29 juin 2012 at 13:34 (Uncategorized)

Une bien chouette soirée. Avec mon frangin adoré, on s’est raconté nos vies, et même plus. Confidences et fous rires, puis petits cafés. Et on a aussi dégommé le ballotin de pralines (Léonidas, yess!) reçu le jour même. Sans honte, olé.

Il y avait aussi l’orage, et des éclairs grandioses. Mais bien moins grave qu’annoncé par les agences météo alarmistes. Heureusement pour la première soirée des Beach Days, et les centaines de jeunes dans ce camping provisoire. Puis pour le festival de Werchter, ouf on repense trop au Pukkelpop dévasté de l’an dernier !

Il y avait aussi les klaxons entêtants, après la victoire de l’Italie en foot.

Bref, j’ai adoré l’ambiance de cette soirée. Et je vais adorer encore plus les suivantes, le Beach et ses tonnes de sable, les vacances avant les vacances. Et les concerts 🙂 Et les potes. Et bref, je vous disais je vais adorer !

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

Beau temps pour les grenouilles, pas pour faire du vélo nonmého !

24 juin 2012 at 15:21 (Uncategorized)

Voui voui docteur sympa, je vais me mettre au sport…. voilà !

D’ailleurs, pas plus tard qu’hier je me suis acheté un vélo 🙂

🙂

 

 

 

 

 

 

 Et comme chez moi rien ne se perd, la grande feutrine qui se trouvait là auparavant (comme d’hab cliquez pour voir mieux)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 S’en est allée donner un peu de verdure aux grenouilles …….dans les toilettes 🙂

Permalien Commentaires fermés sur Beau temps pour les grenouilles, pas pour faire du vélo nonmého !

Mother’s Love

20 juin 2012 at 15:24 (Uncategorized)

24 ans, il y a 24 ans qu’il est entré dans ma vie, les gens !  Il est jardinier, mais ça vous le savez. Il est beau, aaargh si au moins vous le voyiez 🙂  Il passe souvent du temps au bord de l’eau, à pêcher des poissons puis à les relâcher. Il cuisine comme un grand chef, ça n’a pas fini de m’épater ! Il est borné, il sait très vite parfois et pour des riens s’emporter, les chiens ne font pas des chats héhé… Mais il est attentionné et protecteur envers sa vieille môman….et oui parfois les rôles sont inversés 🙂  Il élève avec soin des drôles de bestioles appelées phasmes, mouais ça c’est étonnant…heureusement qu’il n’aime pas les araignées ! Il cultive des orchidées rares, ça c’est mieux que les phasmes, non mais ! Il est droit, a des principes, il est loyal et honnête, important comme qualités. Puis il est drôlement courageux, métier de dingue que celui de jardinier ! Bon j’arrête là sinon vous penseriez que je suis entrain d’exagérer  🙂 

24 ans aujourd’hui, pfff j’en ai rien à faire, il restera toujours mon bébé, bon anniversaire !

(edit : fleur de tulipier, très rare, et qu’il a chipé cueilli un jour rien que pour me la ramener de façon à ce que je puisse en voir une ‘en vrai’)

Permalien Commentaires fermés sur Mother’s Love

18 juin 2012 at 15:32 (Uncategorized)

Vivre au jour le jour. Oui, et vivre pour le meilleur comme dirait l’autre 🙂

Trève de plaisanterie, en fait les gens je suis triste. Un accident de la route jeudi, et une personnalité du coin qui perd son frangin. 2 frères.. encore ensemble la demi-heure d’avant. L’un prend la route et après quelques centaines de mètres meurt sur le coup. Une autre connaissance, jusque là en pleine forme fait un malaise, se retrouve à l’hosto, monsieur vous avez un cancer généralisé, tout est métastasé. Soins palliatifs à son domicile, en chaise roulante et sous oxygène le temps de quitter l’hopital. Il lui reste entre 3 semaines et 2 mois à vivre.

Purée tout ça me glace le sang rien qu’à y penser. Perdre mon frère, un proche, ou un ami….. mes enfants ! Je ne sais pourquoi j’ai autant peur, pourquoi je n’arrive pas à me raisonner et virer cette trouille d’un coup de balai.

Alors profiter, vivre au jour le jour, vivre des imprévus bien sympas, me faire des petits plaisirs même si ils ne sont pas raisonnables (comme à la braderie ce week-end, héhé), voir et profiter de la présence de ceux que j’apprécie et faire fi des nuisibles, ne vivre que de ce qui est bon pour moi, pour mes proches. Et tout faire pour eux.

Vivre pour le meilleur, plus que jamais. Et profiter à fond, puisque l’on sait bien peu de quoi demain sera fait.

Permalien Commentaires fermés sur

18 juin 2012 at 14:35 (Uncategorized)

Je ne dirai pas c’était. Ni ça devrait être. Parce que ça a toujours été, et donc c’est, l’anniversaire de ma petite Mémé adorée. Purée ce qu’elle me manque.

 

 

 

 

 

 

Fais-moi un signe…..

 

Permalien Commentaires fermés sur

10 juin 2012 at 20:27 (Uncategorized)

J’aime, je vis, je ris, j’aime la vie, je vais, bref je vais bien les gens !

C’est vrai que ces temps-çi j’avais des tendances à me laisser démoraliser par tout et n’importe quoi (même des faits divers sordides, la folie des hommes me sidère), mais je l’ai décidé, c’est terminé. Je vis le moment présent. Et je dois bien le dire, il n’est pas si mal que ça 🙂

Alors alors, le week-end fut chouette, vendredi soir entre filles dans notre taverne préférée (et vive les moelleux au chocolat je ne vous dis que ça!) En ville samedi, portefeuille, pralines (Léonidas, aaargh) pour mon petit papa, et puis aussi pour repérage des cadeaux, ou plutôt canalisation des nombreuses idées qui germaient dans ma tête de maman-poule pour l’anniv’ prochain de mon Jimmy. Bref, j’ai tout vu, j’ai déjà 2 cadeaux, et trop d’idées pour des autres didiou pourquoi je ne suis pas plus riche ? Vous me connaissez, aller seule en ville pour une fois, j’ai a-do-ré. Avant de quitter, petit tour chez Nespresso pour faire le plein pour la fête des pères cette après-midi, pas question de ne pas assurer pour le goûter. Et donc aussi pour le(s) café(s).

Pfiou, comme d’hab j’avais exagéré, 2 tartes et un gateau pour 6 ! Sans compter que ce matin j’avais fait une soixantaine de sablés. Trooop bons (et pleins de beurre,gn), les sablés. Bref, ce fut une chouette après-midi. Pleine de tendresse, et aussi d’humour. Et pas du tout diététique 🙂 Que du bonheur, car mes enfants étaient là eux aussi. Mon petit papa et ma belle-mère n’étaient pas venus les mains vides, j’ai (presque) été aussi gâtée que lui. Du bonheur comme je disais ces réunions de famille, ne jamais oublier de prier les fées. Pour que ça ne s’arrête jamais.

Ah oui, j’ai oublié de vous dire, hier soir les copines s’en allaient voir Johnny Hallyday à Anvers. Et elles ne comprennent pas que je sois ravie de ne pas avoir été de la partie. Trop heureuse d’avoir pu annuler ma réservation (on ne m’y reprendra plus de me laisser influencer à voir un concert qui ne me tente pas!), pas fan du bonhomme, j’ai à coup sûr passé une aussi bonne soirée qu’elles 🙂

Tiens en parlant de concert, vivement juillet et les francofolies, didiou je me réjouis ! Logement sur place -chouettes petites vacances-, et des concerts à ne plus savoir qu’en faire (Mister Aubert oh yeah, Benitô Dorémus mon coup de coeur jamais démenti, Julien Doré le déjanté qui m’avait bien scotché il y a peu au Forum, Mister docteur House que je guetterai à la sortie du Radisson comme une ado que je n’ai jamais cessé d’être car les gens c’est vital (mais si, mais si) il faut absolument que je le voie une fois en vrai et de près ! Et encore plein, plein d’autres mais je vais cesser de vous gonfler avec mes goûts bizarres (tiens vous connaissez Carmen Maria Véga? ..ok j’arrête)

Bon sur ce, je m’en vais complèter cette belle journée en me jetant honteusement (non, même pas!) sur les restes du gateau fraises-chantilly. Ou bien la tarte aux abricots. Y’a plus de sablés je les ai tous distribués, oui parfois je peux être raisonnable vous voyez.

Des bises, les gens.

Et régime demain, promis !

🙂

Permalien Commentaires fermés sur

5 juin 2012 at 13:19 (Uncategorized)

Avant, (pfiou y’a de ça 25 ans, on ne rajeunit pas ma bonne dame!), donc avant disais-je, je travaillais dans un bureau. Grand, le bureau, 40 personnes. Et à part le chef et son sbire, rien que des femmes. Un vrai poulailler 🙂

Il y avait des amitiés, des groupes, ou carrément des clans. Définis principalement par la tablée que l’on occupait au réfectoire pendant les pauses et repas de midi. Bref, c’était bien chouette, celle(s) qui ne nous plaisait pas, ben on zappait.

Depuis près de 25 ans je travaille sans collègue, seule et à domicile. J’ai donc appris à devenir ermite 🙂  Et ce ne sont pas les 10 années à habiter en pleine cambrousse qui ont arrangé l’affaire  🙂

Certes j’ai des connaissances, des potes je bouge tous les week-ends, mais ça se limite à ça, et ça me va très bien.

J’ai toujours été méfiante quant aux amies, et oui 11 années de poulailler et de mégères m’ont parfois bien déçu et je suis plus que blindée.

Depuis 5 mois que j’habite ici, je vois plus de monde, une copine est devenue ma voisine d’en haut, et j’ai cru qu’elle devenait une amie. Mais elle fait partie du petit cercle des gens que j’apprécie, et dans ce cercle, il y a des jalousies. Et moi, je déteste ça ! L’une me parle sur l’autre, je me retrouve coincée, à connaître des secrets que je ne voulais vraiment pas connaître ! De plus j’ai compris au fur et à mesure des mois que l’amitié de ma voisine est surtout intéressée. Tout est calculé, et bien sûr tout est à sens unique.

Et moi j’en ai marre de me faire pigeonner 🙂

Me voilà donc bien désappointée. Alors restos et sorties entre filles, ok. Mais comment dire? Sans plus jamais m’impliquer, ça sera bien plus facile.

Et à nouveau, et plus que jamais blindée, olé 🙂

Permalien Commentaires fermés sur

5 juin 2012 at 10:55 (Uncategorized)

Des sorties entre filles, 3 (oui, 3 sur 3 jours!) soupers dans notre taverne préférée, une méga-braderie au centre commercial Belle-Île dimanche après-midi et des achats bien raisonnables,

Bref, un week-end sympa.

Permalien Commentaires fermés sur

1 juin 2012 at 13:07 (Uncategorized)

Hier soir, visite imprévue d’une copine. J’avais fait des gaufres l’après-midi tiens, ça tombait bien. Pas raisonnable, en pyjama et à cette heure tardive? 

Et bien si.  🙂

Permalien Commentaires fermés sur