28 novembre 2013 at 13:51 (Uncategorized)

Les petits potes au lit. Je me pose, fais le tour des blogs que j’aime. Un m’interpelle, qui parle des habitudes.

Les rituels. Les lieux, les gens. Ceux que l’on rencontre à la boulangerie, à la librairie, même jour, même heure. Mêmes habitudes. Mêmes petits mots. Le ptit café dans la taverne que j’aime. Où l’on me l’apporte d’office avec double lait. Si ce n’est pas du café, c’est que je suis là pour le repas. Et on me crie « un ‘Zéro’, comme d’hab? » (Oui je bois du coca même en mangeant, et non, toujours pas d’alcool). Mes habitudes, mes rituels. Le trajet presque journalier vers la superette, toujours une rencontre, un arrêt-bavardage, si sympa. Tout ça, parti, terminé t’oublies ma fille. Parce que la boulangerie, la librairie, ne sont plus tout à côté de chez moi. Parce que l’hypermarché lui, est sans vie. Tout le monde est pressé et j’aime pas ça, purée.

Parce que j’ai quitté mon village, et que je me sens comme à des milliers de km de mes enfants. Et oui, ils ne sont plus là, tout près, c’est juste infernal.

Parce que même le sacro-saint repas à la taverne le vendredi soir se fait sans moi le plus souvent. Toujours une bonne excuse, trop loin, trajet en bus, j’aime trop cocooner, fait trop froid.. Plus envie. Parce qu’une des copines n’y vient plus pour manger, mais seulement pour un verre. L’autre est empêchée de venir depuis des semaines. La troisième, c’est la « bonne »copine-ex voisine  😉 Comprenez que je n’aie plus trop envie.

Bref, il me reste de nouvelles habitudes à trouver, en plus de celles qui s’installent, dans ma bulle. Mes rituels, mes petites manies 🙂 Le reste n’est fait que d’imprévus, un ciné décidé dans l’heure, un chouette dimanche avec le pote sympa, une soirée en ville, une réservation d’une journée à Paris. Bien joli tout ça, mais sans mes rituels, mes habitudes et mes petites manies pèpères, je fais comment moi? 🙂

Nomdedieu j’ai perdu mes repères, ça je ne m’y attendais pas.

Publicités