26 décembre 2011 at 11:13 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! J’ai passé un merveilleux week-end de Noël, j’espère qu’il en fut de même pour vous !

Samedi, courses au ravitaillement habituelles, et puis encore une fois shopping à Liège pour les derniers cadeaux à trouver. Et ce en compagnie de ma meilleure amie, ce qui est une bien bonne chose 🙂 pensez donc, on a débuté par le repas de midi (si si, à 14h) chez le meilleur glacier du coin….. oui oui des crèpes-chantilly-chocolat ça le fait, olé 🙂

Provision ensuite de dosettes chez le bô Georges -qui n’est jamais là nomdidiou- , et ce en prévision du déménagement jeudi et vendredi. Et de mes buveurs de café invétérés.

Cadeaux et shopping toute l’après-midi, que du bonheur je vous le dis. Ensuite un réveillon tout en douceur. Et sans mes enfants, qui eux étaient chez leur papa.

Journée de dimanche au calme, j’ai commencé début d’après midi par l’achat de la bûche (framboises crème fraiche, je ne vous dis que ça 🙂 ) …Et comme la boulangerie se situe juste contre mon nouvel home sweet home (pas bon plan, vraiment pas bon plan pour les bonnes résolutions de futur et certainement improbable régime de début d’année….) , achat de 2 bûchettes supplémentaires et visite imprévue chez mon amie pour un petit café et un plein de calories. Car ma meilleure amie donc, habite juste à l’étage au-dessus de mon futur appart est-ce que je vous l’ai dit ?  🙂

Et le reste de l’après midi je l’ai passé à confectionner des petits gâteaux de Noël, vous savez dans les règles de l’art, en forme de sapin, étoiles, petits coeurs etc. Et j’ai adoré voir mes grands et leurs schtroumpfettes les apprécier ! J’aime décidément de plus en plus cet esprit de Noël et de traditions. Le soir donc, ma tribu était là pour la distribution et le partage des cadeaux, la bûche et tout le reste, quel bonheur 🙂

J’ai une fois de plus été bien gâtée, la nouvelle senséo dont je rêvais, mauve hein vous me connaissez 🙂 et  le coffret des 5 saisons de Dexter que j’adore, entre autres pralines et bons-cadeaux.

Aléas des congés des parents de mes petits potes, cette semaine je n’ai que 2 petits aujourd’hui, et 2 mercredi. Demain je n’en aurai aucun, et ça va être la course ! Dès 9 heures livraison de mazout à l’appart, ensuite formalités diverses (mutuelle, commune, poste) pour le changement d’adresse, démontage du sapin et des décos de Noël, et méga-ravitaillement pour l’apéro géant que jai organisé dimanche soir pour fêter l’appart et l’an nouveau. Avant de s’en aller tous manger la choucroute traditionnelle du 1er janvier dans notre resto préféré. Car oui les gens je suis complètement optimiste et je sais que samedi et la journée de dimanche me seront suffisants pour avoir terminé mon emménagement ! Wai wai, on y arrivera ! (allez encouragez-moi) De toute façon pas le choix, lundi les petits potes débarquent et tout devra être installé 🙂 

Allez, en attendant il faut d’abord terminer ici, avant de penser à tout ranger là bas. Il me reste juste la sieste des petits tout à l’heure, et à peine 2 soirées pour finir de tout emballer -gloups!- plaignez-moi les gens, plaignez-moi 😀  😀

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

25 décembre 2011 at 12:44 (Uncategorized)

Un merveilleux (et très gourmand)  Noël à tous !  Des bises, Maryline.

 

 

 

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

20 décembre 2011 at 13:46 (Uncategorized)

Samedi. Je ne pouvais pas être à Liège, et ne pas me rendre place st-Lambert. Je savais que ça allait être difficile, j’en étais même à redouter ma réaction…

