Mauvaise journée

31 janvier 2006 at 12:51 (Uncategorized)

De celles comme parfois, quand on sait qu’on aurait dû rester à glander au lit. Surtout ne pas bouger. Pff et mon anniversaire tout bientôt, en plus. J’ai toujours détesté ça, pas à cause de l’âge ou connerie du genre non ça je m’en fous. Je n’aime pas les anniversaires, j’ai toujours détesté ça, et pas que pour moi. Je n’aime pas ces rituels obligés, gateau, cadeaux et  « bon anniversaire ». Comme si un anniv. c’était bon. Je n’aime pas recevoir de cadeaux. Par pudeur, surtout. D’ailleurs j’espère vraiment ne pas en recevoir. Parce que je ne sais pas dire merci sans avoir les larmes aux yeux, ce qui est très con admettez-le. Je ne demande rien moi. Je rêve juste de choses très banales. Comme par exemple qu’Il soit là à tous mes petits déjeuners. Mais de vrais petits-déj, avec café jus d’orange croissants et chocolat.  Ou tartine et confiture de fraises. Et un jardin, une pelouse avec plein de fleurs. Puis des fraises. (Pour la confiture, suivez un peu) Je voudrais retrouver le temps des goûters-éclairs à la banane. Que des bonheurs simples. Ne plus avoir peur des ombres, des louves qui rôdent en silence. Sales bêtes je vous hais. Mais je m’égare là. Puis je le sais, que la haine n’est pas de bon conseil. Tiens, il paraît que je n’ai que ça. Et que je n’aime pas. C’est vrai t’as raison je suis juste une chieuse qui ne sait faire que souffrir, et râler d’avoir mal

Et merde. Moi je rêvais juste d’un bonheur tout simple.

Et surtout qu’on oublie mon anniversaire   🙂

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

Quand tout s’échappe

30 janvier 2006 at 12:50 (Uncategorized)

Quand tout file entre les doigts et que tu ne peux pas retenir. Quand on te repousse et que là tu voulais rester. Quand on te rejette et que donc logiquement tu te crois trompée. Quand la fatigue de la nuit arrive et que tu ne peux pas dormir. Quand tu aimes une personne et que tu ne la reconnais plus. Quand les bébés pleurent trop d’un week-end fatigant et que c’est un jour sans patience.  Quand les flics font du zèle et que tu les hais encore plus. Quand le froid envahit tout et que ton chauffage décide de vivre au ralenti. Quand les étoiles brillent et que la Lune elle, a disparu.

Quand tout s’échappe et que tu ne peux t’échapper,

Tu fais quoi?

 

Permalien Laisser un commentaire

Rael, pas celui qui a vu les E.T., un autre genre mais tout aussi allumé :-)

30 janvier 2006 at 12:48 (Uncategorized)

« Lamb lies down on Broadway ». Vous connaissez?

..Moi non plus. C’est le titre d’un concept-album du groupe Génésis datant de 30 ans. Le concert est rejoué à l’identique par le groupe Musical Box, et la tournée passait par Liège jeudi. J’y assistais uniquement pour faire plaisir à  mon Amour en l’accompagnant. Et le grand schtroumpf, qui nous avait rejoint. 

Je ne connaissais bien sûr aucun des titres, je n’avais bien sûr pas vu ce concert à l’époque et donc impossible de jouer la carte de la nostalgie, et je ne sais pas (mais alors pas du tout) apprécier ce genre de musique psychédélique ..et interminable pour laquelle  -selon les « spécialistes »-, il aurait fallu être sous THC influence pour pouvoir en profiter vraiment… Merci bien les gars mais bon, ne comptez pas sur moi ! Ni pour faire l’apologie de la drogue, …ni de ce genre musical   🙂

En bref si la tournée passe près de chez vous et que vous êtes comme moi….ben n’y allez pas

🙂

 

 

Permalien Laisser un commentaire

Zig zag, verglas et lunettes roses

26 janvier 2006 at 12:46 (Uncategorized)

Hier soir, grésil et pluie verglaçante au programme. Scooter transformé en moto neige-qui-ne-tient-pas-sur-la-neige, trajet glissade pendant les 5 km en descente, et dérapage-zig zag en continu pour le retour. Tout ça pour aller chercher mon Jimmy à la gare, et m’entendre dire en arrivant « t’es folle ou quoi de rouler sur un verglas pareil, j’aurais encore préféré remonter à pied ! ».  Sympa comme accueil.. merci gamin.

Et vive l’hiver dans la cambrousse   🙂

Bah le principal est d’être arrivés à bon port, même avec le nez les pieds et les mains congelés. Le principal est que mon tendre amour ait pu arriver sans encombre lui aussi. 5 jours ensemble.  Je revis…

Ce matin un seul petit pote a pu arriver jusqu’à chez moi, journée cool dans mon île sous la neige, dans notre bulle bien au chaud. Oui le monde est fou mais après tout je m’en fous…

Et vive l’Amour quand il fait voir -même la neige- en rose   😀

Permalien Laisser un commentaire

Infos – le monde est fou, voyez-vous

26 janvier 2006 at 12:45 (Uncategorized)

Infos en vrac..

Info n’importe quoi :Johnny Hallyday, après vouloir devenir belge -au nom du père, ou au nom du fisc?- se lance dans le monde du vin et donne son nom à un cru du Languedoc.

Info de la honte : un professeur s’est fait très sérieusement passer à tabac par une quinzaine d’élèves. Mais purée où va-t-on? Et comme si cela ne suffisait pas, le pauvre homme a été laissé sans soins par la direction de l’école qui, voulant étouffer l’affaire, refusait de l’envoyer à l’hopital !  Son état s’étant fortement aggravé (lésions cérébrales importantes), il a pu tout de même -et finalement!- recevoir les soins adéquats…

Info qui donne la nausée : michel fourniret (sans majuscules oui c’est voulu) est peut-être l’auteur d’un crime pour lequel Christian Ranucci a été guillotiné en France il y a 30 ans. L’affaire du pull over rouge vous vous souvenez? L’homme avait toujours clamé son innocence… Et maintenant des photos tenteraient à prouver que fourniret était peut-être bien gentillement installé parmi les personnes assistant au procès ! Sale monstre la prison n’est pas suffisante je te souhaite sincèrement de crever à très long et petit feu dans d’atroces souffrances….

Info qui (m’)énerve : Aux Etats Unis, la cour suprème a bloqué l’exécution d’un homme condamné à mort pour un meurtre commis lors d’un braquage….pour la seule raison que l’homme en question multiplie depuis quelques jours les appels contre cette sentence en invoquant que la méthode employée (injection léthale) est « cruelle et inhumaine »…. Pas de commentaire, ça vaut mieux… Juste une pensée pour Stanley Tookie Williams, Christian Ranucci et tous les autres innocents ou présumés innocents qui eux, ont été exécutés..

Ok ok, j’arrête là…  Après tout ce n’est pas bon de râler ainsi de bon matin… 🙂

Permalien Laisser un commentaire

N’importe quoi :-)

23 janvier 2006 at 12:34 (Uncategorized)

Le lundi 23 janvier s’annonce mal : il est, selon les recherches d’un éminent universitaire britannique le jour le plus déprimant de l’année. Cliff Arnall, spécialiste de santé mentale à l’université de Cardiff, explique qu’il n’est pas arrivé à ces conclusions par hasard. Les froideurs hivernales, le temps écoulé depuis Noël, le fait que l’on ait repris le travail, que les factures des fêtes se fassent sentir, que les résolutions de nouvelle année battent de l’aile et que les perspectives de réjouissance soient maigres pour les semaines à venir: ces six facteurs, qu’il a transcrits dans une formule mathématique complexe, font ressortir le fait que le lundi le plus proche du 24 janvier est le jour le plus déprimant de l’année. (source: Le Soir et vu aussi au journal télé belge de 13h)

Ne vous laissez donc pas influencer par le psy déprimant, lisez moi !  🙂

-Froideurs hivernales : comme ce 23 janvier, de quoi se plaint-on? Temps très froid mais très sain, grand soleil, levez donc le nez vers le ciel bleu …et souriez !

-Le temps écoulé depuis Noël : ah ben La Palisse en aurait dit autant, 23 janvier : Noël dépassé ! …Souriez !

-Le fait qu’on ait repris le travail : comme dirait Monsieur Salvador, le travail c’est la santé  …Et souriez!

-Les factures des fêtes se font sentir : Dicton (de moi héhé) Factures en janvier…factures toute l’année, et ça n’amène rien de plus de râler ….Souriez !

-Les résolutions de la nouvelle année battent de l’aile : honnêtement les gens, vous comptiez vous y tenir?   …Allez, souriez !

-Les perspectives de réjouissances sont maigres pour les semaines à avenir : Mais qu’est-ce qu’il en sait il est devin monsieur le psy? Faites comme moi, et croyez-moi ça marche : n’envisagez plus que meilleur …et souriez !

Avouez que ma vision du sujet vaut bien celle d’un psy anglais …

🙂

Permalien Laisser un commentaire

Fin du w-e. Youppie

22 janvier 2006 at 12:32 (Uncategorized)

Dimanche, 23h40

Et zut, j’espérais que ce dimanche se terminerait vite. Et maintenant que je pourrais aller dormir….je n’ai plus sommeil  🙂   Je viens donc vous saôuler un peu avec mes histoires insipides, juste histoire de passer le temps en attendant le marchand de sable.

Le week-end touche donc à sa fin. Cette semaine, pas de squattage du domicile de mon amour, vu que mes enfants sont rentrés vendredi. Purée comme il me manque. Et vive les sms pleins de tendresse qui aident à tenir le coup… Bon où en étais-je? Ah oui, semaine avec mes enfants. Un week-end « habitudes » donc. Et qui commençait sur les chapeaux de roues vu que j’ai loupé le réveil pour émerger enfin 1 heure 30 plus tard que prévu 🙂   Je râle toujours autant sur le gang des mémés qui choissisent les samedis matins pour envahir la superette alors qu’elles ont, elles, toute la semaine en journée pour le faire, mais bon je ne m’étendrai pas sur le sujet. La course donc, dans les rayons et à la caisse (et pousse toi mémé ou je vais vraiment t’écraser). Ensuite passage obligé  à la banque, de ces visites qui vous dépriment pour les 3 mois à venir vous voyez ce que je veux dire… Aaarg c’est promis je vais me mettre à jouer au lotto!  Retour dare-dare pour dîner avec mes enfants puis départ pour Liège et en retard -ben tiens!- Retrouvailles avec mon grand schtroumpf pour ses courses à lui, flânerie habituelle en ville, p’tit café et confidences. Impression étrange, comme si c’était la première fois depuis des mois que l’on se parlait. Purée comme ça me manquait… Retour dans mes pénates ensuite. Mon Tom parti à un anniversaire, repas puis soirée en tête-à-tête avec mon Jimmy. Pour une fois il n’était pas de sortie.. yes! Ensuite fin de soirée msnienne avec mon amour. C’est fou à quel point il me manque..

Ensuite un dimanche grasse matinée, de celles où l’on se lève complètement sonné, où l’on reste dans le gaz les 2 heures qui suivent. Journée où l’on a qu’une envie, rester en pyjama. Après-midi seule, mes enfants ayant déserté. Je m’ennuie un peu et je ne fais rien pour arranger les choses. En bref je glande, je paresse, je me traine, mais avec le sourire donc tout va. Jim rentré tôt et repas rigolo ensemble, affalés dans le divan et assiettes sur les genoux. Soirée-dvd assommant (L’histoire de Véra Drake – long, très long…) Jim capitule et se rue sur le pc. Je tiens bon, il faut faire passer le temps en attendant de voir mon amour …sur msn. Drôle de vie tout de même. Les semaines de garde alternée, pour lui comme pour moi, et donc les week-ends alternés aussi, où l’on ne peut se voir. Je déteste décidément la vie quand il n’est pas auprès de moi. Je suis en permanence coincée entre 2 impressions.. Bonheur quand j’ai mes enfants auprès de moi, mais je passe le week-end sans Lui. Bonheur quand le vendredi suivant arrive et que l’on est ensemble jusqu’au lundi, mais sans voir mes gamins. Il doit être écrit quelque part que je dois être constamment amputée d’une partie de bonheur. Mais tout cela n’est que provisoire maintenant je le sais. Et ça m’aide drôlement à tenir le coup !

C’était donc la chronique du jour, où comment meubler pour passer le temps quand on n’a qu’un week-end vide à raconter. Ca y est le sommeil arrive enfin, vous voilà tranquille.

Bonne nuit les gens   :-)

Permalien Laisser un commentaire

Bla bla bla et oui la vie est belle !

22 janvier 2006 at 12:31 (Uncategorized)

Quand les espoirs d’avenir se débouchent enfin. Quand le goût amer disparait et que les sourires vont devenir vrais. Quand il n’y a plus besoin de faire semblant d’aller bien juste pour rassurer. Quand ce sale caillou dans l’estomac a enfin disparu. Quand le grand schtroumpf-qui-ne-se-trompe-jamais me dit qu’enfin  j’ai l’air sereine. Quand Paris peut résonner dans ma tête sans ce foutu regret parmi mes merveilleux souvenirs. 

Cette fois j’ai compris le vrai sens, j’ai pu enfin te dire « oui ». Et cette fois pour les bonnes raisons.

Je t’aime.

Permalien Laisser un commentaire

Rien que pour toi

20 janvier 2006 at 12:28 (Uncategorized)

Closerie des lilas, Paris. Notre table…

Merci d’être toi,

Je t’aime plus que tout

Permalien Laisser un commentaire

I’ll be back

16 janvier 2006 at 12:27 (Uncategorized)

Bon bon bon, je viens de réaliser que mes 4 derniers articles sont des coups de g*****

Et comme je ne voulais pourtant pas débuter l’année en râlant, là j’arrivais avec de bonnes intentions de post tout mielleux et blablabla la vie est belle.

Mais mon horizon est bien bouché. Absence, froid, sensation de vide intersidéral, chute dans un puits sans fond et réalité « no future » qui m’explose en pleine face. Et cerise sur le gateau, semaine sans mes enfants ! Bref je n’ai ni l’humeur ni le coeur à vous pondre un article rigolo.

Sorry, je reviendrai…

Permalien Laisser un commentaire

Le Paris-Dakar, suite et malheureusement pas fin

16 janvier 2006 at 12:26 (Uncategorized)

Le lac rose, le podium et les sourires : Le dakar 2006 s’est achevé presque comme les 27 précédents dimanche au Sénégal, malgré les 3 drames qui ont endeuillé cette édition du rallye-raid.

En hommage aux 2 enfants heurtés mortellement vendredi et samedi par une voiture de course et un camion d’assistance, la dernière spéciale n’a certes pas été chronomètrée. (*Tu parles d’un hommage…..)   Mais l’heure était plus à la fête qu’aux recueillements.

Les équipes KTM ont toutefois eu une pensée pour leur ancien équipier australien Andy Caldecott, victime d’une chute mortelle lundi. (*moui bon, lui il s’est viandé tout seul, puis  moi les concurrents du dakar, c’que j’en pense…)

…/… en revenant du lac rose, les organisateurs ont inauguré une stèle à la mémoire de Thierry Sabine (*ben voyons..) , le créateur de l’épreuve décédé le 14 janvier 1986 dans un accident d’hélicoptère avec 4 autres personnes, dont le chanteur Daniel Balavoine (*non lui c’était pas un concurrent, il était « seulement«   là pour organiser l’installation de pompes à eau pour la population…)

Source : le Soir (d’après AFP)

*commentaires : moi, pour vous servir..

…………..ET BIEN SÛR, IL Y AURA UN DAKAR 2007………

Permalien Laisser un commentaire

500 connards

13 janvier 2006 at 12:25 (Uncategorized)

Un garçonnet d’une dizaine d’années est décédé ce vendredi après avoir été heurté par un concurrent auto du Dakar 2006 peu après le départ de la 13ème étape à Labé, en Guinée. (source : Le Soir)

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ca fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d’enfoirés
Au vent du Ténéré

Le rallye mécanique
Des Mad Max de bazar
A r’commencé son cirque
Au soleil de janvier

Vont traverser l’Afrique
Avec le pieds dans l’ phare
Dégueulasser les pistes
Et revenir bronzés

Ravis de cet obscène
Et pitoyable jeu
Belle aventure humaine
Selon les journaleux

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents couillons dans leurs camions
Ca fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d’enfoirés
Au vent du Ténéré

Passe la caravane
Et les chiens n’aboient plus
Sous les roues des bécanes
Y’a du sang répandu

C’lui des quelques sauvages
Qui ont voulu traverser
Les rues de leurs villages
Quand vous êtes passés

Comme des petits Romel
Tout de cuirs et d’acier
Crachant vos décibels
Aux enfants décimés

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents guignols dans leurs bagnoles
Ca fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d’enfoirés
Au vent du Ténéré

Combien d’années encore
Ces crétins bariolés
F’ront leur terrain de sport
D’un continent entier

Combien d’années enfin
Ces bœufs sponsorisés
Prendront l’ sol africain
Pour une cour de récré

Dans leurs joutes odieuses
Les bonbons bien au chaud
Au fond de leurs délicieuses
Combinaisons fluos

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ca fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d’enfoirés
Au vent du Ténéré

( 500 Connards – Renaud.)

Permalien Laisser un commentaire

No comment

11 janvier 2006 at 12:24 (Uncategorized)

Un site d’enchères en ligne néerlandais a retiré mardi soir une annonce dans laquelle une mère se proposait de donner gratuitement son fils d’un an. Selon l’agence de presse néerlandaise ANP et son homologue allemande DPA qui a rapporté l’information ce mercredi, quelqu’un a diffusé l’avis sur le site www.marktplaats.nl, l’équivalent batave d’eBay, situé à Emmeloord. Il n’a pas de maladie et je le donne parce que j’ai tant de soucis en tête et que je ne suis pas très bonne pour m’occuper des enfants, selon le texte qui accompagne l’annonce. L’auteur(e) se prétend être une mère de quatre enfants, victime du stress.   (source : Le Soir)

Permalien Laisser un commentaire

Show télé(visé)guidé

8 janvier 2006 at 12:22 (Uncategorized)

Tout le monde en parle, hier soir.

J’aime cette émission. J’aime bien Ardisson (ben quoi!), mais là il m’a vraiment foutu les boules. Il invitait cette pseudo-chanteuse féministe gueulante (et accessoirement + bourée à mesure que l’émission avançait), -j’ai nommé Lio- , soi disant pour parler de son actu. (heu, no comment..)

Mais l’animateur malin, qui aime foutre le bordel tant qu’il est faiseur d’audimat avait aussi invité Muriel Cerf, écrivain qui sort un livre sur Bertrand Cantat…(*) et bien sûr d’un avis totalement opposé à la susnommée pseudo-chanteuse. La pauvre Muriel  Cerf, non habituée aux plateaux tv n’a pu en placer une, ses réponses systématiquement coupées net par l’autre gueularde, qui bien sûr se réclamait grande spécialiste de cette histoire, prétendait aimer Marie d’un amour vrai , connaître Bertrand Cantat -qu’elle n’a rencontré que 2 fois- et l’affirmait grand manipulateur, et multipliait les mensonges, affirmant par exemple que la mort de M.Trintignant était due à 36 coups assénés avec une telle violence que son visage etait tuméfié exactement comme après un accident de moto à 120km/h (sic) . Il a été prouvé qu’elle a reçu 4 gifles, et que les photos de son visage, insidieusement fournies à la presse par la famille Trintignant avaient été prises après opérations et trépanation… (**) Qui donc jouait le jeu de la manipulation là? Enfin bref, je ne vais pas refaire l’historique de l’histoire. Non, tout ça juste pour dire que la récupération de l’affaire Cantat n’est pas encore prête de s’arrêter..

