Les yeux bleus de mon zhom, des pâtes, et Benito en sus !

26 octobre 2007 at 15:15 (Uncategorized)

Rien, ou presque, à vous raconter, juste envie de passer…. Semaine avec mon Amour, et quel bonheur de se voir tous les jours. Ah tiens, et semaine « pâtes », aussi. Tous les soirs et à toutes les sauces, c’est ce qu’on avait décidé, fous on est et fous on reste vous le savez. Et didiou les gens c’que c’était bon. D’être fous et de manger des pâtes. Bref, passons. Donc les gens j’Aime mon marin plus que de raison, je mange trop et c’est une passion. Je n’avais rien de bien intéressant à vous raconter, juste envie de passer..

Bon week-end les gens ! Pour une fois pas de concert de mon zhom, alors demain on s’offre un petit « plus » …main dans la main on s’en va (re)voir un p’tit mec génial : Benoit Dorémus !

🙂

 http://www.youtube.com/watch?v=tnfJJt-l_t8

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Il est 15 heures..mon coeur

22 octobre 2007 at 15:13 (Uncategorized)

Les petits potes sont à la sieste. Mon Amour assis dans le divan, me regarde du coin de l’oeil. Il écrit, sa guitare posée près de lui. Me demande : « un synonyme de parfum? » Je lui réponds : « Senteur, par exemple, mais fais-moi voir le texte, ça m’aiderait pour la rime ». Sourire en coin : « Non, je t’écris une chanson d’amour »

C’est ça aussi, le bonheur.

Pis tiens, ça rime avec « senteur ». Moi aussi j’sais faire.  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Amour toujours. Et concert privé

22 octobre 2007 at 15:12 (Uncategorized)

Hello les gens votre week-end était comment? Moi comme d’habitude, je ne sais par où commencer… Donc oui, jeudi c’était soirée couscous avec mes grands et la schtroumpfette de mon Tom. Délicieux et sympa, comme un vrai repas en famille. Du p’tit bonheur, quoi. Vendredi et très peu dormi (tiens pour changer), pour cause de papotages avec le frangin jusqu’à pas d’heure et impossibilité de me rendormir à 4 heures 30 du mat’ quand je l’ai entendu se lever pour aller au boulot. Trop injuste, grmblll, moi qui pouvais dormir 2 heures de plus. Mais bon, le trajet en scooter pour conduire mon grand à la gare m’a bien réveillé nomdidiou j’étais presque congelée… Ensuite et évidemment, dure journée avec 5 petits potes eux en pleine forme, vivement le train que je puisse siester pendant le long trajet. C’est ça, vis d’espoir 🙂 Train bondé et super en retard (tiens ça vous étonne), et trop de stress pour me reposer. Ratage de correspondance et arrivée à la bourre (bien sûr hein, c’est toujours ainsi quand on doit être à l’heure) à l’endroit où mon Amour et le groupe donnaient un concert privé pour l’anniversaire d’une chaîne de télé. Lieux impressionnants, boiseries sculptées et lustres clinquants. Mal à l’aise au début, soirée trop guindée. Pingouins, ministres et hauts perchés. M’en fous finalement, on n’s’ra jamais du même  monde je suis en jeans et même pas peur. Manque de bol, plus un seul petit four ni quoi que ce soit d’autre à manger, moi qui n’avais rien avalé d’autre depuis le matin qu’une friandise du distributeur de la gare. Saleté de trains en retard. Enfin de quoi je me plains je rejoignais mon zhom et c’était quand même le principal vous en conviendrez. Rentrée à pas d’heure comme de bien entendu, hop 5 heures de sommeil à peine et c’est reparti pour une journée ! En amoureux, et dans le nord de la France cette fois. Méga-shopping, j’aime ça à un point que vous ne croiriez pas. Hier, grasse matinée et soleil plein la tête toute la journée. Balade à Bastogne où tous les commerces ouvrent le dimanche, petit pélerinage bonheur qui n’appartient qu’à nous. Tarte à la noix de coco et éclair au chocolat, cacao et petit café, seuls au monde parmi les badauds et bout du nez gelé. Soirée pâtes et télé, nuit trop courte et nous v’la déjà lundi. Mais tout va, l’homme dort encore, et je m’éveille au café. Journée calme annoncée, seulement 3 petits potes en garde. Qui vont arriver, allez motivée ! (hum)

Des bises les gens, et bonne journée !

Permalien Laisser un commentaire

Encore un coup de gueule. 2 même, ben tiens

18 octobre 2007 at 15:10 (Uncategorized)

L’ordure dutroux ose (encore) se plaindre et compare sa prison à un camp de concentration. Connard va de quoi te plains-tu !?! C’est un 4 étoiles, comparé au réduit dans lequel tu as enfermé toutes tes petites victimes !

Purée j’ai les boules là ! Pourquoi on ne le laisse pas crever tout comme il a laissé mourir de faim Julie et Mélissa celui-là?  Et l’infâme a le culot d’encore venir se plaindre, non mais quoi encore !

Mais c’est vrai que, comme certains bien pensants l’affirment, toutlemonde  a droit à une nouvelle chance (‘paraît que c’est ça, la justice….)  cf cet article qui m’a lui aussi bien mis les boules.. Comme dirait mon ami S., qui a eu exactement la même réaction que moi en le lisant, « c’est quand même trash de jeter un Bertrand Cantat qui regrette amèrement son geste, et le raciste hans van themsche qui lui n’a aucun remords, dans le même sac! »

… et pour dutroux monsieur le journaliste, tu penses pareil? Qu’il a droit lui aussi à une nouvelle chance, et que ça serait, comme pour l’ado assassin raciste faire preuve d’humanité ?

Oui je sais, ça va bien les coups de gueule là ! Ne vous inquiétez pas c’est le dernier pour la semaine (enfin on verra héhé), mais celui là je ne pouvais quand même pas le laisser passer. Nonmaisho.

Permalien Laisser un commentaire

Il paraît que j’ai besoin de vitamines. Mais je préfère le chocolat

18 octobre 2007 at 15:09 (Uncategorized)

Journée « sans ». Bah ça arrive ! Un spleen collé au Kickers. Une envie de m’évader, d’aller voir la mer par exemple. Arrête de rêver…  Journée sans. Mais avec 5 petits potes à venir en garde. Allez, on se motive ! Hop un trois carrés de chocolat !

Et donc le nabot moralisateur me souffle à l’oreille que la journée a déjà débuté par un point positif, puisque j’ai évité l’aller-retour glacial en scooter pour conduire Tom à l’arrêt de bus. Bah il ne pleuvait pas, ça ne m’aurait pas dérangé de toute façon. Au moins j’aurais bougé un peu aujourd’hui. Le Lindt au tiramisu est drôlement bon.. quelques grammes de finesse dans un monde de brutes quelle bonne idée dis donc

Dure journée qui m’attend, j’sais pas pourquoi mais je la sens mal d’avance. Allez on positive ! Chocolat chocolat j’arrive pas à m’arrêter. Puis ce soir j’aurai mes grands et la schtroumpfette de Tom pour le souper. Décidément je ne pense qu’à manger. Oui, un couscous tiens. Un vrai repas en famille, que du bonheur. Il me faut juste traverser d’abord cette journée… et voilà le 1er bébé qui arrive, je l’entends déjà hurler à peine sorti de la voiture, pensez à moi !

Mince j’ai fini la tablette de chocolat..

🙂

 

Permalien Laisser un commentaire

Bon vent, Bertrand (2)

16 octobre 2007 at 15:08 (Uncategorized)

Héhé, je savais bien que j’allais (à nouveau) provoquer des réactions en parlant ce matin de mes opinions à propos de « l’affaire Cantat« .   Bingo !  🙂

Moi vous me connaissez, j’ai souvent des opinions très carrées. Et bien malin celui qui arrivera à m’en faire changer. Et donc je ne me prive jamais de les clamer. (d’autant plus qu’ici c’est chez moi et j’y fait ce qu’il me plait. Non mais.)

Alors je vous en prie les râleurs, continuez ! Votre avis m’intéresse, comme dirait l’autre. Chacun a le droit de critiquer, et je répondrai à tout le monde. Moi au moins, j’accepte toujours toutes les critiques, et je ne vire personne de mes liens quand on ose me contredire (p’tit message perso de soutien à Boulu, les habitués de certains blogs reconnaîtront..)

Et vous, quel est votre avis sur la libération de Bertrand Cantat? Quel qu’il soit, je prends ! Mais avez-vous au moins été voir ce lien, avant de venir réagir? Si ce n’est fait, je vous en prie, prenez la peine. Et après on pourra vraiment causer….

Yep j’ai l’impression que je ne vais pas m’embêter.. 

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Nostalgie

16 octobre 2007 at 15:06 (Uncategorized)

Et oui, petit (grand) moment de nostalgie ce midi… dès les 5 petits potes au lit, je me suis fait un super plaisir pour le repas…. Du pain frais…. et de la confiture de lait. Oui vous avez bien lu, de la confiture de lait ! Retour vers ma petite enfance, lorsque ma grand mère chérie en préparait, et que je piétinais à côté de l’énorme cuisinière à bois en attendant qu’elle soit prête. Car ça met un temps fou de préparation c’tte histoire ! Visez plutôt, je vous file sa recette :

Ingrédients :

4 litres de lait de ferme entier

1 kg de sucre fin

1 gousse de vanille

Préparation :

Faire tiédir le lait. Y ajouter ensuite le sucre et la gousse de vanille. Cuire à feu très très doux (le coin d’une cuisinière à bois était l’idéal -ndlr-) pendant 6 heures, en remuant souvent.

A la fin de la cuisson, le mélange doit être de couleur beige et bien napper la louche. Conserver en bocaux, comme une confiture habituelle.

———————————————————————–

Et donc ma confiture au lait de ce midi était délicieuse, même si elle avait un peu plus le goût de caramel que dans mon souvenir d’enfant. Mais 6 heures de cuisson les gens ! Et mélanger très souvent pour que le lait ne « monte » jamais, haha vous pensiez que je l’avais préparée moi même, je vous ai eu hein !  🙂

Que nenni, j’en ai juste trouvé au supermarché du coin (de la marque du lion leur appartenant, et sans aucun additif ni conservateur, en plus.)

Et puis j’ai fermé les yeux et je vous jure, je me voyais gamine, assise sur la banquette en bois de la cuisine de ma grand-mère…..

Permalien Laisser un commentaire

Bon vent, Bertrand

16 octobre 2007 at 15:05 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! Je pête la forme et ça m’étonne. Car j’ai très peu dormi… Enfin, le trajet habituel en scooter et avant que le jour se lève pour conduire mon Tom jusque l’arrêt de bus m’a bien réveillée, purée ça caille… Mais bon, la journée s’annonce belle, ciel bleu et grand soleil c’est donc le principal. La journée s’annonce dure, aussi. Avec 5 petits potes en garde dont nouveaubébé2 qui pleure trop, beaucoup trop. Vite un café de plus avant qu’ils arrivent tous.

Donc je disais que j’ai peu dormi. Car voyez vous les gens, je savais que Bertrand Cantat allait être libéré, et j’avais dans l’idée de venir ici en parler en fin de soirée. Dont acte, je suis venue tard sur le pc. Après ma soirée télé. Redire que j’en étais heureuse. Et oui, mes idées n’ont pas changé. Mais pas envie de tout réexpliquer, j’ai donc fouillé dans les archives de mon blog pour trouver un lien d’ancien article qui en parlait. Pas simple, ici sur over-blog on ne peut faire de recherche que par titre d’article, pas par mot-clef. Comme si j’allais me souvenir des titres de mes articles, pfff… Une petite recherche sur google pour retrouver une idée approximative des dates, « Cantat pourquoidabord ». J’ai retrouvé un article que j’avais écrit, mais pas celui que je cherchais. Puis j’ai erré au hasard des liens pêchés sur le site de recherche. J’ai lu, longtemps. Et donc au final j’ai bien peu dormi 🙂

J’ai lu et relu, et du coup je reste convaincue de mes anciennes opinions. Marie Trintignant n’était pas l’ange que sa famille a voulu dépeindre. Et elle avait la boisson « méchante ». Cruelle. Son compagnon l’aimait, et plus que tout n’en doutez pas. Une dispute, une bagarre. Une de trop. Et je répète, pour avoir connu cela avec cellequelonnommemamère, si l’actrice était autant cruelle et blessante qu’elle lorsqu’elle avait bu, alors je ne m’étonne pas qu’elle se soit pris des gifles. Attention, je n’ai pas dit que je l’excusais ! Mais je vous répète, pour avoir connu cela au sein de ma famille, je dis que je peux tout à fait le comprendre.

