4 janvier 2016 at 15:12 (Uncategorized)

La nuit du lundi au mardi, j’entends, dans un demi sommeil, un petit bruit. Un grattement. J’suis dans le cake, et je me dis que c’est un petit truc qui s’est détaché du mur, et a dégringolé dans l’escalier du grenier. Je ne pense même pas au matin, à aller vérifier. Tant que les 2 chambres inoccupées ne sont pas aménagées, je n’en ai rien à cirer vous voyez.

La nuit suivante, je vais au lit vers minuit 30, et je sombre. A peine 1 heure plus tard, un bruit idem à celui de la nuit d’avant, mais comment dire…plus proche. Oh ? J’allume la lumière, j’écoute, j’imagine déjà un monstre planqué sous le lit. Rien, nada, j’éteins. Morphée s’en revient, et au moment où j’allais lui tomber dans les bras, un méga bruit (si j’vous jure!) au pied de mon lit, dans le panier où je range le bric-à-brac restant des bricolages réalisés pour Noël (ça y est du coup j’y repense ! Voilà une des choses dont je voulais parler, faudra que je vienne faire un poste sur les cadeaux made by me, avec photos et tout ! ) . Bon j’en étais où ? ah oui le bruit dans le panier ! Tudieu qui peut bien y danser la java à cette heure?? Bon je fais la forte en le racontant, mais je n’en menais pas large ! J’allume, j’écoute mais je n’entends rien d’autre que mon cœur qui bat à 200, rien, nada, j’ai rêvé ou quoi ? Je finis par me rendormir, sans que le moindre bruit ne m’aie plus dérangé (quoi, aller voir dans le panier, ça va pas non ? J’imaginais qu’une mygale s’y trouvait….) 4 heures du matin re-bruit, le monstre poilu s’est déplacé vers le bureau ! Courage fuyons, l’escalier n’est pas loin, oui je peux le faire !  Bref, je termine la nuit dans le divan, emballée dans mon plaid tout doux. Mon chien de garde inutile ne m’a même pas entendu arriver et dort comme une enclume. Note pour plus tard, je veux me réincarner en lui.

6 heures du matin, j’entends courir sur le plancher juste au dessus du divan. Au secours ma maison est hantée ! 30 minutes plus tard j’arrive enfin à me rendormir et le réveille sonne, les petits potes vont arriver. Olé.

Mercredi, je décide de prendre le taureau monstre par les cornes. Mon voisin déclare que ça ne peut être qu’une souris, et me prête une trappe. Mon Jimmy m’apprend que les souris aiment le chocolat (ça me plait moyen d’avoir un point commun avec elles, tiens). Bon, je sacrifie un bout de chocolat, pas le choix je n’avais plus de fromage ! Rien ne se passe en journée, parait que les bestioles ne sortent que la nuit, ben tiens. Je décide donc de squatter encore une fois mon divan trop petit. Bizarre, j’entends par 3 fois que ça court encore sur le plancher durant la nuit, elle n’aime pas le chocolat, ou quoi ??  Au petit matin, j’ai le dos en compote, mal au cou et encore très sommeil quand le réveil sonne. Et la bestiole a bouffé mon chocolat sans que la trappe ne se referme !!

Fin de journée je m’en vais acheter un fromage bien odorant et à croute bien dure, cette fois je vais t’avoir sale bête !

J’installe le tout, je règle la trappe histoire qu’elle fasse cette fois bien son boulot…et je m’en retourne dormir dans le canapé. Gné.

Jeudi, hourra ! Une souris minuscule est coincée dans la trappe. Mais beurk, jamais je ne poignerai là-dedans pour la délivrer 😦  Je pousse le tout dans une ramassette, j’appelle mon gentil voisin au secours, et il s’en débarrasse à ma place. Bon, paraît que quand il y en a une, elle n’est pas souvent seule….mierda. Pourtant je n’ai plus rien entendu durant toute la nuit, mais bon dans le doute, je replace une trappe garnie de fromage, et je re-squatte le divan pour une nuit, soyons fous !

Plus rien depuis, ni bruits, ni souris. J’ai laissé le piège et le fromage puant, on ne sait jamais..

Au moins j’ai retrouvé mon lit. Et je sursaute au moindre bruit 🙂

Publicités