Eurêka

27 février 2005 at 14:48 (Uncategorized)

Super week-end qui se termine.

Hier, ravitaillement et shopping en ville avec mon grand schtroumpf adoré. Achats de livres, dvd et petits plaisirs de bibelots inutiles. Ca fait du bien au moral   🙂

Ensuite soirée-douceur, resto indien à 2. Il m’a suffit d’écrire sur mon blog que j’avais une envie de cuisine indienne pour qu’il me le propose. C’est ça un ami… M’écouter, m’expliquer, me parler sans rien juger jusqu’à m’ouvrir les yeux.. C’est ça aussi, un ami. Merveilleuse soirée-douceur, je vous disais.Merci S. !

Aujourd’hui j’ai honteusement trainé au lit jusque près de midi (héhé), ensuite après midi puis souper-pizza super sympas. Elle est pas belle la vie?

Pour rien au monde, je ne voudrais échanger ce week-end contre celui (faussement « gentil » et réellement malhonnête) qui m’était proposé (et oui, j’ai encore failli me faire piéger..) Héhé j’ai tenu bon, loupé cette fois, ça ne marche plus!

C’est ça en fait, la raison de mon bien-être! C’est d’avoir ouvert les yeux, compris mes erreurs et ma naïveté à croire aux faux espoirs donnés par un sale mufle profitant de ma faiblesse.

Et c’est surtout d’avoir accepté de reconnaître  mes craintes, et de voir ce que je veux vraiment.

Et accepter de tout faire pour le trouver…

Je suis heureuse, fallait que je vous le dise

Et oui, elle est belle la vie  🙂

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Du coq à l’âme

25 février 2005 at 14:47 (Uncategorized)

Salut les hommes, salut les femmes. Et salut la marmaille.

8 heures sonnent, mon coeur s’enflamme. J’ai tout un éventail.

D’émotions fortes à vous transmettre. Comme toutes sortes de lettres.

Que j’écris, puis que je vous donne. Et que ma voix fredonne.

Je serai logique ou je serai folle. Je serai laide ou belle.

Je vais m’lancer du haut du ciel. Jusqu’au dernier sous-sol.

Je serai mauvaise ou je serai bonne. Angélique ou démone.

Je vais passer du rire au drame. Passer du coq à l’âme !

Salut les hommes, salut les femmes. Salut les retraités,

Et si y’a des anges qui planent, salut les regrettés.

Je vous ai invité dans mon coeur, pour qu’on s’amuse ensemble.

Faisons comme si, pour quelques heures, vous étiez dans ma chambre.

On va s’retenir un petit sanglot. On va trouver ça drôle!

On va s’pleurer sur les épaules, se bécoter les bobos.

On va s’faire des confidences, dédramatiser le pire.

On va s’avouer tout ce qu’on pense, qu’on n’oserait jamais se dire !

Salut les pères, salut les moines. Salut les mères et les enfants.

Salut les hommes, que trop souvent je blâme. Salut les femmes que je comprend.

On va s’enlever notre maquillage, on va se faire des grimaces.

On va trouver le courage. De se dire nos vérités en face.

Est-ce que la vie que je raconte, qui fait que l’on se rencontre?

Ou n’est-ce pas parce qu’on se ressemble, que ce soir on se rassemble?

Bienvenue Messieurs, bienvenue Mesdames, mes jeunes et mes vieux.

Bienvenue les coqs, bienvenue les âmes, et tout ce qu’il y a au milieu.

Bienvenue dans tout ce que j’incarne, tout ce que je refoule.

Ces craintes qui me montent au crâne, et m’attirent des foules.

Bienvenue à vous que ça défoule…de voir que je me désâme.

A rester calme, à rester cool, quand la vie tourne au drame.

Merci les hommes, merci les femmes, de comprendre qu’il vaut mieux,

Passer bêtement du coq à l’âme….que rester silencieux….

« Du coq à l’âme ».  Lynda Lemay.

  

Permalien Laisser un commentaire

Privation

24 février 2005 at 14:46 (Uncategorized)

Envies de chocolat, de soleil, de fraises-chantilly, d’être là tout de suite à un concert rock, de soupe tomates-potiron, de fou-rire entre amis, de brownies, de shopping en ville, de cuisine indienne, d’aller au cinéma, de quiche lorraine, d’une ballade au bord de la mer, de pâtes al dente, de soirée(s)-tendresse, de crevettes sauce coktail.

Et de week-end en amoureux.

Pfff. Et rien de tout ça n’étant possible, je m’en retourne râler dans mon coin. Je n’ai même plus de chocolat. Snif

Purée, je ne demande pas la Lune, quand même…..

Permalien Laisser un commentaire

C’est l’heure des mercis. Profitez ce n’est pas souvent :-)

23 février 2005 at 14:45 (Uncategorized)

Ah làlà, je viens de relire mes articles des jours passés. Vous n’en avez pas marre de lire mes jérémiades?

J’ai honte  (si si !)

En fait, ce blog est surtout un moyen de mettre tout à plat, exprimer ce que je ressens au moment où je le ressens. Donc voilà, les gens, je m’exprime !   🙂   Et oui je sais, parfois ça devient lourd. Mais bon, je n’oblige personne à me lire, et je suppose que ceux qui en ont eu marre ont abandonné depuis longtemps   😉

Au début, c’était juste un exutoire, livrer mes coups de coeur, mes coups de gueule ou de tendresse. Je ne pensais pas continuer. Juste un jeu. Mais je m’y suis prise, à ce jeu! Tout cela a pris de l’ampleur, et en grande partie grâce à votre courrier. Ca m’étonne toujours de voir que des personnes inconnues prennent la peine de m’écrire. Merci donc à vous tous. Toujours anonymes, je ne sais rien de vous…vous qui savez tant de moi. Des mails gentils, des coups de pied au c** quand j’ai besoin que l’on me secoue, ou simplement des histoires drôles quand j’ai besoin que l’on me fasse sourire, des engueulades aussi, ou des tas d’encouragements, des insultes (tiens à ce propos, le malade habituel a capitulé lol), je lis tout, je prends tout et j’accepte tout. Et surtout votre aide, car étant anonyme, elle est forcément impartiale, réaliste sincère et vraie.

Merci à vous. Voilà c’est dit.

**merci aussi pour les quelques réponses délirantes que j’ai reçu suite à mon annonce du 13février (proposition de « formation ») J’ai pris ces mails comme il fallait voir l’article….au 2ème  (au 20ème) degré… Merci pour ces mails surréalistes… Au moins je suis sûre d’une chose, l’homme parfait n’existe pas, mais les fous furieux heureux d’être seuls, si !

😉  

Permalien Laisser un commentaire

Vivre ou survivre

22 février 2005 at 14:43 (Uncategorized)

C’est mardi, mangeons du riz

Nul oui, je sais. J’avais rien d’autre comme rime    🙂

Bon bon bon. Comme je le craignais hier, aucun petit pote n’a pu venir à cause de la neige. Du coup, j’ai passé ma journée à (me) traîner. A écouter de la musique, manger des sucreries, du chocolat et encore des sucreries, à me perdre dans des dialogues msniens sympas, et à ne rien faire d’autre! Tant qu’à être inutile, autant l’être jusqu’au bout, non? J’ai même fait une sieste l’après-midi, c’est vous dire… Décidément, c’est trop nul d’etre seule quand on a la tête à l’envers… Heureusement ma soirée s’est bien passée, mes enfants sont ici cette semaine.

Aujourd’hui ça va. Merci à la neige d’avoir disparu. J’ai  3 petits potes déchaînés en garde. ça secoue bien le cocotier. Une journée de plus à glander, et je n’aurais pu remonter de ce puits sans fond.  Je revis. Tout va bien    🙂

Je revis. Oui oui. Et pour des tas de raisons. Des mois à faire la forte malgré le manque, l’absence et les sentiments à sens unique. Et là, il semblerait que j’aie enfin compris. Dernière tentative, dernier espoir, puis prise de consience de la fausse route…J’ai compris la leçon, merci… Malgré le vide intersidéral dans lequel je me trouve plongée, je dois arrêter tout ça.

