi. Bien tentant tout ça. Dont acte, et par paquets de 3 barres svp (=12 oui, vous comptez bien) Avec ou sans isoflavones, avec ou sans bonne conscience, on s’en fout hein après tout..

Toute la soirée, j’ai résisté. En vrai je détournais le regard en passant devant la boîte à chocolats. Je n’y goûterai pas, ce soir, volonté de fer non mais qu’est-ce que vous croyez  🙂

(Surtout après la glace que je venais de m’empiffrer. Gn.) Ne pas y goûter.Tenir bon. M’occuper, il fallait. Seule, grrr. Mon amour dans son homesweethome, mon Jim à l’extérieur et mon Tom en plein blocus, que faire pour oublier ce satané chocolat obsédant… Yes c’est mardi hourra y’a le Dr House à la télé. (Dr House, quoi ! -vous me comprenez hein les cellesquimelisent..) Mission accomplie, j’en oublie le chocolat. Durant 2 heures du moins. Puis mon frangin se pointe juste à la fin des 2 feuilletons précités. Et le pauvre ne pête pas la forme. Faut remonter le moral des troupes ? me voilà ! Hop j’enclenche la senséo, et mmmm(enfin!) je plonge sur la boîte tant évitée. On s’installe au salon en s’attendrissant devant la fin de « La route de Madison ». On joue aux philosophes en dissertant sur les histoires d’amour magnifiées parce qu’impossibles. Il parle enfin un peu de son tracas, je l’aide à dédramatiser (plus facile quand c’est pour les autres hein). T’en fais pas p’tit frère, tiens goûte mon chocolat ! Il le mange. Il sourit. C’est gagné.

Et vive le chocolat, même bien gras et bien sucré  🙂

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Mesdames, mangeons du chocolat !

24 avril 2007 at 11:05 (Uncategorized)

Hier 22 heures mon frangin arrive, « Je t’ai apporté un truc, faut que tu goûtes ça ! »

Et il me sort une tablette de chocolat. « New Tree ». Inconnue au bataillon. Et à la canelle, en plus. Vite un p’tit senséo, goûtons goûtons…..

Dé-li-cieux ! Ca se mange tout seul c’tte affaire…. Grrrr p’tit frère, pas sympa pour mon régime tout ça ! Je prends la tablette histoire de voir le nombre de kcal, juste pour (m’obliger à) me freiner, et oh bonheur je découvre ceci :

« Avec NewTree, le plaisir et la santé se cultivent ensemble… les atouts de NewTree Cocoon (canelle) :

*Riche en magnésium et phosphore, et vitamine B12

*Sans OGM

*1 tablette = la dose d’isoflavones quotidienne recommandée  (les isoflavones de soja sont reconnus pour soulager les problèmes féminins et aussi limiter la perte de calcium)

Alors là, alors là ! Si même les fabricants de chocolat s’y mettent……….. allons-y gaiement !!!!! 

Dès ce soir les gens, je fonce au supermarché, histoire de découvrir les autres délices bienfaits pour ma santé  🙂

 http://www.newtree.be/

 

Permalien Laisser un commentaire

Il paraît

23 avril 2007 at 11:04 (Uncategorized)

Qu’il va encore faire grand beau temps toute la semaine. Pas de pluie depuis 1 mois et donc la météo vire bredaine. Comme moi ! (mais ça ce n’est pas nouveau)  …il paraît que je suis trop fusionnelle, excessive, et que ça me tuera. Merci bien du conseil. Décidément je déteste les psys en herbe.

Et à part ça? Et bien ça va. Mon Jim est revenu intact de son périple au pays des rastas. Donc je ne me plains pas…

Permalien Laisser un commentaire

Week-end au goût amer

22 avril 2007 at 11:03 (Uncategorized)

Pourtant il commençait bien, sous le soleil. Mais bon, pas question d’en profiter, plus 3 h de train m’attendaient. Trajet vers la Belgique-sud, voir ma grand-mère adorée d’abord, et puis lhomamoi donnait un concert le soir. Sans le groupe cette fois, juste lui. Une première pour moi, je ne devais pas rater ça… même si je n’étais au départ pas invitée ni bienvenue, pfff. Mais je m’incruste, même en râlant. Je veux le voir ce concert.

Donc après-midi passée à renflouer les caisses de la compagnie des chemins de fer. Avec escale de 2 heures chez ma grand mère. And no comment. Sauf ce trou dans le coeur qui m’étouffe depuis lors.

Arrivée vers 19h à la salle pour une série de 6 concerts.

Damned, 6 concerts, alors que moi je ne voulais en voir qu’un seul ! Bref, passons.

Je ne veux en retenir que le temps où il était sur scène. Son stress au début, son charisme bien sûr, sa façon de mettre le public « dans sa poche » de suite, et son bonheur ensuite.

De retour de chez Lui. Wai finalement je suis allée dormir là.. Nouveau long trajet en train ce matin. Et un trou de plus dans le coeur. Lassitude. Bref passons.

Après midi sympa avec mon Tom, farniente et bouquin, (enfin) sous le soleil. J’essaye d’oublier mon inquiétude pour mon Jimmy, parti au Jamaïca tour à Bruxelles. Son premier festival. Rasta, en plus. Admettez que j’ai le droit de me tracasser…   🙂

Vivement ce soir, je m’invite au ciné pour me changer les idées. Seule, avec mes pop corns. Je vais adorer.

Bonne aprem’ les gens, je m’en retourne faire bronzette, avec un bouquin, histoire de ne pas penser….

Permalien Laisser un commentaire

Même pas peur !

20 avril 2007 at 11:01 (Uncategorized)

Ok chère N., mail bien reçu je relève le défi ! Merci pour la patate    🙂

Alors voilà les gens, bienvenue dans mon nid douillet…

Entrez entrez, poussez la porte, et ne vous étonnez pas des murs orangés de la salle à manger. Partout des vieilles boîtes en fer, collection envahissante, sur le haut des armoires, les étagères et même sur la vieille machine à coudre de ma grand mère. Aux murs, des plaques publicitaires en métal. Beaucoup. Les portes et les radiateurs de couleur ocre, assortis aux murs et aux tentures madras. Des plantes vertes, aussi. Des meubles en pin, plein de photophores, la mini table où les petits potes mangent, leurs sacs empilés à côté de la chaise haute, leurs petites chaises peintes en vert. Un joli brol. La vie quoi.

Tout droit, la cuisine. Aux murs vert d’eau et tentures bleues et vertes. Carrelages d’évier et accessoires orangés, pour égayer. Mon super frigo look sixties, une table à plantes galvanisée. Un petit couffin sur pied pour loger le plus petit bébé. Prenez garde de ne pas vous trébucher dans le tapis. Des tasses bariolées, des biberons qui traînent sur l’évier, mon toaster tout mignon, une senséo bleue, 3 vieux cageots en bois oranges et tout déteints pour ranger les bouteilles de lait, sodas et eaux. Plein de vaisselle sale, mais planquée sous l’évier. Une cuisine qui ressemble à un souk, et que j’adore.

Le salon, à droite de la salle à manger. Bleu lavande, lui. Des plantes vertes, une collection d’elfes et sur l’étagère, encore des boites en fer. Un grand divan en coin, une télé, des meubles en pin, une malle en osier-table de salon, Le bureau du pc et Bob l’éponge qui me regarde en riant du haut de l’étagère. Un parc pour bébé2, un autre en tissu celui-là, pour bébé3. Des caisses de jeux vides, plein de jouets jonchant le sol (ben non je ne range rien pendant leur sieste..), un cheval de bois contre lequel je viens de trébucher grrr, une mini-cuisine, un lange beurk oublié sur la table à langer, une mini chaussette (?) posée sur le meuble télé, un coin coussins envahi de livres, entre autres. Bref le coin garderie. Vivant et bariolé, ma vie.

Je vous passe les détails de la buanderie-brol-placards-machine et séchoir électrique + séchoir pliant rempli de linge… et scooter dans un coin because pas de garage, du wc aux grenouilles et de la mini salle de bain.

Et ensuite? On avait dit juste le rez de chaussée, donc voilà !

Visite terminée, n’oubliez pas le guide! Installez-vous maintenant, un p’tit café?

Permalien Laisser un commentaire

Acte 2

17 avril 2007 at 11:00 (Uncategorized)

…et je vais m’en aller….

Mais non ! Impossible, je l’aime  bordel je l’AIME !

Tenir, laisser faire le temps.

Déjà presque 2 ans. Et « temps qui passe atténue tout ce qui te casse ».

J’y crois, sincèrement. Parce que nos projets d’avenir et de vie commune, parce qu’on vieillira ensemble et qu’il me l’a promis. Parce qu’on s’aime à la folie, amour exceptionnel met du baume sur mes plaies. Parce que je ne vis et ne pense que par Lui, et que rien d’autre n’est possible.

Je ne vais plus m’en aller. Je vais juste l’Aimer.

Permalien Laisser un commentaire

Acte 1

17 avril 2007 at 10:59 (Uncategorized)

« C’est ça, hein la vie d’artiste », se croyaient-ils drôles de me dire,

« Mais moi je ne le suis pas, artiste! », je répondais dans un sourire.

Eux ne décodaient pas le sourire-tristesse,

Ne pouvaient pas voir mon coeur en perce.

Courir par monts et par vaux, juste pour être là,

Le suivre le plus possible, ou on ne se voyait pas !

Assister aux concerts, mais « Je ne suis pas fan de »,

Ils auraient pu comprendre, moi j’étais juste « femme de. »

Ronger mon frein, sourire même à ces trop collantes,

Regarder son bonheur, son sourire qui enchante.

Aux séances de dédicaces, ou même dans la rue

P’tit mot gentil, sourire, comment t’appelles-tu?

J’aurais dû en être fière, je me sentais potiche

Juste celle qui l’accompagne, mais pas assez fortiche.

Et l’Amour dans tout ça?

Mais l’Amour il est là !

Personne ne l’a compris,

Je ne vis que par Lui !

Mais moi c’est tarte aux fraises et oeufs en chocolat,

Vraie vie de famille, réelle. Sans tout ce tralala.

Cette vie n’est pas pour moi, et pourtant j’essayais !

Lui, je l’aime trop faut croire, et ça m’a rétamé.

Cette vie toujours la fête, c’était bien trop facile,

Cette vie artificielle, n’éblouit qu’les gamines.

« Cette vie n’est pas pour toi? Pourtant j’tavais prévenu !

Cette vie elle est la mienne, et n’y revenons plus.

Même si je dois te perdre, rien pourtant je n’changerai. »

C’est moi qui me suis perdue. Et je vais m’en aller…

Permalien Laisser un commentaire

Araignée du soir, espoir

12 avril 2007 at 10:56 (Uncategorized)

Bonjour les gens, rien à raconter ces temps-çi. Ou du moins rien de racontable car trop personnel. Donc je pensais carrément arrêter de poster. Mais je me suis dit que vous faire un petit coucou serait bon pour mon moral, donc voilà. Petite anecdote à vous narrer, un peu de légèreté dans ce monde de brutes. Brute de monstrueuse araignée qui a sournoisement envahi mon salon hier soir, en fait. Velue et tout, presqu’une mygale, si si. La peur déculpe tout c’est bien connu. (mon amour, si tu me lis…) Bref, j’étais gentiment affalée dans le divan lorsque (mais qu’est-ce qui m’a pris) je levai les yeux au ciel  plafond et la vis. Brune et super menaçante, la saleté ! Et juste au dessus de moi, à la jonction du mur et du plafond !

Le bond que j’ai fait pour sortir du divan est à coup sûr un record mondial, ça je vous le dis..

Que faire (à part une crise cardiaque)? Réveiller mon Jimmy? Hum, à oublier de suite, l’ado que l’on tire du sommeil peut-être aussi dangereux que le monstre poilu. Hop ni une ni deux, j’appelle mon frangin-sauveur. « Tu es entrain d’arriver là, t’es encore loin? Help me please y’a une tarentule qui me tiens en respect à l’entrée du salon !!! » Hystérique j’étais. Damned il démarrait seulement de son loft-en-vaste-chantier, ça voulait dire au moins 20 minutes d’attente.

20 minutes à la reluquer de temps en temps -juste pour voir si elle ne bougeait pas hein, j’suis pas maso nonmaisho- tout en écoutant la télé. En écoutant la fin de mon émission sans voir, puisque je n’osais plus passer la limite de la porte du dit salon. Grrrr. A 3 mètres de la bestiole donc. Minimum requis, des fois qu’elle aurait l’idée de me sauter dessus.

Mon frérot-adorable (et connaissant mon hystérie, surtout) a roulé (encore) plus vite que d’habitude, et est arrivé 5 minutes plus tôt que prévu. Mais bon 1/4 h à me glacer le sang chaque fois que je vérifiais si le monstre n’avait pas bougé c’est drôlement long. Et froid aussi, vu que mes pantoufles avaient refusé de me suivre lors de mon méga-bond du divan. C’est donc en robe de nuit-et kickers (même pas peur) que j’ai accueilli mon chevalier sans peur de ptit frère, une fois sa fusée arrimée. Bref, d’un coup de raclette bien placé (dix en fait, parce que la bête, tombée par terre, résistait comme un alien survitaminé), mon frère-mon-héros m’a sauvé la vie.

Et qu’est-ce qu’il trouve à me dire? « Allez un ptit café pour fêter ça ! puis pas de soucis hein tu sais ce qu’on dit : araignée du soir, espoir ! « 

Bon alors si y’a de l’espoir, je veux bien.

Araignée du soir, espoir.

…Et pain grillé du matin, c’est quand même bien !   🙂

Permalien Laisser un commentaire

Tarte aux fraises, et encore du chocolat

8 avril 2007 at 10:55 (Uncategorized)

Et que, comme promis je vous raconte.

Et que ce samedi a été, comme prévu, un samedi de dingue. Et que je n’aime pas, mais vraiment pas les retards Sncbéens  qui font que lorsque le 1er train (sur les 3 de prévus) a 20 minutes de retard, tu peux oublier d’office les 2 suivants. Et accessoirement tu peux suivre aveuglément les conseils d’un contrôleur endormi, mais tu te retrouves à faire un trajet bien plus long que prévu. Et tu n’as rien à dire, puisque tu as sauté dans le train conseillé sans réfléchir plus qu’une huître enrhumée.

Et donc que 3 heures de train c’est déjà long, mais alors 4, je ne vous dis même pas  🙂

Et que la salle de concert du soir était jolie mais pas très grande, et pas chauffée du tout.

Et que le public de ce jumelage belgo-breton était aussi froid que la salle.

Et que heureusement, une poignée de fans avait suivi le groupe pour donner un semblant d’ambiance habituelle.

Et que j’ai tout de même pu rencontrer P., et c’était une jolie rencontre.

Et que terminer un concert à minuit 45′ ce n’est pas raisonnable du tout lorsqu’il reste plus de 200km à faire pour le retour vers chez mon Amour-chanteur dans un minibus aussi glacial que la salle.

Et que finalement, se lever tôt pour retrouver le cher réseau Sncbéen  durant près de 3 heures, c’est dur dur lorsque l’on s’est couché à 4heures du matin.

