Fin de semaine…

20 avril 2009 at 16:09 (Uncategorized)

Et oui, malgré que ce n’était pas « notre » semaine, un (demi)week-end de plus avec lhomamoi !
Mon grand qui déserte comme d’habitude, dormant chez sa schtroumpfette ou chez son père par facilité après avoir fait la nuit, mon Jimmy en guindaille vendredi toute la nuit et samedi aussi, et donc passera ses journées à dormir. Mon amoureux en concert samedi, ma décision fut vite prise hop je vais le rejoindre !
Long voyage en train, encore plus long que d’habitude vu les super correspondances Sncbéennes  des week-ends et l’heure d’attente interminable dans le trou perdu qu’est la gare de Jemelle, et enfin j’arrive à Libramont, pour passer un peu de temps avec ma grand mère adorée avant le concert du soir qui aura lieu non loin de là.  Envie de parler de tout de rien, « d’avant », regarder des vieilles photos, replonger dans le passé, lui faire raconter… Me ressourcer, enfin.
Du moins je croyais.
Sa solitude, ce p*tain de grand âge qui la détruit tellement vite, la grisaille, la pluie, et finalement la visite inopinée de sa chère fille prodigue et profiteuse ont eu raison de moi. Reproches drôlement bien fondés et dispute à mots cachés pour ne pas inquiéter ma petite mémé, quelque part lâcher ces cailloux que je traînais dans les poches depuis si longtemps m’a fait drôlement du bien. Enfin sur le moment. A quoi bon se battre contre des moulins à vents…. ma grand-mère signe des procurations sans même savoir ce qu’elle fait, la profiteuse sourit et me nargue, heureusement lhomamoi arrive me prendre ! Je baisse les bras et je m’en vais. J’ai dit ce que j’avais sur le coeur, rien ne changera mais au moins ça m’a satisfait… Mais alors pourquoi je me sens si cassée? Bref passons j’vais arrêter de vous gonfler à force de me lamenter 🙂
17 heures 30, mon week-end commence enfin. Je ne penserai plus qu’à ça, aider à décharger le matériel, regarder le décor se monter, la sono s’installer, tous les câbles à brancher…. tout ça quoi. Je m’assieds, je regarde tout, je me sens bien seule mais je me sens presque bien. Petit à petit le public arrive, les habitués, les « bonjour tu vas bien » et je réponds que oui, dans ce monde irréel je souris. Ambiance de fous, rappels et fous rires, belle soirée en effet. Fin de nuit auprès de lui, grasse matinée et dès 15 heures me voilà à nouveau dans le train.
Et je me sens toujours aussi vide, seule et incomprise. Heureusement la longue attente à Jemelle était cette fois sur un banc et sous le soleil, et puis le voyage fut bien coloré, kotteurs aux sacs démesurés, et wagon envahi par une troupe de marcheurs pensionnés qui rentraient au bercail. Bien bruyants et rigolos, pour passer le temps c’était juste ce qu’il me fallait.
Soirée avec mon Jimmy. Mi-figue mi-raisin, fallait pas me chercher gamin c’est toi qui a tout pris..
Lundi matin, le premier bébé dort déjà, dans son couffin. J’en attends encore 3, j’ai une petite heure devant moi et du coup me voilà. A vous gonfler avec mes états d’âme héhé, demain ça sera un peu plus gai, du moins j’essayerai !   🙂

Permalien Laisser un commentaire