14 janvier 2013 at 13:30 (Uncategorized)

A retenir de ce week-end, samedi soir un repas sympa avec mon frangin adoré, en sortant d’avoir été voir notre mère à l’hopital. Sourire, et être drôlement étonnée, d’apprendre que comme moi il ne supporte pas « d’avoir quelqu’un dans le dos » au resto. Et donc que, tout comme moi, il se met toujours dos contre un mur. On a souri tendrement en se découvrant un énième point commun. « Hé je ne suis pas ton frère pour rien !

Heureusement pour nous on ne tient apparement rien de la mère, hé oué, on s’est construit tout seuls 🙂

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur