Bilan ?

4 octobre 2016 at 13:53 (Uncategorized)

Lu sur un blog que je suis régulièrement, une question : « Et vous, quel est le bilan de ces 3 dernières années? »

Oui, bon, celle qui tient ce blog là vient de rentrer de 3 ans d’expat en Chine, évidemment il y a un bilan sacrément différent de celui qui est le mien 🙂

Mais voilà, du coup j’ai passé une soirée à relire les principaux articles ici sur mon blog, depuis septembre 2013. (oui, je peux aussi perdre une soirée à ce genre de truc 🙂 )

Et qu’est ce qu’il en ressort ? Bah 3 ans ça démarrait juste après le décès de ma mère, et l’aventure de l’achat (pas prévu) de la part de sa maison à mon frangin. Oué, les gens ça fait pile 3 ans que j’y vis, et je n’en reviens toujours pas. A la fois partagée entre le fait d’avoir une maison à moi seule (et accessoirement de la léguer -refiler la patate chaude- à mes enfants quand j’irai me balader sans retour dans la forêt enchantée 😉  )  Patate chaude oui, puisque depuis 3 ans, à part des menus bricolages je n’arrive pas à avancer d’un poil dans les travaux prévus. Tellement que je commence à avoir envie de tout plaquer et la revendre telle quelle. Etre locataire c’est bien plus simple, je vous le dis. Ou plutôt, tenter de mettre de l’argent de côté avec un salaire non-fixe d’accueillante d’enfants, c’est une belle utopie 🙂 Et ces travaux, je n’aurai jamais les moyens de les réaliser. A moins, comme me dit la copine sans scrupules, de me trouver un homme avec qui j’accepterais de vivre à temps plein (c’est ça, rêve) et bricoleur, en plus d’être l’homme idéal. ça existe? 🙂

No way. Pas mon genre de profiter. Je bricole, je fais ce que je peux seule. Ne rien devoir à personne, vous me connaissez. Le reste attendra. Mon frangin veut bien venir l’été prochain pour aménager les 2 chambres du 2ème. Il dit qu’il faudra plus d’une semaine, à prendre sur ses congés of course. Et comme il ne voudra pas que je lui paye ses heures, je sais déjà que les travaux, je ne lui en reparlerai pas.

Sinon quoi d’autre, depuis 3 ans ? L’an dernier je suis devenue grand-mère, comme vous le savez ! Juste du bonheur, et à perpet’ un petit mec de plus dans ma vie et dans mon cœur.

L’amour ? Le vrai, celui des contes de fées ? Passons, héhé. Encore faudrait-il y croire 🙂

Le bonheur, ça oui, plein de petits bonheurs, une vie (presque) de rêve -manque juste un joli gain au lotto, si si-.

Ce qui me caractérise, c’est surtout, une autre manière de voir la vie. L’apprécier à fond, puisqu’en quelques secondes.. elle peut basculer. L’accident de moto de mon ex mari en mai dernier, sa vie radicalement et définitivement changée, celle de mes enfants par la force des choses, le quotidien différent de mon Jimmy dû à cela aussi, tout ça forcément, ça fait réfléchir.

Ces p’tins de 2 secondes de plus ou de moins à la station essence qui auraient pu (dû) tout changer. Cette révolte contre le destin capricieux (là carrément dégueu) puis tout à coup, après tant de stress, d’inquiétudes, d’espoirs -démentis ensuite- ou d’espoirs à nouveau, un jour on a comme une révélation, on voit clair. On n’accepte pas, non. Mais profiter de la vie, de nos proches tant que c’est possible, la phrase bateau que tout le monde -même moi- répète…un jour, on la ressent jusqu’aux os, on en est imprégné tout à coup de manière indélébile, on comprend seulement le vrai sens des mots.

Depuis, je suis toujours et encore plus inquiète (oui, c’était possible qui l’eût cru) pour mes proches, mes gamins, le petit loulou. Mais pour tout le reste, je me laisse vivre, je profite de chaque moment, je fais uniquement ce dont j’ai envie. Je ne me rappelle même pas la dernière fois où je me suis vraiment stressée ou énervée. Pas que je me fous de tout hein, mais le reste, tout le reste, ben ça me passe très au-dessus.

Et donc ? Ces 3 années ?

Ben à part une autre philosophie (et une autre maison), un petit mec de plus dans ma tribu, rien n’a vraiment changé. Et rien ne changera 🙂

Publicités