Le nid (2)

31 décembre 2010 at 13:20 (Uncategorized)

Et encore un peu de mon nid douillet…

Un petit bout du coin-garderie,

 (en mode journée)

et en mode soirée !

Noël s’installe partout..

 

Et à l’extérieur, évidemment

 devinez quelle aile de la propriété j’habite

..celle de gauche, bien sûr 🙂

Allez les gens, je vous souhaite une merveilleuse saint Sylvestre !

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur Le nid (2)

Le nid (1)

31 décembre 2010 at 13:12 (Uncategorized)

Oui, un peu de photos du nid

*cliquez pour mieux voir

     

 

Permalien Commentaires fermés sur Le nid (1)

Blog….

30 décembre 2010 at 12:03 (Uncategorized)

3 jours que je ne suis passée par ici, bah les gens je vais vous dire, j’ai de moins en moins envie d’y venir…. En effet ma petite vie actuelle, à mon avis doit plus vous gonfler qu’autre chose :-). C’est vrai que j’ai eu de longs échanges de mails avec un lecteur de longue date, et c’est très certainement cela qui me fait penser ainsi. Car si on y pense, au début du blog (ouh là, loin loin les amis) je venais de me retrouver seule après 21 ans de vie commune, et je n’avais jamais connu d’autre que celui qui fut mon mari, et le père de mes enfants. A l’époque j’essayais de me reconstruire, après la douleur de la séparation. Et je crânais bien sûr, pas question de montrer à quel point j’allais mal, surtout pas à mes gamins, qui me lisaient. Je rêvais à un nouveau prince charmant, une charpente, un pilier pour la petite maison que je maintenais à bout de bras. Je foncais tête première dans chaque histoire en y croyant à fond, et je me prenais aussi vite une claque, aussi grande que mes espérances déçues. Je narrais tout cela avec humour, ne pas flancher, jamais jamais. J’avais mes garçons en garde alternée une semaine sur deux, et je ne vivais que pour eux, survivais chaque vendredi quand ils repartaient. J’avais  toujours des choses à raconter, la vie avec 2 ados de 13 et 15 ans le facilitait. Mère poule d’un jour, mère poule toujours. Puis j’ai rencontré quelqu’un, un être à part, un artiste, chanteur entre autre, et ma vie a basculé. Forcément je l’ai idéalisée, et lui mis sur un piedestal, tant ma vie en fut chamboulée. Et le blog continuait, entre semaines avec mes gamins, et semaines avec lui, entre tous les week-ends à le suivre en concert, et cette poudre aux yeux si futile. Je ne suis jamais tombée dans le panneau de la groupie (pas du tout fan du groupe, on s’amusait juste bien aux concerts), et jamais fière d’être la « femme de ». D’ailleurs dans mon coin ils n’étaient pas connus et ça m’arrangeait drôlement bien.

Tout ça pour parler du blog bien fourni entre anecdotes de maman-poule et de week-ends dans le monde  des concerts festivals ou autres sorties, de vie de couple qui n’en était pas. Puis de vie commune, la première depuis mon divorce. D’emménagement, d’espoir, tout ça tout ça. Puis très vite, de désillusion et de désespoir (dé-espoir). Depuis j’ai retrouvé le calme et la sérénité, j’aime plus que tout m’isoler, faire l’ermite en réaction avec ces 5 ans de tourbillon enfin terminé. J’adore ma nouvelle maison, mon nouveau nid si douillet que même ces presque 3 semaines d’isolement forcé ne me pèsent pas c’est vous dire 🙂

Je serai contente bien sûr quand reprendront mes virées en ville du samedi mes sorties et mes séances ciné, mais il n’y aura rien d’autre à raconter ici puisque je ne veux plus parler de ma vie (très) privée, donc à quoi bon continuer à rabacher mon bonheur idiot de vie au calme enfin retrouvé, tant que je ne m’en serai pas lassée !

Alors je passerai de temps en temps, pour des anecdotes, ou des futilités, des photos du nid (tu vois N. faut pas désespérer 😉 ) Je ne vous oublie pas et j’aime toujours autant nos courriels si importants, ça me désole pour tous les lecteurs arrivés ici après la guerre , mais je n’ai toujours pas envie de réactiver les commentaires ni afficher la nouvelle adresse mail, sorry pas envie de réouvrir la porte au harcèlement tant que l’ex s’acharne on ne sait pourquoi à venir encore ici, pfff (et surtout à me le faire savoir via un lien débile)

Donc à tout bientôt, car je m’en vais cette après-midi enfin trier toutes les photos que j’ai accumulé depuis que j’ai reçu ce merveilleux appareil.. Des bises les gens !

