Sale mardi

2 avril 2009 at 15:52 (Uncategorized)

Mardi matin où mon petit papa était couché sur une table toute froide, 3 heures d’anesthésie qu’ils avaient dit. Tout ça pour rien en fait car l’opération a foiré, machines tombées en panne au moment crucial ! Paraît que ça n’était jamais arrivé. Tu sais bien que je ne fais jamais comme les autres, m’a-t-il dit, dépité…
Un mardi midi où s’installe le doute, cette saleté qui vous ronge de l’intérieur vous connaissez?
Seule. A jamais seule pour tout affronter, et vive les égoïstes trop occupés à des futilités. Parce que oui, tout est futile face au crabe, forcément.
Et moi, je balise tout d’abord, puis me sens si seule. Je me questionne, ensuite je râle, puis vient la déception. Qui ce matin encore me crame en dedans.
Un mardi soir de formation. Obligatoire, comme d’habitude. Formation sur la communication. Où l’on communique un peu trop. Ma mère qui n’en a que le nom a dû bien sentir ses oreilles siffler. Le sujet était la communication non violente qu’elle disait la dame. Et en partant elle est venue me dire de prendre soin de moi. A la prochaine réunion je la remercierai, encore.
Prendre soin de moi. Carapace, sans faille cette fois.
Oui tout à l’heure, dès la fin de l’après midi, quand j’aurai enfin pu laisser s’échapper mon inquiétude et mon chagrin. Quand la nouvelle opération de mon petit papa cette fois je l’espère, n’aura plus foiré…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s