Comme les enfants

26 mars 2010 at 09:26 (Uncategorized)

Comme mes petits potes. Si l’un tombe, sans se faire mal, juste boum, lange rembourré-pas de dégat- et qu’il voit que je ne panique pas, limite je ne réagis pas plus qu’en lui disant « boum patatras! » avec le sourire, et bien il sourit aussi. Limite il fait bravo de ses petites mains. Mais si au contraire je me précipite sur lui « oh làlà tu t’es fait mal » en le plaignant, vlan c’est le drame. Et des larmes comme si il s’était cassé le derrière en 3.

Comme eux. Je me suis rétamée, maintenant tout le monde le sait, plus de secret. Et si on me dit « allez tu vaux mieux que ça, fonce et ne te laisse pas abattre », je suis. Voire je souris. Je fonce et même pas peur.

Mais si on me plaint, le moindre mail tout gentil, le moindre regard plein de larmes aux yeux et vlan c’est le drame. La  fontaine déborde et ne sait plus s’arrêter, et au matin vive les yeux rouges et gonflés.

Comme les enfants.

Et vlan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s