I miss You

18 juin 2010 at 13:01 (Uncategorized)

Aujourd’hui, elle aurait eu un an de plus.

Elle me manque, comme jamais. Dire que l’an dernier égoïstement je râlais qu’elle ait zappé le fait que je devais venir la voir, aveuglée par ma déception quand elle n’ouvrait pas la porte, juste parce qu’elle avait ‘oublié’. Son anniversaire, et moi. Je le savais pourtant, qu’elle n’était pas éternelle. Je sais que 95 printemps c’est déjà pas mal, je ne supporte plus qu’on me le répète. Mais elle était en pleine forme, et naïvement j’espèrais qu’elle serait toujours là, indestructible, même si l’âge et la vieillesse l’éloignait de plus en plus dans sa bulle. J’aurais dû lui téléphoner, tout à l’heure. Et je suis sûre qu’elle m’aurait raconté la petite fête au home, puis qu’on en aurait souri. Demain j’y serais allée, et j’aurais apporté ses fleurs préférées et la sacro-sainte tarte aux oeufs, que maintenant je ne peux plus voir. Et elle m’aurait pris dans ses bras.

Jamais je n’accepterai cette p’tain de fatalité, jamais.

Et là heureusement, demain je serai très occupée. Ca ne m’empêchera pas bien sûr de penser à elle, comme chaque jour. Mais mon frangin sera là ça sera moins difficile. Et on se rappellera, en souriant doucement. De toute façon je ne serais pas allée voir la terre froide qui la recouvre, c’est encore au dessus de mes forces.

Rien d’autre que des fleurs virtuelles. J’en ai aussi planté dans mon jardin, juste pour qu’elle les regarde de là-haut.

Et qui sait, quand elles seront enfin fleuries, elle répondra à mes appels..