5 avril 2013 at 13:38 (Uncategorized)

En vrac, mais avec la citrouille qui bourdonne  🙂  D’idées, de soleil, de déco, de douceur, de rêves. Et puis de Paris.

Un vendredi tout au calme avec 2 petits mecs en garde, et qui là font la sieste. Calme, je vous disais. Une tisane préparée depuis 1/2 heure, évidemment oubliée. Artichaut-boldo-bruyère. Voui ma bonne dame, le tout conseillé à l’herboristerie quand je disais vouloir arrêter tous mes médocs. Pour la rétention d’eau, le foie-qu’en-a-marre-du-chocolat, toussa toussa. Ben elle n’est pas trop bonne c’te tisane, c’est pourquoi je l’oublie, souvent. Sur le rebord de l’évier. Mais bon faut s’appliquer, je la bois froide, méga-beurk. Hop un oeuf en chocolat pour faire passer le goût, ben oui c’est moi ça que voulez-vous. Mais je m’applique, si si je vous jure. Une tasse le matin, une l’après-midi. J’ai tout arrêté, même les médocs pour le méga-cholestérol, remplacés par une gélule qui contient du riz, de la levure rouge, des probiotiques, toussa toussa. Paraît que ça marche c’est la pharmacienne qui l’a dit, alors j’essaye. Au moins déjà je ne perds plus mes tifs comme avec le vrai médoc, c’est déjà ça. Rien dit à docteur-gentil qui pour sûr ne serait pas ravi, je teste pendant 2 mois et puis la prise de sang prévue, on verra quand le verdict tombera. En 2 mois est-ce que les cheveux repoussent fort? 🙂 Les cheveux tiens, faut que j’aille chez le coiffeur les ratiboiser d’au moins 15 cm. En attendant, une colo de faite, hop. Et cette fois au moins je n’ai pas éclaboussé le mur de la salle de bains de couleur acajou. Mur que je déteste, ‘l avait qu’à pas être blanc, tiens. De toutes façons quand je partirai d’ici je devrai tout repeindre. En blanc, a dit le proprio ch*ant. Blanc sur le blanc existant. D’ailleurs si je pars d’ici ça sera à cause des murs blancs. C’est pas un hosto quoi, mierda !  Je fais ce que je peux pour égayer, mais un jour, je me barrerai. Quand j’aurai trouvé la petite maison de mes rêves, puis y’aura un bout de terrain là au moins. Et les fleurs ne seront plus enfermées dans des pots, à part aux fenêtres. Même que je râlerai chaque soir quand je devrai les enlever pour fermer les volets en bois. Bleus hein, ça vous savez. La maison de mes rêves, et cette fois elle sera à moi. Ouais, en attendant ben je rêve 🙂  M’en fous je vous dis que j’y arriverai !

Alors quand on a des murs désespérement blancs, on ajoute des couleurs. Un peu partout. (comme d’hab, cliquez pour mieux y voir)

En guirlandes, toute en bois ou parsemées de fleurs (roses, oui j’assume héhé)

DSCN0131      

Ou bien en boules lumineuses,

DSCN0209

En ajoutant de la feutrine au mur (si, si, là officiellement c’était un chemin de table..)

DSCN0207

Et même sur le mur des toilettes,

DSCN0622

On remplit le moindre recoin,

DSCN0210

DSCN0216

On met des fleurs là où il n’y en aura jamais,

DSCN0215

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la salle de jeux on invente un cirque et on accroche la lune,

DSCN0201

 

 

 

 

 

 

 « Maliline, tu alllumes la lune! » (Romain, 2 ans)

DSCN0501

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour mettre de la couleur, on aménage gaiment le coin dodo, on collectionne aussi les boites en fer sur le thème « bébés »

DSCN0544

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On emprisonne, ou on trucide des ours en peluches 🙂

DSCN0202

DSCN0218

 

 

 

 

 

 

 

 

 Alors appartement tout blanc, mais pas appartement déprimant 🙂

 

Publicités