Bruges

30 mai 2014 at 11:45 (Uncategorized)

Et donc hier, une journée à Bruges. C’est toujours aussi magnifique, calme et reposant Bruges. Carrément hors du temps. La Venise du nord, les canaux magnifiques, les maisons typiques, les dentellières.

..Et les artisans chocolatiers. Partout, partout et encore partout, genre 5 boutiques minimum dans chaque rue commerçante. On déguste, on achète pour offrir à nos proches, puis on s’arrête au bord d’un canal et on mange le tout, même pas honte. Du coup faut bien recommencer héhé. Pour moi le paradis c’est là quoi, hein vous me connaissez 🙂

Une bien belle journée. Du beau temps, 2 heures de train (très) tôt dès le matin, mais quand on papote tout du long, c’est bon 🙂  Un café en arrivant et une terrasse au bord de l’eau, vraiment hors du temps. Un resto génial le midi, une procession de l’ascension inconnue et pas prévue, au détour d’une rue. On a souvent bien rigolé à regarder les figurants si mal fagottés, des perruques ridicules ou des chapeaux improbables. Bon, en gros on a (ré)appris l’histoire, vaille que vaille et en pigeant que pouic au flamoutch. On a vu au moins 15 Jésus, un par tableau et tous tellement différents que c’en était marrant, 5 ou 6 Marie aux poids et tailles variant du simple au double, des romains et des égyptiens très mal maquillés, des chameaux qui se demandaient dans quelle galère ils étaient. Bref, on a vu, on a souri, et on a vaincu, huhu.

Mais bref, Bruges quoi. Tu fermes les yeux, et tu es au moyen âge. Dans une impasse, sur un minuscule pont. Ou en te trébuchant dans les ruelles mal pavées. En donnant un bout de ton sandwich aux cygnes près du béguinage. En traversant l’ancien hopital. En entrant dans les vieilles boutiques aux murs mis à nu.

Yéé. Une bien belle journée. Tellement, qu’il faudra rapidement y retourner 🙂

 

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur Bruges

Vous avez dit bizarre ?

23 mai 2014 at 09:50 (Uncategorized)

Sensation bizarre. Comme hier soir, quand le ciel était si étrange. Une drôle de couleur, l’ambiance était « jaune ». Là-bas à l’ouest du pays, on annonçait des orages. C’est étrange c’est toujours là-bas que ça tombe, les catastrophes météorologiques. Météorologique quel mot farfelu, je m’en rends compte là en l’écrivant. Mais c’est vrai quoi, déjà l’an dernier dans le Brabant il y a eu plusieurs épisodes orages-inondations-coulées de boues-maisons ravagées par l’eau, et ici rien de rien. Bizarre, mais tant mieux hein 🙂 Je trouve tout bizaroïde tiens ce matin. Je me trouve aussi… un peu alien on va dire. J’ai eu un peu peur cette nuit, j’ai cru que je faisais un infar, ou un truc du genre. P’tain de douleurs sourdes et bizarres. Puis je me suis rendormie, ce matin c’est juste comme si j’avais rêvé. Mais bon, records de taux de cholestérol, toussa toussa. Je les prends les médocs, oui, maintenant je prends soin de moi. ça suffit de faire l’autruche hein, faudra quand même bien penser à aller voir doc gentil. Même si je sais qu’il m’enverra illico voir un cardio, artères peut-être bouchées v/s stress, et blablabla…

Mais non va, j’suis solide qu’est ce que tu crois doc alarmiste. Je suis un roc, tu me connais non, depuis le temps? Je suis le mur qui entoure ceux que j’aime, et ça c’t’une solide forteresse qu’est ce que vous croyez 🙂

Mais bon, reste que là, tout me semble bizarre. Les sensations, les douleurs la nuit, le ciel hier. Un rêve, aussi. Ma grand mère qui souriait, moi qui buvais du lait chaud et trop sucré, une maison inconnue, et là le ciel était rouge. Oué, raconte ça à un psy et hop tu te fais embarquer, héhé. Dans un h.p., rempli de cardiologues 🙂

Vous ne comprenez pas, j’ai juste le coeur marshmallow, puis ma grand mère me manque, et hier soir le ciel était vraiment étrange. Cqfd 🙂

J’ai juste besoin d’une bulle, un refuge, plus petit que ma maisonnette, vraiment une bulle. Comme en camping tiens, d’un petit abri. Mais pas une tente hein, une jolie et minuscule roulotte, où me rouler en boule. Ou bien chanter à tue-tête avec du chocolat pour seuls repas 🙂

Tout ça c’est la faute aux dates. Et bien malgré moi donc, cette sensation bizarre….l’an dernier le 19 mai, j’étais à Paris et c’était bien chouette. Mais au retour, j’apprenais que ma mère venait de devenir folle, et le tourbillon commençait. Folie, amnésie. Hopital, puis home, puis décès, tout ça en moins de 2 mois. Le plongeon vers l’inconnu, cette maison à retaper dans l’urgence, les travaux, les soucis, devenir proprio seule, et assumer tout ça. Le digérer, surtout. 1 an, qui est passé tellement vite.

1 an aussi, à quelques jours près, je balisais aussi pour ma santé. Seule, n’en ayant parlé à personne avant d’avoir les résultats rassurants. Une mauvaise prise de sang, des marqueurs tumoraux positifs qui finalement n’étaient rien de grave. Quand je vous disais que je suis solide 🙂

Ce 20 mai aussi, comme chaque année, une pensée pour cette petite fille que j’aimais fort. Son anniversaire qu’elle ne veut plus partager, depuis 25 ans où elle refuse d’être ma demi-soeur. Où elle et sa sorcière de mère ont rejeté mon petit papa, et toute la famille qui allait avec. Un coup de canif de plus dans le coeur marshmallow, jamais refermé. Toute une partie de vie, et de famille envolée.

‘Tain, pourtant ne dit-on pas toujours le joli mois de mai ?

Il sera beau, mais si. Surtout quand les ennuis de mon Jimmy seront finis.

D’ailleurs tout bientôt je retourne à Paris. Et le tourbillon sera fini 🙂

roulotte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur Vous avez dit bizarre ?

22 mai 2014 at 18:32 (Uncategorized)

Alors, des choses gaies 🙂 parce qu’évidemment, il y en a.

En vrac, parce que je n’ai pas envie de réfléchir aux dates ou à l’ordre des choses,

Une fête des mères où j’ai été bien gâtée, un nouvel ordi ! Mes gamins sont fous, et oui.

Un mois de mai tout fleuri, du farniente au soleil, des fleurs aux fenêtres et partout autour de la maison, le patio tout fleuri qui devient mon refuge préféré (vivement qu’il soit enfin tout aménagé), les balades, la solitude que j’aime tant, ma petite vie, les amis, les longues soirées et trop courtes nuits, les tickets de concerts à venir qui s’empilent dans la jolie boite en fer, les petits restos improvisés, une chouette pièce de théatre dans un chateau, des remplissages de caisses chez mon grand schtroumpf préféré et samedi, son emménagement. Vive les déménageurs, et la bonne humeur 🙂

Mais encore ? Ben… tout bientôt, Paris 🙂 Paris encore et toujours, et oui. Mais cette fois, particulièrement, je me réjouis !

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

21 mai 2014 at 20:34 (Uncategorized)

Oui, toujours prier, et croire aux fées.

Et donc tout va, et tout continuera d’aller, ouais c’est forcé.

Mon Jimmy va mieux, du moins il commence à reprendre confiance en lui et à entrevoir le bout du tunnel, et réaliser toute l’amitié et l’amour qui l’entourent. Et puis, qu’accepter les mains qui se tendent ce n’est pas une honte.

Tout va s’arranger je le sais, je croise les doigts et prie notre bonne fée, ma petite grand mère adorée là sur son nuage désormais installée.

L’amour. Ma grand-mère, toujours et éternellement. L’amour pour mes enfants, pour sûr infini, et pourtant toujours plus grand. La mère poule, les boyaux qui se tordent et le coeur en chamallow quand ils vont mal, tout ça tout ça vous me connaissez quoi.

Mais l’amour c’est comme l’autre boisson là, ça donne des ailes. Ouéé l’amour reçu, comme l’amour donné ça redonne confiance, ça rend fort et même ça les déploie, les ailes.

C’était le post guimauve du jour. J’avais besoin de l’écrire, tiens. 🙂

Et juste après, je vous raconterai des choses plus légères et plus gaies 🙂

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

2 mai 2014 at 11:05 (Uncategorized)

Il y a. En garde un tout nouveau bébé, une petite merveille à la peau chocolat, tout en sourires et en babillages presque constants, du haut de ses 3 mois.

Et puis comme d’habitude, les petits ruisseaux bonheurs, ceux qui font des grandes rivières.  Les potes, les restos habituels entre filles, des sorties (et même un festival de la soupe, oui oui. Sous le soleil, et bien sympa) du shopping entre copines et un achat pas bien raisonnable (youppie), une visite chez le suédois bleu et jaune, une brocante prétexte d’un petit coucou à une exposante mais surtout d’une longue balade sous le soleil, un samedi bien chouette aux Anthisnoises le festival celtique et ses nombreux artisans, des remplissages de caisses chez mon grand schtroumpf qui prépare son déménagement, une soirée bien sympa héhé ça rappelle le bon vieux temps ! Et puis hier une autre brocante, pas spécialement mon truc mais là le prétexte était une longue longue balade dans le coin de mon enfance. Revoir mon école primaire, puis celle des premières années de secondaire, les rues, les quartiers. Rien oublié, souvenirs intacts. Me coller le nez sur la porte vitrée de la piscine tant fréquentée, rien n’a changé, nostalgie… Acheter des fraises, au fermier voisin d’où j’habitais dès ma naissance. Manger la première fraise de l’année, et faire un voeu, encore une histoire de gosse tiens. M’user les yeux sur le mur du défi du plus grand nombre d’anciennes photos de classes. Y trouver mon frérot, minot de 6 ans à peine, collé à son amoureuse de l’époque. Photographier la photo, pour lui montrer. Revoir les professeurs, tels que dans mes souvenirs. Plongeon dans cette enfance, celle de l’école et des copains. Pas l’autre, évidemment.

Une bien belle après midi qui m’a laissé un joli baume au coeur et dans les tripes.

Repasser en vitesse à la maison, et trouver un bouquet de muguet collé sur ma porte. Mystère.

Faire un détour chez mon Jimmy, histoire de. Lui porter des fraises, joli prétexte pour voir comment il va, depuis qu’il a enfin compris que son patron est juste un c*nnard et que oui, le harcèlement moral, quand il dure depuis des mois est néfaste et vachement destructeur. Qu’un burn out ce n’est pas rien ! et qu’il est grand temps de le fuir, prendre le temps de se réparer, et pouvoir enfin dormir.. Repartir à zéro ce n’est pas si grave quand on a 25 ans, tu verras mon loulou. Trouver chez lui mon grand et sa compagne qui étaient là aussi, et découvrir que les muguets c’était eux. Super contente de les voir, puisqu’on s’était loupé dans l’après midi.

Terminer la journée par un petit resto sympa.

 

Toujours, prier les fées. Pour qu’elles continuent de veiller.

 

Permalien Commentaires fermés sur