Permalien Commentaires fermés sur Blog….

Sweet happiness

27 décembre 2010 at 11:06 (Uncategorized)

J’entends à l’instant à la radio une candidate à un jeu parler de la neige : « J’ai dû faire 100 mètres à pied pour reprendre ma voiture, parce que devant chez moi il y a des congères. Dans la neige, 100 mètres c’est tout de suite énorme »

Pov’chochotte, va. Je lui raconterais bien que vendredi mon Jimmy a dû, lui, faire 4 km pour rejoindre son père parce qu’il ne savait pas monter le chercher ici au hameau. C’est pas malin non plus de ne pas avoir de pneus neige, pff. 4 km, par les raccourcis, au lieu des 6  par la route normale. Ca veut dire par le bois, et ses 40 cm dans lesquels on enfonce à chaque pas. Alors pleins-toi pour 100 mètres, pauvre cloche. J’espère au moins que t’étais en talons aiguilles 🙂

Ici ça roule hein, il parait que la bourgemestre à déclanché un plan spécial pour la commune, il y a pas mal d’arbres cassés sous le poids de la neige et bloquant certaines routes, et de quartiers sans électricité, fils coupés par des arbres tombés. Mais dans mon hameau rien de tout ça. Ici les chasse-neige passent et repassent mais ils ne font que damer le verglas puisque depuis le tout début la commune est en pénurie de sel et donc rien n’a fondu depuis 2 semaines. Ils déposent du sable, et pour peu qu’on ait des pneus adéquats on roule. Sauf moi en scooter évidemment, pas folle 🙂 Et donc je fais l’ermite et ça me va parfaitement. Je me fais livrer les courses à domicile via caddyhome didiou quelle merveilleuse invention, je vais chercher mon pain à l’épicerie juste en bas de la rue, je ne manque donc de rien et didiou je grignote tout le temps 🙂  J’ai refusé les invitations, et j’ai passé un Noël tout en douceur et cocooning, exactement ce qu’il me fallait moi qui déteste tant tout ça. J’ai donc échappé au déguisement  robe-strass-et-froufrou, à la dinde parce qu’ici c’était marcassin, pas aux petits fours ni au dessert j’suis bien trop gourmande pour ça, et aux cadeaux hypocrites à faire et à recevoir puisque les seuls qui comptaient à mes yeux s’étaient fait 3 jours plus tôt. Et j’ai passé une merveilleuse soirée, mon réveillon idéal, en pantoufles bien chaudes, musique et bon film. J’ai balayé poliment tous les coups de fils soi-disant appitoyés par ma solitude, si seulement ils savaient combien je les plaignais, et bien le bonjour à votre tata Josette 🙂

Bref, nous voilà à lundi et tout va. Mon Jimmy est chez son papa pour la semaine, enfin logiquement parce qu’il est parti tôt ce matin à Rotterdam. Et moi, comme d’hab, j’espère juste que tout ira bien. Mes petits potes sont là, fidèles au poste, j’ai même des parents en congé mais  qui profitent que moi je ne le suis pas pour me déposer leur marmot, qui pour souffler un peu, qui pour travailler dans la nouvelle maison, qui pour « faire des caisses » car ceux-çi déménageront jeudi.

Ici donc la vie s’écoule, doucement et très bien, merci 🙂

Allez c’est l’heure de faire lever les marmottes et de préparer leur repas, les gens bonne journée !

Permalien Commentaires fermés sur Sweet happiness

25 décembre 2010 at 16:42 (Uncategorized)

Je vous souhaite un merveilleux Noël !

