9 janvier 2018 at 13:24 (Uncategorized)

Aaah, vive Noël et le grand barbu moi je dis ! Samedi j’ai reçu ce tourne-disque au look rétro dont je rêvais depuis un bout de temps 🙂 Je l’ai ramené à la maison comme un trésor, didiou qu’il était lourd 🙂 Trop impatiente d’être à dimanche et de ressortir mes vieux 33 tours, en repos depuis tant d’années qu’ils vont se demander ce qu’il leur arrive 😀

Alors dimanche ce fut grasse mat’, long long bain et cocooning. Puis inspection en règle de mes veilles plaques, elles n’ont pas l’air trop abîmées, purée je me sentais comme un môme devant un nouveau jouet.

Réécouter Renaud, pour commencer -et donc pour pratiquement tout le reste de la journée-. Je vais retrouver enfin les 1ers albums -jamais rachetés en cd-, sourire du grésillement instantanément reconnaissable. D’abord pratiquement euphorique, puis je ne sais quelle p*tin de nostalgie s’est pointée insidieusement.. Jusqu’à me faire déborder les yeux sur certains titres. ‘Petite fille des sombres rues’ ‘La teigne’, ‘les charognards’ ‘j’ai la vie qui me pique les yeux’..menfinkeskimarrive ?

Ahlàlà, je me revoyais à 14 ou 15 ans, avec mon frérot, installés sur son lit à écouter et lire consciencieusement les paroles de chaque nouvel album. ‘Hexagone’ ou ‘Société tu m’auras pas’, puis tant d’autres qui nous ont carrément façonnés, et blindé notre manière de penser, à bas les militaires, les flics et les curés 🙂  Jolie plongée dans le passé…Renaud, un des rares bonheurs d’une adolescence pourrie, quand je vivais chez ma mère.

Le temps a filé, entre rires et larmes ou danses dans le salon sur les titres du p’tit bal du samedi soir, mon chien interloqué parti se planquer sous la table. 6 albums, quoi (et de temps en temps une part de galette des rois, faut bien reprendre des forces 😉  ). Purée il était 19h que je n’avais rien vu…Surtout qu’en même temps j’ai défait le sapin, trié puis rangé toutes les décos de Noël dans les boites qui attendront décembre prochain pour redescendre du grenier. Déjà mon 5ème Noël ici. Ah bon ?? Ouais, comme je te le dis.

Oui, j’ai défait le sapin et ses lumières douces, paraît que ça ne se fait pas, de le garder à l’année. Son ambiance, douce et feutrée en soirée, me manque déjà.


 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur