Il y a

26 août 2013 at 13:06 (Uncategorized)

Il y a, tout. Des petits bonheurs à garder. Une sérénité qui m’étonne, surtout face aux « surprises » que me réserve la future maison.

Comme lundi dernier. Jour de congé d’après-foire médiévale. Visite d’un chauffagiste suite à une des surprises dont je parlais, tuyau de gaz percé suite au forage pour installer une structure métallique. Il y a l’homme, sûr de lui quand il m’affirme que la réparation est vraiment minime. Mais que ma bonne dame, c’est in-ter-dit de chez interdit d’avoir une chaudière à gaz murale dans une chambre. Gn. Oui, il veut bien faire les travaux fissa pour la redescendre au rez de chaussée, mais ma bonne dame, votre chaudière elle a bientôt 30 ans, elle est en bout de course…. Re-gn. Nouvelle chaudière il faut donc, nouveau trou dans le budget, 4000 euros ça en fait une de surprise. Relativiser, l’argent à hériter sera bientôt débloqué et contribuera à pallier à toutes ces *£#&*** de surprises. Mais bon, mierda quoi.

Il y a de bonnes surprises, comme le même lundi un rdv bancaire très sympa, surtout au vu de l’hypothèque future qui va me coûter bien moins que prévu mensuellement. La moitié du loyer que je paye ici, j’en reviens pas encore !

Il y a, des soirées en terrasse, des soirées amicales, des imprévus drôlement bienvenus.

Il y a, hier, ce sms « si ça te dit de partager un bout de balade »… oui, bien sûr. Même si c’était dans un marché aux puces. Parce qu’il me les faut, ces vieilles valises que je cherche depuis un bout de temps. Vous savez hein, quand j’ai une idée….  puis c’était vraiment sympa. A deux c’est toujours plus gai. J’aime cette amitié qui s’installe, sans équivoque en plus. Un verre, puis un café ailleurs. Puis on parle, on parle, on parle. On rit, j’aime sa façon de voir la vie, tellement proche de la mienne. « c’est pas la solitude que nenni, c’est la liberté ». Yes. Il y a ce resto ensuite, imprévu lui aussi bien venu. Une belle après midi, même si on n’a pas trouvé les valises espérées « madame est difficile » ben oui qu’est-ce que tu crois.

Il y a, mon petit papa adoré, qui me parle près d’1 heure au téléphone. De tout de rien, si proches.

Il y a, mon Jimmy et ses sms bienveillants.

Il y a, mon Thomas qui fait la fête pendant que sa schtroumpfette est aux USA pour quelques jours.

Il y a. Ce futur qui s’annonce tellement bien. Pourvu que ça dure comme dirait l’autre.

Il y a, ces travaux qui n’avancent pas, et moi, toujours sereine didiou je ne me reconnais pas.

Il y a, la nouvelle déco, les papiers peints, tout à acheter, jusqu’au plancher. La nouvelle cuisine, fissa fissa il reste un peu plus d’un mois et rien n’est prêt. On y arrivera, si.

Il y a, mon optimisme à toute épreuve.

Souris à la vie aux gens et même aux fleurs. Et la vie te sourira. Ben tiens, compte sur moi !

Permalien Commentaires fermés sur Il y a