27 décembre 2016 at 06:51 (Uncategorized)

Il y a. Toutes ces contradictions..

Ce Noël où je vois de plus en plus de gens dans la rue, de gens compter leurs cents pour payer une seule course à la caisse du supermarché. Ou cette file de 20 personnes, se tenant jusque sur le trottoir le jour du réveillon, dans une poissonnerie/ traiteur de luxe. J’en faisais partie, mais moi juste pour 2 petites cassolettes à 8 euros pour compléter le repas. Je faisais bien pâle figure à côté des mémères tout en bijoux et fourrures, qui achetaient pour 300 euros de plats préparés, ou 2 douzaines d’huitres à 3 euros pièce 🙂  Et qui en sortant crachaient presque sur ce pauvre jeune garçon qui faisait la manche. Société de merde va. Je suis allée lui acheter un sandwich et un café bien chaud, il m’a remercié plein de fois et dit que j’étais la mère Noël, je n’ai pu que lui sourire tristement.

Contradiction de ce réveillon tout en rires et tendresse, seule avec mon Jimmy, et celui mon Thomas qui faisait la fête en Hollande avec toute sa belle famille. Mon frérot, lui seul à la maison, ses enfants chez leur maman. Mais lui n’en avait rien à faire, il avait refusé toutes les invitations, même la mienne. C’est dans ces moments là que l’on souhaite avoir une grande famille réunie, une grande tablée pour une vraie tradition enfin respectée..

Le fameux esprit de Noël, la maison toute cocoon et décorée ça j’ai ! On était 2 à en profiter et tant mieux, chez mon Jimmy pas de sapin au moins il a apprécié l’ambiance 🙂

Et heureusement, parce que le jour de Noël le pauvre a commencé une grippe phénoménale qui le cloue encore aujourd’hui au lit. Vous me connaissez hein, j’ai le cœur déchiré en 2 de le savoir complètement seul et tellement mal en point, je n’ai pas su aller chez lui  (pas de bus pour le retour en soirée, et puis sa porte d’entrée est verrouillée de l’intérieur depuis dimanche, et il n’a pas la force de descendre pour ouvrir) et ça, ça me vrille au sol d’inquiétude, et me rend presque aussi malade que lui !

Je prends des nouvelles par tél, je croise les doigts et prie les fées pour qu’il aille vite mieux. Et ça me casse. Sans compter le grain de sable venu se mettre dans l’engrenage depuis plus d’un mois déjà, cette méga inquiétude qui me ronge, cette attente d’au moins encore 2 semaines avant de savoir si il disparaitra ou se transformera en cette tempête, avec du sable plein les yeux.

J’ai l’impression que rien ne va. S’accrocher à ce foutu esprit de Noël coûte que coûte, c’est parfois pas si simple.

Mais je fais tout pour, j’ai inondé mes proches de cadeaux, j’aime tellement offrir et faire plaisir ! Au moins ça tient chaud au cœur et me tient debout 🙂 J’attends avec impatience que mon Thomas, petit loulou et sa maman reviennent de leur voyage pour leur donner enfin les leur, ce soir mon frangin aura retrouvé ses enfants et ils passeront eux aussi délester le pied du sapin. Finalement, vive Noël moi je dis, tiens.

Edit, 10h00 … (je profite du fait que les 2 seuls petits potes prévus aujourd’hui ne sont pas encore arrivés)

Oups, à me complaindre dans mon coup de blues ce matin, j’ai oublié que je n’étais même pas venue ici pour vous souhaiter un Bon Noël en temps et en heure ! Un peu tard, mais bon…. J’espère que vous avez passé vous aussi une douce soirée de réveillon !

006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités