A ceux qui font la morale, je dis merde.

29 avril 2005 at 13:19 (Uncategorized)

Merci pour votre courrier suite à mon article d’avant-hier. Merci à ceux qui ont compris que ce n’était qu’une petite révolte.(un coup d’épée de plus dans l’eau) Merci de ne pas m’avoir jugé, merci de votre gentillesse. Je vais prendre le temps de vous répondre c’est promis.

Les 2 autres, je me fous de votre jugement. Et toi, le râleur habituel !  Je pensais être débarassée de toi, pfff ! Remarque, je sais maintenant que tu as suivi mon « conseil », et que tu lis le blog d’Emilie (t’es p’têt pas si mauvais que ça finalement, héhé…) Mais pourquoi venir vomir tes méchancetés en citant son article d’hier, et me jeter le mien à la figure en les comparant?  On ne compare pas ce qui ne peut l’être.

L’article d’Emi était un grand cri d’Amour pour sa maman. Pour celle qui n’a jamais cessé de l’aimer. Qui était là avant, qui est restée pendant, qui est là maintenant, et qui sera là demain. Une Maman. Avec majuscule. De celles que l’on respecte, que l’on admire (que l’on rêve d’avoir…)

Mon article était juste une réaction à un débat télévisé. Ce n’était qu’un cri de désespoir. 

Quand on n’est pas capable de comprendre, on ne se permet pas de juger. Pauvre tache.

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

(nouveau) bug?

28 avril 2005 at 13:18 (Uncategorized)

Over-blog continue de patauger dans la semoule

Désolée pour les articles disparus puis réapparus, les photos envolées puis revenues, les articles paraissant parfois en double, etc…

Nouveau serveur, qu’ils disaient. Nouveau mixer, oui   🙂

Il paraît que cette fois, c’est résolu…

Permalien Laisser un commentaire

P*tain de liberté

28 avril 2005 at 13:16 (Uncategorized)

Je suis libre.  N’enferme pas mes idées,

Je suis libre.  N’essaye pas de dominer,

Je suis libre.  On ne peut me gérer.

Je suis libre.  J’ai peur de m’attacher,

Je suis libre.  Essaye de respecter,

Je suis libre.  Tu pourrais tout gâcher.

Je suis libre.  Oui ! je me suis donnée,

Je suis libre.  Je pourrais même t’Aimer…

Je suis libre.  Mais…je n’aime pas Aimer.

Je suis libre.  Pourrais-tu m’y aider?

Je suis libre.  Et je veux le rester.

Je suis libre.  Et vive la liberté…

Permalien Laisser un commentaire

Savoir être maman. Ou savoir s’effacer

27 avril 2005 at 13:09 (Uncategorized)

Soirée « ça se discute ». Thème : « Parents-enfants. Comment se remettre d’un abandon? »

(Les hasards de la programmation… Mais pourquoi justement aujourd’hui ?)

Toutes les mères présentes avaient des raisons valables d’abandonner leur enfant. Elles les ont donc « confié » en vue de leur offrir une meilleure chance dans la vie. Loin de moi l’idée de les juger.

Tous ces enfants -devenus adultes, et présents pour le débat- l’ont mal vécu. C’est bien logique. Ils n’ont eu de cesse de retrouver leur mère biologique. C’est très légitime. Rechercher ses racines, connaître sa vraie maman. Pouvoir enfin comprendre. Puis pardonner.

Moi, ma mère m’a abandonné à ma grand mère jusqu’à ma rentrée à l’école primaire. Donc pas au sens définitif, ni juridique. Si ça avait été le cas et dès ma naissance, j’aurais peut-être eu la chance d’avoir une vraie maman, et qu’elle soit d’adpotion n’aurait eu aucune importance à mes yeux. Elle aurait été là, à tout moment et pour toutes les étapes de ma vie. Hier, maintenant et demain. Elle aurait été ma maman. Les familles adoptives sont par définition en manque d’un enfant, donc débordent d’amour à donner. C’est ma logique, et pour moi elle est forcément juste. Et tant pis si vous ne suivez pas mes raisonnements tordus   🙂

Il y a des choses que je ne pourrai jamais pardonner, ni oublier. On ne peut pardonner ce qui est impardonnable, les plaies de l’enfance ne cicatrisent jamais. Pardonner, seul dieu pourrait éventuellement le faire. Moi ça fait longtemps que j’ai retiré mes billes de ce sale jeu.

Et je vous le dis, imaginons que j’aurais été adoptée et heureuse au sein d’une famille aimante. Et mise au courant de ce qu’était vraiment ma mère biologique, ben je n’aurais même pas voulu la rencontrer. Et tiens ça m’aurait évité presque toute une vie de tant de situations de drames, bagarres, scènes de ménage et d’alcoolisme puissance 100. D’être témoin de sa déchéance, victime de sa méchanceté et de tant de cruauté mentale, d’humiliations et aussi de culpabilisation savamment orchestrée.

Et tant pis si vous me jugez mal. J’avais besoin de vider mon sac. Et oui j’ai le droit d’avoir la haine. J’ai le droit, puisque j’ai mal.

Permalien Laisser un commentaire

Paradize

26 avril 2005 at 13:08 (Uncategorized)

J’ai demandé à la Lune si La machine à rattraper le temps….

Effacer  Les plus mauvaises nuits, se perdre dans Tes yeux noirs et 3 nuits par semaine s’évader.

Plonger Jusqu’au trou du monde. Ou s’envoler Sur les toits du monde?

Un Astroboy.  Juste toi et moi.

Ce soir, le ciel… Marilyn ferait-elle L’amoureuse ? Eh non, plus jamais !!  Mais La guerre est finie, terminées Les années bazar

Alertez Managua!

ou Entrez dans le rêve…

 

Ce soir, le ciel….

(Une fan d’Indo sur La colline des roses)

🙂

Permalien Laisser un commentaire

90 printemps..

25 avril 2005 at 13:06 (Uncategorized)

Du plus profond de moi, je hais la vieillesse qui ensevelit -si subitement-  la femme que j’aime le plus au monde. Ma grand-mère adorée.

Si impuissante devant elle. Les yeux humides devant ses faiblesses, ses oublis. Mais tellement attendrie devant ses fous rires, sa spontanéité et sa gentillesse. De la tendresse. Lui en donner. Plein. Prendre la sienne. Et la garder, l’imprimer en moi. Tout garder.

Le plus possible. Et tant que c’est encore possible…

Permalien Laisser un commentaire

Une dure journée de labeur

24 avril 2005 at 13:03 (Uncategorized)

Aujourd’hui j’ai rencontré un extra-terrestre. Pas un petit homme vert, non. Un jaune !

Tout de jaune vétu, et des gants de caoutchouc, jaunes eux aussi. Même les cheveux d’un jaune délavé. J’ai nommé l’ouvrier des chemins de fer belges qui se trouvait sur le quai face à moi. Et oui, je suis en route ce dimanche de bon matin pour aller rendre visite à ma grand-mère chérie au fin fond de l’Ardenne. Obligée d’attendre ma correspondance pendant encore 1/2 heure, seule dans cette gare perdue je m’ennuie. Je décide donc de le regarder travailler. (Ou plutôt le regarder s’armer de courage pour décider quand il va enfin s’y mettre….)  L’homme avait semble-t-il reçu l’ordre de nettoyer les toilettes. Armé d’un boubou et d’un seau, il avait l’air bien embêté -rien d’étonnant, vu l’état de crasse habituel des water sncb- et se morfondait, se demandant pourquoi c’était lui qui écopait de cette tâche annuelle.

Il se décide enfin, pose le boubou dans le seau…puis se rassied, fatigué par cet effort dominical. Un train international entre en gare. Le benêt déguisé en citron le regarde passer en se curant le nez. Enfin, il se relève. Il regarde le seau, soupire, fait semblant de ne pas avoir vu que je l’observais, soupire encore, scrute 1/4 de seconde le bureau du chef de gare en se curant le nez à nouveau, juge certainement que ce travail de nettoyage nasal suffit pour la journée….. et s’en va vider le seau d’eau dans un buisson.

Mon téléphone sonne. Le temps de décrocher,  le courageux  homme avait disparu.

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Franchise

24 avril 2005 at 13:02 (Uncategorized)

Du journal télévisé ce soir, je n’ai retenu que 2 phrases.

La première est de Renaud, qui participait hier soir à la soirée de clôture du Télévie (récolte de fonds pour la recherche contre la leucémie) : « Si la moitié du budget militaire belge était consacré à la recherche……! »

La deuxième est du père Guy Gilbert : « Quand j’ai entendu Habemus papam, et que j’ai su qui était élu, j’ai pensé merdum! « 

  

Oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas…..

Permalien Laisser un commentaire

Mauvais film

22 avril 2005 at 13:00 (Uncategorized)

Cinéma hier, avec mon grand schtroumpf

« L’empire des loups » (avec Jean Reno)

Vous voulez un conseil ?  N’allez pas le voir !

Permalien Laisser un commentaire

Encouragez-la

22 avril 2005 at 12:59 (Uncategorized)

Je ne suis pas une bloggeuse comme les autres, je ne suis dans les liens d’aucun autre bloggeur, même ceux que j’ai déjà rencontré (sauf mon S., bien sûr), je ne suis en contact que rarement avec mes lecteurs, et seulement par mail, je ne laisse jamais de commentaires sur les autres blogs, même en étant leur lectrice assidue

Bref, je n’aime pas la pub.

Ce matin, je fais mon petit tour habituel de lecture bloggienne, et dans les commentaires de l’un d’eux, je suis interpelée par celui de Jorael.

« Emi a besoin de vous, de nous, de tous…aujourd’hui plus que tout autre jour… »

Ma curiosité habituelle, vous connaissez? Ben voilà, je fonce lire le blog recomandé. D’une traïte, depuis le premier article. Scotchée. Emue.

Je répète je n’aime pas la pub. Mais là !

Allez-y voir, encouragez cette jeune fille à continuer de se battre.

http://so-strong.skynetblogs.be

Courage Emi.

Permalien Laisser un commentaire

Rêvez les gars, rêvez…. :-)

21 avril 2005 at 12:57 (Uncategorized)

Reçu par mail ce matin.     🙂

Depuis trop longtemps nous autres, les hommes, avons été divisés au nom de l’égalité, du féminisme et d’un paquet d’autres théories grotesques.
C’est fini! Nous contre-attaquons! Dites-le à vos amies, l’homme des années 90 est mort…. Longue vie à l’homme de 2005!
 
Votre attention, mesdames, voilà comment les choses vont se passer REELLEMENT:
 
-Si vous pensez que vous êtes grosses, vous l’êtes.
Ne nous le demandez plus 5 x par jour.
Bougez-vous le cul et allez au club de gym.
 
-Apprenez à utiliser la lunette dans les toilettes:
si elle est relevée, baissez-la, c’est pas plus compliqué, mais surtout arrêtez de vous plaindre.
 
-Ne vous coupez plus les cheveux.
Cela crée des disputes inutiles quand nous osons faire de petits commentaires.
 
-La Saint-Valentin n’est pas une véritable fête et elle ne vise pas à vérifier que nous sommes capables de trouver le cadeau idéal….
 
-Parfois, nous ne pensons pas a vous.
Il faut le savoir et vivre avec.
 
-Samedi : football / cyclisme / formule 1.
C’est comme ça.
Et le shopping n’est PAS un sport. 
 
-Demandez-nous ce que vous voulez directement.
Les sous-entendus subtils, ça ne marche pas.
 
-La plupart des mecs ont 2 ou 3 paires de chaussures maximum, alors qu’est-ce qui vous fait croire qu’on est capables de choisir pour vous la paire parmi les 30 autres qui ira bien avec cette robe?
 
-Une migraine qui dure 17 mois, c’est une maladie.
Allez voir un docteur.
 
-Votre mère n’est pas obligatoirement notre meilleure amie.
 
-Il faut le savoir, notre relation ne sera plus jamais comme les deux premiers mois ou nous sommes sortis ensemble.
 
-Tout ce que nous avons pu dire il y a plus de 6 ou 8 semaines est irrecevable dans une dispute aujourd’hui.
 
-Nous dire que tous les top-models sont trafiqués vous fait passer pour des jalouses mesquines. Et ça ne nous empêchera certainement pas de lire les magazines.
 
-Les top-models hommes aux corps de rêve qu’on voit dans les magazines sont tous homos.
 
-Si ce qu’on dit peut être interprété de deux façons, et que l’une d’elles vous rend triste ou en colère, vous avez mal interprété..
 
-Laissez nous mater.
Si on ne le fait pas, comment voulez vous qu’on puisse vous dire que vous êtes tellement mieux que les autres ?
 
-Quand nous sommes au lit et avons l’air fatigués, c’est que nous sommes véritablement fatigués, et ça ne veut surtout pas dire que nous voulons parler de notre relation. 
 

