13 novembre 2018 at 13:44 (Uncategorized)

Sur un blog ami, les petits questionnaires du dimanche soir. Chaque semaine l’auteure pose des questions et il faut y répondre dans les commentaires. Pour celui de ce dimanche, certaines réponses lues m’interpellent.

-Avez vous un resto, un café habituel ? Et quelqu’un y répond « non, seule je n’en vois pas l’intérêt »

Un habituel oui, chaque vendredi dans mon ancien village et avec la même petite bande. Puis en ville, au moins 1 fois/semaine, accompagnée ou pas. Quand tu as le moral, tu te dis que héhé, oui seule c’est cool, et j’adore ça. Puis quand tu as un coup de mou, didiou pourquoi le petit monstre sur ton épaule te souffle que c’est vrai ça, c’est sans intérêt, voire ridicule.. P*tin de coup de mou d’automne…

 

-Pour qui, pour quoi vous faites vous souvent du souci ?

Ah là là, pour tout mon capitaine 🙂 Pour mes enfants évidemment, puis le petit loulou, puis mon frangin, puis mon papa adoré, et cette impossibilité (actuelle, et future) pour moi d’être près de lui géographiquement, de pouvoir être là physiquement si besoin pour lui et ma douce belle maman…les années futures me font très, très, vraiment peur. Et puis pour la situation actuelle et le monde qui ne tourne plus rond, les cinglés au pouvoir qui pourraient le faire péter (si ce n’est pas le nucléaire), l’extrême droite, la malbouffe… J’ai beau essayer d’éviter les infos à tout prix, tout le négatif qui arrive à filtrer me mine. Examen de passage de ceinture noire d’inquiétude : le retour. P*tin de coup de mou d’automne…

-Êtes vous différent/un peu/le même que lorsque vous étiez adolescent ?

Je lis plusieurs réponses du genre : plus cynique, plus désabusé(e), plus fatigué(e)… Ben pour moi les 3 mon général, et aussi plus inquiète, (beaucoup) plus sensible à la méchanceté et/ou l’indifférence. Mais toujours aussi rêveuse, utopiste et folledingue et puis oui, plus soupe au lait et plus têtue… Et ça ce n’est pas dû à l’automne, c’est à l’année mon commandant 😉

Publicités