Fait, ou pas fait?

31 mai 2007 at 11:30 (Uncategorized)

Pas grand chose à raconter les gens, donc je vais « meubler », en répondant à un questionnaire qui circule sur le net. C’est pas souvent que je m’y colle donc profitez  (surtout qu’il est super méga long, après ça je suis dispensée de poster pendant 3 jours au moins!) 🙂

« Fait ou pas fait? »

-Payer votre tournée dans un bar : Bah oui, mais bon pas trop le genre d’endroit où je traîne…

-Escalader une montagne : Heu non, juste des ptits rochers même pas hauts quand mon père-mon héros m’emmenait avec lui faire de l’escalade

-Conduire une Ferrari : Si je vous dis que je conduisais ma ptite Yaris comme si c’était une Ferrari vous me croirez? -Je n’ai plus le permis… cqfd

-Visiter les pyramides : Non, mais merci de l’invitation

-Tenir en mains une tarentule : Aaaarg non mais vous n’allez pas bien ou quoi? Me demander ça à moi qui détiens le record du monde d’hystérie devant n’importe quelle minuscule araignée !

-Prendre un bain à 2 à la lueur des bougies : Ah ça oui…

-Dire ‘je t’aime’ en le pensant vraiment à chaque fois : Avant Lui, non

-Prendre un arbre dans vos bras : C’est ça, oui. Avec une tarentule dans les mains

-Sauter à l’élastique :  Ben voyons, et sans lâcher l’araignée….

-Visiter Paris : Oui oui oui ! (3 fois donc)

-Regarder un orage sur la mer : Yes, même que c’était en Espagne. Et j’avais juste peur que ma tente soit emportée par le déluge, donc je n’ai pas vraiment apprécié le spectacle.

-Voir une aurore boréale : Non

-Aller dans un grand évènement sportif : ça va pas non?

-Faire pousser et manger vos propres légumes : Oui il y a longtemps…quand j’avais un jardin et une maison à moi

-Toucher un iceberg : un glaçon dans mon verre de coca ça compte?

-Changer la couche d’un bébé : Ouh là ! à peu près 10 fois par jour depuis 18 ans…faites le compte !

-Faire un voyage en montgolfière : Euh non, merci et sans façons

-Voir les étoiles filantes : Oui, ça c’est fait ! Et les voeux secrets aussi..

-Etre grisée par le champagne : Non jamais, et d’ailleurs je n’aime pas ça (ni le champagne, ni être bourrée)

-Donner plus que vous ne pouviez à une oeuvre caritative : euh non..

-Participer à un record du monde : Non mais je suis un record du monde à moi toute seule tout le monde sait ça voyons  (de la gourmandise, de la pire tête de mule, du pêtage de cable puissance 12 pour des riens, de l’excessif, de la maman la plus pot-de-colle, de l’amoureuse la plus « trop », des pires désespoirs ou des fous-rires qu’ont pas de sens, de plein de tout ça et encore bien pire..)

-Faire une bataille avec de la nourriture : Ben oui, à la cantine comme tout le monde, mais aussi une bataille mémorable à coup de parfums et déos-tester dans un magasin…et une mémorable punition au retour à la maison 🙂

-Parier sur le cheval gagnant : j’y connais que dalle en tiercé..

-Demander votre chemin à un étranger : Oui, plein de fois parce que je me perds tout le temps

-Faire une bataille de boules de neige : bien sûr, quand j’étais gamine ! Mais depuis, je déteste la neige

-Crier aussi fort que vous pouvez : Si s’époumoner à chanter comme une casserole s’appelle crier, alors oui

-Porter un agneau : Oui, pour le mettre dans la crêche de Noël

-Voir une éclipse totale : Yes ! de soleil et même de Lune

-Ecraser un animal en voiture : oui, une chauve souris  😦   faut croire que son radar était en panne.

-Danser comme une folle sans se soucier de qui regarde : oui, l’autre semaine au concert d’Indo, quand je criais chantais aussi fort que je pouvais

-Se sentir vraiment heureux, même un court moment : Oui, depuis Lui, des centaines de fois…

-Avoir 2 disques durs sur votre ordinateur : non, mais il faudrait !

-Prendre soin de quelqu’un qui est ivre : Prendre soin non ! Mais s’occuper de la mère alcoolo, oui

-Danser avec un inconnu : oui y’a ben longtemps ma bonne dame

-Voyager avec un sac à dos au Canada : Pas fait, dommage.

-Faire une ballade de minuit sur la plage : Oui mais pas un bain, ça je n’accepte que si l’eau est à 35° minimum comme quoi c’est pas gagné

-Faire du parapente : comme pour la mongolfière, merci sans façons

-Visiter l’Irlande : non mais ça me plaîrait bien c’tte histoire, comme y rencontrer Bono

-Avoir le coeur brisé plus longtemps que vous avez été amoureux : non, le coeur brisé c’est juste parfois, amoureuse là c’est tout le temps

-Au resto, vous asseoir à la table d’inconnus et manger avec eux : pas que je me souvienne

-Visiter le Japon : Non, et ça ne se fera jamais

-Traire une vache ou des chêvres : Jamais fait, et heureusement pour elles

-Chanter dans un karaoké : Faudrait que je sois bien bourrée pour accepter de me donner en spectacle  …et comme je ne bois pas….

-Trainer au lit toute une journée : On va dire une demi..

-Jouer au football : Z’êtes fous ou bien?

-S’embrasser sous la pluie : Oui, et sans parapluie !

-Jouer dans la boue : Oui quand j’étais môme, et j’adorais ça !

-Etre dans un théâtre en plein air : Théâtre de rue ça compte?

Purée l’est long ce questionnaire, je reviens plus tard les gens !

———————————————————–

Suite (et fin !)

-Suivre un cours d’arts martiaux : Non mais vous m’avez bien regardée?

-Jouer à la XBox pendant 6 heures d’affilée : …. même pas 10 minutes, et d’aucun jeu de ce genre car je n’y connais rien

-Etre mariée : Ah oui ça déjà fait ! et pendant 21 ans qui dit mieux?

-Organiser une fête surprise : Oui

-Etre divorcée : Et oui

-Ne pas manger pendant 5 jours : Même pendant 5 heures j’ai du mal alors 5 jours !

-Faire des gâteaux à partir d’un sachet tout fait : Oui et vive maman Alsa  🙂

-Gagner un prix à un concours de déguisements : Non et jamais participé d’ailleurs

-Conduire une gondole à Venise : Heu, même pas une barque

-Etre tatoué : Beurk

-Etre interviewé à la télé : Heureusement non

-Recevoir des fleurs sans raison particulière : Non et c’est bien dommage

-Aller à Las Vegas : Pas fait et vraiment pas envie

-Manger du requin : Quelle drôle d’idée

-Acheter une maison : Fait. La revendre aussi. Et merde

-Faire une croisière : Oui dans ma baignoire

-Elever des enfants : Heu oui…. plein  🙂

-Suivre votre chanteur favori en tournée : Hum, bonne question, j’ai pas de chanteur favori… suivre parfois (souvent) Indo juste pour l’ambiance et retrouver les dingos, donc on va dire que c’est fait…. Sinon…. héhé bien sûr y’en a bien un que je suis le plus souvent possible en tournée, mais ça c’est hors concours puisqu’il est lhommedemavie  😉

-Faire une randonnée à vélo dans un pays étranger : Pas fait, ni en Belgique d’ailleurs

-Déménager dans une nouvelle ville pour une nouvelle vie : Non…. pas encore…

-Manger des fourmis : J’espère que non! Z’avez vu l’étude (sérieuse il paraît) qui dit que l’on avale sans le savoir près d’un demi kilo d’insecte par an? Aaaaargggh

-Marcher sur le Golden Gate Bridge : Non

-Chanter à tue-tête dans votre voiture et ne pas vous arrêter malgré que l’on vous regardait : Crier chanter à tue-tête en roulant, ça oui je faisais ! Mais si on me regardait, arrêt immédiat, timide je suis !

