18 février 2015 at 13:25 (Uncategorized)

Hello les gens ! Je vais bien, tout va bien…. mouais on peut dire ça 🙂

Nerveusement, un peu (pas mal) sur le fil tendance explosion imminente. Because, entre autre, les parents d’un petit pote, en garde de dépannage depuis début décembre (et ce jusqu’au 6 mars). Genre s’en fichent de tout -et surtout de leur gamin!- puis un peu de moi tant qu’à faire.. arrivent le soir les uns après les autres (père, mère, grande sœur ,tante j’vous dis pas la smala qui vit ensemble), 2, ou 3  à la suite et de 10 en 10 minutes (comment, le petit est parti déjà ?? -Ben oui, parlez-vous le matin hein, mettez vous d’accord nomdedieu !!)  ou soit évidemment n’arrivent pas, chacun croyant qu’un autre est venu… je téléphone partout, personne ne décroche bien sûr, et j’ai le petit jusqu’à pas d’heure, jusqu’à ce qu’ils se rendent enfin compte qu’une personne manque à table. GRRRR. Et encore, je ne vous parle pas, du manque d’hygiène, de la mentalité, de leur façon d’éduquer leurs minots « oui on les frappe, mais seulement pour éducation hein madame » …. la garderie qui m’emploie est ‘fataliste’ c’est la mentalité de cette ethnie, on ne peut rien changer ils sont ainsi, c’est tout. Voilà ce qu’on me répond. Puis il a déjà changé d’accueillante 4 fois en 1 an, les parents n’acceptent pas les remarques donc ils vont ailleurs, pour le bien du petit, ne dites rien… Et il rentre bientôt à l’école (…autrement dit, la patate chaude sera bientôt refilée). En bref, calmez vous ça sera bientôt terminé. Mais moi je l’adore, ce petit mec. Tellement habitué à être délaissé et être élévé sévèrement qu’il ne pleure qu’en silence (jamais vu de larmes couler en si grandes quantités, en plus!) Il m’adore aussi, il est tellement en demande de calins et d’attention ! Mais je ne sais plus si je dois le chouchouter encore et encore, puisque dans 3 semaines tout ça sera fini pour lui. Bref, j’ai les nerfs vous l’avez compris. Cette semaine ses frères et sœurs sont en congés de carnaval, et c’est eux qui le gardent. Misère.. Et comme une idiote je m’inquiète. Et à quoi bon, puisque je sais que je n’aurai plus jamais de nouvelles une fois qu’il sera reparti chez l’accueillante qui reprend le travail le 9 mars. 3 semaines chez elle, et puis il rentrera à l’école. Le changer à nouveau juste pour 3 semaines ! J’ai bien proposé de prolonger la dérogation, mais les parents n’en ont rien à faire, ma collègue habite près de chez eux et on se fout des états d’âme du gamin, cqfd. Purée, j’ai les boules. Mais je ne changerai pas le monde ni les gens hein 😦

Alors je commence tout doucement à craquer. Niveau de fatigue ++++, rapport à ce que mon cerveau apparemment fait ses mises à jour de nuit et c’est oualou pour m’endormir avant pas d’heure. Donc j’ai trouvé la parade : j’engloutis des séries télé chaque soir. Mais niveau olympique hein, autant squatter mon divan en me divertissant que faire 143 fois le tour de mon lit inutilement 🙂

Et donc. Bah j’suis  trop vieille pour ces conneries faut croire, voilà que j’ai le corps qui crie au secours 🙂  Mal partout, crampes musculaires -doc gentil m’a dit que j’allais bientôt marcher comme un robot, tellement j’ai les épaules la nuque et le dos noués- et en plus depuis dimanche, une méga éruption genre plaques rouges au niveau cou décolleté menton et épaules. Oué, pourquoi faire discret hein vous me connaissez 🙂  j’vous raconte même pas comment ça chatouille ce truc, gn. Hier, mon Jimmy m « engueule » un peu de ne pas aller chez le toubib, me dit ‘et si c’était le zona ou une saleté du genre, t’y as pensé ou quoi?’  Non, pas pensé, oups. C’est vrai que c’est le même virus que la varicelle. et mes 6 petits potes l’ont eu un après l’autre, depuis décembre. Allo doc sympa? tu peux me recevoir ce soir stp je crois que je ne vais pas bien du tout là… Faut croire que mon ton l’a inquiété, il m’a calé un rdv après ses consultations. Tard, donc. Puis en bus, rapport à ce que c’est là où j’habitais avant.

Résultat : il parle d’une allergie, il ne voit que ça mais tu ne sauras peut-être jamais à quoi . Parait que je suis plus sensible au vu de mon état de fatigue. Je m’en suis tirée avec un antihistaminique que si tu lis la notice d’effets secondaires ben tu n’oses même pas le prendre, et des vitamines à dose de cheval. Il voulait me donner un truc histoire de décompresser, sans addiction blablabla. Nada, niet, pas question. Un léger somnifère au moins alors ? T’oublies mon gars.

Le bout du tunnel arrive, mon Jimmy a enfin trouvé du travail, je vais enfin (peut-être) cesser de m’inquiéter pour lui. La grossesse de ma belle-fille semble se dérouler au mieux, tous mes autres petits tracas quotidiens semblent eux aussi bientôt s’arranger…

Puis le printemps arrive bientôt, si ça c’est pas un signe !

🙂

Publicités