C’est la pluie, la fautive ;-)

10 juillet 2014 at 07:12 (Uncategorized)

La pluie, que dis-je, le déluge ! Il pleut sans arrêt. Et j’vais vous dire les gens, ça commence tout doucement à me mettre hors de moi. Merdalafin. Pourtant mon Jimmy ne travaille pas, ça devrait au moins un peu pencher dans la balance coté meilleure humeur ça, non? Parce que quand il était au boulot, dans la gadoue et trempé jusqu’aux os moi j’avais froid pour lui. Jusqu’à la moëlle. Mais tout s’en mêle, en plus je dois encore, et toujours -encore cette nuit à 4h30, tellement la pluie tombait à seaux- me lever la nuit pour suveiller que la petite grille d’évacuation fait son boulot et que le niveau de l’eau ne monte pas dans la cour arrière. Et de là, entrerait dans la cuisine et boufferait mon bô parquet. Pas touche à mon parquet, nanmaisho. Puis zut quoi, c’était quand même mieux l’autre semaine quand je flânais à lire au soleil dans cette jolie cour pendant la sieste des petits potes 🙂

P’tainggg pourquoi je me sens si molle et vulnérable ? Impression que rien ne va, et pourtant je n’ai aucune vraie raison de prendre tout du mauvais côté ! Puis les francos arrivent, et depuis quelques jours je n’arrive plus à m’en réjouir, et tous les prétextes sont bons. Soit il fera le même temps et là ça sera bottes en caoutchouc ET inquiétude pour cette *$#*§** de grille d’évacuation, soit il fera trop chaud puis mes fleurs mourront de soif, et il y aura des orages -je vous ai déjà dit comment j’ai peur des orages? Ou bien je m’inventerai une attaque de vaisseaux aliens juste au dessus de chez moi. Ou alors, bien au chaud dans le lit de la maison d’hôte je rêverai -comme cette nuit- que la façade entière de la maison est recouverte de limaces et d’escargots. Oué les gens, je vire dingo 🙂  Tout ça parce qu’hier soir, en vidant tous les pots de fleurs débordants de flotte j’ai vu un énorme escargot sur le mur, à au moins 3 mètres de hauteur. Je l’avais trouvé bien courageux, et voilà que cette nuit il a ameuté tout ce que la terre comporte de bestioles gluantes pour venir hanter mes rêves. Le con.

Bref. Et donc les francos arrivent, et je n’arrive pas à me réjouir ! Oh je ne m’inquiète pas trop hein je sais qu’une fois que j’y serai, ça sera comme chaque année du petit bonheur. Mais bon, vivement le 17 alors 🙂

Et d’ici là, positiver. Samedi, l’installation derrière le robinet de la baignoire sera enfin réparée. Et j’en aurai terminé avec cette saleté de fuite, et ce petit ravier qui s’emplit goutte à goutte à vider matin et soir. Et puis surtout, l’horrible trou dans le mur pourra être rebouché et on pourra enfin finir de carreler la salle de bains ! Et je passerai le reste de mes congés à terminer la déco, recouvrir le plafond dégeu, installer les étagères et les jolis paniers…. et enfin profiter à fond de mes longs, longs bains 🙂

Positiver, ne rien lâcher de mes petits plaisirs. Pour ça comptez sur moi, héhé. Comme samedi dernier, virée achats chez ‘maisons du monde’. Mon compte en banque ne s’en est pas encore remis 🙂 Tout ça c’est la faute au bon-cadeau que je devais aller y acheter, pour une pendaison de crémaillère le soir même. M’enfin je n’allais quand même pas aller acheter ce bon à la caisse, et directo la sortie ? Et les soldes, m’enfin !  Ben les gens j’ai fait des affaires, si si. Tout ce que j’ai acheté, de la vaisselle au joli sac, des magnifiques coussins boutis-fleurs-patchwork en passant par les bibelots, je l’ai eu à -50% 🙂

Positiver, au fond tout va bien, et pour tous ceux que j’aime ! Mes enfants sont en bonne santé, et puis mon Thomas prépare ses vacances en Corse. Et mon Jimmy va très vite trouver un autre travail, ça j’en suis sûre.

Positiver, voir et prendre la vie du bon côté. D’ailleurs là, la pluie semble s’être enfin et pour du vrai arrêtée.

 

« Quand le vent souffle trop fort, l’optimiste se dit qu’il va tourner, et tandis que le pessimiste craint pour sa toiture, le réaliste ajuste les voiles de son bateau »

Ben ma toiture, elle est nouvelle 🙂

 

 

Publicités