Bises,

Maryline

   

 

Permalien Commentaires fermés sur

Et ça continue, encore et encore :-)

24 décembre 2010 at 16:33 (Uncategorized)

Hé bé les gens ce n’est pas que je veux insister à parler de la neige, mais là ça ne s’arrête plus ! Voyez plutôt, didiou le village sera bientôt enseveli 🙂

(cliquez pour agrandir)

 (au premier plan, tout à gauche : ma terrasse, ou du moins ce qu’il en reste 🙂  )

D’ici peu l’allée du côté de la maison croulera sous les bambous enneigés

Et la table de jardin, tenez ça vous donne une idée de l’épaisseur du tapis blanc 🙂

Et de mon igloo, je vous souhaite un merveilleux réveillon, des bises les gens !

Permalien Commentaires fermés sur Et ça continue, encore et encore :-)

Nouveau joujou :-)

23 décembre 2010 at 21:13 (Uncategorized)

Ben oui, fallait bien que je le teste 🙂

Alors donc les gens, la neige est toujours là

Et puis le père Noël a refait un petit détour par chez moi…

    rigolote, n’est-ce pas?

Et tiens en parlant de Noël,  voyez donc ma crèche (plus petit que ça, y’a pas !),

 …dans une coquille de noix !

Permalien Commentaires fermés sur Nouveau joujou :-)

Sous le sapin..

22 décembre 2010 at 18:35 (Uncategorized)

Ah ben les gens, pour peu je me remettrais à croire au père Noël ! Et j’vais vous dire, quand en plus il passe plus tôt que prévu didiou ça c’est encore mieux 🙂

Car vu que mon Jimmy s’en repart vendredi pour sa semaine chez son papa et donc ne sera pas ici le 25 (bien vu, La Palisse), et que je ne verrai pas non plus mon Thomas ce jour-là, la distribution a eu lieu un peu en avance. Et comme justement Thomas et sa schtroumpfette étaient de passage ici hier soir, on en a profité. Et alors les gens, j’ai été comblée ! Déjà j’avais eu trèèèèès en avance un premier cadeau de Jim, car acheté il y a un mois et il fallait pouvoir l’échanger le cas échéant. Un super chouette cadeau, « la » tunique, magnifique ( et hors de prix mon gamin est fou). Celle que j’étais allée échanger l’autre jour à Maastricht, oui si vous avez suivi, le jour du p’tit voleur et de mon genou en bouillie. Bref. J’avais déjà été plus que ravie de ce cadeau, et malgré cela, le gamin dingo qui voulait absolument qu’il y ait plein de cadeaux sous le sapin en avait rajouté 2 autres ! Un superbe livre, et une bien jolie plaque émaillée à ajouter à ma collection. Une en émail, une « vraie » quoi, pas une copie en tôle. Bref une folie. Que dis-je, trois folies ! Et de mon Thomas et sa compagne, j’ai reçu un appareil photo numérique comme je n’aurais même pas osé en rêver un jour ! Que du bonheur les gens, que du bonheur…..

*Et tout bientôt donc, des photos !

Permalien Commentaires fermés sur Sous le sapin..

Toute une histoire !

21 décembre 2010 at 16:07 (Uncategorized)

L’émission Toute une histoire, cette après-midi. Sujet : s’installer ensemble. Wai, vaste programme 🙂

Il y a juste un couple pour qui ça va car fusionnel, les autres « en sont revenus », et ne dépeignent que le négatif au quotidien. Purée comme ça me parle 🙂 Les manies insupportables du conjoint, les goûts (musique, bouquins, ciné, télé) trop différents. L’autre qui n’en fout pas une dans le ménage, jamais touché un balai un aspirateur ou un torchon, jamais sorti la poubelle. Bordélique au possible, trop bruyant, trop sale, et pas seulement en parlant du café qui inonde la machine sans être jamais essuyé 🙂 Sans aucun respect pour rien ni personne, ne sachant assumer aucune responsabilité. J’en passe (et bien des meilleures! )

Ah là là tiens j’aurais dû voir ce genre d’émission avant de me lancer tiens, au lieu de me mettre ces oeillières débiles. Ou au moins écouter ceux qui me mettaient en garde, au lieu de balayer leurs inquiétudes d’un sourire idiot.

Me mettre en ménage l’an dernier, ou la plus grosse bétise que j’aie jamais fait de ma vie. 4 ans derrière nous, c’est le seul argument que j’avais à mettre en avant en réponse aux inquiets. Mais quand tu penses que ce n’était que 4 ans à temps partiel, 4 ans de retrouvailles le week-end, 4 ans de voyage en train en emmenant chaque fois mon baluchon et même ma brosse à dents  (logique que ça se passait bien! retrouvailles, voyage pour un moment tellement futile, w-e à le suivre en concerts ou w-e de sorties, rien en fait qui s’apparente à une vraie vie à 2).  4 ans de vie artificielle, 4 ans de vaille que vaille, entre ruptures et réconciliations, à vouloir à tout prix que ça soit de l’amour. Didiou comme ça aurait dû m’ouvrir les yeux.

Et puis… envie de me poser, de céder aux arguments terre-à-terre-financiers, autant que d’avoir une vie à 2 de rêve. Evidemment trop fantasmée pour pouvoir se réaliser. Et tomber du sommet d’un si haut rêve, c’est pas chose aisée 🙂 Puis of course, se renfermer. Fermer les portes, se construire une bulle, question de survie. Très vite, se lever un matin, et se dire c’est peut-être fini tout est entrain de s’effondrer.

Mais ne rien vouloir tenter pour reconstruire. Car il n’y a plus rien à sauver, sauf tout au plus une vie commune où s’enfoncer juste par lâcheté, sans plus rien désormais partager. Construire sa bulle, son monde. Et continuer de vivre, pour moi, et ma vraie ma seule tribu, mes enfants. Que faire d’autre  sinon s’accrocher à la maison, essayer d’enfin s’y sentir bien, essayer par exemple d’instaurer en décembre l’esprit de Noël à ceux qui s’en foutaient, ramener même un sapin, seule et en scooter, le décorer, alors qu’on se moquait de moi. Et comprendre après m’être fait railler même en offrant mes cadeaux que tout était peine perdue. Se dire, un soir à Paris, que désormais tout était irrémédiablement brisé. Evidemment ça ne pouvait pas durer longtemps, ce semblant de vie sans plus rien partager. La gifle est vite arrivée, suivie de la rage quand j’ai compris que de toute façon, tout avait été depuis le début planifié, comme son départ dès que le travail à temps plein aurait été trouvé. A croire que dès le début tout avait été fait pour que je m’enferme dans ma bulle, pour pouvoir me le reprocher ensuite et ainsi se dédouaner. L’histoire ne faisait que se répéter, et j’avais été prévenue..si seulement j’avais écouté !

Ah oui les gens décidément, cette vie de couple a été la plus grosse connerie de ma vie. Et pour ça je n’aurai jamais fini de m’en vouloir. D’avoir été aussi conne. Ou d’avoir voulu simplement y croire. Alors qu’à bien y réfléchir, dès le début, j’aurais dû savoir…

Permalien Commentaires fermés sur Toute une histoire !

La fin du monde pour dans 10 minutes*

21 décembre 2010 at 13:21 (Uncategorized)

Meuh non pas dans 10 minutes, on a encore pile-poil 2 ans devant nous dixit les Mayas 🙂

Alors profitons de la vie !

*(ça c’est une chanson de Cali 😉 )

Permalien Commentaires fermés sur La fin du monde pour dans 10 minutes*

En direct de l’igloo

20 décembre 2010 at 10:42 (Uncategorized)

40 cm de neige, voilà sous quoi on est ensevelis 🙂   Bah je ne vais pas trop me plaindre, me voilà en congé forcé, mais les placards et le frigo sont remplis. Donc tout va, je pourrais dire. Mouais, si ce n’était la journée d’enfer que l’on a passé hier…mon Jimmy, qui était déjà un peu « patraque » samedi toute la journée, et bien hier il m’a carrément fait la totale ! Une méga crise de foie, les gens, je ne vous dis que ça 😦  malade toutes les demi-heures à peu près, et ça entre 9h du mat’ et 20h…ça vous situe l’état dans lequel il était ! Le médecin de garde dans l’impossiblité d’arriver jusqu’ici, heureusement la schtroumpfette du malade a carrément été déloger une doctoresse qui habite le village. Et qui est donc venue à pied, bien gentille qu’elle était. Mais bon, le remède homéopathique dont elle disposait n’a pas….comment dire… agi très vite 😦 Si vous me suivez toujours, vous aurez compris que vu qu’aucune route n’était dégagée et que la première pharmacie est à 6 km d’ici, on n’avait pas d’autre choix que de prier sainte granule et croiser les doigts. Ajoutons à cela une grosse panne de courant hier soir, pas de chauffage hourra tout va, éclairage aux bougies parfumées -ma foi ça le faisait-, et voilà le portrait de la journée. Et ce lui de la nuit, moi, bien inquiète que mon zouave ne soit complètement déshydraté et qui n’ai donc presque pas dormi, éveils en sursaut dès que je l’entendais bouger, entrecoupés de rêves bien tordus. Ce matin c’est donc café et cafés 🙂

Mais là mon grand va mieux, commence enfin à pouvoir garder l’eau qu’il boit, il est évidemment encore bien cassé mais il n’est plus de couleur jaune-fané et a retrouvé son humour, donc tout va les gens, passez une bonne journée !

Allez, je m’en vais chausser mes bottes de 7 lieues et braver l’épaisse neige, car son patron dingo voulait -comme par hasard!- qu’il travaille aujourd’hui pour dégager des arbres tombés dans les rues, et comme je le pensais encore en intempérie je n’avais pas demandé de certificat de maladie. Je m’en vais donc trouver la gentille doctoresse d’hier, bah une petite balade me fera le plus grand bien !

Permalien Commentaires fermés sur En direct de l’igloo

Un paysage de carte postale

18 décembre 2010 at 11:26 (Uncategorized)

Une grasse matinée, et un week-end de farniente en perspective. Oui, car j’avais dit que je ne bougerais pas d’ici tant qu’un traineau tiré par des chiens ne viendrait pas me chercher 🙂 parce que jamais plus en scooter-glissade, ça vous l’avez compris. Et au vu du bazar ici sur les rues-patinoires, pas question de voiture non plus je préfère de loin refuser les propositions faites et rester au nid. Mais bon, un grand ciel bleu et du soleil malgré le tapis de 20 cm de neige qui recouvre tout m’incitent à une grande balade dans ce magnifique paysage de carte postale. Didiou si seulement j’avais un appareil photo en état de marche pour immortaliser tout ça, grrrr.

Quand je pense que j’avais failli réserver un voyage à Paris ce week-end, didiou j’ai bien fait de changer d’avis ! Déjà à cause du long trajet en car, pas gagné vu l’état des routes. Tiens à ce propos mon Thomas et sa schtroumpfette sont partis hier à Cologne en amoureux. Et en car, gn. Et le voyage fut bien laborieux ! Enfin ils sont arrivés à bon port et c’est le principal. Bon, revenons à Paris. Oui comme j’ai bien fait de changer d’avis! Je sais, pourtant Paris à Noël, Paris et ses illuminations, Paris et ses vitrines, Paris et les chalets du marché en bas des champs Elysées, et Montmartre que j’adore, c’est tentant hein 🙂  Enfin ça l’était, j’ai espéré ça des années durant. Jusquà l’an dernier, où on y était allés. Et vlan. Paris de mes rêves s’est transformé en Paris de désillusion. Paris à Noël, à jamais associé à la confirmation de tout ce que je ressentais déjà depuis des mois. Et du coup Paris sans magie, Paris tellement froid, parce que glacée jusqu’aux os, jusqu’au fond de moi. Et donc l’esprit de Noël oui, car j’adore ça, et plus que jamais. Mais partout sauf là-bas. D’ailleurs j’y retournerai, c’est déjà prévu ! Oui, au printemps. Pour me réconcilier avec cette ville que j’aime tant.

Permalien Commentaires fermés sur Un paysage de carte postale

A la campagne. Là haut dans la montagne :-)

16 décembre 2010 at 08:22 (Uncategorized)

De ma fenêtre je vois les voitures descendre ma rue en glissade, j’écarquille les yeux en regardant celle-çi faire un tête-à-queue, certaines s’arrêtent au bas du village et les enfants terminent le chemin, cette côte bien raide vers l’école, à pied. Vous avez compris, tout est verglacé, peu de véhicules tiennent sur ce miroir. J’ai appelé les 3 parents de mes petits potes pour leur conseiller de venir par la rue d’en bas, mais aucun n’a décroché. Alors j’attends, un peu inquiète, depuis 1/2 heure 2 devraient déjà être arrivés. Et la grenouille, pour ne rien arranger, annonce 15 cm de neige de plus pour cette journée. Cet hiver -et surtout le camion de salage aux abonnés absents- commencent tout doucement à me gonfler.