-Subir de la chirurgie esthétique : J’ai bien trop peur des hopitaux. Mais bon, si une bonne fée avec une baguette magique en état de marche passait par ici….

-Survivre à un accident auquel vous auriez pu ne pas survivre : Non pas à un accident, à la vie..

-Ecrire des articles pour une grande publication : Ben oui, ici m’enfin  🙂

-Soutenir quelqu’un qui perdait connaissance : Impossible j’suis musclée comme un moineau. Mais lui mettre des baffes pour la ranimer, ça oui j’ai su faire !

-Piloter un avion : Non mais ça me plairait !

-Briser le coeur de quelqu’un : Oui, malheureusement

-Vous briser un os : Oui, et par miracle vu le casse-cou maladroit que j’étais (je suis), seulement une fois !

-Percer une autre partie de votre visage que les oreilles : Non

-Manger des champignons que vous aviez récoltés : Heu non… d’aucune sorte  🙂

-Monter à cheval : Oui, il y a longtemps sur un poney-très-malheureux-et-très-puant dans un carrousel.

-Subir une importante opération : Quand elle donne la vie on peut dire qu’elle est méga-importante ! Donc fait. Et 2 fois d’ailleurs

-Dormir plus de 30h d’affilée : Dépasser la moyenne actuelle de 5 heures par nuit serait déjà un miracle, alors 30h ça c’est juste un rêve!

-Visiter tous les continents : Pas fait

-Manger du kangourou : Non plus

-Avoir votre photo dans le journal : Oui, mais juste parce que j’étais auprès de Lui. Et je n’avais pas aimé du tout

-Changer l’opinion de quelqu’un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à coeur :  J’ai souvent des opinions très ….insolites et je me fous de savoir si les autres s’y rallient ou non, car voyez-vous, inutile d’entamer un débat par lequel on essayerait moi de me faire changer. Tête de mule for ever.

-Reprendre vos études : Non mais j’aurais dû ! Puis qui sait…

-Faire du parachute : Ben voyons ! Juste après le saut à l’élastique, avec la tarentule morte de trouille agrippée à mon cou

-Construire votre PC à l’aide de plusieurs morceaux : Non mais exploser le mien en 1000 si il continue de ramer ainsi ça va être vite fait..

-Sauver la vie de quelqu’un : Oui, la mienne

-Voler quelque chose : Oui, j’avais 6 ans. Un chocolat dans un magasin près de chez ma grand-mère et rétrospectivement je n’ai eu peur que d’une chose : que le grand barbu (St Nicolas) l’ait vu de son nuage !

-Travailler à l’étranger pour une courte durée : Pas fait mais ça me plaîrait assez

-Allaiter son bébé : Non

-Prendre un cours de cuisine auprès d’un professionnel : Non mais ça ne serait pas du luxe..

-Tricher à un examen : ça oui, fait et refait. Et avec brio en plus  😉

 

Ouf ! Fin de l’interview, à vous les studios

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

:-)

25 mai 2007 at 11:29 (Uncategorized)

Mais non N., j’suis pas morte  🙂

J’ai survécu au week-end dingo de 3 concerts de mon Amour en 2 jours, à la fatigue, à la traversée de Bruxelles dans un minibus devenu fou pour arriver à l’heure sur scène, à un orage dantesque à l’abri d’une véranda, et même aux repas gargantuesques en compagnie du groupe. (mon régime a donc nettement moins survécu grrmbl and no comment) Et à part ça ? Et bien ça va. Un lundi férié de grasse matinée-tendresse, d’après midi brocante et de boîtes en fer en trop plus, d’un resto (hum encore) en amoureux, et donc tout va, comme je vous disais ! La routine a repris hier avec les petits potes, journée calme -et heureusement vu mon état-, soirée plateau-télé-surgelé et Dr House que du bonheur, au lit tôt (23h mais oui), et ce matin journée super cool avec seulement 2 petits potes-marmottes. 

Bref, pour l’instant, je vous le dis la vie est belle.

Permalien Laisser un commentaire

En vrac

25 mai 2007 at 11:27 (Uncategorized)

Peu de sommeil, une journée difficile de 5 enfants en garde, une épidémie de varicelle qui s’annonce, une pluie d’éclairs en soirée ouf l’orage va contrer cette chaleur lourde pour la nuit, un Julien déjanté à la nouvelle star et décidément j’adore, un réveil difficile et la pluie n’est même pas tombée, 4 enfants pleurnichards et enrhumés et viva leur sieste, mon Jim stressé et stressant because évaluation d’apprentissage, mon Tom reparti chez son père depuis mercredi pour étudier au calme sans les bébés et grr je ne le reverrai pas avant vendredi prochain, Bertrand Cantat qui demande sa libération conditionnelle et c’est une p’tin de bonne nouvelle, un week-end chargé de 3 concerts pour mon amour et bah au moins on sera ensemble, un Senséo de plus ou bien là je m’endors sur le clavier, un roquet qui aboie non-stop juste là en face depuis ce matin et purée envie de le cuire au barbecue, un long voyage en train ce soir vers le fond de l’Ardenne y’avait longtemps et même que ça me manquait, un vrai week-end à me croire en vacances et didiou j’en ai besoin, une boîte de mélo cakes découverte dans l’armoire et je vais lui faire sa fête avec délectation, en gros c’était les nouvelles en direct de radio gaga, à vous les studios je file j’ai trop faim !

Permalien Laisser un commentaire

Le ver est dans le fruit – la tête elle, dans le brouillard

23 mai 2007 at 11:26 (Uncategorized)

Ici radio gaga, en direct du mur de brouillard qui m’encercle. Je pête la forme (hum) après 4h de sommeil à peine.

Une soirée de formation super super lourde, à vous dégouter d’assister à la 2ème partie dans un mois. Bon bref c’est obligatoire, la garderie qui m’emploie a l’air de penser que c’est essentiel et donc on s’y rend et on se tait. 18 ans que ça dure et c’est pas encore fini, pauvre moi  🙂

Une longue soirée ensuite de discussion, suivie d’une saleté d’insomnie qui bouffe l’esprit comme un ver dans un fruit, et me voilà, prête à accueillir les 3 petits potes de ce jour. Journée cool, avec 3 enfants d’habitude faciles à vivre.

Et c’est tant mieux parce que j’ai l’esprit le corps et le coeur bien bouffés par le ver carnivore 🙂

Help un café, un bout de chocolat, un petit mot doux de celui que j’aime et donc tout ira.

Bonne journée les gens !

Permalien Laisser un commentaire

Y’ a des jours comme ça

22 mai 2007 at 11:24 (Uncategorized)

C’est la pleine lune ou bien? Les 4 petits potes hurlent à qui mieux mieux depuis le matin. Quand y’en a un qui se tait, c’est l’autre qui embraye. Ou la 3ème qui se met à pleurer elle aussi. Par solidarité, sans doute. Le petit dernier n’est pas en reste, il a peur des copains hurleurs. 1 heure qu’il m’a fallu pour calmer ce petit monde. Puis une autre maman me tél., la dame où son gamin devait aller en garde vient d’avoir un décès dans la famille, help peux-tu me le garder toute la semaine? Mais voyons pas de soucis plus on est de fous plus on rit…. Et le 5ème arrive donc en hurlant parce qu’il n’a pas compris l’histoire. Re-belote, ça redémarre de plus belle dans la chorale.

Tout va, je gère… 3 au lit, et il fait tout de suite plus calme I’m the best !

Puis mon Jim se lève de mauvais poil au vu du boucan d’enfer qui l’a éveillé. Et mon grand vient de rentrer dans le même état, because stress des examens, j’ai raté j’en suis sûr et gnagnagna.

