28 novembre 2013 at 13:51 (Uncategorized)

Les petits potes au lit. Je me pose, fais le tour des blogs que j’aime. Un m’interpelle, qui parle des habitudes.

Les rituels. Les lieux, les gens. Ceux que l’on rencontre à la boulangerie, à la librairie, même jour, même heure. Mêmes habitudes. Mêmes petits mots. Le ptit café dans la taverne que j’aime. Où l’on me l’apporte d’office avec double lait. Si ce n’est pas du café, c’est que je suis là pour le repas. Et on me crie « un ‘Zéro’, comme d’hab? » (Oui je bois du coca même en mangeant, et non, toujours pas d’alcool). Mes habitudes, mes rituels. Le trajet presque journalier vers la superette, toujours une rencontre, un arrêt-bavardage, si sympa. Tout ça, parti, terminé t’oublies ma fille. Parce que la boulangerie, la librairie, ne sont plus tout à côté de chez moi. Parce que l’hypermarché lui, est sans vie. Tout le monde est pressé et j’aime pas ça, purée.

Parce que j’ai quitté mon village, et que je me sens comme à des milliers de km de mes enfants. Et oui, ils ne sont plus là, tout près, c’est juste infernal.

Parce que même le sacro-saint repas à la taverne le vendredi soir se fait sans moi le plus souvent. Toujours une bonne excuse, trop loin, trajet en bus, j’aime trop cocooner, fait trop froid.. Plus envie. Parce qu’une des copines n’y vient plus pour manger, mais seulement pour un verre. L’autre est empêchée de venir depuis des semaines. La troisième, c’est la « bonne »copine-ex voisine  😉 Comprenez que je n’aie plus trop envie.

Bref, il me reste de nouvelles habitudes à trouver, en plus de celles qui s’installent, dans ma bulle. Mes rituels, mes petites manies 🙂 Le reste n’est fait que d’imprévus, un ciné décidé dans l’heure, un chouette dimanche avec le pote sympa, une soirée en ville, une réservation d’une journée à Paris. Bien joli tout ça, mais sans mes rituels, mes habitudes et mes petites manies pèpères, je fais comment moi? 🙂

Nomdedieu j’ai perdu mes repères, ça je ne m’y attendais pas.

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

15 novembre 2013 at 20:03 (Uncategorized)

Vous vous rappelez, la voisine du dessus qu’était une copine? Y’a du nouveau les gens 🙂

Hier, elle débarque car elle a une bonne nouvelle à m’annoncer. Elle a rencontré qq’un. Contente pour elle, et bon elle arrêtera enfin de se plaindre constamment de sa solitude ou de ses histoires de coeur foireuses.

Et accessoirement de courir comme une dératée -et sans espoir- après mon frangin, ça c’est un mééééga bon point 😉

Elle a un sourire bizzare qui s’explique rapidement, le qq’un est mon ex mari. Vous avez dit copine 🙂 ? Son air triomphant s’est quelque peu rétamé en voyant ma réaction, tout ce que j’ai trouvé à dire quand elle m’a dit que c’était qq’un que je connaissais très très bien, c’est « Ouh là, pas mon frère j’espère ?!! »  Non, pas ton frère, mais ton ex mari.. Devant mon sourire, elle s’étonne « ça ne te fait rien? » Ma réponse a quelque peu cassé l’effet escompté « ben non, tu rigoles ou quoi, y’a prescription tu ne penses pas ? » 🙂   La pauvre, elle ne capte même pas à quel point le pathétique de sa démarche est risible. Elle arrivait, triomphante, contente de son effet, (de sa « revanche » sur moi, comme d’autres m’ont dit). Vlan, loupé. 🙂  On a continué à parler, de tout et rien, d’autres de ses histoires, ses disputes de gamine capricieuse avec une autre copine, je lui ai même fait un café.

Et je me dis que mon ex mari (l’est con , ou quoi?) le pôvre, ne sait pas dans quoi il est tombé..

🙂

Permalien Commentaires fermés sur

Mes petits bonheurs

14 novembre 2013 at 13:41 (Uncategorized)

Le bonjour les gens, comment ça va bien?

Pour ma part ça va, ça roule, bref la pêche quoi 🙂

Alors, mes petits bonheurs de la semaine, j’vous raconte.

Vendredi, après-midi bien chouette avec une copine. Papotages et petits cafés, c’était pas rien croyez-moi. Parce qu’au départ, je voulais qu’elle vienne bien sûr, mais j’aurais aimé que tout soit fini, fignolé. Jusqu’au moindre carrelage qui manque (encore, grr). Et tout n’est pas fini, fignolé. Mais j’étais ravie de la revoir, c’était donc juste un bonheur 🙂 Puis elle aime la maison « on est bien, chez toi » et ça, c’est juste  du baume au coeur.

