2 mai 2017 at 13:10 (Uncategorized)

Un long week-end….

Vendredi je décide en fin d’après midi de ne pas aller au resto, cette routine habituelle qui commence doucement à me peser. A la place, razzia à la jardinerie et soirée passée à installer toutes les fleurs, j’ai adoré vous vous en doutez 🙂

Après une longue soirée à regarder des séries sur mon pc je m’en vais enfin dormir, demain je ne dois pas me lever trop tard, je mets donc sonner mon réveil pour 9 h.

..Dès 8heures on sonne à ma porte, le bonhomme (qui a déjà reporté 3 fois les travaux à faire, réparer le trou fait par les ouvriers dans la façade en raccordant l’électricité) débarque, comme une fleur et sans prévenir. Oué, un samedi.

Je devais aller faire toutes mes courses en matinée, bah pour une fois j’y serai tôt 🙂 Il me faudra de toute façon être pour midi 30 à l’arrêt de bus pour accueillir la copine dont je parlais justement ici jeudi..celle qui n’avait répondu à aucun de mes messages ou appels suite au décès de son bébé. Et oui, elle m’avait appelé le soir pour s’excuser, disait avoir eu besoin de prendre du recul, et voulait maintenant que l’on se voie. Pile le jour où j’en avais parlé ici..

Bref, j’avais préparé un petit dîner, on a papoté toute l’après midi puis on est allées au centre commercial faire quelques courses avant qu’elle rentre chez elle. Contente de l’avoir retrouvée.

Un dimanche au soleil, grasse mat d’abord puis cocooning jusque 18h, et ensuite un super chouette barbecue avec tous les potes et toute notre équipe de la foire médiévale. Bonheur et coucher tard. Très tard 🙂

Hier je voulais aller en début d’après midi à cette méga brocante dans le village de mon enfance. Une semaine que j’en parlais à tout le monde, que je me réjouissais. La brocante bof hein, juste plus pour la balade, m’en aller revoir mon école primaire, le lycée, coller mon nez sur la vitre de la piscine communale où j’ai passé tellement d’heures…. Bref. Mauvais temps et annonce de pluie, jour férié et horaires de bus pourris… si la pluie se pointe dans l’heure de mon arrivée et que tout le monde replie, je devrai rester là 3h minimum avant d’avoir un bus de retour. Vu mon méga rhume et mal de gorge déjà présents, je renonce, à contre-coeur.

Je devais aussi aller en ville chez la copine vue samedi, lui déposer un truc. Je me mets en route vers 15h30. Rires, papotages et salade de fruits.. Ne pas trainer, histoire d’être rentrée au max 2h plus tard, qui sait mon fils (qui a fait la nuit) passera peut-être (sûrement) lorsqu’il sera levé pour m’apporter du muguet..

Nada, rien. Personne. Je tél le soir histoire de dire un petit bonjour.. et j’apprends qu’ils sont allés à cette brocante l’après midi… Passés près de chez moi en y allant.. Pas de tél histoire de voir si on s’y retrouverait, ou proposer de passer me chercher. Oublie.

Et c’est le cœur serré que j’ai clôturé ce long week-end. Bah le petit loulou qui s’écriait ‘Mamy’ et voulait me parler au téléphone m’a donné le sourire.. ‘coucou, bisou, ça va, Mamy..’ Coucou petit loulou, bisous, et encore bisous.

Ne plus rien attendre.

 

 

 

Publicités