17 décembre 2012 at 17:48 (Uncategorized)

Dire aux gens qu’on aime qu’on les aime. Je pense qu’ils le savent, ceux que j’aime. Que je les aime plus que tout. Mais leur dire, pour qu’en cas de malheur…

Je pense à ces victimes du tueur fou aux Etats Unis. Déjà que ça me tourneboulait les tripes depuis la commémoration jeudi pour la tuerie ici à Liège le 13 décembre 2011. Une piqûre de rappel le samedi précédent, au marché de Noël. Quand la vendeuse de bonbons a sursauté en me rendant la monnaie, parce qu’elle avait entendu un claquement venu d’on ne sait où. Quand toutes les 2, on a machinalement tourné la tête vers la plateforme où s’était tenu le tueur, à quelques mètres de nous. « Ah madame je n’arrête pas d’y penser me dit-elle, si le marché de Noël n’avait pas été fermé ce jour là (pour cause de tempête de vent), j’aurais été aux premières loges ! » Les gens sont dingues. Pendant la semaine, une mère qui tue ses 3 enfants et qui évidement, rate son suicide. Mais où va-t-on nomdedieu ??

Tenez les gens, samedi soir en revenant de Liège. J’étais dans le bus, soudain des cris à l’arrière. Un homme, la trentaine, criait sur un couple de vieilles personnes. Le chauffeur s’arrête, demande ce qu’il se passe. La dame dit que le gars fume dans le bus, et qu’il s’est faché quand ils lui ont demandé d’arrêter. L’homme se montre menaçant, et très grossier, du coup le chauffeur lui demande de quitter le bus. Pas question dit l’autre, j’ai payé mon trajet, tu m’amènes à destination ! 5 minutes de cris et de menaces, le conducteur du bus fait un appel radio aux contrôleurs. On n’est pas dans la panade, il nous reste minimum 1/4 d’heure avant leur arrivée ! Après 10 minutes, tout à coup le gars décide de descendre. Mais c’est à ce moment là que le chauffeur décide que non, on attend les contrôleurs et il devra payer l’amende pour les minutes de retard. Bien sûr, c’est là que ça a basculé. Le dingo était hors de lui, et tapait du pied dans les portes pour les casser. Je vous assure que les passagers -le bus était au complet-, on n’en menait pas large. Et évidemment aucun des hommes présent -à part le chauffeur qui continuait à parlementer pour calmer le mec- n’a bronché. Pas une remarque, rien, les couillons ! Une dame près de moi a téléphoné à la police, visiblement elle connaissait son interlocuteur « dépèche toi d’intervenir parce que la ça devient grave, il shoote dans les portes, il crie, il s’en prend verbalement à tout qui ose le regarder »  Le sale con menaçait la vieille dame de plus en plus (« je vais te crever », et en parlant au chauffeur, il disait « si elle meurt, ça sera de ta faute! » ) Et moi… je ne quittais pas mon gsm du regard, je comptais les minutes en attendant l’arrivée des contrôleurs ou de la police. On se parlait tout bas avec les autres passagers proches. Plusieurs voulaient sortir, mais le conducteur refusait toujours d’ouvrir les portes. Finalement la cavalerie s’est pointée ! Les gens on se serait crus dans un film ! Gilets pare-balles, écouteurs, et visiblement très fiers de faire leur effet ! Dans leur dos, les lettres P.A.B.  J’ai appris depuis que cela voulait dire police anti-banditisme. Pour un dingue dans un bus…. enfin il aurait pu être armé, je n’ose penser à ce qu’il aurait fait si il avait eu un couteau. En tout cas les gars du P.A.B. n’ont pas chipoté hein ! le mec il s’est fait retourner en moins de 2 🙂 Bon en attendant, grand merci à cette dame de les avoir appelé, parce que les contrôleurs on ne les a jamais vu arriver ! Donc le chauffeur a annulé sa demande, disant qu’ils devraient s’adresser directement à la police, que 35 minutes de retard c’était déjà bien pour les passagers. Pauvre nul, 35 minutes d’angoisse oui, le retard je vais te dire là c’était bien la dernière chose à quoi on pensait ! Aux arrêts suivants, chaque fois que quelqu’un descendait il remerciait le conducteur pour sa diplomatie. Mouais. Moi j’avais juste envie de lui râler dessus parce qu’il nous a empêché de sortir et nous a donc pris en otage de tout ça, juste parce qu’il ne voulait plus que le dingo quitte le bus sans payer son amende ! Suis-je la seule à penser ainsi ou bien ?? A trouver tout autant bizarre que le chauffeur n’ait pas voulu porter plainte, disant juste que la compagnie de bus le ferait pour les minutes de retard. Personne n’a même demandé à la vieille dame et son mari si ils voulaient déposer plainte pour menaces ! Ni à quiconque d’autre, d’ailleurs. 

Bon, bien sûr tout ça est sans aucune commune mesure avec les drames bien plus graves. Mais merde, le monde devient fou moi je vous le dis.

Et ces 35 minutes étaient drôlement longues.

En quittant le bus j’avais les jambes en coton. Pour peu j’en aurais perdu l’esprit de Noël qui m’habite, nomdidiou ! Mais j’ai remis ça hier (et toujours en bus), ma hotte de mère-Noël n’est pas encore pleine.

Gâter ceux que l’on aime, quand je vous disais qu’il n’y a que ça de vrai.