Vacances

4 juillet 2008 at 09:47 (Uncategorized)

Hé oui les gens, me voilà en vacances… et donc le blog aussi 🙂
4 semaines non stop avec mon amoureux, du bonheur à savourer…
 
A bientôt les gens bonnes vacances, portez-vous bien et profitez !

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Enfin !

3 juillet 2008 at 09:46 (Uncategorized)

Et donc je n’étais pas allée au cinéma comme j’en avais envie, puisque l’orage prévu était là. Et les pluies diluviennes, en scooter vous savez c’que j’en pense. Donc télé, finalement. Un peu vers 19 heures, entre 2 coups de tonnerre juste pour voir les infos, au vu du déluge et en espérant qu’il n’y ait pas eu de dégats comme le mois dernier. 19 heures c’est le journal sur RTLtvi, le rtl belge quoi. Nada, on parle de tout et de rien, pas l’ombre d’une coulée de boue ni d’inondations. Ouf, je referme vite la télé et je m’en vais bouquiner. Isolée du monde que j’étais, saleté d’orage. Même plus de réseau gsm pfff.
Puis, 21 heures ça se calme enfin. Les éclairs s’éloignent, les grondements aussi. Télé donc. Programme de vacances, c’est à dire rien. Bah, une nouvelle série soi-disant évènement. Sur RTLtvi, encore. Et c’est donc ainsi que j’ai été une des seules personnes au monde (avec les quelques rares autres spectateurs de RTL) à ne pas apprendre la libération d’Ingrid Bétancourt, la nullissime chaîne de télé n’ayant même pas pris la peine de l’annoncer. Interrompre une série tu vois pas, toi ! Même pas non plus une bande défilante en bas de l’écran. C’est les vacances hein, devait y avoir personne à la rédaction. Et donc sms de lhomamoi vers 22h 30 pour m’apprendre la nouvelle. Réflexe : le pc, les infos en ligne. Le forum du blog de m’sieur Renaud. Evidemment tout le monde en parle. Journal spécial à TF1, aussi. Bref, partout, sauf sur notre daube de chaîne belge of course, et ce, même après la série. Sont en congés j’vous disais   🙂 
Bon, alors bien sûr je ne venais pas que pour ce coup de gueule, bien sûr je suis contente de la libération de l’otage ! Un seul mot traduit ma pensée : Enfin !!
Mais vingt dieux comment c’est possible qu’une chaîne de télé passe complètement sous silence un évènement pareil ?!?
Puis d’ailleurs l’orage avait lui aussi fait pas mal de dégats cette fois encore dans la région, tiens comme c’est bizarre ça non plus ils ne le savaient pas.. Hop c’est décidé je boycotte cette chaîne de télé minable qui ne me servait que pour les nouvelles saisons du Dr House et de Cold Case. Et comme elles sont déjà terminées, bye bye RTL télé !

Permalien Laisser un commentaire

Bouquiner, lézarder, cuire et sourire

2 juillet 2008 at 09:45 (Uncategorized)

Soleil. Je décide d’en profiter encore un peu, pendant la sieste des petits potes. Chaleur écrasante, mais envie d’en profiter avant les orages violents annoncés pour ce soir. Alerte, inondations, grêlons, qu’ils ont dit. Et demain, pluie et chute des températures, alors profite ma grande ! Donc je bouquine, mais purée qu’est-ce qu’il fait chaud. Je pense à mon Jimmy, qui travaille au dehors, et à son sms ce midi « je sue toute l’eau de mon corps ». Le pauvre c’est inhumain moi je vous dis. Je suis déjà entrain de cuire alors que mon seul effort est de chasser cette abeille qui me cherche, et de tenir mon livre. Mon livre. Le livre. Celui qui m’accompagne depuis si longtemps. 4 tomes, et chaque été j’y retourne me demandez pas pourquoi, c’est juste comme ça et puis c’est tout. Des années que ça dure, relire, seulement par bribes ou bien entièrement. Comme si ces 4 bouquins étaient le fil rouge. De ma vie. De mes étés. D’avant et de maintenant. De là-bas, et d’ici. Lire, relire, replonger, à chaque fois ressentir exactement les mêmes choses. C’est bien, je suis donc toujours vivante. Sourire, m’attendrir, ou avoir les yeux qui se mouillent. Rêver à la Grèce, ou à la France. Aux étendues empierrées du Brésil, ou à Venise. A une famille exemplaire, de celle dont j’aurais toujours rêvé. Rien que par tant d’amour. Ou aux déserts africains, sur les traces de Rimbaud. Pff les murs de pierre renvoient la chaleur, le sol brûle les pieds nus ça devient intenable faudrait être un lézard pour supporter, rentrer oui faudrait. Mais je ne suis pas raisonnable ça on le sait. Rigolo, je me rends compte que cette histoire je ne la lis jamais autrement qu’au dehors, en plein soleil. Allez encore quelques pages, puisque je sais précisément ce qu’il va arriver. Envie de lire un bonheur retrouvé. Juste histoire d’yeux un peu mouillés, puis un sourire viendra se pointer…

Permalien Laisser un commentaire