Elle s’est pris des baffes, elle est mal tombée. Pas de bol. Elle a été mal soignée, son compagnon, son frère, puis les médecins ayant juste cru qu’elle cuvait. Re pas de bol. Point. Bertrand Cantat l’aimait, il n’a pas voulu la tuer, et je pense qu’il a assez été enfermé. Son chagrin pour le reste de sa vie le punira assez !

Bon vent Bertrand. Il te portera…..

Lien à voir absolument :  http://www.dailymotion.com/video/xo6v1_xavier-cantat-tout-le-monde-en-parl_news

Livre (que j’ai lu) : « Méfaits divers, journal d’un frère » – Xavier Cantat.

Permalien Laisser un commentaire

Fête gauloise

14 octobre 2007 at 15:01 (Uncategorized)

Une fête gauloise hier en soirée, loin de tout et à l’orée d’un bois. Un chapiteau décoré de fleurs sêchées, des nappes en toile de jute et dehors un immense feu de bois avec des bancs disposés en cercle tout autour. Mon amour déguisé en gavroche qui chante pour ces braves gens et qui les mets tous dans sa poche en un clin d’oeil. L’autre comparse du groupe était là aussi pour la 2ème partie du concert, et c’était bien chouette. Ensuite les 2 compères ensemble ont mis une ambiance du tonnerre, les gaulois se sont bien amusés. Et moi aussi. Mon artiste tout sourire, et mon foulard autour de son cou. Sa voix et son p’tain de charisme. Notre belle complicité, et nos bras pour s’enlacer. Des jeux d’enfants autour du feu, et des baisers sous un magnifique ciel tout étoilé.

Purée c’que je l’aime celui-là.

Permalien Laisser un commentaire

Up and down

10 octobre 2007 at 14:55 (Uncategorized)

J’aime pas, que les champignons à la grecque de mon repas de midi n’étaient en fait que pratiquement des oignons à la grecque. Alors que je déteste les oignons.

J’aime, cette journée calme avec seulement 2 petits potes en garde, et des gateaux en remplacement de mon repas infect.

J’aime pas, la pluie de cette nuit, juste le soir où mon Jimmy a perdu son gsm au bord de la route en faisant du vélo. J’ai bien cherché, dans la soirée et le long des 3 km, à la lueur des phares de mon scooter. Mais trop de feuilles mortes dans ce bois non éclairé. C’est malin maintenant la pluie a dû le noyer.

J’aime, le soleil revenu et l’immense ciel bleu… Puis bah demain sera un autre jour..

Permalien Laisser un commentaire

Je vous raconte mon week-end?

8 octobre 2007 at 14:50 (Uncategorized)

Ok, je m’y colle. Et avec plaisir, en plus…. Vendredi soir donc, j’ai co-voituré jusque l’Ardenne profonde pour rejoindre mon zhomme en concert. Courte nuit, je ne vous dirai rien d’autre…. Samedi, comme prévu après-midi Ikéa. Et j’ai été raisonnable au point de vue achats, vous le croyez ça ?  🙂

Et le soir, on s’est retrouvés mon Amour et moi au concert que donnait Philippe Lafontaine. Un petit coucou dans sa loge vu que ça se passait dans le village de mon homme, et nous voilà invités par la vedette ! Seul à la guitare, une vraie communion avec son public (et didiou les gens, son sourire est toujours aussi craquant), un guitariste hors pair, 2 heures de p’tit bonheur….

Hier, balade sous le soleil et main dans la main au marché au puces géant dans les rues du vieil Arlon. Boites en fer et petits cadeaux, sourires et petit café, amour toujours et ça me plait…

Retour fin de journée vers mes pénates, et autre balade bien sympa sur la foire à Liège, dans cette ambiance que j’aime tant. Un cinéma itinérant (et étonnant.. hum)  du début du siècle venu s’y greffer, des gaufres de Bruxelles délicieuses, et mon amour tout craquant, barbouillé de chocolat fondu…..

Edit, parce que j’aime bien la foire, mais bon, y’a quand même des choses qui ne me plaisent pas  (puis que j’aime bien râler, aussi…) :

J’aime pas, mais alors pas du tout :

– Les grues dans les luna park qui refusent ob-sti-né-ment de soulever les mignonnes peluches que moi je voudrais.

-Les barbes à papa bleues. Parce que, quoi ! Nanmého sacrilège !

-La flicaille maréchaussée qui, dès 23 heures use son autorité pour obliger les forains à stopper toute musique, tout micro et même tout « bruitage » sur les attractions. Non mais, z’avez déjà essayé un manège à sensation (ou pas) sans aucun autre bruit que celui des moteurs? Ambiance de fête foraine transformée en ambiance de film hors du temps garantie. Et c’est décidément trop nul.

Permalien Laisser un commentaire

Mother’s love

6 octobre 2007 at 14:53 (Uncategorized)

Bon anniversaire mon grand,  je t’aime fort !

Permalien Laisser un commentaire

Week-end en vue

5 octobre 2007 at 14:49 (Uncategorized)

Ce soir concert de mon zhom. Et vu qu’il sera déjà sur place dès 16 heures pour les balances, ça ne sert à rien de m’embarquer chez lui comme d’habitude. Je dois donc faire l’impasse sur mon voyage sncbéen habituel, et ça, ben les gens ça m’ennuie. De plus, vu que le concert a lieu dans un bled où il n’y a même pas de gare, j’ai dû chercher parmi les fans habituels une bonne âme venant de ma région liégeoise qui accepterait de m’embarquer jusque là. Et j’ai trouvé. ‘Sont gentils tout de même, si si.

Qu’est-ce que je ne ferais pas pour que l’on se voie… visez plutôt : demain je m’en irai même faire la touriste dans le supermarché du meuble suédois d’Arlon. Devinez pourquoi? Je vous le donne en mille : mon artiste y sera pour promo et dédicaces…. Han c’que c’est dur d’être la compagne d’une vedette   😉

Voui plaignez-moi les gens, 4 heures de shopping dans mon magasin-d’achats-inutiles-préféré….elle est pas belle la vie??

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Vacances, j’oublie tout

4 octobre 2007 at 14:47 (Uncategorized)

Envie de soleil. Oui je sais que la journée était bien ensoleillée. Mais j’ai surtout envie de m’évader. Loin, très loin. Envie de vacances, de vraies vacances. De m’égarer dans des ruelles sans demander mon chemin, de voir la mer égée ou bien un temple Maya, de me perdre au Vietnam ou de manger des olives en Toscane. Mouais je rêve éveillée là…. Voyez vous les gens, je sature doucement. 5 petits potes enrhumés et hyper difficiles sont venus à bout de ma résistance de nounou aujourd’hui. Et demain on remet ça, hourra. ‘Faut que je dorme, il paraît.

Ok, j’y vais !

Permalien Laisser un commentaire

Petite routine

1 octobre 2007 at 14:45 (Uncategorized)

Pour la 1ère fois depuis sa rentrée scolaire, mon Thomas passe la semaine ici. Et donc c’est reparti pour les bagarres pour avoir la salle de bains, la course au p’tit déj et la préparation des sacs et des diners de mes zouaves. Et c’est surtout la course vers l’arrêt de bus, le scooter capricieux reprend son service matinal et lui n’a pas l’air d’aimer ça. Croyez-moi ou pas, ce matin j’ai adoré. La routine -qui m’énervera déjà dans quelques jours ben voui-, ce matin je l’ai aimée, trouvée rassurante. Enfin la rentrée ! Les frissons en démarrant didiou ‘fait frisquet. Râler, un peu, parce qu’il fait encore presque noir. Puis déposer mon grand et vite remonter en espérant avoir le temps, avant qu’il ne parte au boulot, de déjeuner avec mon Jim qui s’est (j’espère) levé entre-temps

Et puis sourire en arrivant en haut de la côte. Le ciel est d’un rose flamboyant.

Permalien Laisser un commentaire