25 mars 2013 at 11:33 (Uncategorized)

Un beau, week-end, vraiment. Samedi, fi de la neige qui tombait à gros flocons, et go ! Achats déco, nouvelles tentures pour ma chambre, nouvelle parure de lit, décorations de Pâques, (et aussi beaucoup, trop, d’oeufs en chocolat ahlàlà) vous me connaissez j’ai adoré 🙂

Et donc samedi 21 heures, j’étais entrain de lessiver les draps et housse de couette pour déjà dormir dedans. Et je m’attelais à la déco de Pâques (décidément le fagot de branches acheté l’an dernier me sert bien !) 

paques 13 1

paques 13 3

paques 13 2

paques 13 4

Hier je devais coudre les tentures pour ma chambre, mais je n’en ai pas eu le temps. Nettoyage de l’appart, dettol-isation de la salle de jeux de mes petits potes, et …. chasse aux fourmis ! Non mais vous le croyez? La salle de jeux abrite une colonie de fourmis, je n’arrive pas à trouver d’où elles sortent. Ni pourquoi je les trouve se baladant en file indienne, surtout le soir. Bon c’est rigolo quand même, elles suivent toujours la même « route ». J’imagine celle en tête de file comme un chef militaire ‘Han, deux, han, deux, plus vite l’ennemi nous a repéré! »  Repéré tu peux le dire, et j’ai donc placé hier et pour la nuit des pièges, que je remettrai chaque soir dès que les petits seront partis. Il paraît qu’elles vont y entrer, absorber le poison, puis retourner dans leur fourmilière pour y passer l’arme à gauche, tout en contaminant leurs voisines. Bernard Werber ne serait pas content, mais je n’en ai cure. J’ai déjà trouvé 2 fois la semaine dernière un de mes petits en garde qui jouait avec une des bestioles, lui ravi, moi moins. Dont acte.

En parlant de nuisibles, grand nettoyage aussi dans ma vie. Celle qui n’était pas faite pour être mère, cette fois les ponts sont coupés, quand je lui ai dit  » tu ne m’as jamais voulu ni accepté, ben sois contente tu n’as plus de fille », elle a ri.

Un peu plus de sel sur la plaie ouverte, mais cette fois ça l’aidera à cicatriser. Tourner la page, y’a plus qu’à.

Ce matin mon petit papa me téléphone juste pour me dire que sa nouvelle voiture est arrivée 15 jours en avance, mon Jimmy pour que je sache qu’il est en journée d’intempérie et qu’il est ravi, mon frangin sms juste pour m’apprendre qu’il a (encore) trouvé une nouvelle sorte de chocolat « dé-li-ci-eux! je vais t’en amener faut que tu goûtes ça, biz soeurette! » 

Ils sont la preuve qu’il faut seulement vivre le moment présent, sans se préoccuper des absents. Et juste, sourire, le nez au vent.

DSCN0607

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur