12 juin 2014 at 11:17 (Uncategorized)

Hé bien, contrairement à ce que je croyais l’alerte aux orages n’était pas levée. J’ai donc passé la soirée de mardi à (encore une fois) surveiller la possible montée des eaux dans ma petite cour. Je me suis (encore) levée à 3 heures du matin, pour la même raison. Bon, il faut bien admettre que je balise peut-être pour rien, car à part dimanche soir où il y a eu durant quelques instants 5 cm d’eau dans toute la cour (juste sous le niveau du seuil, ouf!), tout s’est chaque fois bien évacué lors des nombreux orages de ces derniers jours. Ma mère avait eu une fois une catastrophe avec 50 cm d’eau, et évidemment infiltration par la porte -fenêtre, cuisine et salon inondés. Mais j’ai appris -seulement hier, gn- par un voisin que c’était parce que la grille était complètement encrassée et bouchée.  Du coup, à priori ça ne devrait plus arriver, hormis lors un d’un orage encore plus exceptionnel que ces derniers jours. Y’a de la marge donc, cette fois je vais pouvoir arrêter d’embêter tout le monde -y compris vous-  avec ce genre de craintes pour ma maisonnette 🙂

Mon petit chez moi, que j’aime de plus en plus.

Mes pauses-lecture, l’après-midi pendant la sieste des petits ou parfois en fin de journée dans cette cour toute fleurie, ce petit patio de plus en plus joli. Où je me trouve des équilibres farfelus, fauteuil à cheval sur les dalles de bois qui recouvrent le sol inégal. Sol inégal + dalles parfois trop grandes et donc qui se chevauchent en attendant d’être recoupées (oui oui, c’est du provisoire …qui s’éternise), cela donne parfois des acrobaties étonnantes 🙂

Je m’assieds, étends mes jambes sur un autre siège, m’enfonce dans le coussin, prends un temps dingue à stabiliser le tout, ouvre mon bouquin…. jusqu’à ce que le soleil tourne, que l’ombre du mur change -trop vite- de place. Ou qu’un petit -qui évidemment a attendu que je sois enfin bien installée- se mette à pleurer d’avoir perdu sa sucette. Ou alors que je sois prise en traitre (et vous me connaissez, sans aucune capacité à résister)  d’une envie furieuse d’aller me chercher une glace au congelo, et hop tout est à recommencer 🙂

J’aime tant ces instants, seule et au calme. Et apprécie plus que jamais cette chance que j’ai d’arriver à capturer, savourer et surtout garder chaque instant de petit bonheur suspendu…