27 février 2017 at 21:41 (Uncategorized)

Une dame âgée, suite à une chute, une fracture et un placement pour 6 semaines dans une maison de convalescence, a décidé qu’elle voulait mourir. Disons, qu’elle ne voulait plus continuer à vivre.. Et s’est laissée partir, s’est éteinte doucement et sans bruit. Sa fille (ma gentille belle-mère) et son beau fils (mon petit papa) la veillant durant son départ, impuissants.

Dites-moi les mots que je ne peux trouver, ceux qui pourraient réconforter..

 

Un tout petit bonhomme d’à peine un mois et qui lui ne demandait qu’à vivre, est entrain de s’éteindre doucement. Sa petite maman-courage assistant à son agonie, impuissante. C’est tellement injuste ! Autant j’aimerais aider, autant je me sens impuissante, nulle et inutile.

Dites-moi les mots que je ne peux trouver. Puisqu’il n’y a pas de mots.

 

 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

22 février 2017 at 15:09 (Uncategorized)

Un week-end avec petitloulou, et c’était juste du bonheur.

Un autre week-end (enfin) réservé, encore à Paris hé oui 🙂 Nous serons 4 cette fois, olé. Vivement le mois de mai.

La douceur de vivre, mes flâneries et mes petits bonheurs. Et j’vais vous dire, pour l’instant ça me suffit.

 

Permalien Commentaires fermés sur

16 février 2017 at 13:16 (Uncategorized)

Les gens, une série à ne pas louper… Ce n’est pas souvent que je fais ce genre de pub, mais là si vous voulez décompresser un brin : « Santa Clarita Diet » .

Série Netflix, aussi dans toutes les bonnes boucheries plateformes de streaming.

(à regarder à jeun c’est mieux, 😀 )

 

Permalien Commentaires fermés sur

16 février 2017 at 13:14 (Uncategorized)

Saturation. Une fois de plus. Tout, et rien m’énerve ou me révolte. Et encore, là je ne parle pas de la situation dans le monde, le cinglé orange aux USA, la folie des hommes et puis tout le reste. J’évite soigneusement toutes les infos, du moins tant que possible. C’est toujours ça.

Mais tout le reste, dans ma sphère et mon petit monde à moi.

Ma petite garderie, vaille que vaille entre les absences pour cause de gastro -non dites évidemment, un gamin qui a vomi tout son gôuter, on vient le reprendre et on m’assure bien sûr que ce n’était qu’une indigestion, qu’il n’a plus rien eu chez lui ensuite « mais je vais le garder demain, je suis justement en congé ». Ben tiens. Son petit frère, lui aussi en garde chez moi, commence le lendemain oh comme c’est étrange, ainsi qu’un autre petit le vendredi (je vous ai dit combien ça me dégoute, le vomi ? Et comme ça me gonfle de lessiver le tapis, les poupées qui ont goûté à la pizza, les duplos bien imbibés, et désinfecter tous les jeux et le matériel 3 soirées de suite ? Bah positivons, personne n’a été malade dans le dortoir… ) Celui du vendredi était rentré chez lui à midi et lundi on me dit qu’il n’a plus rien eu du week-end c’était bien une indigestion oui je te prends pour un jambon….jusqu’à ce qu’un autre commence lundi (ouf, lui c’est arrivé en soirée chez lui, pour une fois le cadeau était livré à domicile) Merci de m’avoir pris pour une idiote, vraiment.  Sans parler des morves aux nez en continu et tout le reste. Ces petits potes dont les parents n’ont pas grand chose à faire, genre une maman qui arrive ce matin, visiblement pas en forme -en fait qui me dit qu’elle commence la grippe, gn- et qui fait 10 bisous à sa fille avant de partir. Tout en me précisant que « la petite n’est pas au top mais c’est juste un rhume »…  à 11h elle faisait de la fièvre… tu m’étonnes. J’appelle pour qu’on vienne la reprendre, la maman me dit qu’elle est en sortie interdite et qu’elle ne viendra pas (!!!!) peur du médecin contrôle. Le papa travaille à l’autre bout du pays, je vous l’ai fourguée c’est pas pour la reprendre gardez la jusque 17h je vous avais dit qu’elle avait un rhume. P’TIN !  Demain je la refuse d’office même si la grippe ne s’est pas déclarée. En espérant qu’elle n’ait contaminé personne avant ce soir !