Des frissons, un froid glacial dans le dos en m’arrêtant devant l’abribus aux vitres explosées. En voyant les impacts de balles sur le mur en face. Puis je longe les barrières nadar, et là, devant les bouquets de fleurs entassés, je pile, figée sur place. Indescriptible. Il me faut un temps avant de réagir. Ces fleurs, ces peluches…..Instinctivement je me retourne, et je regarde la plateforme où se tenait le tireur. Puis je me rends compte que pas mal de gens autour de moi font pareil. Comme pour mieux se rendre compte. De l’horreur. Il y a une foule énorme, en ce samedi après-midi. Devant les fleurs, les peluches, les bougies. Le mur où sont accrochés des tas de messages. Juste devant moi, les remerciements de parents d’une vitcime « merci d’être là, merci de votre recueillement, vos prières » Des photos, des bougies. Et cette dame agée, qui s’acharne à rallumer toutes celles éteintes, et qui reste longuement, longuement penchée. Puis un petit garçon, 6 ou 7 ans à peine, se met à pleurer. Il pleure tellement, et à chaudes larmes, que de nombreuses personnes craquent. Ou, plus pudiques, s’essuient simplement les yeux. Quel moment fort, quel moment, au final vraiment indescriptible. J’en suis encore retournée rien qui d’y repenser. Bien sûr, j’ai fait mes achats de Noël ensuite. Bien sûr, je suis allée au marché de Noël, sur cette même place. Quel calme, malgré la foule dense. Le respect est palpable. Quelle tristesse m’envahit, je n’arrive pas à réagir. Et surtout, quelle envie de gâter encore plus mes enfants…. Quelle envie d’être auprès d’eux, là, de suite. Bien sûr, au téléphone ils n’ont pas compris, mon prétexte idiot pour les appeler. Alors je n’ai plus pensé qu’à eux, aux cadeaux, à l’esprit de Noël. A chérir la vie, quand on se rend compte aussi brutalement qu’elle peut s’arrêter aussi vite.

Dans la ville, toute l’après midi j’ai croisé des gens, une rose à la main. C’est étrange de voir comme toute la ville communie, est solidaire avec les victimes, et leurs familles.

Tout à l’heure, jour pour jour et heure pour heure 1 semaine après le drame, il y avait un hommage en ville. Retransmis en télé. Tous les officiels, les ministres, le bourgemestre, et même le prince Philippe et son épouse sont venus, eux aussi, déposer des fleurs. Tous les emplacements où la population pouvait venir étaient remplis. La population, grave. Tellement triste. Des gens qui s’enlaçaient, se réconfortaient. Qui ont spontanément applaudi quand les forces de l’ordre, les pompiers, les secouristes sont arrivés. Juste hommage. Puis les « pingouins » ont débarqué. 15 secondes chrono de recueillement devant l’amoncellement de fleurs. Et tous, autant qu’ils furent à défiler, sans jeter un seul regard aux familles des victimes juste à côté d’eux, en larmes, et serrant contre eux la photo de leur disparu. Cela m’a choqué, profondément. Ils et elles étaient graves, certes. Mais je n’en ai vu aucun, aucune qui essuyait la moindre petite larme. Comment est-ce possible. Certes, après le mini recueillement, ils se saluaient entre eux. Mais toujours rien envers les familles. Bien sûr, le prince et la princesse ont eux, été les saluer. Mais encore une fois, la Mathilde et son sourire niais.. comment pouvait elle continuer à afficher ce sourire constant face aux gens accablés de douleur? Protocole? foutaise ! Compassion? Ben non, sinon elle se serait montrée au moins un minimum émue.

Heureusement, la foule, les gens « vrais », sincères eux, m’a réconciliée avec ce sentiment d’humanité, de solidarité et de tristesse. Tout n’est pas encore perdu dans ce monde de fous….

Permalien Commentaires fermés sur

20 décembre 2011 at 11:34 (Uncategorized)

Alors, alors. Alors 🙂

Il neige un peu partout, et pas ici, rien, nada. J’vais vous dire, c’est juste un bonheur ! J’ai pu faire de méga-courses de ravitaillement samedi, j’ai de quoi tenir un siège sans bouger d’ici de la semaine. J’ai donc aussi pu aller en ville ensuite, et y retourner dimanche, ça y est tous les cadeaux de Noël sont sous le sapin j’suis maintenant fauchée mais tellement contente 🙂

Aaah (aaarghhh) les joies du déménagement ! Chaque soir c’est remplissage de caisses, démontage de meubles et étagères, nettoyage par le (grand) vide du grenier maléfique rempli j’en suis sûre d’araignées sournoises qui n’attendent qu’une chose c’est me tomber dessus dès que je leur tournerai le dos. Mais je survis, je vide, je range, je prépare la visite au parc à conteneurs, je m’organise pour que la croix-rouge vienne enlever la chambre et la garde robe que je ne veux plus, et je maudis de plus en plus chaque jour le propriétaire malhonnête (nouvelle invention : des tas de décos de Noël illuminées chaque jour……le tout branché sur mon compteur électrique !!), mais je ronge mon frein car faut ménager l’animal pour être certaine qu’il me laisse quitter sans lui devoir 2 mois de dédomagement, gn. Car oui, c’est inscrit dans le bail, comme je m’en vais je lui dois normalement 2 mois de loyer, ou je devais trouver de nouveaux locataires. Le fait est que c’est lui qui a trouvé les locataires, et que donc si il veut jouer sur les mots….. Bah reste à attendre fin du mois, je serai fixée….. Et aussi à prier les fées pour qu’il ne trouve pas le moindre petit détail qui lui permettrait de ne pas me rendre la caution. Et vu son niveau de malhonnêteté, je dois dire que je suis quelque peu inquiète.

Purée il ne perd rien pour attendre, et savoir enfin ce que je pense vraiment de lui celui-là ! 

Bon en attendant je travaille toujours, j’aurai des petits en garde toute cette semaine encore, et aléas de leurs vacances, lundi et mercredi prochain. Encouragez-moi les gens, me semble que je ne vais pas tarder à en avoir besoin 🙂

Permalien Commentaires fermés sur

16 décembre 2011 at 14:21 (Uncategorized)

Et la vie va….   🙂   Mon déménagement se prépare et s’annonce vraiment, cette fois. Puis il s’annonce drôlement bien 🙂

Enfin, faut juste que la météo ne nous joue pas de sale tour, gn. Didiou ça fait 1 mois que je répète à qui veut l’entendre et en croisant les doigts qu’il ne faut pas qu’il neige, au moins avant le début de l’année qui arrive. Pas question de faire les trajets en camion de déménagement-traineau 🙂  Allez vivement je sois dans le centre, et plus ici, perdue à 7 km de tout, et même du moindre arrêt de bus 🙂   Bon,la météo se tient à carreau, même la tempête que la grenouille annonçait pour cette nuit et cette journée semble bien moins pire (ça se dit ça?), quelques coups de vent et juste de la pluie. Bah, le patron idiot de mon Jimmy a enfin eu une conscience -autre que celle de son portefeuille- et, après l’avoir fait venir au boulot ce matin, l’a laissé retourner 1 heure plus tard. Vive le chomâge intempéries, au moins mon gamin est au chaud chez lui et ne risque pas de se tuer comme ça aurait pu être, vu qu’aujourd’hui il devait faire des élagages. Et donc tout va pour le mieux dans mon meilleur monde. Les caisses s’empilent et s’amoncellent partout dans les chambres, les murs et étagères sont déjà bien vides de leur déco, il me reste une semaine avec les petits potes et je pourrai enfin tout finaliser, tout emballer, vider le dortoir et -ça ne sera pas du luxe-, ranger les caisses pleines d’une façon un peu plus civilisée 🙂 

Hier j’ai passé une chouette soirée-resto entre filles, et le week-end qui s’annonce sera consacré aux achats de Noël, et purée je me rejouis. Bien sûr comme on ira en ville, on ira aussi sur l’esplanade de la place st Lambert, une rose, une peluche, un moment de recueillement j’y tiens vraiment. En fait depuis mardi je pense beaucoup à tout ça. Prendre conscience en allant sur place, (et je sais que malgré les médias, les images dont on nous a abreuvé, je vais me prendre la réalité en pleine face seulement demain), prendre conscience surtout que tout peut arriver à n’importe quel moment. Que l’on n’est rien face au destin, et surtout qu’il faut juste profiter à fond ce ceux qu’on aime, et leur dire encore plus qu’on les aime.

Tiens, d’ailleurs je sais que je vais faire des folies, et encore plus que prévu, pour le Noël de mes enfants et leurs schtroumpfettes.

Bon week-end à vous les gens !

Permalien Commentaires fermés sur

13 décembre 2011 at 21:05 (Uncategorized)

Tout à l’heure, dès que mes petits potes furent mis à la sieste je m’apprêtais à venir ici. Pour parler de dimanche après-midi où je suis allée, avec mon frangin, dans l’appartement de ma grand-mère adorée. Pour râler sur la guerre que ma tante fait à ma mère, pour cette indivision qui traîne depuis plus de 2 ans, pour cet appart qu’elle vient seulement d’accepter de mettre en vente. Et il fallait donc s’y rendre, vider les meubles, pour quand les déménageurs viendront pour tout emporter. Je serais venue dire comme j’y allais le coeur gros, la peur au ventre de me retrouver chez ma petite Mémé pour la première fois depuis son décès. Chez elle. Sans elle. Découvrir les meubles empilés contre les murs, voir que tout avait été pillé par ma tante, qu’il ne reste rien, même pas une petite cuillère. Penser à elle, se dire que de là haut elle doit avoir le coeur bien gros. Voir son lit, voir.. Et pleurer, doucement, faire la forte devant mon frère qui n’en menait pas plus large que moi. J’aurais mieux raconté, je me serais attardée. J’aurais dit comment je suis heureuse d’avoir pu reprendre ce petit meuble qu’elle aimait tant. Puisque de toute façon ses filles ne veulent rien garder et que les déménageurs laisseront tout à la Croix-rouge. Dire ma douleur de voir que tout ça, tout ce qu’elle aimait tant, va disparaître.

Et puis j’ai vu la fin du journal télévisé. Une fusillade à Liège, des morts, des blessés. Immédiatement je fais mentalement le tour des gens que je connais et qui seraient susceptible de se trouver là. Mon Thomas, qui travaille à 150 mètres de la place mais qui, si j’ai bien retenu son horaire, y était de nuit. Logiquement donc, à cette heure il dort. La copine de mon Jimmy qui est en période d’examens à Liège, et qui devait traverser la place saint Lambert pour aller prendre le train. Je lui envoie un sms, ouf elle allait quitter mais l’école a fermé ses portes, « pour cause d’attentat » on leur a dit. Elle ne comprend pas ce qu’il se passe, et moi je suis juste heureuse qu’elle soit en sécurité. Parce qu’à ce moment là, on parlait de 3 tireurs, la rumeur allait bon train et l’on parlait aussi de fusillade place Cathédrale. Le centre ville était bouclé, cahos total. La soeur de la compagne de Thomas, elle, travaille à 15 mètres d’où le tireur se trouvait. Pourvu que…. un sms me rassure, elle est exceptionnellement en congé. Bon, pour mes proches tout est ok. Je cherche, sur le net, j’écoute les flash infos à la radio, les programmes spéciaux à la télé. Et j’ai mal. Pour les victimes, pour leurs proches. Egoïstement je me projette, je frissonne en pensant que ceux que j’aime auraient tout à fait pu être là. En pensant Aux mamans des 2 ados, aux proches de la vieille dame. A tous les proches de victimes, purée quel drame affreux ! A cette heure il y a 4 décès (dont le tireur mais de lui on s’en fout), et 124 blessés dont plusieurs sont encore dans un état grave. Mais dans quel monde vit-on nomdedieu ??????

Alors mes états d’âme, ma nostalgie et mes petites tristesses, pour l’instant on va juste les oublier. Et penser très fort à ces gens, ces morts, blessés, traumatisés.

Et à cette p’tin de justice débile. Car voyez-vous le tireur avait été condamné en 2009 à 48 mois de prison ferme. Cherchez l’erreur….

Permalien Commentaires fermés sur

Go, go, go !

9 décembre 2011 at 10:38 (Uncategorized)

Alors fallait juste le dire, go go go ! Et c’est parti 🙂

Hier, aussitôt les petits potes à la sieste, une idée me traversa l’esprit : démonter la terrasse. Oué vous me connaissez, quand ça me prend…. En fait cette terrasse, installée en avril, les proprios ben ça leur plairaît bien que je leur laisse. Mais gratos, évidemment. C’est ça, prenez moi pour une dinde 🙂  Alors même quitte à y mettre le feu, pas question de leur laisser, à ces rats. J’ai déjà trouvé à qui donner les panneaux de mon « garage », et pour le plancher, ben je pense qu’il va déménager avec moi et recouvrir le sol de la cour. Certes, au printemps le nouveau proprio a promis de tout carreler, on avisera à ce moment là mais en attendant ça fera plus joli que le béton existant.

Et donc hier, alors qu’un vent bon à décorner un cocu soufflait à qui mieux mieux, je me suis dit qu’il valait mieux tout démonter dans l’instant, tant que le plancher était bien sec. Et surtout avant que la pluie ne revienne, autant tout abriter au sec ça sera plus facile pour le déménagement que si tout est détrempé. Et donc voilà, armée d’un tournevis pour désolidariser le tout, sous le vent et avec tout mon courage, j’ai démonté tout le plancher ! Il me restait ensuite une petite heure pour attaquer la confection des tentures. Et j’ai tout découpé à mesure (4 hauteurs de 2,60 mètres, plaignez-moi les gens oui plaignez-moi…)

Reste maintenant à faire les ourlets. Ouin.

Et comme si ça ne suffisait pas, demain je m’en irai acheter une autre paire devant « fermer » une arcade, celles pour ma chambre et celles pour la salle de jeux. Et oui, il me reste pas mal de pain sur la planche ! Sans compter les caisses à remplir.

Mais oui j’y arriverai, Ooooolé ! 

🙂

Permalien Commentaires fermés sur Go, go, go !

8 décembre 2011 at 07:15 (Uncategorized)

Ayééé les gens, ça commence à bouger 🙂    Hier j’ai bravé le grenier maléfique et l’escabelle super acrobatique et j’en ai descendu la première caisse, et ce fut celle des décos de Noël. Le sapin trône donc bien en place et c’est déjà une bonne chose 🙂   Hier aussi, j’avais ma tribu pour souper, et accessoirement recevoir leur st-Nicolas et ce fut bien chouette.

Mais à part ça…..heu ben pas grand chose d’autre n’a avancé. Pas une seule nouvelle caisse de faite mais j’ai une excuse valable, à savoir la méga indigestion de la nuit de lundi à mardi, et donc la journée de mardi où j’étais tellement patraque que je n’ai rien fait de bon. Hier pendant la sieste des petits, j’ai préparé le repas pour mes zouaves, j’ai garni le sapin et c’est déjà bien 🙂  Et les tentures? Grande nouvelle je m’y mets cette après-midi ! L’idée m’a pris ce matin et ça y est je démarre enfin..  Allez ça se rapproche, go go go….. y’a plus qu’à, y’a plus qu’à ! 

🙂

Permalien Commentaires fermés sur

2 décembre 2011 at 10:47 (Uncategorized)

Il faut. Il faudrait, je devrais…. Bref va falloir que je m’y mette !

Allez, la to-do list s’allonge s’étire et s’étale, et moi je m’enfonce dans l’ouate rose et douillette de l’esprit de Noël et je remets tout à demain. Ou après 🙂

Voui parlons-en tiens, de Noël. L’esprit ça je l’ai mais pour le reste…Le sapin est déjà là, dehors, prêt à se faire beau. Mais bon, là il pleut et je n’ai aucune envie de le rentrer dans la maison tant qu’il sera mouillé. En voilà une bonne excuse à ma paresse 🙂  et une 2ème, de taille ! Il faut que j’affronte le grenier maléfique et plein d’araignées j’en suis sûre pour aller chercher la caisse avec les décos. Et l’escabelle, trop petite qui me fait risquer de me casser la tête à chaque fois que je grimpe, jusqu’à sur l’arceau au dessus de la dernière marche, pour me hisser à bout de bras par la trappe d’entrée du dit grenier. Bref j’ai la trouille, pas le moment de me casser quelque chose ce mois çi va être bien trop chargé. Enfin….oui quand je m’y mettrai 🙂

Mais bon tout n’est pas perdu j’ai déjà rempli pas mal de caisses, ça j’aime faire et si je m’écoutais j’emballerais déjà tout ! Les armoires de cuisine sont presque vides, j’ai juste gardé l’essentiel. Pour les fringues et tout le linge de maison c’est pareil, il y a des caisses partout dans le dortoir des petits potes. Pour le reste je me freine, juste parce qu’il reste près d’un mois et que je ne vais pas le passer ici sans aucune déco et les murs à nu, sans étagères ni boites en fer hein vous me connaissez 🙂 

Certes il faut encore que je me lance dans la confection des tentures, coussins etc pour l’appart mais pour ça je ne me tracasse pas je sais qu’un jour, -ou un soir, m’étonnerait pas- ça me prendra sans prévenir et que tout sera fait en moins de temps qu’il faut pour enfiler 100 aiguilles (et non, je n’ai pas de machine à coudre, gn).

Ouééé dans un mois les gens je serai installée ! Et tout sera prêt, rangé, opérationnel puisque j’aurai passé tout mon w-e de réveillon de l’an à tout mettre en place. Le 2, pile un mois donc, le souci sera de voir si mes petits potes aimeront leur coin-dodo et la salle de jeux toute jolie. Ah purée pour l’instant tout ça me semble encore loin, j’aimerais déjà y être ! Allez, pour ça faut juste que je m’y mette je sais je me répète c’est juste pour me motiver z’avez pas compris, héhé. Lundi, promis ! Car le week-end c’est sacré, et encore une fois bien occupé 🙂  Ce soir démo bijoux, parfums et maquillage chez une amie, demain après les visites des casse-pieds-curieux et qui ne donnent jamais de suite pour l’achat de la maison le matin, la course au ravitaillement ensuite, ça sera la ville avec une autre amie, les achats de st-Nicolas et le marché de Noël. Et en soirée un souper d’école bien sympa. Dimanche, après un resto à midi (oui oui, le régime ça aussi faut que je m’y mette..)  je m’en retournerai en Belgique-sud avec mon petit papa et ma belle-mère, pour voir ma tante et la famille et didiou ça je me réjouis ! Allez, et dès lundi je commencerai à me bouger un peu, promis !

Et oui, y’a encore du boulot……    🙂

Permalien Commentaires fermés sur