Samedi, je m’en suis allée en ville avec mon grand schtroumpf et ça, comprenez bien ça a compté. Parce que cette amitié quoi, ce fil jamais coupé. Puis parce l’on ne s’était pas vus depuis longtemps. Avant le tourbillon, les travaux, tout ça tout ça. Et voilà, on s’est refait un samedi après-midi en ville cette fois la boucle est bouclée, cette je peux enfin dire que tout est rentré (revenu) dans l’ordre 🙂

Dimanche je prévoyais de retourner en ville pour un peu de shopping dans les boutiques exceptionnellement ouvertes. Puis ma belle-fille et sa maman m’on tél pour me dire qu’elles y allaient aussi, cool un imprévu sympa. Et donc shopping entre filles (hum et une nouvelle paire de bottes, encore un imprévu 😉  ) . On a même assisté à « l’arrivée spectaculaire » de saint Nicolas, annoncée dans la galerie à grand renforts de pub . Plus d’1 heure avant il y avait déjà une file d’attente d’enfants emmitouflés et surexcités jusqu’à l’extérieur de la galerie ! Arrivée très rock & roll pour le grand barbu, largué au bout d’un cable et ceinturé sur une balançoire de dessous le toit de la galerie …..toute la descente au son du « hell’s bells » d’ AC/DC. fumigènes et tout le tralala, on aurait dit l’ouverture d’un concert rock ! Les enfants qui chantaient encore 2 minutes avant le ‘venez venez st Nicolas’ traditionnel étaient quelque peu décontenancés, bah au moins c’était original et rigolo, moi j’ai adoré 🙂 Après-midi clôturée par une délicieuse crêpe + glace, on est gourmandes ou on ne l’est pas. A peine rentrée je reçois un message de mon Jimmy, qui arrive avec sa schtroumpfette. Re-cafés, madeleines et cake au pommes. J’ai adoré ce goûter (de plus) improvisé.

Lundi, journée cocoon et bougies parfumées. Je ne pensais pas bouger. Enfin, je croyais 🙂  Bricolages-fignolages, j’étais entrain de recouvrir les planches et tiroirs de mes armoires de cuisine (imaginez Gaston Lagaffe avec du papier adhésif jusque dans les cheveux) quand vers 15 heures on sonne à la porte. Le pote sympa est sur le seuil, 2 valises à la main. Non hein, il ne venait pas s’intaller qu’est-ce que vous croyez 😉 J’ai dit un pote vous suivez ou bien?  Il avait gentillement pensé à moi lors d’une balade en brocante, et m’apportait ses trouvailles. Depuis le temps que je lui cassais les pieds avec mon idée de valises-qui-ont-de-la-gueule à empiler pour faire office d’armoire à chaussures ! « En voilà déjà 2, elles te plaisent j’espère! »  Petit café, parlotes et visite de la maison du haut en bas, oups je sais ce qu’il va dire : ‘maison de fille’ ..J’ai vu juste 🙂 Il dit aussi  « tout mignon, tout frais, tout toi quoi ! » et puis « bon sang quand j’avais vu le chantier au début j’avais eu peur ». Et non négligeable, le bricoleur ne trouve rien à redire, héhé. Je vais finir par en être fière, de cette maison ! Dans la foulée, on s’en va se boire un verre à une terrasse chauffée et puis on s’invite au resto, décidément j’ai adoré cette nouvelle journée pleine d’imprévus !

Mardi les petits potes reviennent, et le bébé hurleur semble (enfin) se calmer. Oooh yeah !

Bref j’aime à le dire, le vrai bonheur est fait de plusieurs, tout simples, à capturer.

Et à garder.

Permalien Commentaires fermés sur Mes petits bonheurs

7 novembre 2013 at 12:26 (Uncategorized)

Et ben ma chère dame, il va falloir 1/le changer parce qu’il est très vieux, et 2/le faire descendre de 2 étages parce que la loi dit au-rez-de-chaussée-etpicétout me dit l’envoyé spécial du fournisseur d’électricité, en parlant du compteur.

En sachant qu’une de ces bêtes là coute au moins un bras, moi je dis mierda. Bon je m’y attendais, le bonhomme qui était venu contrôler l’installation éléctrique m’avait prévenu qu’il faudrait sûrement en passer par là. Puis positivons, ça fera partie des « travaux obligatoires » à effectuer, et donc inclus dans le prêt de la maison.

Et puis bah, l’envoyé spécial  de ce matin, j’vais vous dire ma bonne dame il était tellement spécial, que même avec un zéro de plus sur le devis j’aurais gardé mon sourire béat.

Maintenant y’a plus qu’à trouver un éléctricien (un nouveau hein, parce que le pote soi-disant-du-métier-mais-bien-largué, c’est bon là j’ai donné) qui viendra installer les câbles extérieurs et préparer l’emplacement pour le futur nouveau compteur.

Y’a plus qu’à. Et puis tiens, tant qu’à faire, croiser les doigts pour que le fournisseur d’électricité mandate le même  Johnny Depp en salopette que ce matin pour venir tout raccorder. Olé 🙂

Permalien Commentaires fermés sur