26 avril 2013 at 15:22 (Uncategorized)

Chez moi, il y a plein de petits potes. Pour l’instant 8 inscrits, pour respecter mes 4 temps pleins il faut bien jongler avec beaucoup de temps partiels. Alors ça déménage pas mal. Chacun prends ses repères comme il peut, comme ce petit qui me demande chaque fois qu’il arrive « on a qui aujourd’hui? » Pas de monotonie je vous le dis !

Plein de petits potes (et donc plein de parents, mamys ou tonton qui passent ici, vies croisées, parlotes, parfois confidences, et amitiés je ne changerais mon métier pour rien au monde, vous comprenez !) Plein de petits potes. Ca court partout dans l’appart tout en longueur, ça crie ça rit, parfois même ça pleure. Ca vit, ça vit quoi ! Je leur invente des histoires tellement farfelues que je n’oserais vous les narrer 🙂 Je leur lis l’histoire de la petite taupe qui cherche qui a bien pu lui faire sur la tête, et je m’amuse autant qu’eux à comparer les crottes à chaque page (ce livre existe vraiment, cette histoire n’est pas de moi, tiens il y a des auteurs pour enfants aussi dingos que moi 🙂 )  M’avoir comme nounou, c’est écouter comme radio Classic21, et oui Cendrillon chez moi est chantée par M’sieur Bertignac, et c’est pas vraiment un conte de fées 🙂 J’ai la chance d’avoir un très bon contact avec tous mes parents, c’est juste un bonheur. Parler, parler et parler, c’est ça la clef. Ben avec moi je vous le dis ils sont bien tombés 🙂  De tout de rien, de concerts où parfois j’en croise certains, de fleurs, de l’actu tout autant que de leurs rejetons, de cuisine ou de décoration, bref la vie quoi. Il arrive souvent que les parents aiment aussi les Kickers, et ça m’amuse de penser que si les petits en portent c’est un petit peu à cause de moi. Certains jours on est 2, 3, ou 4 à en porter. C’est rigolo, faudra que je pense à faire une photo. De nos pieds tous alignés. J’aime la douceur qui plane ici, le calme ou le grain de folie. Chez moi certains matins, les poissons mangent 2 ou 3 fois. Histoire de faire diversion quand en arrivant pleure un petit garçon. Chez moi le petit dragon rigolo fait « scrounch », oué quand on est nounou on doit tout inventer, même les cris des animaux ignorés.D’ailleurs ça ne crie pas, un dragon, ça crache du feu pour allumer les barbecues. Et ça ne mange que de la salade. Donc scrounch. Il reste à sourire à une maman qui me demande où son garnement à bien pu aller chercher une idée aussi saugrenue, héhé. Bref, tout ça pour dire…..j’adoooore mon métier !    🙂

DSCN0128

DSCN0545

DSCN0548

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

18 avril 2013 at 10:13 (Uncategorized)

Alors bon, je n’hiberne pas. Evidemment 🙂  Peintures après journée chez mon grand, fête d’un anniversaire, ou du jour J pour mon gamin… Ca y est ils ont passé les actes chez le notaire cette fois ils sont vraiment propriétaires ! Un bémol pourtant, pendant qu’un est heureux, mon autre loulou lui est malade et bien seul chez lui, le pauvre une grippe intestinale avec fièvre en plus du reste 😦  au repos jusque la fin de la semaine j’espère au moins que ça lui profitera. Ce soir je braverai la menace de contagion et je m’en irai lui faire un coucou, héhé. Demain soir un petit tour au marché pour acheter des fleurs, juste avant la petite soirée vendredi-esque (ben oui ça se dit 🙂  ) habituelle. Samedi retrouvailles avec une copine de loooongue date en ville (et même que je me réjouis, réjouis et réjouis!), dimanche peintures à gogo et à nouveau. Tout est rentré dans l’ordre le coup de blues est passé… j’hibernerai donc l’hiver prochain, tatatsin !

