Passé, présent, futur. Et facebook pour aider, un peu.

27 mai 2010 at 13:00 (Uncategorized)

Oui, Facebook, parlons-en tiens. Au départ, je m’y suis connectée pour retrouver des amis d’enfance bien précis, je savais qui je cherchais. Là je ne ne parle pas des faux « amis », ceux qui s’étaient invités dans la liste juste par politesse, vous savez les « fans de », ceux qui ne communiquaient jamais,  et que j’ai viré de ma liste petit à petit. Je parle des vrais copains d’école primaire, et j’en ai retrouvé une partie. Puis j’ai cherché avec mon nom de famille, j’y ai retrouvé un cousin perdu de vue depuis 35 ans. Nostalgie, photos, plongée dans les souvenirs des vacances d’enfance, et c’est là que tout m’est revenu, moi qui voulait tout oublier. Retrouvé aussi ma demi-soeur, que je n’avais plus vu depuis près de 15 ans. Mais elle a coupé court, et ne veut toujours pas de contact. Bref  j’ai perdu une soeur, ça ne fait qu’une blessure de plus mais ça ne me tuera pas… merci FB, au moins j’ai pu voir à quoi elle ressemble 🙂

Donc, pour continuer dans la nostalgie, comme vous le savez ma grand-mère adorée est allée rejoindre les anges, et ça m’a carrément détruit. Depuis je vis donc, je replonge dans la nostalgie (oui je sais je me répète) de mon enfance, exutoire futile  je le sais mais j’en ai besoin et c’est ainsi.

Là, vous êtes aussi au courant, mon couple a volé en éclats il y a peu de temps, et depuis je survis. Je me pose des tas de questions sur l’Amour, vous savez le vrai le beau comme dans les contes de fées. Vous savez, celui que je croyais vivre. Et dont maintenant je doute carrément qu’il ait existé. Je pense que j’oscillais juste entre le manque de lhom une semaine sur 2 et la joie des retrouvailles. Et puis cet espoir d’une vie de couple, comme un caprice récurrent. M’être trop réjouie. Pour mieux tomber de plus haut. Conte de fées tu parles…

Et l’amour avec un grand A, même si j’y ai cru comme je me leurrais !  Sinon il n’aurait pas disparu aussi vite, cqfd.

Tout ça juste pour dire que depuis tout cela je me suis accrochée au passé, ou plutôt échappée du présent, encore plus plongée dans les souvenirs des brefs moments de bonheur de mon enfance.

Et ce matin, va savoir pourquoi, déclic ! Je me dis que tout ça c’est bien, les souvenirs et tout le reste.

Mais qu’il est peut-être enfin temps que je me tourne vers l’avenir….

Publicités

Permalien Commentaires fermés sur Passé, présent, futur. Et facebook pour aider, un peu.