Au pays des tulipes. Ou de Fifi brin d’acier.

27 février 2009 at 15:33 (Uncategorized)

Et ce soir pour la réunion de la tribu mon Tom nous lâche encore une fois, because un repas à l’hotel et blablabla. Jimmy sera là, lui. Ou pas, va savoir ce qu’il a encore prévu comme sortie ce zouave là.
Ce matin je comate avec un seul petit pote -yeah journée cool- et les marmottes adultes dorment, un qui récupère de son voyage là où y’a de l’édam, et l’hom de la longue soirée, ben oui ‘sont rentrés tard, accident sur la voie, bloqués en gare de Maastricht tout ça tout ça. Pour nous donc longue soirée-télé, un dvd bien nul (« 1408 », and no comment) puis les andouilles de « Jacass » dans un film (ouai z’ont même un film) Bah on a bien rigolé quand même, la connerie humaine ça détend. Au lit vers 1h, et lhomamoi, acharné plonge dans Millénium II. Moi dans les bras de Morphée. Et je haïrai mon réveil au matin je le sais.
Millénium, comme tout le monde vous l’avez lu je suppose? Je l’ai terminé hier, pendant la sieste des petits… Ah quelle manie de se laisser influencer par les gens qui eux, ont lu, « faut que tu le lises, c’est géant! », ou par les médias, ou juste pour suivre la tendance, nanana. D’habitude je déteste ça, et ça m’influencerait plutôt à faire le contraire. Mais là, bon, pour meubler les trajets en train je m’étais dit ok, j’vais m’y coller. 2 tentatives, à 15 jours d’intervalle. Juste à cause du train j’vous disais…

150 pages de descriptions économico-barbantes, de descriptions méga lentes d’une famille plus grande qu’une dynastie entière de fourmis. Et leurs noms, j’vous dis que ça ! ça se passe en Suède z’avez déjà lu le catalogue Ikéa ? Je m’accroche. Puis il paraît qu’après ce long passage ennuyeux ça deviendra merveilleux. Alors va !
Mouais. 170 pages (ahlàlà) plus loin il ne s’est encore absolument rien passé d’autre que des descriptions. Mise en place de l’histoire, faut croire. Mais longue, alors là, longue hein les gens…  Je m’accroche, à ce stade là c’est juste pour voir quand la super histoire va enfin démarrer. Et hourra, ça bouge, il a fallu plus de 320 pages avant que l’ombre d’un indice de ce « thriller haletant » -enfin soi-disant- veuille bien montrer le bout de son nez. Ca aurait pu, oui, être un trhiller haletant. Y’a plein de mort(e)s, tueur(s) fou(s) mais bon, en 2 pages seulement l’énigme est résolue, emballé c’est pesé et hop le meurtrier qu’on vient de trouver a calanché. Bah on s’accroche toujours, faudra bien qu’il se passe vraiment quelque chose, notre journaliste le héros au moins va tout publier, mettre le dawa dans la dynastie ! Et bien non, vlan comme un soufflé raté, tout dégonflé qu’il était.
Sentiment d’une histoire pour rien, à part d’avoir perdu mon temps. J’aurais dû m’écouter, au lieu de jouer le mouton qui suit le troupeau. Cette fois nomdidju, on ne m’y reprendra plus  🙂

*Héhé je dois être la seule critique pas sympa du bouquin de l’année.. Et bon, voui hein vous me connaissez….

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Yep!

26 février 2009 at 15:32 (Uncategorized)

Et enfin voilà jeudi qui se termine. 2 jours de sms rassurants, tout se passe donc bien dans l’autre pays du fromage. 2 jours à juste attendre leur retour, angoissée quand même, j’étais. Mais dans quelques heures tout sera rentré dans l’ordre, et mes zouaves au bercail. Puis youppie lhomamoi sera là aussi, il arrivera vers 21h et oui petite entorse aux habitudes, il sera en congé demain donc c’est lui qui vient.
Vivement ce soir…
🙂

Permalien Laisser un commentaire

Bon ! Alors,

24 février 2009 at 15:30 (Uncategorized)