Trop bonne, ou trop conne. Il n’y a qu’une lettre de différence, je sais merci.

 

Permalien Commentaires fermés sur

11 février 2017 at 23:02 (Uncategorized)

Un vendredi de congé forcé, 2 petits potes en congé et les 2 autres malades (gn.) Bah je m’étais dit hourra je vais en profiter pour faire des tas de trucs en retard, peut être (enfin) rejointoyer le carrelage de la salle de bains, terminer de tricoter le pull pour petitloulou, vider la garde-robe et le placard de ma chambre puis tout trier pour y gagner un peu d’espace, idem dans la salle de bains..vider, trier, des vieux flacons de vernis aux nombreux échantillons reçus et jamais utilisés, changer un peu la déco, sortir ma machine à coudre et enfin confectionner cette tenture qui habillerait joliment la fenêtre…

Bon bon bon, bilan de la journée je n’ai pas terminé le tricot, j’ai ouvert le placard et la garde-robe et je les ai aussitôt refermés à quoi bon je garderai tout de toute façon. Avant cela j’avais décidé d’attaquer la salle de bains. 8h du mat, petit déj avalé et toujours en pyjama, j’y vais d’un pas ferme et motivé. Bah, plutôt qu’une douche rapide, si je me prenais un méga long bain ? Dont acte, j’ai toute ma journée après tout 🙂 Je trempe, savoure, me prélasse, un bain = le temps d’un cd. Au minimum. Et puis gasp un flash ! Je dois recevoir un colis commandé par mon frangin, il fait livrer chez moi par la poste vu que je travaille à domicile. Et ces gus passent toujours aux alentours de 9 heures. Bain d’un demi cd du coup pfff. Mais j’ai bien fait, à peine prête on sonnait à la porte ! Bon, j’ai toujours toute la journée à remplir. Allez, la salle de bains, je vais donc vider les armoires puis tout ranger. Trier ? Heu.. bah au moins tout est nickel et bien aligné 🙂 Je nettoie tout à fond, le sol puis les carrelages. Après je pose les joints c’est décidé. D’abord je téléphone à mon petit papa, on cause 1/2h, il est presque midi bon je ferai cela après le dîner 🙂  Au lieu de ça, envie de flâner je m’en vais donc faire un petit tour au centre commercial juste à côté de chez moi, c’est plus gai que de s’empêtrer dans le ciment hein 🙂 Puis de risquer de les rater ces foutus joints, je n’ai jamais fait cela moi, et si je n’y arrivais pas après tout ?

14h30 retour à la maison, alors à quoi vais-je m’attaquer ? C’est bientôt le printemps, et me revient l’envie de décorer et d’aménager les extérieurs de ma cagouille.. je vais tenter d’amadouer mon frangin pour qu’il vienne y construire un porche, tout en bois, comme j’en rêve.. Bah si je lui dis que je reporte l’aménagement des 2 chambres du 2ème à l’an prochain ça passera peut-être, ça représente bien moins de boulot 😉  Du coup je m’en vais flâner sur Pinterest , ben quoi faut bien que je trouve et sauvegarde (encore plus) d’idées, héhé..

Et puis, autre idée lumineuse qui m’attaque en traître, je suis en retard pour les vaccins de mr Wilson, pas bien. De 5 à 7 sans rdv, hop, on y va. Salle d’attente déjà bien remplie de mèmères à chats, ça miaule de partout, aarrgh. Contrairement à moi, mon chien lui n’en a rien à faire, il roupille sous ma chaise 🙂 Heureusement on a pu s’échapper rapidement de cet enfer félin. Pas assez vite, à 30 secondes près je loupe le bus. Promenade de 30 min histoire de ne pas geler sur place en attendant le bus suivant, passage éclair chez mon Thomas histoire de leur faire un bisou et voir petitloulou, et hop me voilà arrivée pour une soirée sympa avec la petite bande retrouvée.

Un jour de congé où je n’ai pas fait le cinquième de ce que je voulais, mais après tout on n’a que le bien que l’on se donne. Oué 🙂

 

Permalien Commentaires fermés sur

8 février 2017 at 13:09 (Uncategorized)

Hier  en soirée j’ai reçu un appel téléphonique d’un monsieur qui cherchait un certain Mathieu, du même nom de famille que le mien. Il m’a dit que dans le bottin apparaissait seulement la 1ère lettre de mon prénom (M, donc 🙂  ) et qu’il espérait vivement que ‘son’ Mathieu soit joignable chez moi. « Je cherche mon fils, que je n’ai plus vu depuis 20 ans ». Avec tellement d’émotion dans la voix que ce matin, j’en suis encore toute chamboulée. Et vraiment triste de ne pas avoir pu l’aider. Aucun Mathieu dans ma famille, désolée monsieur. Tellement.

😦

Permalien Commentaires fermés sur

2 février 2017 at 13:21 (Uncategorized)

Bon. 3 mois que ça dure cette histoire. Comme une petite fille superstitieuse je ne voulais pas en parler, pas dire le mot que l’on ne peut pas prononcer, sous peine que ça porte malheur.  Cette fois tant pis, j’ai besoin de virer ce caillou (ce morceau de rocher) de ma poche, il m’empêche trop de bouger. Carrément de respirer.

Il y a 3 mois donc, début novembre, mon petit papa fait sa prise de sang habituelle, avant l’examen rituel 2 fois par an depuis qu’il avait eu ce crabe de la prostate il y a 8 ans. Taux de PSA augmenté, il va falloir faire un pet scan.. 15 jours plus tard, selon rdv. Déjà là je trouvais que c’était long, si il y a quelque chose ça fera déjà 2 semaines de perdues. Cause toujours, faut attendre encore 10 jours avant d’appeler le toubib pour savoir les résultats. Et il y a quelque chose de visible au pet scan 😦  il faut donc faire une imagerie par résonnance magnétique nucléaire….. rdv le 30 décembre !! 2 mois de perdus déjà, grrr. Evidemment, après l’examen, encore 10 jours avant de téléphoner à l’oncologue, gn. Là, il annonce à mon papa qu’on ne voit plus rien ! rien de visible, hourra le soulagement…. pendant 1 minute. Pas trop se réjouir, car le gus trouve ça bizarre vu que le pet scan était positif. Là on était au 9 janvier, il annonce une réunion avec ses confrères le 16 pour discuter du cas. Et allez, on n’est plus sur une semaine de retards et d’inquiétudes 😦  « on vous fera suivre un courrier, ou un mail si vous voulez, communiquez votre adresse, ça ira plus vite » Et depuis, comme sœur Anne, mon papa n’a toujours rien vu venir.

Déjà je trouve étrange qu’on envoie le courrier à lui, j’imagine le truc « désolé vous avez à nouveau un cancer », pourquoi pas au médecin traitant ? Qui là est en vacances évidemment, sinon ce ne serait pas gai hein.

Mon petit papa, lui, a maintenant dépassé le stade de cette inquiétude qui lui tordait les boyaux de la tête et du ventre, qui empêche de dormir et de pouvoir avancer. (Moi pas.) Là il a pris le parti de croire que ‘pas de nouvelles, bonnes nouvelles’, que si il avait quelque chose forcément on l’aurait prévenu. Ma petite voisine me dit le contraire, elle qui est déjà passée par là 2 fois dit que lors de sa rechute on ne l’avait pas informée avant 3 semaines -elle avait dû aller elle même aux nouvelles. Tu parles si c’est rassurant.

Papa ne veut pas appeler l’hôpital. Il (fait l’autruche?) dit qu’il se sent bien, et que je dois arrêter de m’inquiéter, puisqu’en plus personne -ni même son médecin traitant-, n’a demandé à ce qu’il refasse une prise de sang pour revérifier ce p***** de taux de PSA.

J’aimerais tellement avoir autant confiance que lui.

Sinon, à part ça ben tout va. Hier j’ai fêté mon anniversaire au resto, entourée de ma petite tribu et c’était un vrai bonheur.

Je vais prier les fées qu’avoir mis par écrit ces inquiétudes n’attirera pas le mauvais œil. Que de bonnes nouvelles arriveront (enfin) très vite. Et que l’on pourra enfin respirer, profondément. Sans vivre constamment en pointillés.

 

 

Permalien Commentaires fermés sur