Pour éviter des courriers de mes râleurs habituels, je précise de suite (et une fois de plus) que je pense, -comme Muriel Cerf- que parfois la passion, quand elle est exacerbée à ce point, peut expliquer ce qui est arrivé. L’expliquer, mais non l’excuser. Le but de cet article n’est pas de reparler de tout cela  -je suis pro Cantat et je le resterai- , mais de dénoncer les manipulations de cette Wanda jsaisplusquoi  qui essaye de récupérer l’affaire, comme la morue féministe en manque de pub qu’elle est. Comme dirait l’autre, ‘plus c’est gros et plus ça passe’. Et bien entendu personne sur le plateau pour lui clouer le bec et défendre la pauvre Muriel Cerf, (ou au moins la laisser s’exprimer!) ni Ardisson son ami, trop heureux d’avoir un sujet qui va faire parler, ni Michel Blanc, ex-amour de l’actrice…

En fin d’émission, la « chanteuse » vêtue au ras du c**, et jambes en l’air posées sur le comptoir a osé parler de pardon  et de rédemption. Ben là ! si le barbu là-haut l’entend (mais non pas saint Nicolas voyons, l’autre barbu, le crucifié.. ) ,il va s’en revenir pour lui botter les fesses qu’elle aime tant montrer   🙂

(*)Bertrand Cantat ou le chant des automates  – Muriel Cerf

(**)Méfaits divers – Xavier Cantat

Permalien Laisser un commentaire

2006, déjà

3 janvier 2006 at 12:21 (Uncategorized)

3 janvier. J’atterris seulement. Je réalise que je viens de passer le week-end à Paris avec mon amour. Que je n’ai pas rêvé. Il est reparti ce matin, boulot oblige. Et depuis son départ je comate. Puis je cogite. Puis je réalise enfin.

Et puis donc nous voilà en 2006. Bizarre c’te affaire… Oui oui j’avais bien compris samedi soir, qu’un demi million de personnes envahissant tout à coup l’avenue des champs élysées ce n’était pas pour rien ! Et ces appels téléphoniques, ces messages plein de gentillesse pour souhaiter le meilleur toujours autant d’amour et de bonheur, oui c’était pour l’an neuf !   

Nous étions donc à Paris. Mais pas spécialement pour fêter le réveillon. (vous savez ce que je pense des fêtes et des dates « imposées »..) C’était surtout et d’abord un week-end d’amoureux.

Voir Montmartre avec Lui. Pas le Montmartre pour touristes japonais, pas celui des boutiques toutes identiques de souvenirs moches tours Eiffel en plastique et Cie. Pas celui des peintres de la place du tertre qui vous apostrophent…pour vous caricaturer grossièrement ou faire votre portrait qui est tout sauf ressemblant.  Ni celui des serveurs de chez Eugène déguisés en Titis de pacotille. 

Voir plutôt le Montmartre décrit par Renaud ou Fréhel (entre autres). La rue saint-Vincent, les ruelles d’escaliers, les impasses parfois encore fleuries malgré l’hiver ou les bancs de la petite place Emile Goudeau près du bateau-lavoir. Avec lui, mon tendre amour. Dans ses bras et dans son regard.

Voir aussi la Closerie des Lilas, fréquentée par Renaud et tant d’autres personnages illustres. S’asseoir à la table préférée de Jean Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Partager l’émotion de ce lieu magique. Ou celle d’une demande « préméditée ».. 

Voir le pianiste sourire gentiment d’avoir une fois de plus un couple d’amoureux attablé auprès de lui, et en sourire nous aussi.

Amoureux et seuls au monde. Les mêmes émotions. Le même émerveillement. Les mêmes yeux humides d’un bonheur qui déborde. Les mêmes idées. Les mêmes goûts. Les mêmes sourires complices. Les mêmes fous-rires pour des riens. La même tendresse. Le même besoin vital de l’autre.

L’Amour, quoi.

Et pas que pour 2006 ça j’en suis sûre…  🙂

Permalien Laisser un commentaire

Next page »