Permalien Commentaires fermés sur

15 avril 2013 at 19:05 (Uncategorized)

Un week-end peinture et magasin de brico, soleil revenu et motards en vadrouille à gogo. Un week-end terminé par un resto en terrasse, avec un voisin de table ma foi bien sympa.

Le printemps a montré le bout de son nez. Et allez comprendre pourquoi, moi je n’ai qu’une envie : hiberner.

Tenez, ce matin j’ai réussi à acheter via le net une place pour Indochine à Bruxelles (en mars 2014!). Et allez comprendre pourquoi, je n’ai même pas envie d’y aller.

Hiberner.

Permalien Commentaires fermés sur

11 avril 2013 at 13:51 (Uncategorized)

De chouettes journées. Sauf les mercredis, because un petit pote en garde (oui une garde d’1 jour/semaine, le paquet me fut imposé par mon employeur, pas pu le refuser gn) qui me tape pas mal sur les nerfs. J’en parlerai une prochaine fois. Peut-être.

Donc je disais, à part ça mes journées sont bien chouettes. Mes soirées aussi, poil plume au canari. Entre cocooning total ou peinture dans le nouveau home sweet home de mon grand, entre soirée brico-couture de tentures ou soirée avec mon autre gamin. Bon, ce soir mon grand et sa schtroumpfette sont de sortie pour fêter les 10 ans de leur couple, du coup pas de peintures à l’horizon. Mon Jimmy me dit qu’il va finir trop tard au boulot pour venir manger ici, trop fatigué en plus. Hop c’est décidé je m’en irai chez lui avec mes victuailles et je préparerai sur place. L’homme rentre et n’a plus qu’à se mettre les pieds sous la table, bah quand c’est môman qui l’a décidé le cliché est autorisé 🙂 Et au vu de ses journées de dingue, il l’aura bien mérité, olé.

Hier soir il pleuvait. Mais le soleil était là aussi (bon pas sur la photo, mais je vous promets, dans mon dos!) ça a donné un bien joli arc-en-ciel.

Hop mis en boite dans mon téléphone aussitôt, voyez s’il est beau !

(cliquez donc, et voyez un peu mieux un bout de mon magnifique village 🙂  )

Photo0010_001

Permalien Commentaires fermés sur

5 avril 2013 at 13:38 (Uncategorized)

En vrac, mais avec la citrouille qui bourdonne  🙂  D’idées, de soleil, de déco, de douceur, de rêves. Et puis de Paris.

Un vendredi tout au calme avec 2 petits mecs en garde, et qui là font la sieste. Calme, je vous disais. Une tisane préparée depuis 1/2 heure, évidemment oubliée. Artichaut-boldo-bruyère. Voui ma bonne dame, le tout conseillé à l’herboristerie quand je disais vouloir arrêter tous mes médocs. Pour la rétention d’eau, le foie-qu’en-a-marre-du-chocolat, toussa toussa. Ben elle n’est pas trop bonne c’te tisane, c’est pourquoi je l’oublie, souvent. Sur le rebord de l’évier. Mais bon faut s’appliquer, je la bois froide, méga-beurk. Hop un oeuf en chocolat pour faire passer le goût, ben oui c’est moi ça que voulez-vous. Mais je m’applique, si si je vous jure. Une tasse le matin, une l’après-midi. J’ai tout arrêté, même les médocs pour le méga-cholestérol, remplacés par une gélule qui contient du riz, de la levure rouge, des probiotiques, toussa toussa. Paraît que ça marche c’est la pharmacienne qui l’a dit, alors j’essaye. Au moins déjà je ne perds plus mes tifs comme avec le vrai médoc, c’est déjà ça. Rien dit à docteur-gentil qui pour sûr ne serait pas ravi, je teste pendant 2 mois et puis la prise de sang prévue, on verra quand le verdict tombera. En 2 mois est-ce que les cheveux repoussent fort? 🙂 Les cheveux tiens, faut que j’aille chez le coiffeur les ratiboiser d’au moins 15 cm. En attendant, une colo de faite, hop. Et cette fois au moins je n’ai pas éclaboussé le mur de la salle de bains de couleur acajou. Mur que je déteste, ‘l avait qu’à pas être blanc, tiens. De toutes façons quand je partirai d’ici je devrai tout repeindre. En blanc, a dit le proprio ch*ant. Blanc sur le blanc existant. D’ailleurs si je pars d’ici ça sera à cause des murs blancs. C’est pas un hosto quoi, mierda !  Je fais ce que je peux pour égayer, mais un jour, je me barrerai. Quand j’aurai trouvé la petite maison de mes rêves, puis y’aura un bout de terrain là au moins. Et les fleurs ne seront plus enfermées dans des pots, à part aux fenêtres. Même que je râlerai chaque soir quand je devrai les enlever pour fermer les volets en bois. Bleus hein, ça vous savez. La maison de mes rêves, et cette fois elle sera à moi. Ouais, en attendant ben je rêve 🙂  M’en fous je vous dis que j’y arriverai !

