26 mars 2013 at 13:34 (Uncategorized)

10 heures, je me fais un café. Ce coup-çi pas celui de Georges, un Senséo c’est gai d’avoir le choix. Extra strong, juste histoire de pouvoir me coller la dosette en papier sous le nez. Systématiquement. J’aime l’odeur du café juste avant de l’utiliser. Moi et mes petites manies farfelues. Surtout les odeurs, comme celle de la confiture de fraises maison. Vivement que ça soit la saison.

10 heures, une pensée pour mon ex beau-frère, dont la cérémonie funéraire commence à l’instant. P’tin de crabe. Au cerveau, puis partout, ça se dissémine c’tte sale bête c’est bien connu. Re-plongée dans la vie d’avant, la famille d’avant…. purée les souvenirs. Pensée pour mes gamins, présents à l’enterrement. L’ex belle-famille. Et les souvenirs, encore.

Les souvenirs, présents en ce moment, tellement. Ma grand-mère, surtout. Purée ce qu’elle me manque. Allez faut que je me secoue, le bébé vient de s’éveiller. Et du coup, a éveillé les autres.

Midi, le bébé n’aime toujours pas les chicons, il y en a partout. Moi j’adore ça, d’ailleurs ce soir c’est décidé je vais m’en préparer. Roulades au jambon, béchamel et une tonne de fromage pour gratiner. Yeah, avec de la purée.

13 heures, on sonne à la porte. Voici que débarque l’assistante sociale de la garderie qui m’emploie. Elle ne pourra pas assister à la soirée de formation tantôt, et elle m’apporte la clef du local. Formation? Gn? Oui Alzheimer me guette, oui c’est ce soir et en ville, adieu purée et chicons gratinés.

Bon, je vais me venger sur les oeufs en chocolat histoire de me consoler d’un souper -et d’une soirée- gâchés. Et me refaire un café. Au lait. Olé.

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur