26 mai 2015 at 14:37 (Uncategorized)

Encore et toujours comme le lapin d’Alice, en retard. En retard pour tout 🙂 Je m’en vais militer pour des semaines de 9 jours, si si, il faut absolument 4 journées entre le vendredi et le lundi sinon je ne vais pas m’en sortir 🙂

Je bouge pas mal, j’ai des milliers de choses à faire, (et dès que pose mon derrière dans le divan, je tricote. Oué les futurs parents ont choisi des modèles de pulls tout mignons, Mamy power !) Puis j’ai même acheté un vélo. Oui oui, hier. Et même qu’il a un joli panier en osier à l’avant, vive les futures balades avec mr Wilson 🙂

Parce que oui tiens, j’ai cogité, depuis mon dernier article ici. Et bon, suffisait qu’on m’ouvre les yeux, la bienveillance pour moi-même, prendre soin de moi, tenter de vieillir au mieux et surtout, continuer à m’amuser de tout et de rien sont mon quotidien. Bon vous me connaissez, j’ai toujours aimé papoter avec les gens en faisant les courses, ou passer faire un coucou qui doit durer 3 minutes à la vendeuse de friandises dans la galerie marchande…et y rester 3/4h 🙂 J’aime par dessus tout le fait de faire uniquement ce que j’ai envie, et au moment où j’en ai envie. Improviser un ciné dans la minute, le temps d’y penser, attraper veste et sac et de démarrer en trombe si je ne veux pas louper la séance. Ou avoir tout à coup envie de mon ancien village, réaliser que j’ai juste le temps de mettre la laisse au cou de Wilson et de courir comme une dératée, et avoir juste le temps de sauter dans le bus qui arrive pile en même temps que moi à l’arrêt. Me dire que tiens, c’est l’occase d’aller manger une méga glace, aussitôt pensé, aussitôt adopté 🙂 Bref, depuis que j’ai flashé sur la ligne de vie de madame Séchan, je me rends compte que finalement y’a pas mal de parallèles. Même si parfois je me plains, oui je trouve des petits bonheurs dans tout. Et si souvent je me sens « inutile », c’est parce que j’aimerais tant pouvoir toujours faire plus. Pour mes enfants, surtout. J’ai toujours l’impression que je n’en fais pas assez, et purée comme ça m’énerve ! (même si la mère poule les gave sûrement un peu..)

Et donc, madame Solange. Bon, je n’en suis pas encore arrivée au stade (ni à l’âge 😉 ) de me faire dorloter et de tout laisser faire à ma place. ça, ça m’énerverait un brin. Mais à part ça, oui elle et moi quelque part on se ressemble. Oh ça va hein, je sais qu’elle, son fils c’est celui qui a bercé toute ma vie depuis que je suis ado. Son fils c’est mon idole (oué, encore maintenant, même si.) Son fils c’est le frangin. C’est monsieur Renaud quoi.

Ben même pas peur. Parce que mes gamins à moi….

Un jour, alors que l’on parlait de mon célibat, mon frérot m’a dit un truc du style « De toute façon y’aura jamais qq’un d’assez bien pour toi. Y’avait que 2 hommes parfaits : Jésus et moi. Jésus…ben voilà quoi, et moi, ben j’suis ton frère. »  🙂

Alors voilà, tiens c’est pas difficile, mes gamins à moi, ils sont parfaits (puis beaux, si vous saviez 🙂  ) et même que ce sont les meilleurs fils du monde tout entier.

Avec Renaud, peut-être. Mais lui, ben c’est le gamin de madame Solange 🙂

 

Publicités