Alors quand on a des murs désespérement blancs, on ajoute des couleurs. Un peu partout. (comme d’hab, cliquez pour mieux y voir)

En guirlandes, toute en bois ou parsemées de fleurs (roses, oui j’assume héhé)

DSCN0131      

Ou bien en boules lumineuses,

DSCN0209

En ajoutant de la feutrine au mur (si, si, là officiellement c’était un chemin de table..)

DSCN0207

Et même sur le mur des toilettes,

DSCN0622

On remplit le moindre recoin,

DSCN0210

DSCN0216

On met des fleurs là où il n’y en aura jamais,

DSCN0215

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la salle de jeux on invente un cirque et on accroche la lune,

DSCN0201

 

 

 

 

 

 

 « Maliline, tu alllumes la lune! » (Romain, 2 ans)

DSCN0501

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour mettre de la couleur, on aménage gaiment le coin dodo, on collectionne aussi les boites en fer sur le thème « bébés »

DSCN0544

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On emprisonne, ou on trucide des ours en peluches 🙂

DSCN0202

DSCN0218

 

 

 

 

 

 

 

 

 Alors appartement tout blanc, mais pas appartement déprimant 🙂

 

Permalien Commentaires fermés sur

3 avril 2013 at 19:29 (Uncategorized)

Didiou les gens, c’est déjà mercredi !  🙂

Je n’en reviens pas comme le temps file, didiou il me faudrait des journées de 36 heures, au moins j’aurais mieux le temps de les voir passer 🙂 Samedi en ville avec mon grand schtroumpf, et achats de cadeaux pour ma tribu. Dimanche de Pâques au calme, gateau au chocolat et après-midi chez mon Jimmy, lundi mes enfants venaient pour le souper de Pâques et j’ai passé ma journée à cuisiner, héhé. Dès le matin, préparation d’un énorme plat de tiramisu aux fruits rouges. Ensuite atelier biscuiterie. J’ai fait une quarantaine de langues de chat, un peu plus de biscuits au citron, et autant de sablés au sucre cristallisé, histoire d’accompagner les sucreries et oeufs en chocolat. Oué oué les la cloche est gourmande que voulez-vous 🙂 Et dois-je vous parler des tranches d’ananas caramélisées et flambées au rhum (plus crème fraiche hein sinon ce n’est pas gai) ? Oui oui, en plus du tiramisu, 2 desserts ou rien. Après un repas copieux, ben tiens. Et ce fut une bien belle soirée. Mes enfants, mes essentiels, ma vie. Les essentiels à ma vie. Encore une fois j’ai oublié de faire des photos, pas grave tout est et sera toujours là, dans un des tiroirs de la mémoire de mon coeur de maman-poule. En sucre la poule, pour le coup.

Permalien Commentaires fermés sur