23 août 2011 at 11:13 (Uncategorized)

Bien le bonjour les gens ! La gente dame est revenue (presque) en pleine forme de Franchimont  🙂  25.000 visiteurs sur les 2 jours, une chaleur écrasante, de très courtes nuits, un squattage en règle chez des copains et heureusement j’y restais jusqu’hier, et me revoici !

Didiou quel chouette week-end ! Pas de pluie durant les 2 journées ça c’était bien, vu que dans la gadoue ça ne l’aurait pas trop fait ! Mais purée quelle chaleur…. et en costume… ouh là est-ce bien nécessaire d’expliquer, héhé?  Samedi j’avais une longue jupe en velours bien lourd, et un petit corset lacé, en velours lui aussi, heureusement avec une blouse toute légère et à très courtes manches. Et le lendemain (qui devait être la journée la moins chaude des 2, mais loupé c’était juste l’inverse. Gn), donc dimanche j’avais une autre longue jupe en toile bien épaisse….et une blouse aux manches lacées…et longues !

Bref, heureusement l’ambiance dans notre auberge était tellement chouette que l’on arrivait encore à danser tout en travaillant. Et à s’arroser de temps en temps du tuyau d’arrosage prévu pour le bac de rinçage des chopes 🙂

Car pour ceux qui ne connaissent pas, cette foire tente le plus possible de rester dans l’authentique. Chopes en grès offerte à chaque visiteur, qu’il garde donc durant toute la journée (hourra pas d’affreux gobelets en plastoc), bureaux de change pour la monnaie sonnante et trébuchante frappée pour l’occasion, déguisements de tous les participants et bénévoles -et d’une grande partie du public aussi, ce qui ne gâche rien-, musique d’époque et spectacles durant toute la journée, fosse à lépreux à l’entrée du chateau et j’en passe. Je reviendrai mettre quelques photos un peu plus tard, promis.

Bon, pour ceux qui me lisent et qui étaient là samedi soir, ok  ok, pour la musique et le concert « médiéval », on en reparlera un peu plus tard 🙂   je repasserai tout à l’heure pour un article là-dessus  😉

Mais bon, comme à chaque édition je reviens vous dire que j’ai adoré retrouver l’équipe de l’auberge des compagnons (et tout particulièrement cette année !  🙂 ) que j’ai adoré l’ambiance bon enfant avec le public et même la gentille drague des gens que l’on servait au bar, les artisans retrouvés de foire en foire, les amis à qui j’avais donné rendez-vous, les rires, la gentillesse des chauffeurs de navette pour participants à toute heure du jour ou de fin de nuit, les sourires, et les tas d’anecdotes à garder bien au chaud en guise de souvenir.

Jai aimé tant de choses durant ce week-end hors du temps, parlons tout de même un peu des points négatifs…..J’ai vraiment regretté l’absence de mes enfants, l’aîné faisait les nuits durant le week-end, et l’autre a été empêché de venir dimanche comme prévu et j’en étais bien triste pour eux. Comme à chaque édition j’ai détesté les gens bourrés, les comas éthyliques -et oui-, ceux qui ne savent pas s’arrêter à temps, ceux qui exagèrent (dans quel but, je n’arrive pas à comprendre !) comme par exemple ce petit con emmené en civière samedi….à 14 heures soit 2 heures après l’ouverture ! La marée humaine qui nous tombe dessus, munis chacuns d’autant de chopes que leurs mains peuvent en tenir quand on annonce la fermeture des bars dans 10 minutes (à près de 2h du matin!). Les gens sont dingues et se battraient pour gagner une place et se faire servir encore une fois, comme si leur vie en dépendait alors qu’ils ne tiennent déjà plus debout. Et les insultes lorsque la sentence tombe : on ne peut plus vous servir !  Merci les gars de la sécurité venus nous prêter main forte moi je vous le dis ! Là tout d’un coup  les noms d’oiseaux plus du tout d’époque remplacent les « gente dame » et les mots doux de l’après-midi…quel dommage de finir une si belle journée de cette façon. Mais dès le lendemain on est à pied d’oeuvre dès midi, et on s’en réjouit !  🙂

Je pourrais raconter durant des heures encore, mais j’ai déjà largement dépassé le quota autorisé par moi de longueur d’article 🙂  Et puis je garde pour moi seule tous les autres bons moments, au moins pour les 2 ans à venir !

 Des bises les gens !