Parfois, en l’espace de 10 minutes les choses changent. Ma petite semaine pepère avec un Jimmy en congé « forcé » (fermeture au boulot pour la semaine de carnaval), par exemple. Il prévoyait de glander devant la télé ou de s’énerver sur sa console, d’aller se balader, en ville ou dans les bois, faire du shopping ou de la photo, cuisiner aussi accessoirement car il adore ça…. Bref une semaine de vacances quoi. Et hier matin tout à coup je le vois qui s’illumine, l’idée du siècle, hop cherche sur le pc, trains hôtel, vite faut trouver ! Le zazou a décidé de s’en aller…. à Amsterdam ! Avec sa schtroumpfette, et renseignements pris, elle est emballée. Ben tiens.
Comment ça Amsterdam t’es fou ou bien ? Et quand ? Et pourquoi ? Et quelle drôle d’idée ! (ça c’est moi qui râle, enfin pour la forme vous me connaissez). Oui hein vous me connaissez, tout en rouspétant je décide de l’aider… on ira faire des courses ce soir pour grignoter boire et manger durant les 3 heures de train, allez hop ma carte visa pour les réservations, mais oui j’suis gentille et géniale, voyons 🙂
Puis moi aussi je sais avoir des idées : Mon Thomas travaille dans un hôtel, vous savez, la chaîne d’hôtels aux coquelicots. Et même qu’il y en a aussi, dans la ville des drogués et dépravés canaux, si jolie pour se balader. Donc autant lui demander de faire une réservation depuis le boulot, au moins c’est plus sûr. Du coup voilà le zazou parti à Liège, voir son frangin au boulot et tant qu’il y est lui proposer de venir aussi puisqu’il sera en repos mercredi et jeudi !
Et hop ni vu ni connu, demain tôt le matin mes 2 grands et leurs schtroumpfettes s’en iront prendre le train, avec leur baluchon, pon pon.
Retour jeudi en début de nuit. Heureux, qu’ils sont.
Et moi je reste là, avec mes petits potes en comité réduit. Et avec mon angoisse, Amsterdam quoi ! Bordel si jamais et si, et si…. Bref vivement la soirée de jeudi….

Permalien Laisser un commentaire

Belle soirée

23 février 2009 at 15:28 (Uncategorized)

J’entre dans cette taverne. 1er étage, je trouve la table qui me convient, au bout de la salle. Banquette dans le renfoncement d’une fenêtre, calée dans un coin comme j’aime. Personne derrière moi, je déteste ça. Je commande cette salade, elle sera niçoise pleine d’olives de thon d’anchois et de sauce pas light du tout. C’est bon pour le moral et tant pis pour le régime héhé, de toute façon je n’ai pratiquement rien mangé de la journée. Même pas de pop corn au ciné 🙂
Je suis comme assomée, la tête encore dans ce film que je viens de voir. « Le code a changé ». Les mensonges, les faux-culs, ces diners où l’on se sent obligé d’aller, le paraître, les problèmes père-fille, la maladie, la mort ou la guérison, les règlements de comptes, les rires, les cocus, les amants éperdus, les couples au bord du gouffre, et au final l’amour. La vie quoi. Didiou j’ai adoré. Et j’en ai la tête toute retournée. En sortant de la salle pleine à craquer, les gens parlaient. Tous conquis on dirait. Partager, donner son avis. Et moi heureuse de ne pas le faire, tout garder dans la tête, et envie de le revoir, pour tout retrouver. Je suis toujours dans cette taverne. Tout en mangeant, j’observe en souriant. Une bande d’amis, bruyants. A côté, un couple accompagné d’un bébé endormi dans son landau. Apparement habitué au bruit. Un autre « couple », monsieur âgé et tout endimanché, et très jeune dame d’un pays de l’est, toute en mini jupe et maquillage exagéré. Il lui tient sans cesse la main, tout sourire et tout en tendresse. Il semble fier de sa conquète, qui elle ne sourit jamais. Un peu plus loin, un homme seul, qui pianote sur son pc en buvant distraitement un café. A ma gauche, un homme et une femme, visiblement une « première » rencontre. Parlent beaucoup d’eux, moi je moi je moi je, lui a l’humour bien lourd, se moque même des passants dans la rue, veut à tout prix montrer qu’il est un petit rigolo. Enfin pas si petit, à vue de nez mesure 2 mètres au moins. Elle, rit bruyament à toutes ses vannes, rire forcé et très aïgu. Dérangeant visiblement toute la salle mais n’en ayant cure, une rencontre vous vous rendez compte….. Ah làlà, je les trouve pathétiques.
Et je savoure, je mange lentement j’ai largement le temps. J’attends d’être sortie pour téléphoner à mes grands, prendre des nouvelles leur dire que tout va, que le film était génial et que je suis à l’arrêt de bus. Jim dit qu’il a réchauffé le couscous d’hier avant de partir voir le match et qu’il est content que « j’aie bougé », et que le film m’ait plu. Mon grand s’offre un resto avec des copains et me dit d’être prudente au retour. 40 minutes de trajet, me repasser le film dans la tête, me demander où j’en suis.. Me dire que plus jamais faire semblant, sourire à tous ces gens, paraître heureuse dans ces réunions obligées ou ces fêtes barbantes où tout le monde se regarde en coin, « amie-amie » avec toi, puis dans ton dos blablabla. Evidemment ça serait bien…
Le bus arrive à destination, je récupère mon scooter qui cette fois veut bien démarrer. Il fait doux, la pluie a cessé en route pour les 6km restants.
« Mon scooter c’est ma liberté »
Envie de rouler, rouler, rouler…

Permalien Laisser un commentaire

Dimanche de pluie

22 février 2009 at 15:27 (Uncategorized)

Décidément il était dit quelque part que je ne devais pas aller au cinéma hier soir 🙂  Parce que le repas fut plus long que prévu, et les horaires des bus qui ne s’adaptaient plus. Bah le couscous et les retrouvailles avec ma tribu le valaient bien, puis ce n’est que partie remise j’y vais tout à l’heure !
Parce que mes grands seront absents, mon Thomas qui déserte mange et dort chez sa schtroumpfette, et mon Jimmy qui s’en ira avec des copains voir le match Anderlecht-Standard ce soir.
Et là, après-midi au calme, je me transforme en bricolo girl (pas facile de peindre à la bombe je vous le dis didiou j’en ai mis partout).
Seule et au calme, je vous disais, mon Jimmy toujours au lit en ce milieu d’après-midi. Faut bien qu’il récupère de sa nuit de dingue en ville, gn. Et moi, ben je m’étonne encore d’avoir résisté à l’angoisse et d’avoir malgré tout bien dormi. Juste éveillée toutes les 2h environ par le sms promis qui me disait que « tout va bien hein louloute te tracasse pas bisous », et puis je replongeais dans le sommeil du juste. Retour donc du guindailleur à 7 heures avec le premier train du matin, et il vient près de mon lit me raconter sa nuit… puis hop re-re-re-plongée dans les bras de morphée jusqu’à 11 heures passées. Et même pas honte héhé.
Alors donc tout à l’heure je me le paye, ce ciné. Même si je me suis un peu plantée dans les sorties de la semaine et que je pensais aller voir le dernier film de Clint Eastwood. Nigaude que je suis il ne sortira que mercredi  🙂
Mais trop envie de bouger, et donc j’irai voir « Le code a changé ». Horaires de dimanche pour les transports en commun, j’aurai même le temps d’aller manger en ville. Une super salade césar tiens, ça me dit bien. J’avais dit régime hein….
🙂

Permalien Laisser un commentaire

Olé

21 février 2009 at 15:26 (Uncategorized)

Et donc ce fut chips, long bain relaxant, soirée télé/glandage sur le pc, ensuite super grasse matinée 🙂
Samedi au calme loin des mufles qui se foutent bien de moi. Carapace renforcée, crise de ménagite aîgüe et couscous avec mes grands et leurs schtroumpfettes tout à l’heure puisque tout le programme prévu, à l’eau est tombé. Puis je m’offrirai un ciné tiens, ça ça va bien m’aider….

Permalien Laisser un commentaire

Vendredi, chips – dimanche, ceinture :-)

20 février 2009 at 15:23 (Uncategorized)

Youppie les gens c’est vendredi ! Mes gamins reviennent ce soir. Enfin officiellement hein, parce qu’entre un qui mangera chez sa schtroumpfette et l’autre ailleurs, la guindaille du vendredi soir de l’un et le boulot de nuit pour l’autre, voilà encore une soirée en solitaire qui s’annonce. Et je ferai comme hier, mon amour reparti au loin et en répet, un long long bain, un plateau-repas léger devant la télé (moui j’ai décidé une fois de plus de me mettre au régime… no comment please héhé), puis hop au lit tôt les gens ça m’a fait un bien fou  🙂
Ce matin journée cool qui s’annonce, seulement 3 petits potes dont un qui partira à 13h, en anticipant un peu les vacances de carnaval. Le chançard s’en va une semaine à la mer. Boh au vu de la météo qui s’annonce, pas si chançard que ça le gamin hein  🙂
Moi je n’ai qu’une seule envie, hiberner. Attendre la fin de ce long long hiver sous ma couette, avec des chips et de l’iced tea green aux figues de barbarie (ben voui ça existe!). Plein, parce que faut bien survivre hein. Ah zut j’avais dit régime….
Bon alors ok, le régime à partir de dimanche, parce que demain c’est resto puis ciné (et donc pop corn nanmého)….
Et puisqu’on n’est pas encore dimanche, ce soir je dévorerai l’énorme paquet de chips auquel j’avais stoïquement résisté hier tiens !
……et après-demain je m’y mets, promis !

Permalien Laisser un commentaire

Résiste (bis)

18 février 2009 at 15:22 (Uncategorized)

Et bien dites donc les gens ça fait un bout de temps que je ne suis plus passée par ici…
Alors les nouvelles, ben comme je vous l’avais dit j’ai pu reprendre mon rôle de mère Denis, les machines à laver et à sêcher le linge se portent bien, merci 🙂
Et à part ça, et bien ça va, je tente de flotter entre les nénuphars fleuris et les grenouilles agressives, la vie quoi !
La saint Valentin? ben oui c’était bien ! Mais bon vous me connaissez, et vous savez ce que je pense de ces pseudo-fêtes uniquement commerciales…  Donc on a joué à l’inverse des autres couples, et oui vu qu’on va au resto chaque week-end où l’on est ensemble et que pour nous c’est la fête des amoureux toute l’année, ben là on a évité le sacro-saint resto des couples qui -eux- n’y vont qu’une fois l’an, pour nous ça a  plutôt été une pita sur le pouce puis un cinéma 🙂  Et super chouette le ciné, ah didiou un grand film (dans tous les sens du terme, près de 3h), « l’étrange histoire de Benjamin Button », allez le voir si vous le pouvez !
Alors rien d’autre de neuf, les parents de mes petits potes et leurs problèmes, les problèmes de tout le monde et moi qui absorbe tout comme une éponge et ça me mine si vous saviez, heureusement les petits potes tous bien sympas, mon Thomas qui va mieux et ça me réjouit, mon Jimmy qui patauge mais qui heureusement surnage, mon amoureux qui m’aime et pourvu que ça dure, ma (notre) vie qui va changer un jour et haut les coeurs on y croit…. En bref les gens, je survis !

Permalien Laisser un commentaire

Un ours mal léché, et du linge à repasser

11 février 2009 at 15:20 (Uncategorized)

Et le livreur est enfin arrivé, dans son camion plein d’éléctro ménager. L’était sympa, un peu trop même. Mouais, carrément lourd, pfff.
Puis je lui ai montré les 2 machines mortes à enlever, même que je lui avais bien avancé le boulot en les sortant d’avance -et avec mes petits bras pas musclés- dans la cour. Et là le casanova pénible s’est transformé en ours, et que non je ne prends jamais de vieille machine à laver ça va pas ou quoi il reste sûrement de l’eau dedans alors pas question que je la mette dans mon bô camion tout propre et blablabla, en bombant le torse comme si ça allait m’impressionner. Ben tiens, même pas peur !  L’enlèvement du sèche-linge cassé ET de la lessiveuse morte est prévu, lis ton bon de commande !!!! Nanmého il ne m’impressionne pas le poilu pas beau, je l’aimais bien ma défunte machine mais pas au point de lui faire une sépulture dans ma cour hein.
« ok je téléphone au magasin, venez expliquer que vous ne reprenez donc jamais  de lessiveuse »
« ça va ça va, vous emballez pas, raccrochez donc je vais l’emporter! »
Gagné !  
Enfin, gagné à demi, car après que j’aie refusé de l’aider à basculer le cadavre sur son diable -pas mon boulot hein, puis on ne sait jamais si il y avait de l’eau qui me coulait sur les pieds héhé-,  l’ours plus du tout bien leché m’a tout planté dans la buanderie, et sans un sourire.
Donc les gens me voilà devenue installatrice de lessiveuse et sechoir, et haut la main !
Enfin …presque 🙂 
Il a d’abord fallu que j’aille embêter mes voisins pour avoir la clef ad hoc pour dévisser les pièces qui calaient le tambour, puis que je relie le tuyau du robinet à la machine, puis que je me fasse les muscles pour l’installer à sa place initiale, puis que je doive tout recommencer en me rendant compte que j’avais oublié le joint anti-fuites, puis que je sue et me re-pête le dos en poussant à nouveau la machine contre le mur. Hourra elle est prête à fonctionner j’suis fière de moi ! Reste encore à installer le sêche-linge ! Hé bé c’est lourd c’te bestiole je vous le dis, enfin lourd à déposer par-dessus la lessiveuse…. Mais je suis plus têtue que faiblarde, pas question de m’avouer vaincue. Ni d’attendre le soir et le retour de mon Jimmy musclé, j’avais trop envie de tout mettre en marche de suite. Je l’ai dabord hissé sur une chaise, puis hop, en moins de temps qu’il faut pour le dire en un paquet d’essais ratés, j’y suis finalement arrivée !
Et me voilà en fin de soirée, j’ai un peu le dos en compote mais baptème du feu réussi pour les 2 engins,z’ont tourné toute la journée ! Montagne de linge sale en retard complètement anéantie ….et tonne de linge à repasser sournoisement en attente, ayé…
Yep, n’empêche je suis trop fière 🙂  j’ai tenu tête à un ours 1,5 fois plus haut que moi, et j’ai porté-poussé-soulevé 2 mastodontes lourds comme vous n’imaginez pas. Lalilala la meilleure c’est moi !

Permalien Laisser un commentaire

Concerts, c’est reparti

9 février 2009 at 15:18 (Uncategorized)

Et donc les gens nous v’là lundi, dur duuur le saut du lit et en plus j’attends l’arrivée de 5 petits…. Didiou j’aurais dû me méfier….mon anniv’…un an de plus dans les dents mince alors c’était pour de vrai… j’viens de m’en rendre compte, j’suis toute cassée héhé  🙂
Que j’vous explique, un voyage un train samedi matin jusque chez lhomamoi, puis hop dans le minibus du groupe pour un concert samedi soir. On a bien dansé, bien rigolé, moui bien fatiguée…Retour dans la nuit, re-2 heures de train hier matin plaignez-moi les gens je le vaux bien 🙂  Mais du bonheur, un chouette concert, ses sourires juste pour moi et ses bras ouverts… Lui et moi…
Lui-et-moi.
Ahlàlà qu’est-ce que je ne ferais pas pour un demi-week-end volé à l’absence.
Yeah y’a pas que le taureau rouge qui donne des ailes….

Permalien Laisser un commentaire

Et.

4 février 2009 at 15:17 (Uncategorized)

Et le tapis blanc qui s’est à nouveau pointé, recouvrant tout même les routes de mon petit bled, pas salées. Je hais la neige est-ce que vous le savez ?  🙂
Et le petit crabe qui a attaqué mon père en traître. Heureusement les nouvelles sont bonnes, il ne s’est pas disséminé. J’adore mon p’tit papa est-ce que je vous en ai déjà parlé ?
Et les $*#&** d’allergies qui remettent le couvert, et mon gamin adoré qui va bientôt devenir bredin à force de démangeaisons.Je hais les médocs inefficaces les poussières et les acariens, est-ce que vous en doutez ?
Et les problèmes de santé, et les surplus d’examens annoncés, et mon coeur de mère super angoissée qui va bientôt flancher, et, et, et. C’est trop difficile est-ce que vous comprenez ?
Et cette traîtresse de machine à laver qui vient de me lacher, et la nouvelle qu’il va falloir acheter. Et le linge qui s’amoncelle autant que l’argent vient à manquer. C’était pas le moment est-ce que j’ai le droit de râler?
Et à part ça, et bien ça va ! Journée calme avec 3 petits potes seulement, dont 2 bébés qui dorment beaucoup, ouf je vais pouvoir un peu souffler  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Happy birthday to me

2 février 2009 at 15:16 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens !
Alors alors, depuis la semaine dernière quoi de neuf me direz-vous?
Déjà, et depuis hier, un an de plus au compteur !
Bah l’âge c’est dans la tête il paraît ! Heureusement j’vais vous dire, parce que si c’était celui des artères je serais bien embêtée, héhé
Et jamais je n’ai reçu autant de cadeaux (dont un pc portable de mes grands, ‘sont fous le croyez-vous!), jamais je n’ai été autant comblée ! Du bonheur…à garder….
Puis mon Jimmy est enfin sorti de sa semaine de grippe. Sale grippe je vous le dis, mais mon malade était malgré tout bien agréable à vivre donc je ne vais pas trop me plaindre. La « quarantaine » pour ne pas contaminer les petits potes a bien fonctionné, et en plus il ne me l’a pas refilé, qué gentil hein les amis 🙂
Donc voilà les nouvelles, un week-end en amoureux, des cadeaux plus qu’il n’en faut, du bonheur je vous disais. Parentèse ensoleillée parmi les nuages amoncelés…

Permalien Laisser un commentaire