21 octobre 2014 at 13:30 (Uncategorized)

Les gens,’faut que je dorme 🙂  Mauvais plans de courtes nuits. De pas envie d’aller au lit, de longues soirées séries télé, ou de soirées combinées foire d’octobre (et ses croustillons, gaufres etc)/cinéma ensuite -3 cinémas en 7 jours, héhé -. Sans compter la tournante des 2 soirs/semaine de kids-sitting chez mes voisins. Et donc jamais au lit avant 1h du matin, je crois que là je vais me faire une nuit de 10h au moins. Ce soir. (Ou demain..)

Envie de parler de ce qui se passe chez mes voisins. De cette merde de cancer qui détruit la maman, et qui assomme cette famille. Du petit père courage, qui va voir sa femme en journée et qui après avoir fait le souper, le ménage, les devoirs, donné les bains, après aussi la séance webcam entre les petits et leur maman puis l’épreuve des mises au lit dans les larmes maux de ventre(s) et manque de leur maman, repart à l’hôpital à 20h 30, pour rentrer 3 heures plus tard. Puis qui au retour a besoin de parler, de tout de rien. Ou de tout ça. 1 semaine complète de chimio super agressive. Et ses p’tin d’effets secondaires. Puis du foulard. Ou de la chambre stérile depuis tout ce temps, puisque le traitement a détruit toutes les défenses. Purée, tu les regardes se battre et se débattre. Et avoir peur. Ne jamais leur dire ‘courage’, ils ne supportent plus de l’entendre. C’est pas du courage, qu’il dit, c’est de la survie, et au jour le jour. Et aujourd’hui, pet scan, pour voir si la chimio a agi. Si il faudra recommencer le cycle, et encore 6 semaines dans la chambre blindée anti-microbes. Ou si il n’y a plus rien à faire..

Alors, rentrer chez soi, et cogiter, au lieu de dormir. Et remercier les fées, et la vie, ou même la lune. D’être simplement en vie. De la bonne santé de mes gamins, et de tous mes proches.

A en pleurer hier au téléphone en entendant  mon petit papa me dire que l’examen du matin, contrôle de son (ex) crabe à lui, est bon cette fois et que la visite peut redevenir annuelle.

A craquer, encore, quand mon Jimmy me raconte que son rdv du matin s’est lui aussi bien passé, que son burn out est reconnu, et surtout compris. Le c*nnard de patron balise à fond, téléphone, un coup tout aimable, un coup menaçant, sale manipulateur. Tremble ducon, tu peux. Mon gamin va enfin voir le bout du tunnel. Et les projets qu’il a m’épatent, il m’épate. Didiou comme ça fait du bien quand les circuits du ventre et les boyaux de la tête commencent à se dénouer 🙂

Ce soir, j’aurai peut-être envie d’aller dormir.

Et plus d’exploser mon réveil contre le mur demain matin 🙂

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

10 octobre 2014 at 13:46 (Uncategorized)

Ben voilà….voyez bien, que j’avais raison 🙂

« Tous les jours ! Y’a vraiment pas moyen de passer une journée sans apprendre un truc horrible »

Aah Delphine Ysaye, la séquence sourire du vendredi  🙂

Cliquez, z’allez voir !

http://www.rtbf.be/classic21/article_delphine-pointbarre-du-10-octobre?id=8374875

 

Permalien Commentaires fermés sur

10 octobre 2014 at 08:16 (Uncategorized)

Alors oui, bon. C’est vrai, que je passe ici moins souvent, et depuis déjà pas mal de temps. Mais j’aime pas recevoir un mail en termes pas trop gentils pour me le dire. J’suis encore chez moi ici que je sache, et j’y fais ce que je veux, nanmého !

Un blog c’est juste comme une scène (un comble hein, pour moi qui n’ai pas aimé la vie d’artiste ‘imposée’), et derrière le rideau, ben c’est secret quoi 🙂

Entre mes lignes, il reste un espace blanc. Et ben non, on n’a pas le droit de tout lire, entre les lignes. Et encore moins d’inventer ce qui pourrait s’y cacher.

C’est vrai qu’entre chaque article il passe du temps. Que souvent, à un moment précis je me dis tiens, ça faudra que j’en parle, c’est trop bien/trop moche. Puis ça me passe, j’ai eu la flemme/pas le temps/pas l’envie de me connecter. Et voilà l’espace temps entre les articles s’étire, héhé.

Je vois hein, je le vois dès que j’ouvre la page d’admin. Que les abonné(e)s ont fait le détour, pour un nouvel article. Que, malgré que j’aie bloqué les moteurs de recherche, chaque jour gougeule search m’a renseigné, et parfois via des termes étonnants ou rigolos. Grr.  Je n’aime pas savoir que ce que j’ai écrit atterrisse chez quelqu’un qui a tapé ‘pourquoi l’eau de mon voisin coule chez moi alors que je ne veux pas’. C’est pas le but, quoi. J’aime penser que j’écris pour ceux/celles avec qui je suis en contact, en vrai ou via courriels. Les nouveaux, qui m’ont trouvé dans les liens d’un blog ami, ou qui en ont entendu parler. Les anciens, ceux qui ont tout lu ou presque, ceux qui connaissent mon histoire, bref ceux qui peuvent comprendre mon esprit dérangé 🙂  Non, gougeule n’est pas mon ami moi je vous le dis. Sauf pour une chose, les fans de m’sieur Renaud qui tombent ici par hasard, puisque le titre du blog est inspiré d’une de ses chansons. Et puis qui restent 😉

Et donc. Raconter quoi pour remplir l’espace temps entre les textes?

Lever le poing sur tout et sur rien? Merci bien, syndicaliste et anar ça m’ferait mal, j’en ai connu c’est bon j’ai donné et j’ai pas aimé 😉

Me transformer en guimauve et faire un blog de nunuche dans un monde de bisounours, non mais, m’avez déjà bien regardé?

Parler des dernières tendances maquillage, trucs de pétasses  fashionistas et it-girl ? Hmm… no comment. Oué j’ai encore des Kickers, des jeans, et le coiffeur n’est pas mon ami.

M’indigner sur l’actualité et pleurer sur les misères du monde ? ça c’est juste pas possible, j’ai zappé. Je ne veux plus rien savoir, heureusement j’écoute une radio -bien rock hein, la radio 🙂 où les points infos ne sont pas à chaque heure, ne durent pas longtemps et où mes petits potes font assez de bruit pour les masquer 🙂 Qu’aurais je de plus à savoir qu’Ebola va arriver ici peut-être, ou que trucmuche attend des jumeaux sur un rocher (oué, y’a fessebouc, et  même en allant vite on voit passer des liens inutiles)  Nan, sérieusement les gens, moi je préfère faire l’autruche sur les malheurs du monde de toute façon je ne pourrais rien y changer. Ma petite vie, ma tribu, mes proches, ceux que j’aime, y’a vraiment qu’ça qui m’intéresse 🙂

Alors qu’ est-ce qu’il reste? Faire un blog de cuisine ? Bah oui hein que je sais faire à manger mais je n’aime pas donner des leçons puis d’ailleurs je cuisine de moins en moins (parce que groooosse fainéante) et puis d’ailleurs je n’aurais envie que de parler de pâtisseries, donc faudrait que j’en fasse. Encore plus, donc beaucoup. Han, pas bonne idée.

Alors donc il parait, qu’il faut donc que je poste ici plus souvent, que c’est ça, quand on veut être blogueuse.  Ah bon. Ok moi j’veux bien. Puis que je parle de moi. Domaine du possible, puisqu’il ne reste que ça comme sujet, héhé. Quand tout roule, quand j’ai un truc rigolo à partager. Parler de tout, de rien, de moi alors, pas beaucoup, mais un petit peu. même quand j’ai la vie qui m’pique les yeux -joli le petit clin d’œil hein-.

En vrai donc, je ne vais rien changer, olé. Je vais continuer à parler de tout et de même pas intéressant, de petites choses pas secrètes que je vis, de petits bonheurs, de mes états d’âme, d’endroits visités -pour ça il faudrait que je prenne l’habitude d’avoir mon apn toujours avec moi ça c’est pas gagné-. De tout ça, quoi. Mais un peu plus souvent, tiens ça fera plaisir au grincheux 🙂

Je vais faire un effort, tenez je reviendrai tout vite avec un j’aime/j’aime pas, ou un truc du genre. Promis j’vais y penser, ça meublera l’espace à lire. Entre les lignes.

(Message perso : Et ça t’évitera de fabuler. Pov’con.)

 

 

 

Permalien Commentaires fermés sur

7 octobre 2014 at 15:14 (Uncategorized)

Alors..oui, donc. Didiou c’que le temps file 🙂

Je suis donc allée à la nocturne des coteaux de la citadelle, et c’était juste génial. Comme chaque fois, j’ai adoré me promener dans les ruelles, les impasses, faire toute la montée des coteaux, écouter les concerts, manger plein de choses sucrées au gré des échoppes, le tout à la lueur des bougies disposées tout le long de chaque circuit de balade. 50.000 personnes, selon estimation. C’est vrai qu’il y avait un monde fou ! Et il faisait tellement beau, carrément chaud ! Cette ambiance bon enfant, les rigolades, les blagues aussi, dans les bois de la longue montée vers la citadelle, et tant pis pour les trouillards 🙂 Bref j’ai adoré, z’avez compris.

Un chouette samedi donc, sans compter que juste avant c’était sur la foire que j’avais passé le début de soirée. Je ne me lasserai jamais de cette ambiance, héhé.

Dimanche virée shopping, toujours à Liège. Boutiques ouvertes exceptionnellement, pensez bien que je n’allais pas laisser passer 🙂

Et puis sinon, j’vous ai pas dit? ça y est c’est l’automne 🙂  Aujourd’hui il fait plus frais, et le vent se lève. Mes petits potes ont tous la morve au nez, si ça ce n’est pas un signe imparable.

C’est l’automne, les feuilles tombent. Mon Jimmy est allé écouter le brame du cerf, il a adoré. Mais y a chopé un méga rhume et une angine en souvenir, pas cool.

Et aussi, mon Thomas a fêté ses 29 ans. Oué, 3 jours de suite 🙂

29 ans, purée quand je vous disais que le temps file ! Mon garçon, mon grand, 29 ans qu’il pointait le bout de sa frimousse, 29 ans que je l’aime. Tellement.

Tellement !

10678706_807884509253792_2894007228744592352_n

 

(et les 374 marches, je n’ai pas eu le courage de les gravir ! Mais bon, les descendre fait tout aussi mal aux mollets 🙂  )

 

 

Permalien Commentaires fermés sur