27 septembre 2013 at 23:14 (Uncategorized)

La fatigue. Comme quand tu tombes, même du haut de tes chaussures sans talons. Quand les vertiges te prennent dès la première marche de l’escabelle. Quand tu peins un plafond, et l’essuies aussi vite avec tes cheveux en t’y collant le haut du crâne.

Bref, Je survis. Mais je résiste 🙂  Je repasserai plus tard, quand (enfin, si,) la connection internet est rétablie comme c’est prévu mardi.

J’ai congé toute la semaine prochaine, et on pourra enfin tout fignoler, tout terminer au nouveau nid.

Vivement lundi en 8, que mes petits potes reviennent, que tout soit installé. Ca sera beau, je posterai un avant/après en photos, histoire de voir le boulot de dingue qui a été fait.  

Je vais avoir une maison à moi, et je n’en reviens toujours pas.

Enfin, quelque chose à léguer à mes enfants plus tard. Enfin des vieilles pierres, et surtout, une nouvelle histoire à écrire. Plus rien à voir avec ce qu’a été la maison de ma mère, d’ailleurs j’arrive presque à ne plus y penser. J’arrive même peu à peu à dire ‘chez moi’, quand j’en parle. Tout, absolument tout a été refait. Décoré à mon goût. Une maison de fille, comme dit mon frangin 🙂  Avec du papier peint à fleurs, oué.

Une semaine,

Et je pourrai me reposer, olé.

 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

18 septembre 2013 at 11:30 (Uncategorized)

Je vis toujours …..  🙂

Entre les travaux tous les soirs et le w-e au futur nid, une fête d’anniversaire qui m’a fait plaisir autant que la personne à qui la surprise était faite, les fêtes de Wallonie dimanche soir avec concerts et bonne ambiance, je dors (très) peu mais je survis.

Et malgré ce que l’on en pense, ça avance bien au futur nid (et je le gagnerai ce pari tenu, le 28 j’emménage et tout sera prêt ! Je gagnerai notre pari et foi de moi ce n’est pas moi qui le payerai ce resto 🙂  )

Une partie du papier peint est déjà posée. Tous les murs recouverts de gyproc (autrement dit, toute la maison, sauf la salle de bains) sont peints, au minimum de la première couche. La chambre des petits potes est tapissée et peinte, dans ma chambre tout est peint, certains murs sont colorés et il reste encore à trouver le papier peint pour les murs restants, les tentures et ça sera fini.

Le rez de chaussée (tout en une grande pièce) est lui aussi peint, et déjà tapissé en partie. La cuisine, là ça traine vu que l’électricité n’a été mise qu’hier (gn). Mon frangin a mis le gyproc, a isolé le faux plafond et -logique- en a refait un nouveau. Peindre les sous-couches, aller chercher le papier peint, tapisser, bah y’a plus qu’à, quoi…

La salle de bains, rien n’est fait. Pas encore l’électricité (Grr), il faut encore recouvrir tous les murs, placer -et acheter- une baignoire, un meuble + évier et un meuble + miroir.

A cela, il faut ajouter la pose de tout le plancher stratifié. C’est mon Thomas qui s’y collera la semaine prochaine. Et hier, avec le pote-sympa, j’ai pu aller l’acheter, et tout amener sur le chantier, olé ! On avait mal au dos, on était bien fourbus, et le resto qui a suivi fut drôlement bien venu, huhu.

Oui, en calculant tout il me reste 7 soirées, et un week-end. Mon frangin viendra ce week-end pour terminer la salle de bains. Mon petit papa viendra encore une fois passer son samedi et son dimanche à m’aider à tapisser et peindre. Mon Jimmy prendra congé durant la semaine prochaine.

Moi, je travaille jusqu’au vendredi 27 à 17h30.

Et je déménage le samedi 28.

Ben si, qu’on y arrivera !

🙂

Permalien Commentaires fermés sur

Il faudra

6 septembre 2013 at 15:03 (Uncategorized)

Aller demain chercher le papier peint qui est (enfin) arrivé au magasin.

Passer chez Nespresso, parce que « Louloute j’ai vu une pub, y’a 2 nouveaux cafés ».

Etrangler le pote-électricien qui avait dit petit-chantier-y’en-a-pour-2-jours. Alors qu’il en est déjà à 4, -étalés sur le mois d’aout because vacances-, et qu’il en faudra encore au moins 2 -reportés à la saint Glin glin because mal de dos-. L’avait qu’à pas vouloir déplacer en une fois les 15 méga plaques de gyproc qui le génaient..

Installer la nouvelle cuisine, la salle de bains et en recouvrir les murs (des dites plaques, j’espère que vous suivez). Puis peindre, tapisser…. Et comment on fait si les cables électriques n’y sont pas placés?

Aller chez le géant suédois. Parce qu’il sera ouvert dimanche. Et que voilà, va me falloir une remorque pour tout emporter. Lalala.

Vénérer mon frangin, et bien plus loin que la saint Glin glin pour tout le mal qu’il se donne pour donner au futur nid une nouvelle vie.

Me décider à manger sainement, au lieu des soirées camping-peinture improvisées suivies de détours tardifs au fast food ou chez le glacier. Si si, quand la coupe est énorme ça fait office de souper 🙂 Bah ce soir c’est le resto du vendredi, allez je demanderai un supplément de crudités….

Me décider à commencer à remplir les caisses maléfiques. Parce que tout le monde m’en apporte, et que ça ne fait pas classe -même dépliées et rangées artistiquement sous l’escalier des communs- dixit le proprio qui n’en finit plus de râler parce que personne  n’est encore visiter l’appart que je vais bientôt déserter.  L’a qu’à pas encore plus cher qu’à moi le louer…

Ranger, classer, trier, vouloir éliminer, puis finalement et comme d’hab garder, garder et encore garder tout ce que je ne voulais pas déménager. 🙂

Me bouger, il reste 3 semaines t’as pas l’air de réaliser !  Non, héhé.

Permalien Commentaires fermés sur Il faudra

Il y a, encore,

2 septembre 2013 at 09:41 (Uncategorized)

Un chouette week-end, deux anniversaires et un resto sympa, la commande (enfin) des papiers peints, la nouvelle chaudière installée, la nouvelle installation de l’électricité pratiquement terminée. Bref, ça avance 🙂

Il y a aussi, mon petit papa en vacances en Normandie, qui m’écrit qu’il mange face à la mer.

Mon Jimmy qui va au boulot, malade, et ça m’énerve.

Mon Thomas, ma tribu, mes amours, toujours.

La migraine impressionnante de mon frangin samedi, et lui qui tentait malgré tout de travailler dans ma future maison.

Le maudit plafond enfin terminé !

Une retrouvaille étonnante.

3 petits potes qui me quittaient vendredi 😦  et leur rentrée à l’école ce matin. Les « adieux », les cadeaux, bien sûr, entre sourires, et larmes prêtes à déborder.

Les nuits, très courtes.

Bref, tout va… 

🙂

 

Permalien Commentaires fermés sur Il y a, encore,