Tellement vrai..

29 juin 2007 at 11:59 (Uncategorized)

Lu ce matin, dans les commentaires au dernier article du râleur 

sale histoire
belle histoire
nous sommes vivants, profitons en

Oui. Profite, profitez, profitons de la vie et de chaque moment -même infime- de bonheur. Purée on ne sait pas de quoi demain sera fait. Vis, vivez, vivons.

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Bitch days

28 juin 2007 at 11:57 (Uncategorized)

Oyé Oyé bonne gens ! 4 jours fous, 400 mètres de plage, 450 tonnes de sable, 25.000 personnes. Du sport, des concerts, une méga soirée de clôture, un feu d’artifice, de la joie de la bonne humeur.

C’est ça oui, cause toujours. 5 jours de guindaille non-stop pour mes zouaves, oui !

Si, 5 jours, vu qu’ils y sont déjà depuis hier soir « pour planter la tente, faut bien réserver l’emplacement hein m’man ».

5 jours à me ronger les boyaux de la tête et à me tordre les sangs. Fiesta non-stop je t’en donnerai moi !

(Please soyez prudents mes ptits gars)

..Et chargez vos batteries de gsm parce que purée je sens que je vais vous emm***  appeler  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Tout va, la journée s’annonce bien :-)

28 juin 2007 at 11:56 (Uncategorized)

15 minutes. 15 minutes de perdues ce matin…. à chercher après les clefs de la porte d’entrée. Purée pourquoi je ne les ai pas remises dans la serrure en rentrant cette nuit ! 15 minutes à m’énerver, les petits potes vont arriver gnn porte close, stress, quelle cloche je suis et blablabla. Pillage en règle de la salle de bains (c’est connu c’est là que les clefs aiment se cacher), et nada bien sûr. Salon, je n’y suis pas allée en rentrant. Cuisine, même dans le frigo j’ai cherché c’est vous dire. Sous la pile de journaux trouvée hier soir en rentrant? Ben non, trop facile. TILT. Les journaux ! Sortie ni une ni deux par l’arrière de la maison, je fonce à la boite aux lettres (dont la clef elle, est perdue depuis au moins 5 ans, dites-moi que ça ne vous étonne pas), et j’y trouve le trousseau maudit ! Prendre les journaux, et y déposer les clefs à la place voyons c’est tellement moi ça. Grrr. Allez hop un café, j’en ai un peu besoin.

Et c’est juste en prenant renversant la tasse de café bouillant sur le plan de travail de la cuisine que je me suis dit que la journée s’annonçait peut-être un rien pourrie. Ma tartine de délicieuse confiture à la rhubarbe inondée, morte noyée. Tout va, je gère. Positivons restons de bonne humeur, j’ai retrouvé les clefs. Les 5 petits potes vont arriver. 5, voui. Rien que d’y penser je suis déjà cassée.  Haut les coeurs il me reste 3 minutes, vite un café non renversé…

Permalien Laisser un commentaire

Indo à Arras : J-3, congés : J-10

27 juin 2007 at 11:55 (Uncategorized)

Et donc la vie est belle, ‘paraît qu’il faut garder le sourire.

Mais bon. Pour Arras, j’hésite encore à revendre ma place à une Indodingo à qui ça ferait drôlement plaisir (et à mes finances aussi, cela dit). Il va falloir quand même me décider..

Pour les congés, je voudrais plein plein de soleil et même ça c’est pas gagné. Si ça continue il me faudra aller le chercher là où il se trouve, le bougre.

J’écoute le nouveau single de Vanessa Paradis sur RTL2, et franchement c’est une daube finie. Ca c’était juste une parenthèse, mais il fallait que je la fasse.

Ayé les gens, avec ce texte inutile trouvez donc quel était le défi idiot du jour   🙂

Permalien Laisser un commentaire

Figurez-vous

26 juin 2007 at 11:54 (Uncategorized)

