12 février 2013 at 11:29 (Uncategorized)

Je repasse ici, juste histoire de. J’suis toujours là hein 🙂 C’est que je n’ai pas trop le temps, ma bonne dame.

Entre m’occuper de moi, me tracasser à temps plein (hein vous me connaissez) pour mon grand s’en allé parti skier dans les Vosges, et m’occuper de mes petits potes, je vais vous dire vivement le soir que je m’affale dans mon divan ! Aaah les petits potes…..les survivants aux bronchiolites, mycoplasme respiratoire -voui ça existe- ou état grippal sont épuisés, toussent et morvent à qui mieux mieux, et encore je ne vous parle pas du colérique ou de la pleurnicharde à temps plein, des guerres bébé contre aérosol, des crises bébé contre kiné  (« parce que c’est plus facile qu’ils viennent chez moi que chez les parents » -tu m’étonnes..-) Bref plaignez- moi donc je vous dis, je suis sur les genoux didiou j’deviens trop vieille pour ces conneries 🙂

Sinon, ben à part ça  tout va, si si !

Tiens faut que je vous raconte, samedi je suis allée rencontrer mes cousines et mon cousin….perdus de vue depuis au pif 37 ans !  Et retrouvés grâce à F.B., voyez que ça sert parfois ! Ils devaient venir chez moi, mais dans leurs contrées neige et verglas, je me suis donc rendue là-bas en train. Didiou c’était rigolo de refaire ce trajet tellement emprunté durant près de 5 ans il y a ….longtemps 😉

Et donc ce fut une bien chouette journée. Dans 15 jours j’espère qu’il n’y aura plus de neige, et ils s’en viendront ici, je me réjouis !

Dimanche fut après-midi-Ikéa (ben si, que ça faisait longtemps!) et achats comme d’hab inutiles mais bien gais.

Et puis tiens en parlant de train je m’y remets ce week-end, au départ même trajet que samedi mais bien plus long, même  gare habituellement déserte et froide, mais cette fois mon cousin ne m’y attendra pas et j’y poireauterai près d’1 heure avant ma correspondance -vive les trajets en week-end grr-. Ca sera tout aussi rigolo quand même, même si c’est sûr, j’aurai ce sale pincement au coeur quand le train passera en gare de Libramont, rien qu’en regardant l’appartement de ma grand-mère adorée. Celui où elle ne sera plus jamais à la fenêtre, à me faire des grands signes dès qu’elle m’apercevait. Parfois, pour me rassurer, lâchement je l’imagine là et je me dis un jour je prendrai à nouveau ce train, et c’est sûr ell y sera, derrière la fenêtre du balcon. Samedi, et dimanche au retour, il faudra bien que je me rende à la réalité elle n’est plus là ça ne sert vraiment plus à rien de rêver. Purée…

Bah allez haut les coeurs ce week-end qui arrive s’annonce bien gai ! D’autres retrouvailles, d’autres gens, ceux de la vie d’avant didiou je me réjouis de les revoir ceux-là 🙂

Bon le calme la sieste des petits potes est terminée les gens je m’y remets, pauvre moi même les enfants malades et grincheux restent affamés 🙂

Publicités