Et que oui je commence à penser comme vous, tout ça c’est cher payé pour le peu de temps partagé avec mon amour-voyageur.

Cette après-midi j’ai retrouvé mon nid douillet et mes enfants. Mon petit monde à moi, tarte aux fraises et oeufs en chocolats. J’en oublie ma fatigue. Tout va….

Permalien Laisser un commentaire

Et n’oubliez pas,

8 avril 2007 at 10:52 (Uncategorized)

Héhé, pas de Pâques sans chocolats !

Permalien Laisser un commentaire

Joyeuses Pâques !

8 avril 2007 at 10:50 (Uncategorized)

Soyez heureux !

Maryline

Permalien Laisser un commentaire

Sommeil

7 avril 2007 at 10:49 (Uncategorized)

Dicton du jour : « Nuit agitée, journée bien secouée. »

Après une nuit bien remuée par une fiesta digne d’une vingtaine d’ados-débilos-alcoolo-vomito chez mon voisin, le peu de sommeil (entre les cris, les disputes et les rallyes de mobylettes) peuplé de rêves aussi étranges que farfelus, et un réveil en fanfare dès 7h30 par un chien complètement barge sous mes fenêtres, je pête la forme ! (Pfiou je m’étonne). Super énergie et tornade blanche, je viens de passer mon avant-midi en crise de ménagite aigüe (mais qu’est-ce qu’il m’arrive). Deux cinq Senséo et 2 gaufres noyées de nutella pour garder la forme, je me pose un instant et hop un ptit coucou les gens. J’espère que vous vous préparez un super week-end !

Bon, pour moi le week-end commence en trombe. Ce n’est pas encore aujourd’hui que je me reposerai….. D’ici quelques instants je m’embarque loin loin, là mon amour-chanteur sera en concert ce soir. 3 heures de train les gens, oui, faut le vouloir ! Bah, mes gamins m’abandonnent comme d’habitude pour cause de guindaille, alors je me suis dit que. Et donc voilà.  Oups pas très clair tout ça.  (Vous suivez j’espère)

Bon je vous raconterai demain. Enfin quand j’aurai dormi….

Des bises, parce que.

Permalien Laisser un commentaire

Envie d’un film

6 avril 2007 at 10:48 (Uncategorized)

Mais un vrai bon film. De ceux qui vous retournent la tête.

Et tant qu’à faire, au cinéma. Pour l’ambiance. (et les pop corn of course). Mais pour l’instant au ciné, il n’y a pas grand chose rien qui me tente.

Dvd alors, me direz-vous ! Le dernier film que j’ai vu en dvd  était « Le labyrinthe de Pan ».  Un genre de conte pas très malin et aux effets spéciaux pas très réussis. Heureuse de ne pas avoir dû payer pour voir ça ! Dégoutée, je suis.

Dernière solution, soirée télé et cocooning c’est ça que vous pensez ? Moui z’avez pas lu le programme tv on dirait. Même avec un énorme plat de chips, merci mais non   🙂

Bah de toute façon ce soir ce sera au lit super tôt pour cause de grosse fatigue persistante et bien envahissante.

Bonne nuit les gens   🙂

Permalien Laisser un commentaire

Linda Lemay

5 avril 2007 at 10:46 (Uncategorized)

Conquise, simplement conquise.

Permalien Laisser un commentaire

Pourtant

2 avril 2007 at 10:45 (Uncategorized)

Pourtant il fait grand soleil, et les oiseaux chantent leur bonheur de printemps.

Pourtant le week-end était magique. Et vital. Puis bien ressourçant.

Pourtant demain concert de Lynda Lemay, et celui là je l’attendais.

Alors pourquoi ?

Je me sens lasse. Epuisée, complètement vide. Fatiguée de la vie.

Mais ça passera.

Mais oui. Comme à chaque fois.

Permalien Laisser un commentaire