Garderie..

16 décembre 2016 at 13:11 (Uncategorized)

Mouais. D’habitude je déteste quand les parents parlent de moi en disant ‘la gardienne’ genre on leur tél, et je les entends dire ‘je suis chez la gardienne’.

Gardien, c’est pour prison. Ou pour un troupeau de moutons, pas pour mes petits potes. Je ne me considère pas du tout comme telle. Heureusement quelques parents, eux sympas, l’ont compris, je préfère largement que l’on m’appelle la nounou 🙂

Là, je sature, et gravement j’vais vous dire. Genre on me prend vraiment pour de la marde, comme disent les québécois et pour adoucir -quand même- un peu la façon dont on me considère.

A croire que je suis juste là pour m’occuper de leurs mômes, sans discuter et quoi qu’il arrive. Genre, il y a 2 semaines, je reçois un 1er appel le vendredi en fin de soirée, me disant que le petit V., 9 mois, s’est choppé le syndrome pieds-mains-bouche. La maman a vu se démultiplier l’eczéma du petit (eczéma allergique, le pauvre est bien arrangé depuis des mois ! mais la mère ne veut pas se débarrasser de ses 3 chiens et 5 chats -« il faudra bien qu’il s’immunise, parce que moi je ne me débarrasse pas de mes animaux pour lui ». No comment..- ) Bref, l’eczéma a augmenté soudainement de façon spectaculaire et elle est allée aux urgences, où on lui a dit que c’est le syndrome pieds-mains-bouche, rien de ,mais qui a démultiplié un eczéma non traité. Evidemment la première chose qu’on me dit c’est que ça ne peut venir que de chez moi ! « Je me demande bien qui lui a refilé ça chez vous! » Ben tiens. Personne, puisqu’il est le premier à l’attraper ! Le minot est sous certificat jusque mercredi, bon je suis rassurée c’est une maladie bénigne et elle me dit qu’il n’en souffre pas du tout. Mais hourra quoi, 3 jours non payés et imprévus j’avais bien besoin de ça ce mois-çi tiens.

Le dimanche matin, alors que j’étais dans le train pour m’en aller chez mes cousines une autre maman m’appelle, elle ne sait pas ce que la petite a, elle est aux urgences car couverte de boutons autour de la bouche et sur les mains.. ben voyons. Confirmation 1h plus tard, même syndrome, et elle a 4 jours de certificat. Olé.

Lundi matin, le petit N. arrive, couvert de boutons énormes autour de la bouche et sur les mains, ça a commencé samedi matin mais ils n’ont pas été voir de médecin (!?!) Je refuse de le garder arguant que c’est hyper contagieux et que j’ai 2 petits  qui n’ont eux, rien eu. Le papa s’en va en râlant le conduire chez la mamy. Mardi, aucune nouvelle de N., je me doutais qu’il ne viendrait pas, mais prévenir est une moindre politesse…Mercredi, vers 11h15 j’envoie un sms disant qu’il me faudrait quand même au moins savoir si il revient ou pas (il arrive parfois à 11h30), histoire de pouvoir préparer mes repas en conséquence. Réponse sêche : « Il revient lundi. » Et allez…

Vendredi, je devais justement avoir le petit frère de N. en après midi d’adaptation (une seule, la maman jugeant que les 3 fois prévues n’étaient pas utile (!?!) ) avant le début de garde ce mardi. Dès midi elle m’appelle, disant qu’elle a bien réfléchi et que le petit ne viendra pas « il est déjà tout le temps gardé par ma maman (!?!….) il est habitué c’est bon ainsi, à mardi ! ». Précision : le petit a pile 2 mois…..Bref, pas de prise de contact, je ne sais rien y faire je ne peux pas aller chercher le gamin de force hein  😦  Je lui demande si N. va mieux, si il n’a pas contaminé son petit frère, et ce que le médecin avait dit concernant son retour lundi. Là elle me répond qu’elle n’a pas été voir de médecin : « Inutile, à part qu’il avait aussi plein de boutons dans la bouche et ne savait pas manger, il allait bien » (!!!!???!!!…)

Là, arrive justement l’assistante sociale de la garderie (venue pour voir le tout petit, prévu en adaptation) Etonnée qu’il ne soit pas là, elle me dit que ces parents commencent à bien faire, leur jemenfoutisme depuis 2 ans avec N. semble se reproduire avec le petit frère, j’explique qu’en plus qu’elle n’aura pas de certificat pour le grand car pas vu de médecin. Là, il faut marquer le coup me dit elle, et vraiment appliquer le règlement, d’abord je reçois un savon en règle parce que je me laisse toujours avoir, et je dois compter toute la semaine d’absence, et aussi l’après midi d’adaptation qui était prévue (on signe une grille théorique chaque fin de mois pour le mois suivant). Si ils discutent, qu’ils me téléphonent ! dit-elle. (ça je vous le dis, ils ont discuté ! j’vous raconte pas l’ambiance ici depuis le retour de N. lundi…)

Mardi matin donc, la maman m’amène le tout petit, qui vient juste d’aller à l’One pour recevoir ses vaccins. Il a tout juste 2 mois, je vous rappelle, tout frèle et minuscule… température à surveiller, cool pour une première journée… Après son départ je regarde dans le sac, pas de thermomètre, pas de médoc pour si il fait de la fièvre, un seul biberon pour la journée avec un petit post it dessus : désolée je n’ai pas eu le temps de le stériliser.. 2 langes pour toute la journée du petit, et aucun pour le grand… Je téléphone, on ne décroche pas.. J’ai mis un méga post-it dans le sac demandant une trousse avec le nécessaire pour la fièvre, de la crème pour le change, des couches en suffisance pour les 2 enfants (+ceux empruntés à rendre au copain), des vêtements de rechange -car le petit régurgite beaucoup, et rien pour le changer!- des bavoirs, un biberon stérilisé pour chaque repas… Croyez le ou non, mardi j’avais juste 3 langes par enfant dans le sac, un seul biberon, un fond de boite de lait en poudre, et rien d’autre. Et hourra, un effort : hier il y avait 3 biberons stérilisés.. et un petit post-it disant qu’il n’y avait qu’une tétine pour les 3 car « pas encore eu le temps d’aller en acheter, vous n’avez qu’à la stériliser à chaque fois ».

Je vais pêter un câble, vous croyez ?

Et encore, je ne vous ai pas dit que mardi matin on m’a amené la petite L. bientôt 2 ans et 1/2, qui avait vomi le lundi soir « mais juste parce qu’elle faisait un caprice et se forçait pour pleurer », puis encore une fois la nuit « mais parce qu’elle toussait » tiens, prends moi pour une c*nne… « là elle a déjeuné et tout va bien »…..et au moment de le dire, hop, la gamine me garnit 3 fois le tapis de jeux. Sans avoir pleuré ni toussé, tiens donc.

Et on me râle dessus parce que j’ai refusé de la garder… Infos reçues : gastro, y’à plus qu’à croiser les doigts pour que personne ne la suive, gn. Et certificat pour 3 jours d’absence…ben voyons…

Aaaargh les parents faux-culs qui font semblant de me plaindre car pas de statut suffisant, « vous perdez toutes les journées d’absences, ma pauvre…. » mais qui te collent leurs mômes malades et contagieux parce que ça les arrange !

Tout ça + ça + ça je me sens de moins en moins considérée, et j’vais vous dire, là ça me saoule, mais grave !

 

 

Publicités