Yep belle journée n’est-ce pas…

Il n’est que 10 heures 30 et moi j’aimerais déjà être sous ma couette. Mouais c’est sans compter avec la super formation casse-pied de ce soir en ville. Pffft, et le fait qu’en rentrant vers 23h, cerise sur le gâteau bien pourri, j’aurai loupé le Dr House…

Bah y’a des jours comme ça….ça ira mieux demain ! 

Et bien même ça, c’est pas certain…. 

Permalien Laisser un commentaire

Sam, je suis Sam

21 mai 2007 at 11:23 (Uncategorized)

Merveilleux film hier soir à la télé (pour une fois, ça vaut de le signaler!)

Sean Penn étonnant dans ce rôle d’un papa qui a l’âge mental d’un enfant de 7 ans, et à qui l’on veut retirer la garde de sa petite fille. Michelle Pfeiffer comme avocate survoltée débordée et finalement tellement touchante.

Plein d’amour et de tendresse. Un merveilleux film. Je me répète, je sais. Normal je suis toujours aussi fatiguée  🙂

Taïaut vite un Senséo les petits potes vont arriver, bonne journée !

Permalien Laisser un commentaire

Indo, Bercy

20 mai 2007 at 11:20 (Uncategorized)

Suite de l’épisode précédent : Il fallait que je dorme…

Vendredi soir donc, au lit vers minuit (mais oui, c’est tôt) pour une nuit réparatrice. 7 heures de sommeil, un luxe   🙂

Et puis départ dès 9 heures de Liège, en car de la FNAC direction Bercy pour le concert d’Indo. Fin de la tournée, on ne pouvait pas manquer ça ! Nous voilà en route, les 3 téméraires Indo-dingo habituelles, et C. la fille de mon amoureux pour qui c’était une première. Pour tout avouer, j’y allais avec des kickers de plomb, pas envie, spleen cause déprime qui me colle au semelles depuis un bout de temps (z’aviez remarqué mes jérémiades hum). Puis 6 heures dans un bus même pas confortable c’est long, puis mon Amour devait venir avec nous et hop comme d’hab annulé because il est en concert, puis être en route 24 heures juste pour un ça c’est idiot, puis blablabla toute façon j’irai pas.

Mais l’enthousiasme effarant de l’Indodingo numéro 1 a fini par me convaincre. Allez, en plus j’ai ma place depuis des mois ça serait bête de ne pas y aller ! Et donc me voilà en route, avec des kickers juste un peu moins lourdes. Et comme prévu le trajet semble (et est) super long. Et comme prévu Il me manque. Et comme prévu, les 4h30 d’attente devant la salle n’en finissent pas. Et comme prévu je me demande bien ce que je fous là, incapable de partager l’énervement des autres. Le temps s’étire et n’en finit pas, mais heureusement il y a des rencontres sympas et des conversations rigolotes.

Enfin on ouvre les portes. Moins de bousculades que les autres fois, moins de course dans la salle, et on trouve une place nickel, au bas des gradins. 1ère partie super nulle. Mais on savait, on y avait déjà eu droit à Bruxelles. Nicola a vraiment de drôles de goûts, parfois.

Enfin le concert débute. Et là ben oui que voulez-vous, comme à chaque fois on ne peut que craquer, entrer dedans. Tomber dedans. 3 heures de concert (moins les 3 interruptions pour cause de coupure de son…incroyable pour une salle comme Bercy!), 3 heures de folie, d’émotion, de mal partout à force de sauter et danser malgré la fatigue. Chanter à tue-tête. S’arrêter l’espace d’un instant, regarder autour de soi et comme à chaque fois, être étonnée de cette foule en délire, 18.000 personnes à l’unisson les bras levés. Il faut l’avoir vécu pour comprendre. Indo à Bercy pour la 3ème fois, et à chaque fois le même émerveillement. 8ème concert de l’Alice et June Tour, purée j’ai bien fait de venir. 3 heures de bonheur sans penser à rien d’autre (ou presque).

Evidemment nuit blanche dans le bus encore plus inconfortable qu’à l’aller. Et  donc c’est en miettes que je retrouve mon lit vers 6h du matin. La trêve est finie, retour à la réalité.

J’ai dormi 4 heures, je me traîne dans la maison comme une âme en peine. Mon grand en plein blocus, mon Jim parti chez un copain, mon Amour là-bas au loin se ballade dans une fête de village, se fait interpeller tous les 10 mètres et savoure sa popularité. Il est heureux et c’est tant mieux.

Mais décidément je déteste ses groupies pour les 5 générations à venir  🙂

Et je m’en retourne dormir. 

 

Permalien Laisser un commentaire

Quand la journée de l’ascension débute par une chute

18 mai 2007 at 11:19 (Uncategorized)

Ou comment je réagis puissance 1000 à des n’importe quoi qui me blessent, et je manque de faire s’écrouler ma planète rose dans le fin fond d’un trou noir. Purée parfois je ne me reconnais pas. J’ai mal pour des riens. Et vous me connaissez, j’ai mal, alors j’aboie. Je réagis avec une force dont je ne me croyais pas capable. Heureusement, celui qui m’aime a eu le don de laisser passer la crise. Et donc plouf, minable, elle ne veut plus rien dire. Et heureusement. En gros je vous explique que je suis doucement entrain de virer dingo. Et là je n’essaye même pas de vous faire marrer.  

Heureusement la journée était belle. Heureusement ce festival des arts de la rue(*) était génial. Heureusement j’étais seule une grande partie de cette journée, et j’ai pu décompresser. Me ballader, tout regarder, grimper là haut vers la Citadelle en attendant que les balladins arrivent, marcher encore et encore. A en avoir mal partout. Et faire le vide. Intersidéral. Pour raccrocher la planète sur son orbite. Et manger une barbe à papa comme nébuleuse, retrouver une âme d’enfant, et vaincue, arriver à sourire lors des spectacles.

Et puis attendre la fin d’après midi, pour qu’Il arrive. Et refaire les mêmes parcours, revoir les mêmes spectacles. Mais cette fois main dans la main. Et respirer, enfin.

Puis un resto en amoureux. Puis une nuit faite d’insomnies à le regarder dormir. Et me dire que j’ai une p’tin de chance. Et qu’il faut que j’arrête de me laisser bouffer par son absence, et les questions du *$#*grrr*  de diable sur l’épaule.

Et qu’il faut que je dorme…

(*) www.namurenmai.be

 

Permalien Laisser un commentaire

Soleil

14 mai 2007 at 11:18 (Uncategorized)

Me suis assise sur un banc, et j’ai regardé passer les gens. J’ai fait les boutiques, je suis entrée partout, j’ai flâné et il ne pleuvait même pas. Je me suis perdue dans des longs détours en train, j’ai pleuré doucement parce qu’il y avait des milliers de coquelicots le long des voies. J’ai zigzagué beaucoup pour arriver (revenir) là-bas. Et il ne pleuvait toujours pas, malgré les prévisions météo. Après l’orage a grondé. Longtemps. Et il pleuvait des larmes. La nuit porte conseil dit-on. Ou effraye les enfants perdus et les chasse au loin vers des trains. Encore. Puis l’orage passe, et on regarde démarrer le train, vide. Le soleil traverse la véranda. Brûlant, et sêche les larmes.

Alors on revient au départ. Et on renaît.

Permalien Laisser un commentaire

Besoin

11 mai 2007 at 11:17 (Uncategorized)

D’être seule. Comme si c’était vital. C’est vital. Seule, ou j’explose. Besoin de me retrouver, de marcher dans des rues que je ne connais pas. Besoin de m’asseoir sur un banc, 5 minutes avec moi. Ou 5 jours, ou 5 ans. Trop de pression, trop de questions. Marre, trop marre. Vide, complètement vide.

Vous ne comprenez rien? Qu’importe moi non plus.

Permalien Laisser un commentaire

Rain

10 mai 2007 at 11:16 (Uncategorized)

Tu croyais cette fois-çi être protégée, envers et contre tout.

Mais quand il pleut c’est pour tout le monde. Alors soit tu t’abrites, soit tu te fais rincer.

Pov’ conne.

Permalien Laisser un commentaire

Beautiful day

8 mai 2007 at 11:14 (Uncategorized)

Un p’tit coucou les gens, en attendant que les petits potes arrivent. 4 bébés va y avoir du sport, positivons mais oui mais oui. Pas de pluie tôt ce matin pour conduire mon Tom en scooter. Je le savais que la journée s’annonçait bien ! Sourires béats sur ma face, joie intérieure inexplicable. Et drôlement bienvenue. Là je mange un yaourt aux figues, et purée c’que c’est bon. Les moineaux maléfiques qui nichent sous les fenêtres de ma chambre ne m’ont pas éveillé comme d’hab. à 5 heures du mat’ et ça c’est un bonheur. J’ai fait des rêves bien rigolos et depuis le temps, ça manquait ! (un hôtel-labyrinthe où il n’y avait que des gâteaux au buffet-repas, et des girafes dans la pelouse. Entre-autres). Mais non je ne suis pas folle, j’ai juste besoin de (vraies) vacances. 

D’une bicoque en Toscane.

Ou de chateaux en Espagne.

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Je vais….

7 mai 2007 at 11:13 (Uncategorized)

…bien. Très bien même. Et merci quand même  🙂

Je ne sais de quoi demain sera fait. Mais il sera.

Avec ou sans toi. Ici ou là-bas.

Vivre au jour le jour. Vivre par amour. 

Rester ou partir. Et toujours sourire.

Plus rien ne me blesse. Plus jamais tristesse.

Chaque jour est joli. Même sous la pluie.

Je ris, je m’organise. Mais non pas à Venise ! 🙂

Que du bonheur en perspective. Il faut bien que je vive.

L’égoïsme ne m’aura pas. Vive le chocolat.

Et les francos de Spa.

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Pauvre France

6 mai 2007 at 11:12 (Uncategorized)

Z’ont choisi le nabot. ‘Font pitié, tiens.

« Etre né sous l’signe de l’hexagone,
c’est pas c’qu’on fait d’mieux en ce moment
et le roi des cons sur son trône….. » (Renaud)

Permalien Laisser un commentaire

P’tin de spleen

4 mai 2007 at 11:11 (Uncategorized)

Qui m’envahit comme une saleté de cafard collé à mes basques.

Logique, quelque part, après cette semaine bien chargée. Mais la fatigue, melée au vide de l’absence de mon Amour pour les 5 jours à venir, son concert après-demain, ma petite routine que j’attendais juste pour souffler et me retrouver un peu et qui tout à coup me désarçonne, les petits potes aussi fatigués que moi -et donc super pleurnichards-, tout ça me terrasse d’un coup et par surprise. Et je suis là, pendant la sieste des petits, mollement affalée dans le divan à feuilleter un bouquin au lieu de m’attaquer à la demi-tonne de linge à repasser qui trône devant moi. Ou à venir traîner sur le pc au lieu de faire la vaisselle. Ou à sêcher devant la longue liste des courses à faire, lassée d’avance de l’expédition qui m’attend ce soir au supermarché. Et je n’ai même plus de quoi me faire un délicieux café.

Bref, tout m’emmerde, tout me lasse et j’attends vainement la fin de la soirée pour retrouver ma couette adorée.

Pourtant on est vendredi, je retrouve mes enfants et ça c’est juste du bonheur. Pourtant hier Renaud à Forest National durant plus de 3 heures à bien joué sur la carte des souvenirs -malgré l’accoustique merdique-. Pourtant Indochine J-15 à Bercy, et le mail rigolo et hystérique de la copine la plus fan (et la plus fada) aurait dû me remonter sauvagement le moral. Pourtant mon Amour me dit qu’il m’aime et ça devrait suffire à mettre du baume à la vie. Pourtant demain expédition en ville avec mon grand schtroumpf, et depuis le temps ça me manquait.

Pourtant.

Alors merde, pourquoi je vais aussi mal.

Permalien Laisser un commentaire

Next page »