12 mars 2013 at 13:56 (Uncategorized)

Hé bé les gens c’est le cahos 🙂   Quelques cm de neige et voilà le pays dans la mouise ! Trains, trams, bus bloqués mais comment font-ils, au Canada par exemple? Les voitures et camions n’en parlons pas, je les vois passer et patiner, repartir en dansant, glisser et déraper devant chez moi, qué bazar tout ça !

Et moi, je regarde tout ça du haut de mon nuage. Comme c’est chouette de cocooner au chaud, tout en étant sereine, puisque tous mes proches sont en sécurité. Sms de mon frangin qui me dit que son patron lui a conseillé de rester chez lui, de mon Jimmy « j’suis bien content de ne pas travailler, héhé! », appel de mon petit papa pour demander des nouvelles de mes enfants et me dire qu’eux sont coincés, là-haut dans leur montagne et puis que la chaleur du poêle à bois ça a du bon.

J’ai regardé la page spéciale info à la télé, tout le monde s’étonne, tout le monde se plaint mais purée quand finira l’hiver. Le nord de la France est noyé sous 50 cm de poudreuse, les « naufragés de la neige » vus au journal ont dormi dans leurs voitures encerclées par les congères énormes.

Mes petits potes sont arrivés tard, et au compte-goutte, journée calme ils sont seulement 3.

Et moi je suis sereine, tellement. Mes petits potes sont à la sieste, je viens de faire une quarantaine de madeleines et je vais vous dire il fait bon les déguster 🙂 Avec une grande tasse de chocolat chaud. Et tout en écoutant Bohémian Rhapsody, mais si que c’est compatible 🙂

Aaaaaaaaaahhhhhh Mister Brian May……..

B.May

 

 

 

 

 

Allez, encore une semaine de bordel et de froidure puis le printemps reviendra, làlàlà !

Et dire que la semaine passée j’avais commencé à sortir des cache-pots colorés pour ma petite terrasse égayer, bah ça amène un peu de couleur dans la neige entassée !

DSCN0182

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur

Neige, et madeleines. De Proust.

12 mars 2013 at 08:46 (Uncategorized)

Bon ben les gens, là c’est carrément le monde à l’envers 🙂  Plus question de parler du printemps ! Pourtant on y a cru, didiou.  Mercredi et jeudi dernier, on a battu des records de douceur avec 19° au compteur !  Et là, hier en journée il faisait -1° c’est quoi ces conneries, pfff. 20 degrés de différence en quelques jours moi je dis c’est pas cool c’t’histoire.

Ce matin retour donc de la neige et du grand bordel sur les routes, et il parait que ça va encore tomber toute la journée. Gn. Alerte niveau 4 donc aucun bus ne roule, heureusement mon grand a pu rentrer en train après sa nuit de travail. Train au ralenti et avec 1h de plus que les 20 minutes habituelles mais au moins, même au pas, ça roulait. Bon, mon Jimmy est évidemment en chômage-intempérie et ce n’est pas du luxe ! Hier le patron dingo l’a fait travailler, trempé jusqu’aux os avec la neige fondante, et gelé jusqu’aux cheveux par le vent piquant.

Bon, mes ouailles sont au chaud et au bercail me voilà rassurée 🙂

Mes petits potes par contre c’est le désert, personne n’est encore arrivé quelque chose me dit que la journée va être cool et au ralenti.

C’est drôle, ça me rappelle les hivers de mon enfance. J’entends à la radio tous les embarras de circulation, et je me revois lors des w-e chez ma petite Mémé, retours épiques chaque dimanche vers chez mes parents, ou trajets en sens inverse chaque lundi. Je ne sais pourquoi, mais j’ai pour souvenir qu’en hiver, il y avait toujours énormément de neige. Avec des congères, qui formaient des murs le long des routes. Avec ma Mémé qui avait très peur en voiture, et mon grand-père qui n’écoutait rien et frimait dans sa grosse voiture américaine. Et moi qui riais, inconsciente, quand la voiture glissait.

Souvenirs d’école primaire ensuite, quand j’ai dû revenir vivre avec mes parents. Les grandes classes, avec un énorme poêle en guise de chauffage. Grosses chaussettes par dessus les bottes en caoutchouc, pour ne pas glisser. On faisait la classe en pantoufles, les bottes et les manteaux autour du poêle histoire d’être secs pour les batailles de boules de neige de la récré. Souvenirs-bateau, bien sûr tout le monde a vécu ça. Mais ça me fait chaud au coeur là, d’y repenser puisqu’ils font partie des rares beaux souvenirs de mon enfance.

Finalement, quitte à paraître pour une égoïste au vu des embarras de circulation dans tout le pays, moi je trouve que c’est bien gai de cocooner au chaud en regardant la neige tomber. Cette après-midi sera atelier-patisserie je viens de le décider 🙂 Le froid et la neige ça appelle une montagne de madeleines, olé !

Permalien Commentaires fermés sur Neige, et madeleines. De Proust.