Permalien Commentaires fermés sur A la campagne. Là haut dans la montagne :-)

Neige et nid douillet

15 décembre 2010 at 20:58 (Uncategorized)

La neige ne s’arrête plus de tomber. Tellement qu’un papa de petit pote m’a dit ce matin en arrivant « ta rue est décidément trop en pente, je me suis garé, mis le frein à main et la voiture a continué de descendre, j’ai dû me garer tout en bas ». Et voilà, ici il parait qu’il n’y a déjà plus de sel pour les routes, et les ouvriers communaux préfèrent oublier notre petit hameau avec le chasse-neige ou le sable. Pourtant la bourgemestre habite la rue d’à côté, naïve je pensais que l’on serait privilégiés.. Bah, puisque je ne dois pas bouger je ne vais pas râler, que du contraire 🙂  Je n’aime pas la neige, glaciale et glissante, qui vous gèle jusqu’aux os. Mais quand je ne dois pas bouger, j’en arrive presque la l’admirer. Que le village est beau sous son manteau.

Il y a pourtant un phénomène étrange, on dirait que les gens associent village enneigé et triste solitude. Moi ça me fait doucement rigoler 🙂 Car je l’aime, ma solitude. Mon Jimmy est ici du vendredi au vendredi, une semaine sur 2, enfin normalement, car il ne repart jamais avant le lundi matin. Pour revenir donc le vendredi soir. Et croyez-moi sur parole, autant j’aime qu’il soit ici, autant j’aime mes soirées en solitaire. Wai, à en refuser même chaque invitation proposée, olé. 

Et donc voilà, tout le monde est donc bien gentil avec moi par ces temps enneigés. Bah je peux bien l’avouer,  j’aime tout de même me faire dorloter 🙂 Les parents me proposant de faire mes courses quand j’en aurai besoin, les ami(e)s qui prennent des nouvelles ou qui veulent à tout prix m’inviter à Noël, les sms de mon Jimmy  Comment vont tes blessures de guerre? Ca a été ta journée?   mon petit papa qui téléphone chaque jour Comment va l’éclopée, tu as moins mal j’espère ? Tu ne déprimes pas là-haut dans ta montagne ? 

Ben je vous dis, l’éclopée va de mieux en mieux, et que nenni, je ne suis pas prête de déprimer ! J’aime tellement le calme du soir dans mon nid douillet, mes soirées bien sympa, mes longues conversations téléphoniques -immanquablement- pour les débuter, le bain qui s’éternise, un bon film ou glandage sur le pc ensuite, faire ce que je veux, quand et comme je le veux. Vive le cocooning de ma petite vie. De ma douce vie que pour rien au monde je ne voudrais changer.

Permalien Commentaires fermés sur Neige et nid douillet

Neige, guirlandes et bougies parfumées

15 décembre 2010 at 08:46 (Uncategorized)

Wai, neige guirlandes et bougies parfumées, j’y suis j’y reste et didiou ça me plait ! Donc la neige, encore et toujours la neige 🙂 Et perso je n’en ai cure je suis trop bien dans mon igloo ! J’avais écouté la grenouille qui disait que lundi serait le dernier jour de routes sêches et donc foncé au supermarché dès le boulot terminé. Je ne dois donc plus bouger d’ici avant au moins le week-end, je reste donc bien au chaud au nid douillet et c’est juste du bonheur, j’adore l’esprit de Noël mais ça je vous l’ai déja dit. Moins gai, le patron dingo de mon gamin l’avait mis en chomage intempérie hier, mais le fait travailler aujourd’hui alors que la neige n’arrête plus de tomber, va comprendre ! Me demande bien ce qu’ils font dans les jardins par ce temps, à part se geler les doigts de pieds et le bout du nez.

Sinon, mon genou bien déglingué va de mieux en mieux, dimanche chez Ikéa en marchant comme un pirate sur sa jambe de bois était quand-même sympa -les achats aussi, hihi-, et le sapin est fait, et bien joli. Mes petits potes arrivent en voiture-traîneau, mais aucun ne manque à l’appel jusqu’ici, youppie. Pour le reste, tout va et je ne dirai que ça 😉

Permalien Commentaires fermés sur Neige, guirlandes et bougies parfumées

Next page »