-Si vous voulez un dessert après le plat, prenez-en un.
Vous n’êtes pas OBLIGEES de le terminer.
Vous pouvez y goûter si vous voulez mais ne dites pas: « Non, je ne peux/veux/devrais pas », pour ensuite manger la moitié du nôtre.
 
-Si vous faites un régime, ça ne doit pas vouloir dire que nous devons faire pareil.
 
-Les 4 aliments essentiels de l’homme sont la viande rouge, les frites, l’alcool et les brownie’s.
 
-Assurez-vous que tous les repas contiennent une quantité raisonnable des éléments précités . Tout le reste rentre dans la catégorie du « fadasse ».
 
-Ne mettez plus jamais en doute notre sens de l’orientation.
 
Si vous pouvez apprendre tout ça, l’homme et la femme pourront coexister dans un contexte d’amour et en parfaite harmonie.
 
La balle est dans votre camp.
 
Cordialement, Les Hommes.

                             ————————————–

M’en fous, je ne me reconnais dans aucun de ces exemples…..

Comment ça, « rajoute donc la mauvaise foi » ?   🙂

Permalien Laisser un commentaire

On prend un pire, et on recommence

20 avril 2005 at 12:55 (Uncategorized)

Ca y est, « nous » avons un nouveau pape….(Tu parles si ça va influencer ma vie) Tiens d’ailleurs je rectifie : « vous avez » un nouveau pape -pas moi-.  Il est ultra conservateur (pire que l’autre) il paraît…. 

Moi j’aurais voulu un Pape noir. Ben quoi? Si si, il y avait bien un homme de couleur sur la liste!

Faut croire qu’ils n’ont pas eu les c….. d’oser voter pour lui      🙂

N’empêche, un Pape noir, ça le ferait !

Puis qui vous dit que dieu himself  il est blanc?   Comment ça je ne respecte rien? (…Et non….)

 

« ……Et pourquoi d’abord est-c’que les curés,

d’ailleurs tu leur en veux?

C’est quand même un peu grâce à eux

Qu’on a un bon dieu……… »

(extrait de ‘Pourquoi d’abord?’  Renaud)

Permalien Laisser un commentaire

Un lundi comme les autres

18 avril 2005 at 12:53 (Uncategorized)

Hier journée calme. Invitation l’après-midi à un anniversaire. Retour vers 21 heures, puis soirée partagée entre la télé (hé oui, Onpp, comme d’habitude), et conversations msniennes.  La routine, quoi  🙂

Lundi au calme. Seulement 2 petits potes, et mon Jim qui squatte le divan car il est malade….maman-poule a encore cédé  😉

Et  voilà. Comme vous pouvez le constater, rien d’important à vous raconter, donc je meuble…

Ok, je sors.

Permalien Laisser un commentaire

Ben oui, on a le droit de rêver :-)

17 avril 2005 at 12:52 (Uncategorized)

Oualou, hier soir monsieur Bruce Willis et Thierry Ardisson dans la même émission.. Deux de mes idéaux masculins parmi tant d’autres.  (yes!)

L’homme idéal selon moi:

Ajoutez le sourire ravageur et l’humour de Bruce Willis, le charme d’Ardisson, monsieur Gérard Lanvin –l’Homme selon moi héhé-, le regard de James Dean, la personnalité de monsieur Bohringer, le physique de Johnny Deep, la folie déjantée de Benoît Poelvoorde et le charisme de Kurt Cobain…. Mixez le tout et voyez donc le résultat…  🙂

Pffft , mais si je le sais que l’homme idéal n’existe pas. Et alors, c’est interdit de rêver?

Permalien Laisser un commentaire

Beau temps, pour les canards

16 avril 2005 at 12:49 (Uncategorized)

Samedi pluvieux, ou comment se prendre une douche dès 10 heures du matin (et oui, les joies de la moto…), manteau trempé, et idem jusque 18 heures because shopping en ville sans parapluie. C’est tout moi, ça   🙂

Courses habituelles avec S., puis retrouvailles avec mon Tom et sa copine. Mc Do et shopping. La pluie et le rhume en devenir mis à part, j’ai adoré.

Soirée seule avec mon Jim, puis fin de soirée Ardisson prévue. Tout va.

Permalien Laisser un commentaire

Next page »