Que l’on est à mardi et que là je suis toujours autant cassée. Que vendredi l’ambiance était géniale, et que le chapiteau était bondé. Que la fatigue me brisait déjà, que j’avais mal partout je ne vous dis que ça ! Que la nuit fut courte et que c’est pas ce qu’il me fallait, vraiment. Que pour tenir le reste du week-end il m’aurait fallu bien plus qu’un double paquet de Dextro Energy, énergie mon oeil,oui  🙂 Que les longues heures de dédicaces étaient finalement bien sympa. Qu’ensuite le concert du soir loin là-bas a mis un feu de dieu, et que la pluie n’a pas osé se montrer avant la fin de la soirée. Que je n’ai pas trouvé l’auteur de la danse du soleil, et que voilà je lui dois toujours un pot. Que je suis capable de danser et sauter pendant plus d’ 1 h 30 en ayant mal ab-so-lu-ment partout, et que donc c’est p’têt vrai que j’suis folle. Que dimanche matin j’ai eu encore plus de mal à me lever et est-ce que cela vous étonne? Que l’on repartait dès 12 heures 30 et que c’était vraiment trop tôt, vers un nouveau concert. Que là aussi, pas de pluie, super concert, super ambiance, et plein de monde malgré l’horaire d’après-midi. Que le reste de la journée en spectateurs Lui et moi, c’était une bouffée d’oxygène bien sympa. Que ces 3 jours là équivalent à mon quota de sport pour au moins 3 mois. Et que zut alors samedi et dimanche je remets ça…folle, ça se confirme. Qu’heureusement la journée d’hier fut vraiment calme, avec seulement 2 petits potes-marmottes en garde. Et les bras de lhomamoi. Qu’il est reparti tôt ce matin, et que je me réjouis d’être à demain. Que je vous ai tout raconté, et vive la sieste des bébés…

Permalien Laisser un commentaire

Danse du soleil

22 juin 2007 at 11:53 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! Je suis dans une forme olympique aujourd’hui didiou j’en reviens pas  🙂

Bah j’ai juste dormi 8 heures, un exploit ! Mais bon, au vu du week-end de fous qui m’attend, j’avais intérêt à reprendre des forces.. Jugez plutôt… Ce soir je rejoins mon amoureux en concert en Belgique-sud. Heureusement, des fans qui habitent dans mon coin y vont aussi et passent me chercher en voiture, ça m’évite un super long trajet en train+train+bus. Déjà ça de gagné n’est-ce pas ! C’est un concert sous chapiteau, la pluie ne nous aura pas cette fois. Hourra.

Et demain, je passe mon après-midi dans un centre commercial. Meuh non pas pour y faire du shopping, mais pour accompagner l’homamoi qui y sera en séance dédicace pour la sortie de l’album live. Humm, tout compte fait c’est une bonne idée le shopping.. Bref, passons, j’essayerai de rester sage promis (là je parle à mon portefeuille) Mais je m’égare, j’en étais où ? Ah oui, l’après-midi. La journée ne s’arrêtera pas là, trop facile. Après les dédicaces, direction un autre concert, quelque part en Ardennes, que je sais même pas où c’est. Dans le cadre des fêtes de la musique toujours, et en plein air. Et purée la météo à intérêt à bien se tenir moi je vous le dis..

Ensuite dimanche, ah dimanche, d’autres fêtes de la musique, pour un concert en après-midi. Toujours en plein air (misère.. si quelqu’un connaît la danse du soleil, qu’il vienne avec nous on lui payera un coup !)

Bon c’est pas tout de papoter, les petits potes vont arriver.

Et moi je m’en vais me faire un café. Bon week-end a vous les gens et vive la fête de la musique !

Permalien Laisser un commentaire

Indo J-9

21 juin 2007 at 11:51 (Uncategorized)

Permalien Laisser un commentaire

Mother’s Love

20 juin 2007 at 11:50 (Uncategorized)

Conversation hier, entre mon Jimmy et moi

-« Dis maman ce soir tu veux bien que j’aille à un concert à Liège? Je rentrerai au dernier bus, promis »

Moi, inquiète d’office : « Heu où ça à Liège, à quelle heure, comment irais-tu, et pour le retour t’es sûr d’avoir le dernier bus? Puis avec qui et quelle sorte de concert d’abord? » (ben quoi j’veux tout savoir je me renseigne..)

« C’est dans le carré, c’est avec les copains habituels c’est pour les fêtes de la musique et c’est gratuit en plus dis oui dis oui dis oui »

(Aargg le carré à Liège, damned je me liquéfie) Moi, tout sourire : « Ok alors, du moment que tu me promets de reprendre le dernier bus et de faire super attention à toi » (grmbllll mais qu’est ce qui m’arrive)

« Dis maman j’ai 19 ans hein j’suis plus un gamin »

« T’as 19 ans demain seulement je te signale »

« Ah bon et parce que j’aurai 19 ans tu vas me lâcher les baskets peut-être! »

« Rêve toujours gamin, même pas à 59 ans je te lâcherai » (niark)

Et là, il sourit. « je serai prudent ce soir je te promets »

——————-

C’est mon p’tit. Même si il se marre en me regardant du haut de son mètre 85. C’est un râleur à ses heures, et ce rigolo aimerait en faire sa marque de fabrique. En fait c’est juste un ado. Un ado au coeur tendre, sous ses airs de j’me fous de tout. Il aime le reggae, et ça c’est un bon point. Il laisse enfin à nouveau pousser ses cheveux bouclés et si vous saviez comme il est beau. Il aime cuisiner, y sera bon à marier (noooooonnnnn…). Il est jardinier, créateur de parcs et jardins. Il aime son métier et ça c’est drôlement bien. Il regarde Bob l’éponge, et ça le fait marrer. Il braîlle contre la mère-poule-couveuse que je suis, mais quand je ne le contacte pas pendant une journée il me sms « Tout va bien, que tu n’appelles pas? ». Et je l’adore pour ça. Il est mon p’tit gars.

Et donc voilà, il a 19 ans déjà.

Change pas mon gamin, change pas. Je t’aime trop, là.

Permalien Laisser un commentaire

Révélations? ….bon, ok

18 juin 2007 at 11:48 (Uncategorized)

Oui voilà, Superlolo  m’a taguée 🙂  Me voilà donc obligée de vous raconter 7 choses que vous ne savez pas sur moi.

Ok ok, je m’y colle… Commençons par le début, la 1ère chose qui me vient à l’idée en ce matin brumeux (mon cerveau, pas la météo) : 

-En plus d’être toujours dans le gaz rapport à ma soirée (nuit) de samedi, je me suis chopée un bel état grippal. La faute à la pluie tout ça.

Sinon que dire que je n’ai déjà raconté ici? Vous savez tout de moi les gens, j’suis gourmande, impulsive et teigneuse, maman-poule, amoureuse plus que tout et j’en passe (relisez le blog, héhé) Rhaa les gens, pas simple… le reste n’est pas racontable  🙂

-Ah ben tiens, j’ai une idée, je vais m’en tenir au look. Comme Anaïs et Superlolo, j’ai aussi du poil au gros orteil, je le chasse régulièrement, mais il s’accroche le bougre (tu parles d’un scoop hein !) Hop, et de 2.

-Je ne mets jamais de chaussures à talons, même si je ne suis pas bien haute (1,58m). Yes ça fait 2 révélations d’un coup là, comment je suis forte héhé !

-Je m’étais juré de ne jamais acheter de jeans plus que la taille 36. Dur dur pour mon look habituel avec les kilos pris ces derniers temps ! Jupons par çi, jupons par là, j’en ai eu marre donc j’ai craqué, vlan un taille 38. Je ne m’en suis pas encore remise, mais au moins je « revis ». Kickers for ever.

-Restons dans les aveux vestimentaires. Je me suis acheté une robe (et croyez moi ça ça relève de l’exploit) Coup de coeur, bien originale et déjantée, moi quoi. Mais courte, horreur qu’est-ce que j’ai fait là moi en robe courte, aarg ! Ben solution idéale, je la porte sur le jeans. J’ai l’air d’un clown oui oui, mais croyez-le ou pas je m’aime comme ça.

-On en est où? allez encore un. Je vais me manger la douzaine de mélo cakes qui traine dans l’armoire. Quel rapport avec le look? Ben le jupon que je vais devoir ressortir du placard quand je ne rentrerai plus dans le jeans…

Rien d’original ok, mais z’avez vu j’ai fait un effort ! Bon maintenant il faut que je vous explique le réglement de l’histoire : je dois donc faire 7 révélations me concernant (ok, fait), je dois trouver 7 autres personnes à taguer et je dois leur laisser un commentaire sur leur blog pour leur signaler. Et donc voilà le problème : je lis des tas de blogs, mais jamais ne « correspond » avec les personnes, jamais (jusqu’il y a peu) je ne laissais de commentaires. Et les blogs où justement j’ai laissé des traces le sont déjà, eux, tagués ! Alors question, vu que les seuls étant dans mes liens pour l’instant sont , mon grand schtroumpf préféré qu’est sûrement trop occupé, déjà qu’il ne poste pas beaucoup (niark niark, S. si tu me lis…), le meilleur animateur radio du monde et puis monsieur Cali , que j’admire trop tous les 2 mais que bon jamais j’oserais, je fais comment moi, pour trouver 7 blogs à qui refiler la patate??

Bon ben on va dire à qui la veut…

Des bises, les gens

Permalien Laisser un commentaire

Ma grand-mère

18 juin 2007 at 11:47 (Uncategorized)

Ma grand-mère a quelque chose, que les autres femmes n’ont pas
Ma grand-mère est une rose, d’un rose qui n’existe pas
Du moins à ma connaissance, je ne vois pas,
S’immiscer l’ombre d’une chance ici-bas.

Mes plus lointains souvenirs, remontent jusque dans ses bras
Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi elle seule était comme ça.

Lorsqu’elle me parle du passé, je vois son regard s’éclairer
Elle ne parle que des bons moments, fait main basse sur les mauvais
C’est malheureux mais quand j’y pense, je ne peux pas,
Imaginer un jour la France la vie, sans qu’elle soit là.

(« Ma grand mère » – Mickey 3D)

Aujourd’hui elle fête ses 93 printemps. Seule. Et moi j’aimerais juste la serrer dans mes bras. Doucement. Elle a été ma véritable maman, en remplacement de l’autre démissionnaire. Elle est le témoin de la vie. De toute ma vie. Et moi je hais ce grand âge qui la détruit, bien trop rapidement. 

Reste, reste encore. Tu ne sais pas combien je t’aime.

Là ou ailleurs, mais reste, tu ne sais pas combien j’ai besoin de toi.

Permalien Laisser un commentaire

Cassée

17 juin 2007 at 11:46 (Uncategorized)

Voui les gens j’suis cassée. Tout d’abord, après une très courte nuit, hier matin je m’embarque pour mes courses habituelles (et en scooter, comme d’habitude). Chouette il fait beau, et on annonce la pluie seulement après midi. Et j’y croyais. Ben tiens, pauvre pomme ! En gros, 3 minutes après m’être mise en route je me prend une méga douche, et j’arrive trempée au supermarché. Evidemment, la pluie s’arrête dès que je me gare… Passons c’est une belle journée, je l’ai décidé. Manteau trempé mais pas encore transpercé, positivons !

Retour chargée comme un mulet, mais sans la pluie cette fois. Hourra mon manteau pourra un peu sêcher en roulant… Parce que, logique, un seul trajet n’est pas suffisant pour tout ramener, on dépose les courses et hop on y retourne gaiement ! Toujours pas de pluie, je fonce ! L’aller sans encombres, et bien sûr, super déluge pour le dernier kilomètre du retour. Grrrr. Je rentre presque noyée. Mais positivons la journée sera belle !

Dîner avec mon Jimmy, et ménagite aïgue (mais rapide hum) avant de reprendre, à pied cette fois, le trajet pour aller prendre le train. Car je rejoins mon Amour où il sera en concert le soir. Bonne nouvelle, la schtroumpfette de mon Tom sait m’amener jusque la gare en voiture. Hourra je gagne une heure de marche !

Donc ensuite trajet en train, puis en bus, long, je ne vous dis que ça… Failli m’endormir 10 fois, mais j’arrive sans encombre. Braderie dans la ville, et fête de la musique. Un petit café je me réveille, je flâne seule dans les rues, je regarde tout mais n’achète rien, je mange une glace, j’essaye une robe rigolote décidément faut que je fasse régime, je vais voir un concert, puis un autre, je mange une énorme pita, assise sur un banc, je me balade encore, je mange une gaufre trop sucrée et trop écoeurante (hum régime demain, promis). Puis le minibus du groupe arrive, et je retrouve mon amoureux. Damned, finalement un repas était prévu pour moi aussi, et me voilà au restaurant avec eux. Hum, (ben oui je n’ai plus faim), je passe l’entrée, je mange à peine la moitié du plat principal, et la moitié du tiramisu du dessert. Misère si ça continue je ne saurai pas bouger pendant le concert !

22 heures. Enfin le concert débute. Retrouvailles au 1er rang avec les fans habituels. Les gens j’ai décidé de brûler toutes les calories ingurgitées, je me démène comme une folle, danse, rit, glisse aussi pas mal sur les pavés de rue (vu que je suis en kickers-semelles de crêpe et qu’il pleut) Ah oui j’vous avais pas dit? Un vrai déluge. Abri de fortune, à 2 sous un grand poncho en plastique, mais trop tard vu que j’étais déjà trempée jusqu’aux os ! Bah il nous empêchera de nous ramasser toute la pluie qui continue de plus belle, c’est déjà ça.

Le public se moque littéralement de la pluie lui aussi, la place est noire de monde, et tout le monde danse !

Vers 23 heures la pluie s’arrête enfin. On va pouvoir continuer de faire les fous, ça nous sêchera plus vite ! Je suis cassée de ma journée, mais je m’amuse tellement que je l’oublie.   🙂

Mon Amour, du haut de la scène me regarde de temps en temps et sourit. Celui là ne sait même pas à quel point je l’aime.

Peu avant minuit, le calme est revenu. Séance dédicaces au stand marchandising, puis retour vers les loges. Un buffet froid est prévu. Aarg ‘sont fous de manger encore..

2 bonnes heures en minibus pour le retour chez mon amoureux. Au lit vers 4 heures. Décidément j’suis trop vieille pour ces conneries (*Danny Glover – L’arme fatale)   🙂

Et cette après-midi, après une visite crêve-coeur à ma p’tite grand mère là bas en Ardenne, retour vers mes pénates. 2 heures de train plus tard, et du stop (ben oui, et ça a marché !) pour éviter une remontée d’1 heure à pied vers mon chez moi, je suis là en mode larvaire à vous raconter mon week-end. Faut que je m’occupe, d’où cet article à rallonge. Parce que si j’atteins le divan, je m’y écroule jusque demain. Cassée j’vous dis. Mal partout et migraine en sus. Décidément j’suis  trop vieille pour ces conneries…

Vive ma couette chérie. 

Permalien Laisser un commentaire

Envie de vacances

14 juin 2007 at 11:45 (Uncategorized)

Besoin  de vacances. Sinon je meurs  🙂

Envie d’une petite maison avec plein de fleurs. De la lavande, aussi. Et des volets bleus. De soleil, plein de soleil. De pâtes, de tomates et de basilic. De me brûler les pieds nus sur les pierres chaudes, pas comme les lézards qui eux, s’en foutent. Puis la mer, puis des balades tard le soir. Envie présente. Violente. Ici il fait soleil, mais pas pour longtemps. P’tain de météo belge. Moi je veux partir là, maintenant. Tout plaquer, personne ne comprend. Terminé mes envies de festivals, bains de foule et concerts bruyants. Enfin, là pour un instant  🙂

Je ne sais de quoi juillet sera fait, ça m’angoisse. Un mois sans mes enfants, quelques jours avec Lui, la Rochelle ou ailleurs. Ou m’enterrer ici. Ou alors tout plaquer, vivre mes rêves improbables. Partir en Toscane. Ou en Provence. Ou n’importe mais au soleil.  Ou aux Ardentes à Liège, comme Boulu m’en donne l’envie. Y’aura Olivia Ruiz, un petit peu du Sud par ici. Ou au moins aller aux Francos de Spa. Dormir, comme prévu chez des amis. Ou à l’hotel habituel. Me perdre dans la foule, sur la grand place ou au village francofou. Ou bien revendre ma place. Ou accompagner mon Amour à son concert à lui. Ou tout zapper et m’enterrer. Perdue, moi? Mais non, juste fatiguée héhé.

Et pourtant cette p’tain d’envie de m’évader. Envie d’un village perdu, de calme et de soleil. De salades à la feta, non ça c’est pour la Grèce. Tiens pourquoi pas la Grèce?

Rêver ça fait du bien, allez on se réveille ! Vacances moui, quand je serai plus riche !

Les petits potes vont arriver, c’est une belle journée. Bon aujourd’hui je décide de commencer un (Xème) régime, tiens ça au moins ça va me motiver. Hum allez soutenez moi, faites comme si vous y croyiez  🙂

Puis comme chaque matin je lis Anaïs (*) et la voilà qui me parle de Mélo cakes, de Prince vanille ou chocolat, de Ferrero rocher, aarggg pauvre de moi 🙂  Et de M&m’s ah les M&m’s un de mes (nombreux) péchés mignons. Mais pas les bleus. Jamais manger du bleu, c’est comme ça et cherchez pas.

Mmmm des mélo cakes, j’en ai là, à 2 mètres ! Et du chocolat. Et des Déli-choc à grignoter, le chocolat d’abord, puis le petit beurre ensuite. Régime m’enfin qu’est-ce qui m’a pris !

Et juillet qui arrive ! Moi m’enterrer ici ? M’ENFIN QU’EST-CE QUI M’A PRIS ????

(*) héhé j’ai enfin compris comment mettre les liens hyper textes, j’suis toute fière  🙂 

Permalien Laisser un commentaire

Et à part ça?

12 juin 2007 at 11:43 (Uncategorized)

Ah si, un ciné hier soir à Liège. « Zodiac ». Bien, mais long, trop long. Si vous êtes comme moi et que vous n’aimez pas les histoires dont on ne connait pas la fin, n’allez pas le voir. 2 heures 30 pour ça! J’étais prévenue me direz-vous, logique puisque le film est tiré d’un fait réel de crimes non élucidés. 

Bah, lui voulait le voir, et moi je voulais avant tout un ciné en amoureux. Et je l’ai eu. Un ciné où il appuie sa tête sur mon épaule. Un ciné où il ne lâche pas ma main. 2 heures 30 hors du temps, hors du monde. Hors des autres, de ces nuls, tous ces nuls. Hors de la vie. De ma vie.

Retour à la réalité. Ce matin il est reparti là-bas chez lui en Belgique-sud. Les petits potes m’assaillent, je ne peux plus voir une seule tache de mercurochrome. Saturation. Et ce soir, dure réalité d’une formation obligatoire et super pelante. Vivement cette nuit que je dorme. Vivement demain qu’Il revienne. En attendant, la sieste des petits zouaves est terminée. Au boulot !

Permalien Laisser un commentaire

Déjà lundi !

11 juin 2007 at 11:42 (Uncategorized)

Moi qui voulais vendredi que le temps passe vite, là j’ai été servie. Comme prévu, vendredi soir j’ai repris mes habitudes de long trajet en train vers chez Lui. Presque pas de retard, hourra (tit clin d’oeil à Boulu). Et resto chinois en amoureux ensuite, reprise des habitudes sympa comme je vous disais. Samedi départ vers Halanzy, une braderie hésitante. Et vraiment pas grande. Pas de quoi traîner sur place en attendant le concert du soir, donc petit coucou aux p’tits gars sympas d’Eté 67 pendant leurs balances, puis en route vers Messancy et le shopping pour la fête des pères (et super vêtement pour moi..pas prévu au départ.. merci mon Amoureux..). Bref que du bonheur tout ça. Dimanche bien sûr, vote de mon zamour dans sa ville, puis back to Esneux pour mon vote obligatoire à moi grmmbll. Et ensuite après midi à goûter au bonheur tranquille de mon papa, et à rêver -le coeur un peu serré- au paradis qui est le sien.

…Moi aussi un jour …quand je serai grande…

Mouais on arrête de révasser, les petits potes-coccinelle-varicelle vont arriver. Et mon zamoureux bientôt se lever.

Bonne journée à vous les gens  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Accélérer

8 juin 2007 at 11:42 (Uncategorized)

Envie d’être à ce soir. De retrouver ses bras. Didiou le temps s’étire à n’en plus finir. Tous les petits potes-coccinelles sont à la sieste, sonnés par leur varicelle. Et moi je suis là comme une andouille. J’ai mille et une choses à faire et je tourne en rond, en commençant 10 à la fois, abandonnant tout, bordelique jusqu’au bout je n’avance pas et pourtant je cours partout. Tit café et bout de chocolat, je viens me poser un peu. Lire les blogs amis, au fil des liens en découvrir d’autres. Sourire, décider d’y revenir. Histoire d’une panne de train vu par son contrôleur qui a peur d’être lapidé par les voyageurs. Tiens, pourvu que ce soir le train de la ligne Liège-fin fond de l’Ardenne ne prenne pas de retard. Manquerait plus que ça. Arriver plus vite, manger les rails. Je pédalerais pour aider si c’était possible. (heu là c’est une image hein, pas de sport on a dit) Mais trop envie de ses bras, week-end bonheur. Pas de concert pour lui cette semaine, week-end pour nous j’ai l’impression que ça fait une éternité. Purée c’que le temps se traîne. Je m’en retourne à ma crise de ménagite aigüe et désordonnée. Ou refaire un petit tour des blogs. Ou terminer le chocolat. Et le temps passera.

Permalien Laisser un commentaire

Next page »