Oui, je vais aller bien. Du moins je veux y croire.

Et surtout ne plus jamais tomber à chaque fois dans le panneau du menteur déguisé en gentil et de ce qu’il laisse espérer, juste parce qu’il sait que je vais mal. Ne plus jamais le laisser approcher, ne plus jamais écouter pour ne plus jamais tomber dans ce piège. Bref, éloigner Y. le yéti.

Je revis, je vous disais!

Permalien Laisser un commentaire

Arrive yéti, je t’attends de pied ferme

21 février 2005 at 14:42 (Uncategorized)

Il est à peine 8h30 que je maudit déjà cette journée

Il y a des jours comme ça où rien ne va. On se lève, pour découvrir que le petit chien adorable-mais-dingo vient encore une fois de faire une crise d’épilepsie. Soin, nausées, nettoyage, hauts-le-coeur et mauvaise humeur. (Mais si, tout va bien ! )

Ensuite, la neige s’en mèle. Une couche de 10 cm en 1 heure. P’tain de tempête.

Mon Jim a eu le temps de partir pour l’école, son bus est passé juste avant. Mais ensuite ça se gâte. Le bus qui doit prendre mon Tom n’arrive pas (ben tiens!).Le pauvre est obligé de descendre à pied-et-en-glissade (5km) pour espérer avoir un train pour Liège.

Je suis coincée ici en attendant les petits potes, qui bien sûr n’arriveront pas. Plus personne ne sait rouler, c’est le foutoir, et moi je reste ici en pestant. Mon gamin à pied, et moi incapable de pouvoir même le conduire!

Je me sens nulle et inutile. Et seule. Comme d’habitude.

Courage, c’est seulement lundi   🙂

Tout va bien, merci. (Il ne manquerait plus que le yéti ! )

Permalien Laisser un commentaire

Simply, as possible. I’m tired

20 février 2005 at 14:41 (Uncategorized)

Amitié, resto sympa. Neige, retour-scooter-patinette. Fin de soirée-Ardisson

Grasse matinée, diner tardif test-nouvelle recette (délicieux).Après midi cocooning because la neige

Célibat, froid et neige.

C’était mon week-end. (Comprenez si vous pouvez)

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Nouvelle star?

18 février 2005 at 14:40 (Uncategorized)

« J’ai détesté, c’est du n’importe quoi… mais j’admire votre courage dans la nullité »

« C’est surjoué, c’est parce que vous êtes blonde ? »

« De toute façon je n’aime pas votre timbre de voix, donc sortez » 

« Vous avez respiré de l’hélium, ou quoi? » 

« Je vais être direct : vous ne savez vraiment pas chanter » 

« Avant de venir, réécoutez les disques, mais à la bonne vitesse »

Quelques-uns des commentaires lors des auditions pour la recherche de la Nouvelle star daube.

Les pôvres.

Bah, ça m’aura permis hier de passer une soirée-télé rigolote. Ca change  🙂

Permalien Laisser un commentaire

S’accrocher au bonheur, quoi qu’il arrive

17 février 2005 at 14:38 (Uncategorized)

Belle soirée, hier. Gentillesse, discussion. Nouvel espoir?

Sale matin. Prise de conscience de cette saleté de réalité.

Pfff.

Est ce qu’un jour je pourrai à nouveau croire au bonheur?

Allez, on va dire que oui, restons optimiste. J’ai bien l’intention de le prendre là où il est, ce p’tin de bonheur! Je vais m’y accrocher, promis!

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Chômage-intempérie

15 février 2005 at 14:37 (Uncategorized)

Il neige. 15 février, et il recommence à neiger!

Bah, je ne vais pas me plaindre, cela m’a fourni une excuse imparable pour être en congé forcé et ne pas assister à la journée obligatoire de cours de recyclage pour la garderie qui m’emploie. Et oui, n’oubliez pas, je n’ai pas de voiture 😉 Pour me rendre à Liège, j’ai donc 6km à faire en scooter jusqu’au premier arrêt de bus… Et quand le scooter refuse de faire la route…Voilà voilà, je suis donc en congé.

Semaine sans mes grands, et les petits potes « casés » ailleurs en prévision de mes cours, me voilà donc seule. Et ça fait tout bizarre de me retrouver dans une maison vide en semaine. Bah, je flemmarder, lire, et encore flemmarder. Bref, m’occuper de moi.

Puisque personne ne veut le faire 😉

Permalien Laisser un commentaire

Pov’conne

15 février 2005 at 14:36 (Uncategorized)

Une blonde se regarde dans un miroir. Elle pense alors :

-J’ai déjà vu ce visage qq part…mince, je suis certaine que je la connais…

Après un long moment, elle se dit :

-Ah je sais, c’est la connasse qui me fixait chez le coiffeur!

                                 —————-

Pourquoi les blondes font-elles toujours cuire les poulets par 2, un petit et un gros?

Parce que quand le petit est brûlé, le gros est à point

                                 —————-

Un blonde est en voiture avec son mari. Un oiseau ch… sur le pare-brise.

Le mari râle :

-Il va falloir l’essuyer!

La blonde répond :

-Il est déjà trop loin…

                                  —————-

Petite vengeance personnelle …     🙂

Permalien Laisser un commentaire

14 février, seule chose à fêter : ce blog a 4 mois (humour nul? ok..)

14 février 2005 at 14:31 (Uncategorized)

Donc passons, ne parlons pas d’aujourd’hui. D’hier ça vous va? Alors ok..

Un « dimanche à la con », comme la chanson de Renaud? certains penseront que oui. Pas moi.

Un dimanche bien au chaud dans ma bulle, sans même mettre le nez dehors. Que du bonheur… Grasse matinée, cocooning, bain qui dure une éternité, et opération d’auto-remise à niveau du moral défaillant ces temps çi. M’occuper de moi, et de moi seule. Avec un cinéma prévu le soir, juste pour me faire un petit plaisir.

Puis j’ai changé d’avis. J’ai fermé ma porte à clefs,allumé plein de bougies, mis un cd et me suis installée dans mon divan.. Rien n’a pu me déloger, même pas l’invitation d’un ami à aller s’empiffrer de crêpes mikado chez ce glacier bien connu. (C’est vous dire !) Le froid et la neige subite m’ont servi de prétexte à ne pas bouger en soirée non plus, et donc à ne pas aller au cinéma. Du coup, ratage de la super-rencontre dans la file d’attente  😉

Je n’ai rien perdu au change.. Merci à toi si tu me lis pour cette soirée de dialogue, de confidences, d’humour et de gentillesse… merci pour cette amitié naissante…

C’était l’article inutile du jour, ou comment raconter une journée passée à ne rien faire.

Ou comment soigneusement éviter de penser à tous les gens heureux d’être amoureux en ce jour maudit…

Ma journée d’hier m’a montré que parfois, c’est chouette aussi d’être seule 🙂

Allez hop, redémarrage en fanfare, les petits potes arrivent..

  

Permalien Laisser un commentaire

Si d’aventure vous êtes libre les 25 prochaines années…

13 février 2005 at 14:30 (Uncategorized)

Bon, puisque pas un seul prince charmant n’est disponible, je cesse donc d’y croire et d’attendre bêtement.

Attaquons le sujet autrement… Nouvelle tactique :

Proposition de cours de formation pour homme idéal:  (….selon les critères très personnels du prof…) 

Prof : moi.    -ben tiens, on n’est jamais mieux servi que par soi même-    🙂

  

-Cours de base:

« Ma compagne sera mon amour, mon amie, ma confidente, ma moitié et ma complice dans tous les domaines »  -vaste programme.. au moins 1.512.384 heures-      🙂 

-Cours sur la vie à 2:

1)J’apprends à vaincre le syndrome de la télécommande

2)J’apprends à me passer de la compagnie de mon p.c.

3)J’apprends à apprécier les journées-shopping (voui voui)

4)J’apprends comment survivre à un rhume sans faire croire à un décès imminent

5)J’apprends que le foot n’est pas du tout un sport indispensable -ni en pratique, ni même en simple spectateur-

6)J’apprends à devenir aussi tendre et farfelu que ma compagne, à aimer l’imprévu, puis le cinéma, les concerts, et même le camping et les restos indiens

 

-Cours de travaux pratiques:

1)Le repassage en 3 étapes

2)Le ménage..une activité familiale…

Non je rigole, ça se sont des cours facultatifs

-Autres cours pratiques (ceux-là obligatoires, car les plus importants)

1)J’apprends la tendresse, la fidélité et la sincérité

2)J’accepte de lui apprendre en retour à me connaître, à me respecter, et comment m’Aimer….

3)J’apprends comment accepter l’amour qu’elle me donnera..et oser le lui rendre…

La durée de cette formation s’avérant être très longue, elle ne s’adresse qu’à des hommes libres à court terme, et disponibles pour un temps illimité…..

Pour inscription, veuillez envoyer votre candidature à :

pourquoidabord@hotmail.com

Pour sûr, elle sera étudiée avec beaucoup d’attention

Et il va de soi qu’une seule candidature sera prise en compte

Diplôme promis : « Ultime compagnon & moitié de moi », reconnu par l’académie des farfelus marchant sur la Lune

Avis aux suicidaires…

🙂

Permalien Laisser un commentaire

St Valentin, mais qui c’est ce con?

13 février 2005 at 14:28 (Uncategorized)

En ce week-end de-dernière-ligne-droite-avant-la-st-Valentin, on distingue 4 sortes d’individus :

Les amoureux(ses), qui ont quelqu’un avec qui fêter ce jour mémorable (pour le portefeuille des commerçants et restaurateurs) , donc pour qui tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes,

Les célibataires qui cherchent désespérément à mettre fin à leur vie d’ermite, et ce, avant demain of course, pour pouvoir entrer eux aussi dans le moule et suivre le troupeau,

Les célibataires  « je crêve de solitude, mais pfff qu’est ce que tu crois, je l’aime, ma solitude! »

Puis les célibataires qui attendent patiemment LA bonne personne. La moitié qui leur manque…

Moi je navigue entre les 3 dernières catégories, selon mon humeur ou mes coups de blues

Ou ma peur de passer demain une soirée super méga déprimante   🙂

Compliquée la fille? Mais non, si peu…

Allez, pour ne pas changer, un ciné ce soir…

Et puis qui sait…dans la file d’attente….    😉

Permalien Laisser un commentaire

Petit délire

11 février 2005 at 14:27 (Uncategorized)

Sans queue ni tête. Comme l’histoire du dinosaure sympa qui ne mangeait que de la compote. Moi je préfère la compote de rhubarbe. Un peu acide, mais bon. Bon comme du bon pain. A ce propos, mon boulanger est un peu bizarre. Bizarre,oui comme un agneau qui serait allergique à la laine. Hum, une petite laine, ça réchauffe bien par ce temps. Du temps, il va m’en falloir… Mais le temps passe vite, il paraît. Il paraît aussi que le prince Charles va se remarier. C’était le chapitre sur l’actualité débile. Débile, comme cette saleté commerciale de st-valentin. Pas de Valentin, personne à aimer. Moi j’aimerais… partir au Pérou. Au Pérou, idée comme une autre, les ponchos les montagnes les lamas la flûte de pan. Pan dans les dents! Les dents de la mer. Mer du nord? Le nord, surtout ne pas le perdre. Pas facile, surtout pour moi. Moi? Vaut mieux ne rien ajouter. Qu’ajouter.. je continue mon délire? Ok. Au journal télé, il y a un reportage sur des pêcheurs de bigorneaux. Bigorneau, que dire là dessus? Ben rien. Rien de tout ça ne se tient. Tiens, il ne pleut plus. Plus j’y pense, et plus je me dis que cet article n’a ni queue ni tête….Sans queue ni tête. Comme l’histoire du dinosaure sympa qui ne mangeait que de la compote. Moi je préfère la compote de rhubarbe..

Permalien Laisser un commentaire

Next page »